Louis XVI

Olivier1985 Membre 8 188 messages
Milk shaker‚ 31ans
Posté(e)

481px-Louis_xvi.jpg

Louis Auguste est né à Versailles en 1754. Il est le fils du Dauphin Louis-Ferdinand et de son épouse Marie-Josephe de Saxe. Il est le petit fils de Louis XV. Orphelin à treize ans, il fut élevé par son précepteur Mr de Coetlosquet et par le duc de La Vauguyon. Il reçut une éducation très conservatrice et très religieuse.

N'ayant aucun goût pour la guerre, il se passionnait pour la chasse et les travaux artisanaux (en particulier la serrurerie). Le futur Louis XVI est intelligent, instruit (Il est le 1er roi de France à parler couramment l'Anglais) mais manque de caractère et sa timidité presque maladive lui fera adopter des attitudes hésitantes et contradictoires. Marié en 1770 à l'archiduchesse Marie Antoinette fille de François 1er « Empereur du Saint Empire Romain Germanique » et de Marie Thérèse « Impératrice d'Autriche » il eut quatre enfants dont 2 mourront peut de temps après leur naissance.

Sacré le 10 mai 1774, il souhaite rompre avec la débauche de la Cour, et ce roi de vingt ans, vertueux, un peu maladroit s'attire en ce début de règne, les sympathies et l'affection du peuple. Il forme une nouvelle équipe gouvernementale. Cependant, il se refuse à effectuer les réformes modernistes nécessaires.

La politique extérieure, permet à la France de retrouver le prestige perdu par les défaites successives du règne précédent (Notamment la guerre de 7ans). La lutte des treize colonies d'Amérique obtient le soutien officiel du gouvernement. Louis XVI signe avec Benjamin Franklin un traité d'amitié en 1778, tandis que de jeunes aristocrates comme La Fayette, s'engagent activement dans les mouvements de libération. Les Français apportent une aide réelle à Georges Washington (Futur 1er Président des Etats Unis). Cette politique menée également aux indes a pour conséquence un déficit budgétaire important.

La crise financière se double d'une crise politique et sociale. Les gaspillages de la Cour, la baisse des revenus agricoles, le manque de réformes fiscales, provoquent le mécontentement populaire qui est amplifié par des scandales comme l'affaire du Collier de la Reine 1785.

Le roi mal conseillé, d'une indécision constante, ne sut pas faire face à la montée révolutionnaire. Face à une agitation grandissante, il décide de convoquer les Etats Généraux. Lors de leur ouverture, le 5 mai 1789, Louis XVI refuse de répondre à la question du système de vote (par ordre ou par tête) ce qui provoque une totale désillusion au sein de la bourgeoisie, et impuissant devant la contestation, il accepte alors la proclamation des Etat Généraux en Assembler Nationale, invitant la Noblesse et le Clergé à s'y associer.

Le 17 juin 1789 les Communes décident de se transformer en l'Assemblée Nationale, ce qui sonne le glas de l'absolutisme royal : la Révolution est en marche. Le 9 juillet l'Assemblée nationale se proclame constituante. Le 11 juillet 1789 Louis XVI renvoie Necker (Ministre des finances très apprécié du peuple) et le remplace par le baron de Breteuil, un contre-révolutionnaire notoire. Cette provocation ajoutée aux problèmes économiques rencontrés par les parisiens, déclenche les évènements de juillet. (Prise de la bastille).

En octobre 1789, le peuple se rend à Versailles pour ramener la famille royale à Paris qui vivra désormais au Palais des Tuileries, et le 14 juillet 1790, le roi prête serment de fidélité à la Nation durant la fête de la Fédération.

Il décide de fuir à l'étranger mais est arrêté à Varennes la nuit du 20 au 21 juin 1791. Suspendu de ses fonctions durant un mois, il devient « rois des français » le 14 septembre 1791 après avoir juré fidélité à la Constitution.

De nombreuses maladresses et des contacts mal dissimulés avec les chancelleries étrangères, ne firent qu'augmenter l'hostilité des révolutionnaires, et le 10 août 1792, les Tuileries sont prises, le roi est arrêté : c'est la chute de la royauté.

Déchu, prisonnier au Temple avec sa femme est ses enfants, Louis XVI appelé par moquerie Louis Capet, est accusé de « conspiration contre la liberté publique » et jugé par la Convention. Ses défenseurs : Malesherbes, Tronchet et Romain de Séze ne peuvent le sauver.

Sa culpabilité fut reconnue à la majorité : 387 voix contre 334. Condamné à mort, il fut exécuté sur la place de la Révolution actuellement place de la Concorde le 21 janvier 1793.

Son corps fut inhumé au cimetière de la Madeleine puis en 1816, son frère le roi Louis XVIII exige que ses restes soient inhumés à la basilique de Saint-Denis.

Modifié par Olivier1985
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Coast liners Membre 3 802 messages
Forumeur out‚ 27ans
Posté(e)

Je remarque que tu es dans ta période révolution.

Belle biographie! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité kaerlyon
Invité kaerlyon Invités 0 message
Posté(e)

c'est suite à mon post précédent ? :smile2:

Si c'est le cas, je t'en remercie.

Me permets tu encore quelques précisions ?

+1, pour le roi instruit et intelligent. Quant à sa timidité, Louis XV n'avait rien à lui envier mais il n'a pas eu une Révolution à gérer. Là est toute la différence. Disons que Louis XVI est arrivé au mauvais moment ;)

La guerre d'Indépendance a couté très cher à la France, surtout pour un pays ruiné. C'est pour cela que le roi convoque les Etats Généraux. Non pas pour répondre à des revendications mais parce les 3 ordres avaient seuls le pouvoir de faire voter la création d'un nouvel impôt. La dernière convocation des Etats Généraux datait de près de 200 ans il me semble et il n'y avait bien sur pas eu de Révolution à la suite.

Seuls, dans le Tiers Etats, pouvaient se faire élire des bourgeois payant un % d'impôt, ce qui éliminait d'office la population la plus pauvre et les classes moyennes. Ainsi, c'est la bourgoisie qui représentera le peuple (plus tard, certaines personnes diront que la Révolution Française n'est pas une vraie Révolutionmais une évolution bourgeoise, il faut toutefois pas faire d'anachronisme)

Autre précision. Necker n'a pas été renvoyé le 17 juillet sinon, il n'y aurait jamais eu de 12 juillet ni de 14 juillet :mur:

Autant la mort de Marie-Antoinette était décidée et son procès une parodie, autant la condamnation du roi fit polémique. Certains révolutionnaires étaient pour l'exil mais la crainte que le roi serve de ralliement aux émigrés fut la plus forte (manifeste de brunswick, aussi qui déclencha le massacre de septembre 1792).

Il fut très digne lors de son procès et dit à plusieurs reprises qu'il avait toujours agit pour le bien de son peuple. Je le croit sincère mais trop éloigné de la réalité par son environnement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Olivier1985 Membre 8 188 messages
Milk shaker‚ 31ans
Posté(e)

Je n'avais pas pensé au début à 1 poste sur Louis XVI mais il est vrai que ce roi est 1 peu négligé. Et oui c'est suite a ton poste. ;)

Merci pour tes précisions. Cela fait plaisir de rencontrer des gens instruits. :smile2:

Modifié par Olivier1985

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
peterwaradin Membre 2 643 messages
Love and happiness‚ 67ans
Posté(e)

"Généraux datait de près de 200 ans il me semble"

Non.elle date de 1614.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité kaerlyon
Invité kaerlyon Invités 0 message
Posté(e)

1614 à 1789, il me semble qu'on ne soit pas loin des 200 ans nan ? :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
grododo Membre 2 344 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)

super comme d'habitude!!!!

en plus les precisions sont top aussi!!!

c'est unr egal de vous lire a tous!! :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
peterwaradin Membre 2 643 messages
Love and happiness‚ 67ans
Posté(e)
1614 à 1789, il me semble qu'on ne soit pas loin des 200 ans nan ? :smile2:

Bah non ça fait 175 ans. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
feufollet Membre 4 880 messages
CHEVALIER NOIR ‚ 40ans
Posté(e)

Super interessant Merci

comme Louis j'en perd la tete :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
beruix Membre 396 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

c'était un bon roi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Stahlgewittern
Invité Stahlgewittern Invités 0 message
Posté(e)

Dommage que sur la fin de son reigne il ait un peu perdu la tête.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

In memoriam !

portrait_medaillon_louis_xvi.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
peterwaradin Membre 2 643 messages
Love and happiness‚ 67ans
Posté(e)

euh...l'acte d'accusation est un peu plus exhaustif que ça.Il contient 33 articles et couvre la période allant du 20 juin 1789(avant même la prise de la Bastille) jusqu'aux évènements du 10 août 1792 (la prise des Tuileries). Cet acte incluait donc le fait d'avoir fait couler le sang des citoyens (art.33) et d'avoir voulu corrompre les assemblées (art.30).Sans parler de la trahison (art.21).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

La légalité de l'acte d'accusation est assez risible dans la mesure où la légalité du transfert de Souveraineté du Roi à la Nation le 17 juin 1789 par des Etats Généraux se proclamant Assemblée Nationale sans y être aucunement mandaté est tout aussi illusoire.

En outre, la réalité de la plupart des accusations est assez mythique. Si le Roi avait preuve du cynisme et de la force qui lui sont prêtés, jamais le Trône n'aurait pu être renversé aussi rapidement par des meneurs qui n'avaient pour eux l'appui d'aucune province du Royaume.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le merle Membre 9 420 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

bonsoir , ce qui me parait ètonnent , c 'est que , sur l 'estrade de l ' èchafaut , ses dernières paroles auraient ètèes " à t ' on des nouvelles de monsieur de l ' apèrouse ? " bonsoir .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
peterwaradin Membre 2 643 messages
Love and happiness‚ 67ans
Posté(e)
La légalité de l'acte d'accusation est assez risible dans la mesure où la légalité du transfert de Souveraineté du Roi à la Nation le 17 juin 1789 par des Etats Généraux se proclamant Assemblée Nationale sans y être aucunement mandaté est tout aussi illusoire.

En outre, la réalité de la plupart des accusations est assez mythique. Si le Roi avait preuve du cynisme et de la force qui lui sont prêtés, jamais le Trône n'aurait pu être renversé aussi rapidement par des meneurs qui n'avaient pour eux l'appui d'aucune province du Royaume.

euh non. Le fait que le trône ait été renversé aussi rapidement (sic!) ne signifie nullement que Louis XVI n'ait pas fait preuve de cynisme ou de duplicité.Ses man¿uvres n'ont pas marché,tout simplement.

Je serais curieux de connaitre les raisons qui t'ont poussé à croire que l'acte d'accusation est risible.

Et surtout,il faut rappeler le contexte dans lequel s'est faite cette proclamation.Les 2 autres ordres (Noblesse et Clergé) refusaient de siéger avec le Tiers-Etat sur la proposition de ce dernier.Ce qui aurait été plus profitable.Comment peut-on mépriser 90% de la population française sans que leurs représentants ne réagissent?D'ailleurs,une grande partie du Clergé finira par rejoindre le Tiers-Etat.

D'ailleurs,le Roi lui-même finira par demander aux récalcitrants (Noblesse et les quelques députés du Clergé encore récalcitrants) de rejoindre le Tiers-etat qui deviendra l'assemblée nationale constituante (9 juillet 1789).

A l'issu de la constitution de 1791 (approuvée par Louis XVI) le roi avait la haute main sur le pouvoir exécutif et la politique étrangère.Il pouvait nommer ses ministres sans en référer à l'assemblée qui,elle, votait les lois.En outre,Louis XVI avait un droit de véto suspensif sur les lois d'une durée de 4 ans et il en usait!

Louis XVI n'était donc pas sans pouvoir.Seulement,ce dernier était réparti de façon plus rationnelle et moins absolutiste en vertu de la séparation des pouvoirs chère aux Lumières.Et encore! Cette sacro-sainte séparation des pouvoirs a été violée au profit du roi (droit de véto sur les lois!).

Sa fuite à Varennes a mis fin à cet état de fait.Ce qui était la moindre des choses vu qu'il avait rompu le "contrat".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noisettes Membre+ 9 514 messages
Un manuscrit dans une main, une boussole dans l'autre‚ 33ans
Posté(e)

Le problème de Louis XVI, c'est qu'il est monté sur le trône sans avoir été formé aux affaires du royaume au préalable, qu'il avait un caractère faible et que la Cour l'a descendu en flèche auprès de la population parisienne. C'est la noblesse qui a perdu le roi car elles refusaient les réfomes de celui-ci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
peterwaradin Membre 2 643 messages
Love and happiness‚ 67ans
Posté(e)

L'image que tu donnes de Louis XVI procède de calomnies proférées par ses ennemis et notamment Choiseul,à l'égard de qui le roi éprouvait de l'inimitié.Louis XVI a reçu une excellente éducation quoique très conservatrice.En plus d'être polyglotte,il a reçu une bonne formation en économie et en gestion des affaires de l'Etat.Le fait qu'il fût soucieux des limites de ses prérogatives,et qu'il ait toujours cherché la voix légale plutôt que la force pour faire passer ses réformes ne signifie pas qu'il a été un roi faible.C'est une vision réductrice du contexte agité de l'époque où il fallait composer avec toutes les aspirations-souvent antagonistes- de chacune des classes sociales.

Il se voulait un roi simple pas simplet.Loin de l'apparat assumé de son quadrisaïeul,Louis XIV.On peut certes lui reprocher une certaine timidité qui a pu laisser croire qu'il était mou,mais c'est faux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noisettes Membre+ 9 514 messages
Un manuscrit dans une main, une boussole dans l'autre‚ 33ans
Posté(e)

Choiseuil méprisait Louis XV, bien qu'il ait eu sous le règne de Louis XV trois secrétariat d'Etats sous son autorité

Mais je ne sais pas si l'ancien secrétaire d'Etat méprisa le petit-fils de Louis XV (du moins, je ne m'en souviens pas sur le coup), ce qui est fort possible

Et je n'ai jamais dit que Louis XVI était un roi simplet, juste que sa formation politique pratique a été fait sur le tas, bien qu'il ait reçut une excellente éducation. Mais les circonstances ont joués contre lui

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
peterwaradin Membre 2 643 messages
Love and happiness‚ 67ans
Posté(e)
Choiseuil méprisait Louis XV, bien qu'il ait eu sous le règne de Louis XV trois secrétariat d'Etats sous son autorité

Mais je ne sais pas si l'ancien secrétaire d'Etat méprisa le petit-fils de Louis XV (du moins, je ne m'en souviens pas sur le coup), ce qui est fort possible

Et je n'ai jamais dit que Louis XVI était un roi simplet, juste que sa formation politique pratique a été fait sur le tas, bien qu'il ait reçut une excellente éducation. Mais les circonstances ont joués contre lui

en gras souligné: C'est même certain.Euh,il est tout à fait normal d'avoir une formation théorique et pratique (sur le tas).L'une sans l'autre est incomplète.Et Louis XVI,à l'instar de ses proches prédécesseurs a bénéficié d'une éducation exemplaire.

Je sais bien que tu ne l'as pas qualifié de simplet mais de faible.

Les circonstances ont bien joué contre lui,c'est que j'ai laissé entendre,même si il est vrai qu'il a commis quelques erreurs (Fuite de Varennes)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant