Islamophobie

Asterixetperils Membre 93 messages
Forumeur en herbe‚ 33ans
Posté(e)

Dans un contexte actuel de mondialisation et de montée des communautarismes, il semble qu'une tendance marque de plus en plus profondément les ésprits, dont les grandes organisations ont pleinement conscience, mais sur laquelle on ferme les yeux. Cette tendance, c'est celle du détournement des droits de l'homme et des valeurs républicaines françaises, c'est à dire de principes à priori universalistes, pour servir des intérêts communautaires. C'est dans cette logique que se développe la nouvelle réthorique de l'anti-racisme, par laquelle nous assistons à un véritable concours de lobbys communautaires, dans une bataille acharnée pour le statut de martyr, éspérant secrètement gagner les avantages de la reconnaissance sociale.

Par exemple, encore récemment, le conflit dans la bande de Gaza avait amené certains fauteurs de troubles à saccager violemment des synagogues. Nicolas Sarkozy avait rappelé à l'ordre et exigé des sanctions exemplaires, pour tous ceux qui " tentaient d'importer en France les conflits du Moyen-Orient ", avertissant du meme coup que " l'antisémitisme sera aussi sévèrement puni que l'islamophobie ".

Le ton est clairement donné. Il faudra dorénavant compter avec le concept d'islamophobie, particulièrement controversé, mais ressasé inlassablement par certains représentants associatifs peu scrupuleux, éspérant rendre impossible toute critique nécéssaire de l'islam, qui serait mise sur le même pied que l'antisémitisme. Depuis certaines affaires devenues célèbres (Rushdie, Redeker, Theo Van Gogh, etc...), la critique de l'islam était de toute façon connue pour être un sujet sensible. D'autre part, les mouvements chrétiens (et même certaines sectes) n'attendent qu'une ouverture, pour réclamer un droit égal à celui que l'on pourrait accorder à l'islam. Je m'interroge donc.

Quelle légitimité peut-on accorder au concept d'islamophobie, sachant qu'il est idéologiquement très orienté? Qui, dans la dérive obscurantiste actuelle, oserait encore critiquer l'islam? Que reste-t-il à présent de la tradition des Lumières?

Un texte interessant :

[...]

Mais, la France étant une république laïque qui, non seulement ne reconnaît aucune religion, mais garantit à chaque citoyen le droit de libre examen, les instances religieuses juives et musulmanes ne peuvent espérer arriver à leurs fins qu'en usant de subterfuges et en essayant de détourner la loi. On assiste ainsi depuis un certain nombre d'années à une tentative tous les jours plus impudente d'utiliser, grâce à de grossiers abus de langage, les principes humanistes de la république pour prétendre leur faire condamner cela même qu'ils ont pour mission de défendre, la liberté de pensée et d'expression. C'est au nom du respect dû à Dieu que les religions entendaient autrefois interdire aux incroyants de s'exprimer librement. Aujourd'hui c'est au nom des droits de l'homme. Autrefois on criait au sacrilège, on criait au blasphème; aujourd'hui on crie au racisme, on crie à l'intolérance.

Bien sûr ! l'hostilité envers une religion peut parfois relever du racisme. On ne saurait nier qu'un certain nombre de Français n'aiment pas l'islam, non pas parce qu'ils ont lu le Coran, mais parce qu'ils n'aiment pas les arabes. Mais prétendre que l'aversion pour l'islam se nourrit toujours ou presque toujours de racisme anti-arabe, comme le fait notamment M. Xavier Ternisien dans le Monde du 10 octobre 2003, relève du procès d'intention. Il cite le journaliste Nasser Negrouche pour qui l'islamophobie serait « une forme politiquement correcte et moralement acceptable d'un racisme antimaghrébin traditionnel, qui pousse ses racines dans le passé colonial français ». C'est certainement vrai, redisons-le, dans un assez grand nombre de cas, mais ce qui est vrai aussi, et sans doute plus souvent encore, c'est que beaucoup de musulmans ou d'islamophiles, pour ne pas dire la plupart d'entre eux, préfèrent penser que ceux qui critiquent l'islam le font parce qu'ils sont racistes plutôt que d'admettre qu'ils puissent le faire seulement parce qu'ils jugent la religion musulmane profondément obscurantiste. C'est là une réaction aussi habituelle que naturelle. Mon expérience de polémiste m'a appris que ceux à qui l'on reproche d'écrire, de dire ou de croire des sottises, ont beaucoup de peine à admettre que l'on puisse réellement et sincèrement penser qu'ils écrivent, qu'ils disent ou qu'ils croient des sottises. Certains, à l'instar de Roland Barthes, vont même jusqu'à se persuader qu'on leur reproche, en réalité, d'être trop intelligents. Quoi qu'il en soit, ils préfèrent généralement prêter à leurs censeurs des motivations autres que purement intellectuelles et se persuader qu'ils ont, en réalité des arrière-pensées peu avouables. L'amour-propre cherche toujours l'explication la plus flatteuse ou la moins blessante. Il est plus flatteur de se dire qu'on est victime de préjugés racistes plutôt que d'admettre qu'on vous reproche de croire à des stupidités ridicules.

Quoi que puissent dire les musulmans et les juifs religieux, il n'est pas besoin d'être anti-arabe pour être islamophobe ou d'être antisémite pour être judéophobe qu'il n'est besoin d'être anti-français ou anti-occidental pour être anti-chrétien. Personne ne songe à accuser de racisme anti-français tous les Français qui, comme moi, nés dans des familles chrétiennes, ont non seulement perdu la foi, mais affichent leur irréligion. Tout le monde sait bien, en effet, que ceux qui abandonnent la religion dans laquelle ils ont été élevés, ne renient pas pour autant leur famille et leur origine ethnique. Et, lorsque les juifs religieux assimilent systématiquement toutes les critiques de leur religion à de léantisémitisme, ils oublient qu'à ce compte-là, bien des juifs seraient profondément antisémites. Ce serait notamment le cas de la plupart de mes amis juifs, rationalistes athées, qui, connaissant mieux que moi la religion juive, éprouvent sans doute pour elle encore plus d'aversion que moi. Bien qu'ils soient encore peu nombreux, il y a aussi des arabes qui sont très hostiles à l'islam, et qui, bien sûr, ne sont pas pour autant devenus anti-arabes.

[...]

Source : René Pommier, spécialiste de la littérature française

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Nina_Gayané Membre 3 914 messages
Nina_Gayané, what is it good for ? Absolutely nothing‚ 23ans
Posté(e)

Pour résumer, tu nous dis qu'aujourd'hui on ne peut plus dire un mot contre les politiques des pays musulmans sans être traiter d'Islamophobe, c'est bien ça ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)
Pour résumer, tu nous dis qu'aujourd'hui on ne peut plus dire un mot contre les politiques des pays musulmans sans être traiter d'Islamophobe, c'est bien ça ?

On aurait tors de sans privé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Je comprends tout autres chose de l'analyse de Pommier.

Il y a une compétition médiatique afin de censurer les mots. Ce n'est pas du tout propre à l'islam, et là, Astérix, tu te plantes complètement. C'est la même chose pour les pros israéliens comme BHL, la même chose pour l'AGRIF, qui fait un procès à tout ce qui attaque le catholicisme d'une façon ou d'une autre. Pommier ne dit pas qui remportera cette bataille débile, mais pointe l'instrumentalisation de la langue.

On peut parler de l'islam sans faire référence aux islamistes. C'est une question de vocabulaire. Sauf qu'un islamiste, au lieu d'accepter cette idée, ira crier à l'islamophobie, espérant mettre de son côté tous les musulmans en créant un amalgame.

Comme les évangélistes US qui partirent en guerre contre le Mal en Irak, espérant rallier à leur croisade le reste du monde.

Ou les juifs sionistes interdisant toutes critique de la politique israélienne au nom de la Shoah.

Ce qui me fait marrer, c'est qu'Astérix détourne une analyse littéraire pour pratiquer ce que dénonce cette analyse. Un serpent se mordant la queue !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AGM Membre 5 933 messages
Le loup dans la bergerie.‚ 30ans
Posté(e)
Bien sûr ! l'hostilité envers une religion peut parfois relever du racisme. On ne saurait nier qu'un certain nombre de Français n'aiment pas l'islam, non pas parce qu'ils ont lu le Coran, mais parce qu'ils n'aiment pas les arabes.

Mon expérience d'internet me permet de dire que bien trop souvent des personnes malveillantes cache derrière un "musulman", un "sale arabe".

Certains font des critiques censé de l'islam, argumenté par une excellente connaissance qui fait que l'islamophobe est en réalité un religionophobe. Et je les rejoins maintenant. En revanche il y en a qui pour diverses raison (bien souvent en faisans un amalgame grotesque avec avec une culture, une ethnie ou pire, une race) profite du combat contre l'obscurantisme de certains , en ce planquant derrière de vagues idées de liberté enfreinte ou de démocratie bafoué, parlant a la population moyenne, cherchant a créer des partis pris. Ces personnes sont dangereuses, ils créent le probleme (ils jouent sur l'ambiguïté) et dise apporté la solution (nationalisme identitaire la plus par du temps).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nina_Gayané Membre 3 914 messages
Nina_Gayané, what is it good for ? Absolutely nothing‚ 23ans
Posté(e)
On aurait tors de sans privé.

Nan mais en lisant son titre, on pourrait penser qu'il veut nous faire croire qu'être Islamophobe, c'est pas être un crétin :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sodium Membre 467 messages
Forumeur survitaminé‚ 28ans
Posté(e)

On joue sur les mots :smile2:

Concrêtement ça devrait vouloir dire avoir peur de la religion islamique.

Or on parle de violence, de guerre, d'une culture étrangère (oui je sais c'est fait exprès de montrer que tout est grossièrement englobé à tord )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Asterixetperils Membre 93 messages
Forumeur en herbe‚ 33ans
Posté(e)
Ce qui me fait marrer, c'est qu'Astérix détourne une analyse littéraire pour pratiquer ce que dénonce cette analyse. Un serpent se mordant la queue !

Pourrais-tu préciser, maintenant que tu le dis, ce en quoi précisément, je détourne l'analyse de M.Pommier? Je ne prétends pas donner à ce texte un sens autre que celui qu'il prend, et j'exige que tu me dises ce qui te fait penser le contraire.

As-tu vraiment pris la peine de lire ce qui, rappelons-le, n'est pas une analyse littéraire, mais seulement une défense du libre-examen? C'est un texte qui permet de réaliser (ce qui est parfaitement dans la thématique de cette discussion) que le langage est instrumentalisé, avec l'ambition de mettre certaines religions au-delà de la critique, et donc clairement, de la remise en question. Il m'a semblé que cette remise en question était d'autant plus urgente et pertinente à propos de l'islam, et d'ailleurs M.Pommier le dénonce, lorsqu'il affirme, un peu plus loin dans le même texte :

Mais à la différence de la religion chrétienne, trop peu sûre d'elle-même maintenant pour être encore oppressive, d'autres religions ont gardé intacte leur capacité de nuisance, faute d'avoir subi une évolution comparable, et restent hélas ! terriblement tyranniques et profondément néfastes. C'est le cas de la religion juive qui maintient les femmes sous une tutelle insupportable et qui a une grande responsabilité dans la prolongation de l'interminable conflit israélo-palestinien. C'est aussi et plus encore le cas de la religion hindouiste qui fait perdurer l'odieux système des castes. C'est enfin et surtout le cas de la religion musulmane qui est sans doute aujourd'hui dans le monde la plus calamiteuse de toutes.

Et c'est aussi naturellement celle qui supporte le moins bien la critique, celle qui crie le plus quand on ose la mettre en cause. Il convient donc de ne pas se laisser intimider par les accusations de racisme et d'intolérance qu'elle ne lance contre ceux qui dénoncent son fanatisme et son obscurantisme que faute de pouvoir employer la violence. Il ne faut surtout pas s'effrayer de ce mot d'islamophobie dont elle essaie de faire un épouvantail pour décourager la contestation. L'islamophobie n'est pas une tare dont on doit avoir honte; ce n'est pas une pathologie qu'il vaudrait mieux cacher : c'est, au contraire, la réaction naturelle, saine et légitime de tous ceux qui sont attachés aux valeurs de l'humanisme laÏque et rationaliste lorsqu'ils découvrent l'islam.

Nan mais en lisant son titre, on pourrait penser qu'il veut nous faire croire qu'être Islamophobe, c'est pas être un crétin ;)

C'est une question de mots et du sens qu'on leur donne ; tu n'as apparemment pas saisi l'amalgame entre religion et race que suppose ce néologisme. Pourrais-tu préciser toutes les étapes du raisonnement qui, partant duconstat de l'islamophobie d'un individu, te conduit à en déduire qu'il est "crétin"?

Pour résumer, tu nous dis qu'aujourd'hui on ne peut plus dire un mot contre les politiques des pays musulmans sans être traiter d'Islamophobe, c'est bien ça ?

On aurait tors de sans privé.

Merci de le rappeler. L'Histoire ne se souviendra que des musulmans qui voulaient réformer leur religion. Nous savons tous que l'avenir des pays musulmans, et même des pays laïques, appartient à ceux qui veulent faire évoluer cette religion pour l'adapter au défi de la modernité.

En revanche il y en a qui pour diverses raison (bien souvent en faisans un amalgame grotesque avec avec une culture, une ethnie ou pire, une race) profite du combat contre l'obscurantisme de certains , en ce planquant derrière de vagues idées de liberté enfreinte ou de démocratie bafoué, parlant a la population moyenne, cherchant a créer des partis pris. Ces personnes sont dangereuses, ils créent le probleme (ils jouent sur l'ambiguïté) et dise apporté la solution (nationalisme identitaire la plus par du temps).

Au moins un qui montre qu'il a compris le problème que je soulevais!.. :smile2:

C'est actuellement, à mon sens, le plus grand danger pour le projet républicain français. L'amalgame insidieux entre race et religion, dans lequel les discours du Front National ne sont pas innocents, permettent les discours sur l'un, de se cacher derrière le discours sur l'autre. Il y a danger à terme pour les libertés individuelles. C'est pourquoi je me demandais entre autres, si l'héritage des Lumières était toujours viable?

Modifié par Asterixetperils

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
flo3183 Membre 2 420 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)
Mon expérience d'internet me permet de dire que bien trop souvent des personnes malveillantes cache derrière un "musulman", un "sale arabe".

Certains font des critiques censé de l'islam, argumenté par une excellente connaissance qui fait que l'islamophobe est en réalité un religionophobe. Et je les rejoins maintenant. En revanche il y en a qui pour diverses raison (bien souvent en faisans un amalgame grotesque avec avec une culture, une ethnie ou pire, une race) profite du combat contre l'obscurantisme de certains , en ce planquant derrière de vagues idées de liberté enfreinte ou de démocratie bafoué, parlant a la population moyenne, cherchant a créer des partis pris. Ces personnes sont dangereuses, ils créent le probleme (ils jouent sur l'ambiguïté) et dise apporté la solution (nationalisme identitaire la plus par du temps).

Bonjour!

On parle de moi? :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

As-tu les moyens d'exiger quoi que ce soit ? Ce n'est pas avec ce genre de réaction épidermique que tu vas être satisfais. On dit s'il te plaît¿

C'est dans le titre que tu orientes, à mon avis tout personnel, un texte qui est la suite de nombreux autres, genre Une croix sur le Christ, où la critique rationaliste démonte la religion, toute les religions.

J'aurais donc préféré lire en tête de gondole : Peut-on critiquer la religion ?

Ou encore, athéisme, la raison contre l'obscurantisme.

Le problème de l'islamophobie est qu'il temps à faire de tout croyant un terroriste barbu. Pommier à raison de dire que c'est une critique rationnelle de la foi, et non un amalgame four tout.

Le terme islam définit une relativement petite proportion de ce qui se passe dans le monde musulman, qui couvre 1 milliard d'individus, et comprend des dizaines de pays, de sociétés, de traditions, de langues et, bien sûr, un nombre infini d'expériences distinctes. C'est tout simplement faux de tenter de réduire tout cela à quelque chose appelé ¿islam¿.

Edward W. Said,Covering Islam, Vintage, Londres, 1997, p. 41 (édition revue et augmentée, le texte original a été publié en 1981).

Ou comme dit Alain Gresh, oublier l'histoire.

Le petit bémol donc que je mettrais au texte de René Pommier, c'est que pour un rationaliste analytique, il ne s'attarde pas trop sur l'étymologie du mot islamophobie, et sa définition, qui portent déjà largement à controverse.

Mais René Pommier est aussi connu pour ses polémiques. C'est comme Zémour jouant sur le sens du mot race en fait. Il faut bien faire parler de soi un petit peu dans notre médiacratie.

Après, critiquer la religion, en ce qui me concerne là, pas de problème. Allons-y gaiment !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Xero Membre 417 messages
Forumeur survitaminé‚ 34ans
Posté(e)

pour bien cerner le problème il faut réaliser que l'Islam est un système politique _basée sur la "Choura"_ et économique _profondément anticapitaliste _ et il est appliqué à plus au moins grand degrés dans certains pays comme l'arabie saoudite et l'Iran mais surtout que les courants politiques islamiques sont les plus fort dans la plupart des pays arabes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Asterixetperils Membre 93 messages
Forumeur en herbe‚ 33ans
Posté(e)
Mais René Pommier est aussi connu pour ses polémiques. C'est comme Zémour jouant sur le sens du mot race en fait. Il faut bien faire parler de soi un petit peu dans notre médiacratie.

Après, critiquer la religion, en ce qui me concerne là, pas de problème. Allons-y gaiment !

Merci tout de même d'avoir communiqué sur ce sujet de discussion, qui a vraiment très peu de succès, malgré son importance capitale. Le nombre ridicule d'internautes ayant visionné cette discussion (quelques 160 vus à l'heure actuelle), ainsi que les premières réactions que j'ai sucitées, prouvent qu'il y a bien un grave problème à ce niveau.

Tu prétends ne pas être gêné par l'idée de critiquer les religions, mais tous les experts dans le domaine savent qu'il y a un problème sur ce sujet avec l'islam actuel. Tu ignores donc complètement la problématique que j'ai soulevé. Que signifie, d'après toi, le terme "islamophobie"?

J'imagine, puisque tu prétends accepter les critiques religieuses, que ce n'est pas une façon de stigmatiser les critiques adressées à l'islam, mais qu'es-ce donc alors? Juste une façon de dénoncer un certain amalgame entre religion et race? Dans ce cas, pourquoi utiliser un terme aussi trompeur, alors qu'on pourrait largement se contenter de parler de racisme anti-arabe? Sur quel critère faire la différence entre une critique de l'islam qui serait "islamophobe", et une critique de l'islam qui serait juste une critique de la religion islam?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité L'ancienne
Invité L'ancienne Invités 0 message
Posté(e)

La choura??? je pourrais savoir c'est quoi cette choura?

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AGM Membre 5 933 messages
Le loup dans la bergerie.‚ 30ans
Posté(e)

je pense qu'il voulait dire la "charria".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité L'ancienne
Invité L'ancienne Invités 0 message
Posté(e)

je sais pas!!

j'attends qu"il me dise LUI (xero) c'est quoi la choura!! :smile2:

Modifié par L'ancienne

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Xero Membre 417 messages
Forumeur survitaminé‚ 34ans
Posté(e)

pour faire simple je dirais que c'est l'obligation pour le dirigeant de consulter les croyants avant toute décision mais toujours en respectant la" chariaa"

certains parlement arabe porte le nom de "conseil de Choura " mais ça n'a pas vraiment quelque chose à voir avec le concept d'origine excepté peut être pour l'Iran.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rott kiler Membre 1 875 messages
Forumeur alchimiste‚ 58ans
Posté(e)
Bonjour!

On parle de moi? :smile2:

Citation (AGM @ mardi 20 janvier 2009 à 18:04) post_snapback.gifMon expérience d'internet me permet de dire que bien trop souvent des personnes malveillantes cache derrière un "musulman", un "sale arabe".

Certains font des critiques censé de l'islam, argumenté par une excellente connaissance qui fait que l'islamophobe est en réalité un religionophobe. Et je les rejoins maintenant. En revanche il y en a qui pour diverses raison (bien souvent en faisans un amalgame grotesque avec avec une culture, une ethnie ou pire, une race) profite du combat contre l'obscurantisme de certains , en ce planquant derrière de vagues idées de liberté enfreinte ou de démocratie bafoué, parlant a la population moyenne, cherchant a créer des partis pris. Ces personnes sont dangereuses, ils créent le probleme (ils jouent sur l'ambiguïté) et dise apporté la solution (nationalisme identitaire la plus par du temps).

P'tête ben qu'oui, p'tête qu'non

j'ai p'tête les chevilles qui enflent mais je "pense" être dans le lot ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zak B. Membre 586 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Sujet débile.

Modifié par Zak B.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AGM Membre 5 933 messages
Le loup dans la bergerie.‚ 30ans
Posté(e)
P'tête ben qu'oui, p'tête qu'non

j'ai p'tête les chevilles qui enflent mais je "pense" être dans le lot :smile2:

C'est étonnant....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nanouchka47 Membre 6 379 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Les islamophobes ne sont pas des musulmans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant