Klaus Barbie

Dianevitalic VIP 162 messages
Forumeur inspiré‚ 27ans
Posté(e)

klausbarbiemw9.th.jpg

Klaus Barbie est né à Bad Godesberg le 25 Octobre 1913. Il fût connu comme étant le chef de la division lyonnaise de la Geheime Staatspolizei du troisième Reich.

Très tôt, Barbie fait preuve d'une ardeur au travail impressionnante et d'une conviction ferme en ses idées. Il entrera en 1935 dans la S.S de Heinrich Himmler, après avoir décroché son diplôme et être sorti avec succès des jeunesses hitlériennes. Politiquement dévoué à la doctrine du NSDAP, Barbie n'entrera pourtant au parti qu'en 1937, après avoir suivi nombre de formations dans les écoles des services de renseignements du Reich. Son passage de service obligatoire dans la Wehrmacht sera de courte durée : Barbie préfère consacrer son temps à l'apprentissage et à l'ascension qu'il se réserve au sein des officiers de la S.S. De facto, il sera nommé sous-lieutenant en Avril 1940.

Au cours de cette même année, après l'invasion des Pays-Bas rendue possible par les stratégies médiatiques de Walter Schellenberg, Klaus Barbie est détaché sur place parmi les officiers de la police de sécurité. D'abord chargé de l'élaboration du plan d'invasion des Iles Britanniques, Barbie est ensuite affecté à la traque des résistants et des juifs ayant fui le Reich. Son efficacité redoutable et sa rigueur méthodique dans la conduite des opérations de rafles juives lui valent, fin 1940, le grade de Lieutenant de la S.S, ainsi que la décoration de la Croix de Fer, un an jour pour jour après son admission dans les quartiers des officiers.

En février 1943, Barbie est nommé chef de la Gestapo basée à Lyon. Commencent alors les traques et les exécutions orchestrées. Barbie fait déporter des milliers de juifs et exécuter des centaines de résistants dans la région lyonnaise. Ne reculant devant aucun principe pour parvenir à ses fins, Klaus Barbie opère avec une utilisation récurrente de la torture, des sévices corporels et de l'exécution de masse, notamment au moyen de pelotons d'exécution, ne faisant pas de différences entre soldats, civils, femmes et enfants, coupables ou non. Ses méthodes réputées pour leur violence systématique, lui vaudront par la suite le surnom de « boucher de Lyon ».

Dès 1944, la France libérée, Klaus Barbie parvient à regagner l'Allemagne et y sera promu capitaine de la S.S, après multiples recommandations élogieuses de la part de hauts dignitaires du Reich. Heinrich Himmler lui-même avait usé de son influence pour promouvoir l'ascension de Barbie au sein de la S.S, prétextant son irréprochable application des décisions. Une fois la guerre finie, Barbie fera partie des nombreux dignitaires à fuir l'Europe pour éviter au jugement. Aidé par ses pairs, il parviendra à atteindre la Bolivie sous une fausse identité, et à y mener une vie cachée durant un temps.

Les services secrets Français finissent par faire rapatrier Klaus Barbie en Europe pour son procès en 1983, au cours duquel il sera jugé et condamné à la prison à perpétuité pour crimes contre l'humanité, un des 4 chefs d'accusation principaux du procès de Nuremberg. Il meurt en prison à Lyon en 1991.

Klaus Barbie reste parmi les dirigeants des outils du système nazi, un élément qui inspira la terreur par sa rigueur de fer et son caractère enclin à régler les questions par la souffrance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

grododo Membre 2 344 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)

il faut connaitre tous les elements de la guerre, neanmoins j'aimerai savoir pourquoi tu as voulu faire cette bio?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dianevitalic VIP 162 messages
Forumeur inspiré‚ 27ans
Posté(e)
il faut connaitre tous les elements de la guerre, neanmoins j'aimerai savoir pourquoi tu as voulu faire cette bio?

Je dois aborder prochainement l'Allemagne Nazie dans son optique de propagande pour mon examen d'Histoire de Janvier ^^ Réviser cette matière m'a un peu replongée dans l'ensemble de l'époque et c'est un sujet dont l'étude m'a toujours beaucoup intéressée. Barbie étant selon moi une figure phare parmi d'autres, je l'ai choisi comme sujet d'article ^^

Question étrange cependant ^^" Pourquoi faire une biographie ?...Je serais tentée de répondre pourquoi pas ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
peterwaradin Membre 2 643 messages
Love and happiness‚ 67ans
Posté(e)
il faut connaitre tous les elements de la guerre, neanmoins j'aimerai savoir pourquoi tu as voulu faire cette bio?

c'est vrai que ta question est étrange. :smile2:

Si moi demain je me lance dans une biographie de Satan en personne,aurais-je droit à la même question? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
grododo Membre 2 344 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)

desolee de vous surprendre! ;)

en fait j'etais surprise que sur tous les grands hommes de l'histoire tu ais choisi l'un des plus grands monstres, car en general on fait la bio des gens qu'on admire... :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Stahlgewittern
Invité Stahlgewittern Invités 0 message
Posté(e)

Non, on fait la bio des gens sur lesquels il y a quelque chose à dire.

Très moyenne et incomplète cette bio, j'aurais aimé en savoir plus sur sa vie avant le NSDAP.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blackcat Membre 1 698 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

Et si la guerre n avait pas existé, qu aurait fait cet homme ?

Serait t il devenu tout simplement un homme gentil ?

Les circonstances de la vie font qu elles révèlent la partie sombre de la personnalité de chacun.

Qu aurions nous fait, si on avait été allemand ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bronca Membre 1 508 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Dans quelle mesure les services secrets américains ont ils aidés Barbie à se soustraire à la justice?

Dans quelle mesure la Bolivie a t'elle aidé Barbie étant donné qu'il a aidé le gouvernement Bolivien à rendre la torture plus efficace sur ses conseils....

Pour répondre à Blackcat même après la guerre Barbie à recherché des postes où il pouvait torturer d'autres êtres humains....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
grododo Membre 2 344 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)

oui il y a un documentaire qui est en train de passer sur arte

il est alle en amerique du sud apres la guerre et a travaille pour la CIA qui lui donnait un salaire generex ainsi qu'une belle villa en echange d'informations sur les communistes "les ennemis de mes ennemis sont mes amis"

la CIA savait que la France le recherchait pour le juger mais a decide de le "garder" tant qu'il leur servirait :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Stahlgewittern
Invité Stahlgewittern Invités 0 message
Posté(e)

Oui enfin c'est loin d'avoir été le seul à bénéficier de ce genre de mesures. Après la guerre nombre d'anciens SS allemands ont été employés en Amérique du sud à l'occasion de l'opération condor.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Si on devait juger tous les tortionnaires... tous les cadres de l'administration chinoise relèveraient un jour ou l'autre du TPI. Je suis contre la judiciarisation de la guerre.

Il est plus honnête de fusiller ceux dont on veut se débarasser suite à une victoire contre l'ennemi que de fabriquer un droit de circonstance qui s'assoit allégrement sur l'un des principes fondamentaux : la notion de prescription.

La stratégie de Vergès est sans doute la seule tenable dans ces procès où le verdict est tellement connu d'avance qu'ils relèvent de la parodie : stratégie de la rupture, on dénie la légitimité du tribunal. Vergès est assez mauvais en droit mais il me fait mourir de rire par son incroyable culot. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bronca Membre 1 508 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Oui enfin c'est loin d'avoir été le seul à bénéficier de ce genre de mesures. Après la guerre nombre d'anciens SS allemands ont été employés en Amérique du sud à l'occasion de l'opération condor.

Et alors ? En quoi le fait qu'il ne soit pas le seul justifie t 'il quoi que ce soit? Au contraire.....

@ Simplicius oui on devrait juger tous les tortionnaires... les victimes ont elles aussi des droits, que certains passent entre les mailles du filet ne justifie pas qu'on les laisse agir en toute impunité en se disant (y'a prescription ou ce n'est pas grave... ).

Je me fiche totalement que ce soit Vergès ou tout autre qui fasse son cirque médiatique.... pour moi le message est clair..... la torture est condamnable et il n'y a pas de prescription dans ce cas là... pourquoi admettre que ces personnes là puissent avoir une vie agréable.... sans aucune punition.... lorsque l'on commet de tels actes la justice des hommes doit s'appliquer.... même si c'est pour les laisser mourir entre quatre murs d'une prison il serait à mon sens totalement injustifié que de telles actes puissent passer sans aucune condamnation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

En droit pénal, il y a normalement un principe fondamental : la prescription. C'est à dire que si au bout d'un certain temps (variable en fonction de la gravité et de la nature de l'infraction), l'action publique a été incapable d'arrêter qui que ce soit, les poursuites ne peuvent plus reprendre. Je n'aime pas les lois d'exception or l'imprescriptibilité est un concept né après les infractions qu'elle vise. Or une loi pénale ne se doit pas de rétro-agir. Sinon qu'on annonce la couleur et qu'on appelle ça vengeance et non justice.

Barbie aurait dû être fusillé en 1945. Le condamner à la prison dans les années 80 n'a aucun sens. Sa condamnation poursuivait quel but ? L'amener à la rédemption ? Ecarter de la Société un dangereux vieillard qui n'avait plus moufté depuis 45 ans ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bronca Membre 1 508 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

La prescription...il y a certains crimes qui ne devraient pas être prescrits (juste mon opinion :sleep: )

C'est un peu trop facile de torturer et tuer des gens puis 20 ans après il y a prescription (c'est comme l'hostie et le curé... une sorte de purge pour les péchés.... :smile2: hop ça fait 20 ans je suis innocent comme l'agneau qui vient de naitre.... ;) )

De plus j'ai beaucoup de mal avec le rôle des Etats Unis qui l'ont non seulement aidé mais protégé et lui ont assuré une existence confortable en exil....

Le merveilleux vieillard qui selon toi n'avait plus moufté pendant 45 ans... à continuer à torturer allègrement dans les prisons boliviennes.... il ne s'est pas non plus transformé en charmant papy gâteau en regrettant ses péchés...docteur es tortures..... si le titre n'est pas en activité il l'a mis au goût du jour là-bas.

Fusiller Barbie en 1945 aurait été refuser le droit aux victimes de se confronter à leur bourreau.... Leur refuser la reconnaissance de tout ce qu'ils ont vécu.... Le devoir de mémoire.....

Le but du procès? Ecouter les victimes.... connaître leur histoire.... essayer de comprendre ce qui s'est passé... savoir que tout cela a existé pour essayer d'en tirer des leçons.... et dire surtout que malgrès les années qui passent ce genre de crimes ne doit pas rester impuni.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Si quelqu'un trucide un de tes parents ou ta moitié, au bout d'un certain délai, il bénéficiera de la prescription. Trouves-tu cela beaucoup moins scandaleux qu'un crime de torture ? A moins de vouloir mettre fin à la prescription de l'action publique (et la prescription de la peine qui ne s'exécute plus si on a pas réussi à juger autrement que par contumace sans jamais avoir pu coffrer le gus) pour tout crime. C'est envisageable et au moins on ne tombe pas dans la loi d'exception.

Pour ce qui est d'écouter les victimes et connaître leur histoire, c'est l'intégralité de la Seconde Guerre mondiale qui est une tragédie. Ce Barbie n'aurait pas pu agir autrement que dans un tel contexte. Les histoires particulières sont certes révoltantes. Mais je ne crois pas un seul instant que 45 ans après les faits, un simple procès apporte la lumière sur toute une époque.

Pour les prisons boliviennes, là je m'abstiens car on retombe dans la pénalisation possible de la plupart des régimes corrompus de la planète. Je doute que Barbie ait été le seul tortionnaire dans ces lieux. Faut-il en faire le symbôle et le bouc émissaire de tout un système quand ses chers collègues continuent benoîtement leurs exactions ?

Enfin, à la date de son procès, je doute qu'il ait été encore en état de faire quoi que ce soit. Je suis hostile à l'acharnement sur les vieillards, même indignes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bronca Membre 1 508 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Si quelqu'un trucide un de tes parents ou ta moitié, au bout d'un certain délai, il bénéficiera de la prescription. Trouves-tu cela beaucoup moins scandaleux qu'un crime de torture ? A moins de vouloir mettre fin à la prescription de l'action publique (et la prescription de la peine qui ne s'exécute plus si on a pas réussi à juger autrement que par contumace sans jamais avoir pu coffrer le gus) pour tout crime. C'est envisageable et au moins on ne tombe pas dans la loi d'exception.

Pour ce qui est d'écouter les victimes et connaître leur histoire, c'est l'intégralité de la Seconde Guerre mondiale qui est une tragédie. Ce Barbie n'aurait pas pu agir autrement que dans un tel contexte. Les histoires particulières sont certes révoltantes. Mais je ne crois pas un seul instant que 45 ans après les faits, un simple procès apporte la lumière sur toute une époque.

Pour les prisons boliviennes, là je m'abstiens car on retombe dans la pénalisation possible de la plupart des régimes corrompus de la planète. Je doute que Barbie ait été le seul tortionnaire dans ces lieux. Faut-il en faire le symbôle et le bouc émissaire de tout un système quand ses chers collègues continuent benoîtement leurs exactions ?

Enfin, à la date de son procès, je doute qu'il ait été encore en état de faire quoi que ce soit. Je suis hostile à l'acharnement sur les vieillards, même indignes.

Si quelqu'un trucide qui que ce soit (mes parents, les tiens, ceux de n'importe qui) du moment que c'est un acte délibéré il ne devrait pas y avoir prescription.... Le "droit d'oubli légal" ne devrait pas s'appliquer.

Tu ne pourrais pas oublier qu'on a, volontairement tuer un de tes proches.... et aucune loi ne peut te le faire oublier... la justice doit s'appliquer et une sanction doit être prise dès lors que le coupable est connu.

"En droit français, hors les incriminations de crime contre l'humanité, crime de guerre ou génocide il y a toujours une prescription." C'est bien dit hors crime contre l'humanité, crime de guerre ou génocide.... et oui il 'y a des circonstances atténuantes ou aggravantes... en l'occurrence ces crimes là sont aggravants.

Tu prétends que Barbie n'aurait pu agir autrement c'est faux... il pouvait faire d'autres choix... tous les allemands qui ont vécus le nazisme et la guerre ne sont pas devenus des Barbie, Goring, Mengele..... ces hommes ont fait un choix.... ils ont pris le parti de s'enrichir, de tuer, de torturer, de déporter, de violer etc.....

Il y'a eu des allemands qui pendant le régime nazi furent des "justes". Il aurait pu agir autrement dans le même contexte... d'autres l'ont fait....

Un procès n'apporte pas toute la lumière... parce que jamais quelqu'un comme moi qui n'a pas connu la guerre ne pourra imaginer la peur, la douleur, l'horreur que c'est.... mais elle m'aide à comprendre, elle me permet de ne pas oublier de quoi les hommes sont capables lorsqu'ils peuvent agir en toute impunité. Et c'est justement cette impunité là que je ne peux pas leur donner, sinon où serait la limite?

Je doute que Barbie ait été le seul tortionnaire dans ces lieux. Faut-il en faire le symbôle et le bouc émissaire de tout un système quand ses chers collègues continuent benoîtement leurs exactions ?

En quoi le fait de ne pas être le seul déresponsabilise de quoi que ce soit.... je peux tuer si les autres le font aussi?... Si j'entraine d'autres personnes à tirer sur n'importe qui ou sur une partie de la population cela me rendra moins coupable? J'ai du mal à comprendre la logique..... Si les autres le font... que je leur montre comment mieux le faire et qu'ils appliquent mes conseils je suis moins coupable...

Qui est le plus coupable, le maitre ou l'élève? Celui qui instruit ou celui qui applique? (peut être un futur débat..... :smile2: )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

La notion même de crime contre l'humanité n'existait pas à l'époque de la Seconde Guerre mondiale. C'est une infraction qui a été créée après les faits qu'elle incrimine. Ca va à l'encontre du principe de non rétroactivité de la loi pénale. L'imprescriptibilité uniquement pour ces infractions me semble, par ailleurs, être dénué de toute logique. C'est pas de la justice. C'est du droit mal bricolé pour condamner absolument en s'asseyant sur tous les principes généraux.

En revanche, je peux parfaitement te rejoindre sur l'abandon du concept de prescription pour tous les crimes. Pas uniquement la torture ou le génocide mais le simple homicide qui n'est pas moins horrible. Seulement, sache que ce n'est pas le système qui a cours en ce moment.

En outre, je me suis mal fait comprendre. Je ne dis pas que Barbie ne pouvait se comporter que comme ça pendant la guerre. Je dis qu'il n'a pu se déchainer que grâce à la guerre et qu'il n'aurait sans doute pas franchi le pas en temps de paix. La guerre réveille les pires instincts. Les crimes de la collaboration puis de "l'épuration" le démontrent amplement.

Enfin, je ne suis pas de ceux qui pensent normalement "puisque B en réchappe, A ne doit pas être jugé" car je sais que la justice n'est pas parfaite. Mais le domaine des crimes contre l'humanité, crimes de guerre et tutti quanti me révulse particulièrement car on organise un système particulièrement partial qui se garde bien de poursuivre les vainqueurs ou certains camps. Il y a eu les procès de Nuremberg et Tokyo. Mais Truman qui ordonne de balancer des bombes atomiques sur des populations civiles meurt tranquilement dans son lit, considéré encore comme un héros. Barbie avec ses méthodes de bourreau médiéval est conspué et on en fait le symbôle de toute une époque. Le pilote de bombardier rasant Dresde et n'ayant aucun état d'âme à participer à l'extermination de dizaines de milliers de civils ne me parait pas plus glorieux. Ne parlons même pas du pilote du bombardier d'Hiroshima qui est mort il y a quelques mois.

Durant ces mêmes années 80, un autre salopard du style de Barbie, un certain Boudarel qui avait commis des atrocités dans les camps de prisonniers français en Indochine a vu l'abandon de toute poursuite car pour lui c'était considéré comme prescrit. Ce 2 poids 2 mesures (d'un côté les perdants de la Seconde Guerre qui servent bien commodément de repoussoirs absolus, de l'autre toutes les ordures mais de camps pas vaiment défaits qui paradent et pérorent) me font dire qu'on n'est pas là dans le domaine du droit mais de l'arbitraire politique le plus complet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bronca Membre 1 508 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
La notion même de crime contre l'humanité n'existait pas à l'époque de la Seconde Guerre mondiale. C'est une infraction qui a été créée après les faits qu'elle incrimine. Ca va à l'encontre du principe de non rétroactivité de la loi pénale. L'imprescriptibilité uniquement pour ces infractions me semble, par ailleurs, être dénué de toute logique. C'est pas de la justice. C'est du droit mal bricolé pour condamner absolument en s'asseyant sur tous les principes généraux.

En revanche, je peux parfaitement te rejoindre sur l'abandon du concept de prescription pour tous les crimes. Pas uniquement la torture ou le génocide mais le simple homicide qui n'est pas moins horrible. Seulement, sache que ce n'est pas le système qui a cours en ce moment.

En outre, je me suis mal fait comprendre. Je ne dis pas que Barbie ne pouvait se comporter que comme ça pendant la guerre. Je dis qu'il n'a pu se déchainer que grâce à la guerre et qu'il n'aurait sans doute pas franchi le pas en temps de paix. La guerre réveille les pires instincts. Les crimes de la collaboration puis de "l'épuration" le démontrent amplement.

Enfin, je ne suis pas de ceux qui pensent normalement "puisque B en réchappe, A ne doit pas être jugé" car je sais que la justice n'est pas parfaite. Mais le domaine des crimes contre l'humanité, crimes de guerre et tutti quanti me révulse particulièrement car on organise un système particulièrement partial qui se garde bien de poursuivre les vainqueurs ou certains camps. Il y a eu les procès de Nuremberg et Tokyo. Mais Truman qui ordonne de balancer des bombes atomiques sur des populations civiles meurt tranquilement dans son lit, considéré encore comme un héros. Barbie avec ses méthodes de bourreau médiéval est conspué et on en fait le symbôle de toute une époque. Le pilote de bombardier rasant Dresde et n'ayant aucun état d'âme à participer à l'extermination de dizaines de milliers de civils ne me parait pas plus glorieux. Ne parlons même pas du pilote du bombardier d'Hiroshima qui est mort il y a quelques mois.

Durant ces mêmes années 80, un autre salopard du style de Barbie, un certain Boudarel qui avait commis des atrocités dans les camps de prisonniers français en Indochine a vu l'abandon de toute poursuite car pour lui c'était considéré comme prescrit. Ce 2 poids 2 mesures (d'un côté les perdants de la Seconde Guerre qui servent bien commodément de repoussoirs absolus, de l'autre toutes les ordures mais de camps pas vaiment défaits qui paradent et pérorent) me font dire qu'on n'est pas là dans le domaine du droit mais de l'arbitraire politique le plus complet.

C'est une infraction qui a été créée après les faits qu'elle incrimine.
En fait elle a été nommée et une loi ou un amendement a été pris pour qualifié le crime... Ce que l'on qualifie comme crime contre l'humanité n'est pas né avec la seconde guerre mondiale malheureusement.... Les exemples ne manquent pas : de Gengis Khan à Pol Pot, des Indiens d'Amérique du Sud à ceux d'Amérique du Nord, en passant par l'Ukraine affamée par Staline et jusqu'à l'horreur du Rwanda.

D'ailleurs n'est ce pas comme cela que la loi des hommes a été faite?... d'abord le crime puis la loi et enfin la sentence.... On ne peut faire une loi sur un fait qui n'existe pas encore... c'est pour contrer ce qui nous choque ou un comportement que l'on ne veut reproduire que les lois existent. Tous comme les amendements existent ou la jurisprudence (je suis pas très calée en droit.... :sleep: ).

En gros il aurait été difficile de faire une loi sur le crime contre l'humanité car avant 1945 personne n'aurait pu imaginer (même dans ses pires cauchemars) les camps de concentration, le génocide,etc... tout ce que le nazisme a apporté dans cette période sombre.

En revanche, je peux parfaitement te rejoindre sur l'abandon du concept de prescription pour tous les crimes. Pas uniquement la torture ou le génocide mais le simple homicide qui n'est pas moins horrible. Seulement, sache que ce n'est pas le système qui a cours en ce moment.

Oh oui rejoins :smile2: ..... je suis particulièrement contre la prescription en cas d'homicides volontaires... il n'y a qu'à voir l'affaire d'Emile Louis qui a avoué le meurtre de sept jeunes filles parce qu'il pensait qu'il y avait prescription et sans un courrier rédigé en 1993 par Bertrand Daillie, substitut du procureur d'Auxerre, qui s'est enquis du sort de quatre jeunes femmes disparues auprès des services sociaux du conseil général de l'Yonne, qui a été considéré par la Cour de cassation comme un acte d'enquête interruptif de la prescription, il aurait pu se vanter des meurtres sans aucune peine puisqu'il y avait prescription.

Quand aux instincts de Barbie bien sur qu'ils ont pu se libérer pendant la guerre puisqu'il était omnipotent... c'est d'ailleurs cette omnipotence qu'il a recherché ensuite en Bolivie.... mais la guerre fait aussi émerger le meilleur.... la résistance, les justes.... Il y a eu des allemands qui ont résistés au régime nazi qui se sont battus contre..... La guerre révèle le pire et aussi le meilleur....

Pour le fait que l'on ne juge que les vaincus tu as raison malheureusement.... Malheur aux vaincus.... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blackcat Membre 1 698 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)
La prescription...il y a certains crimes qui ne devraient pas être prescrits (juste mon opinion :sleep: )

C'est un peu trop facile de torturer et tuer des gens puis 20 ans après il y a prescription (c'est comme l'hostie et le curé... une sorte de purge pour les péchés.... :smile2: hop ça fait 20 ans je suis innocent comme l'agneau qui vient de naitre.... ;) )

De plus j'ai beaucoup de mal avec le rôle des Etats Unis qui l'ont non seulement aidé mais protégé et lui ont assuré une existence confortable en exil....

Le merveilleux vieillard qui selon toi n'avait plus moufté pendant 45 ans... à continuer à torturer allègrement dans les prisons boliviennes.... il ne s'est pas non plus transformé en charmant papy gâteau en regrettant ses péchés...docteur es tortures..... si le titre n'est pas en activité il l'a mis au goût du jour là-bas.

Fusiller Barbie en 1945 aurait été refuser le droit aux victimes de se confronter à leur bourreau.... Leur refuser la reconnaissance de tout ce qu'ils ont vécu.... Le devoir de mémoire.....

Le but du procès? Ecouter les victimes.... connaître leur histoire.... essayer de comprendre ce qui s'est passé... savoir que tout cela a existé pour essayer d'en tirer des leçons.... et dire surtout que malgrès les années qui passent ce genre de crimes ne doit pas rester impuni.

Complètement d accord avec toi, il faut juger les coupables, peu importe si cela est des années après.

Trop facile qu ils se la coulent douce, qu ils ne soient pas punis.

Les nazis ou autres tortionnaires s en fichaient ou se moquent si leurs victimes soient des vieillards ou des infirmes.

Cela ne les empêchaient pas de commettre leurs exactions.

Alors pourquoi devrait t on prendre des gants avec ces monstres ???

Pour moi il ne devrait pas avoir de prescription, que cela soit pour ce type de crime ou les meutriers, les violeurs.

Il faut penser aux victimes avant tout.

Pourquoi les méchants devraient toujours gagner ???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dianevitalic VIP 162 messages
Forumeur inspiré‚ 27ans
Posté(e)

é surprise, un débat de morale s'ensuit ^^

Sans vouloir vraiment y prendre part, je voulais juste signaler qu'en dépit du bon sens, je trouve curieux de vouloir éviter les biographies d'hommes dont on désapprouve les actes ^^ A moins qu'il n'ait simplement été question de déterminer si oui ou non j'avais des affinités avec les idées de Klaus Barbie ? ^^...allez savoir

Malgré tout, je suis tentée de désormais m'atteler aux biographies des "monstres les plus inhumains" par excellence, rien que pour rétablir la balance ^^ Naturellement, ni les futurs sujets ni l'appréciation que chacun pourra en avoir ne sont à prendre en compte comme étant des liens avec moi etc etc...aucun animal n'a été blessé durant les séquences qui vont suivre etc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant