Faut-il consommer pour appartenir à la société?

Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)

chute-consommation.jpg

Vous savez, pour participer à une soirée, il faut amener sa bouteille,

pour un noël en famille, acheter des cadeaux,

être entre potes, payer son pot.

Finalement, j'ai l'impression que pour rester intégrer à la société, il faut consommer.

Qu'en pensez vous?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

ManhattanStory Membre+ 14 228 messages
Imperoratriz à temps partiel‚
Posté(e)

J'en pense que vivant dans une société de consommation, on n'a pas d'autre choix à moins de décider partir vivre dans une tribu amazonienne.

Offrir un pot entre potes n'est pas obligatoire mais même lors d'une soirée potes à la maison tu sortiras la bière, les crackers oignons crème, donc tu auras consommé pour passer du bon temps.

Si tu ne veux pas consommer, va t'isoler sur une île déserte :smile2:...

Modifié par ManhattanStory

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lyt
Invité Lyt Invités 0 message
Posté(e)

Aujourd'hui, de par la société consumériste et matérialiste dans laquelle nous vivons en tant qu'occidentaux et les mentalités/pratiques, il est plus qu'évident que acheter/consommer c'est exister!

Exister pour les autres au travers de l'appartenance à une classe de la société selon ton mode et ton pouvoir de consommation afin d'ête accepté.

Exister pour toi même car nous avons tous ce besoin d'exister pour d'autres personnes, et nous passons de ce fait dans le moule de la consommation.

Nous sommes en permanence sur-exposés à des images qui nous montrent comment le monde devrait être (représentation de la réalité suggérée via les pubs et les médias) à tel point que nous sommes souvent déçu quand nous sommes effectivement confronté à cette réalité.

Bref, c'est véritablement inéluctable à moins de vivre différement et en dehors de l'Occident.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

C'est même très pervers.

La société, de part les médias complies, impose un standing de consommation. Pour exister socialement il faut s'afficher avec des produits de valeurs proportionnelles à notre catégorie sociale.

Vous changez de catégorie, de revenus, vous devez modifier votre consommation pour intégrer un cercle supérieur. Comme disait une pub pour un 4x4 récemment : Vous pensiez ne pas pouvoir vous l'offrir¿

Et un parallèle intéressant avec nos jeunes des cités, c'est qu'ils vivent le manque de consommation comme une frustration. Dès qu'ils ont du fric, c'est pour s'acheter des babioles, des trucs couteux et inutile genre lunettes Gucci.

Je consomme donc je suis. C'est toute l'histoire du capitalisme qui débute avec le fordisme. Ford avait tout compris dans le sens ou il organisa la production-consommation-publicité de manière à ce que l'achat soit une compétition sociale. Si vous achetez une bagnole, c'est du luxe. Mais si demain votre voisin à la même alors qu'il est man¿uvre, ça vous dégoute. Vous en achetez une plus grosse de manière à bien faire comprendre au voisinage qui est le boss.

Je résume un peu violement mais c'est mon sentiment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)

Oui les "jeunes des cités" comme d'autres veulent des marques qui coûtent chères.

Le couple moyen ou pauvre voudra la dernière télé (écran plat, plutôt monsieur d'ailleurs :smile2: ), quitte à prendre à crédit.

De plus, il faut partir en vacances, pour pouvoir en parler au boulot.

Oui, tout cela est très vicieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bling
Invité Bling Invités 0 message
Posté(e)

Donc quoi, c'est l'envie qui régit nos besoins ?

La course pour avoir mieux que l'autre et être toujours en avance sur les objets de "mode" pour....se sentir supérieur à l'autre ?

Pourquoi on en est arrivé là, à juger sur les apparences, les biens....ça a toujours été comme ça ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ManhattanStory Membre+ 14 228 messages
Imperoratriz à temps partiel‚
Posté(e)

C'est ainsi depuis que l'homme a laissé tomber le troc pour se vouer au dieu argent et depuis qu'il estime que le fait d'avoir le dernier ipod ou iphone fait de soi un homme libre et de valeur.... :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Naphtaline
Invité Naphtaline Invités 0 message
Posté(e)

Toujours oui, avant c'était le Roi et sa Cour qui étaient en représentation, la noblesse, la haute bourgeoisie...bref nos sociétés de consommation n'ont rien inventé, elles ont juste ouvert la consommation au plus grand nombre...

Maintenant...pourquoi? je sais pas...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blablateur Membre+ 7 069 messages
Chronophage boulimique‚ 45ans
Posté(e)

Hé bien si l'on considère qu'en tant qu'individu on est voué à consomer pour pas crever la geule ouverte, que la société à pris ce modele comme gabarit et que l'état y trouve son compte, évidement! C'est pas un choix!

... Dites, un bisou ça à de la valeur ou c'est encore un des seuls truc qui reste non négociable!? :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bling
Invité Bling Invités 0 message
Posté(e)
C'est ainsi depuis que l'homme a laissé tomber le troc pour se vouer au dieu argent et depuis qu'il estime que le fait d'avoir le dernier ipod ou iphone fait de soi un homme libre et de valeur.... :smile2:

Je pense pas que cela soit aussi "marqué" qu'il y a 1 ou 2 siècles, voir quelques décennies.

Comme décrit plus haut, là ça touche toutes les classes sociales et pour ma part, j'ai l'impression que ça touche beucoup plus de domaines de "confort" qu'avant et que cette course à la conso est de plus en plus....évidente.

Je me souvient enfant lorsqu'un gamin était habillé sans marques, avec des vêtements "pas chers" ou "ringards" c'était source de moqueries, tandis qu'un autre qui a les dernières nike, devenait la star de son école pdt quelques temps.

Maintenant, un seul élément ne suffit plus, il faut les chaussures, le i-pod, la console portable, la veste de marque, etc...etc...pour se "démarquer" du lot.

Ce que je ne traduis pas, c'est cette escalade...??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

"Quand on pense... qu'il suffirait que les gens arrêtent d'acheter pour que ça ne se vende pas."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

C'est exactement la démarche de la consommation éthique. De la décroissance. Consommer peu, intelligemment, et consacrer du temps à son épanouissement personnel plutôt qu'à la production d'objets inutiles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Oui les "jeunes des cités" comme d'autres veulent des marques qui coûtent chères.

Le couple moyen ou pauvre voudra la dernière télé (écran plat, plutôt monsieur d'ailleurs :smile2: ), quitte à prendre à crédit.

De plus, il faut partir en vacances, pour pouvoir en parler au boulot.

Oui, tout cela est très vicieux.

éa touche à la totalité de la société, à part les très pauvres qui -démunis- ont trouvé un autre sens à la vie, malgré le manque de confort.

On a réussi à transformer le luxe en normalité puis en nécessité. On juge encore les gens à leur tenue vestimentaire.

Les publicitaires, aidés par les émissions TV à la con ou les magazines, dictent de nouveaux besoins, de faux besoins. Constamment. Du coup, au fil du temps, un paquet de faux besoin est arrivé.

Pourquoi n'y a t-il pas de campagnes plus contre les lingettes ou les produits suremballés ?? Consommation.

La mentalité actuelle n'est imprégnée que de ce consumérisme qui me dégoûte et le pire, c'est qu'effectivement la société exclue au fur et à mesure les non-consommateurs.

Je pense que le "budget d'intégration sociale personnel" a explosé entre la hausse du prix d'un café dans un bistro, l'arrivée des téléphones portables, etc...

Qui peut encore se passer d'un portable parmi les nouvelles générations ??

Certains, oui, mais ils le vivent mal.

Et pire : en quoi des gamins et ados qui se voient régulièrement en cours ont-ils besoin de cet outil qui était auparavant réservé aux hommes d'affaires constamment en voyage ?

Comment on faisait avant ?

Le principe de décroissance tend vers ça : redéfinir notre approche de la consommation et faire balayer le superflu. éa ne peut être qu'un changement social massif. Mais le seul moyen, c'est la lucidité personnelle.

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
White.widow Membre 205 messages
Forumeur activiste‚ 27ans
Posté(e)
éa touche à la totalité de la société, à part les très pauvres qui -démunis- ont trouvé un autre sens à la vie, malgré le manque de confort.

On a réussi à transformer le luxe en normalité puis en nécessité. On juge encore les gens à leur tenue vestimentaire.

Les publicitaires, aidés par les émissions TV à la con ou les magazines, dictent de nouveaux besoins, de faux besoins. Constamment. Du coup, au fil du temps, un paquet de faux besoin est arrivé.

Pourquoi n'y a t-il pas de campagnes plus contre les lingettes ou les produits suremballés ?? Consommation.

La mentalité actuelle n'est imprégnée que de ce consumérisme qui me dégoûte et le pire, c'est qu'effectivement la société exclue au fur et à mesure les non-consommateurs.

Je pense que le "budget d'intégration sociale personnel" a explosé entre la hausse du prix d'un café dans un bistro, l'arrivée des téléphones portables, etc...

Qui peut encore se passer d'un portable parmi les nouvelles générations ??

Certains, oui, mais ils le vivent mal.

Et pire : en quoi des gamins et ados qui se voient régulièrement en cours ont-ils besoin de cet outil qui était auparavant réservé aux hommes d'affaires constamment en voyage ?

Comment on faisait avant ?

Le principe de décroissance tend vers ça : redéfinir notre approche de la consommation et faire balayer le superflu. éa ne peut être qu'un changement social massif. Mais le seul moyen, c'est la lucidité personnelle.

heuresement que des gens comme toi existe dans ce pays où les mentalités on énormément changé.

Une société ou la consommation est devenue une religion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
heuresement que des gens comme toi existe dans ce pays où les mentalités on énormément changé.

Une société ou la consommation est devenue une religion.

Ouais, mais j'ai quand même un portable et un ordinateur. J'ai quand même des dépenses que je trouve peu nécessaires mais obligatoires si on veut resté socialisés.

Cela dit, je n'ai pas de voiture en zone plutôt rurale et je vois bien que ça fait souvent halluciner les gens. Je trouve qu'il y a assez de voiture dans le monde et par foyer, ainsi que de transports en commun, pour vivre sans.

Celà dit, je dois parfois prévoir mes déplacements, au moins la veille. Ce n'est pas bien contraignant. Pourtant, c'est le luxe de se immédiatement où on veut qui semble être devenu normal. Vouloir vivre autrement tend à marginaliser.

Mon luxe à moi, c'est de ne pas avoir de voiture.

Mais du coup, on nous oblige à acheter des tas de choses parce que tout le monde achète et vis selon ça.

Dans quelle mesure pouvons-nous résister ?

Il faut dire que la société laisse peu d'alternatives aux gens qui ne veulent pas être soumis à consommer. Et le confort, une fois qu'on y a goûté, on a tendance à oublier sa valeur réelle. C'est une drogue.

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

yop! tu touches justement le point sensible du débat.

je suis sur qu'il ya une part considèrable (mais toujours minoritaires) de personnes suffisament lucides comme toi et moi pour réaliser que cette société sur-consumériste est à la dérive.

c'est à ces personnes de lutter contre le matraquage médiatique et savoir continuer à acheter "intelligent".

la question est de savoir combien sommes nous?

1% ? 10 %? 30%???

il y a t-il de plus en plus ou de moins en moins de gens qui se rendent compte que nous vivons trop dans une société du par-être et qu'il faut que ca change.

franchement je ne sais pas.

:smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité goldored
Invité goldored Invités 0 message
Posté(e)

je consomme et je n'appartient pas à la société

j'existe dans la société parce que je paye des impôts.

je n'appartiens qu'à moi-même et c'est déjà dur

j'ai pas besoin de m'enquiquiner avec toute une société

je m'en accomode

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

Chère Goldored, à moins de vivre au fin fond de l'Antartique ou dans une caverne, isolé du monde, nous appartenons tous à cette société!

Dès l'instant où tu consommes (alimentation, vêtements, mobilier, immobilier et tutti quanti), tu fais partie de la société.

Rien que le fait d'être assise derrière ton ordinateur, à débattre avec nous, t'inclus malgré toi dans la matrice. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

goldored je trouve ta reponse "trop facile".

tout le monde peut dire ca:

je consomme et je n'appartient pas à la société

j'existe dans la société parce que je paye des impôts.

je n'appartiens qu'à moi-même et c'est déjà dur

j'ai pas besoin de m'enquiquiner avec toute une société

je m'en accomode

Quelle est pour autant LA vérité? appartiens tu quand même à la société que tu le veuille ou non (comme tout le monde) ?

ce que je veux c'est qu'il me semble que ton intervention était un peu... creuse.

mais ca n'en demeure pas moins ton avis et je le respect pour autant! :smile2:

EDIT: et zut! dépassé par valtesse!

Modifié par femzi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité goldored
Invité goldored Invités 0 message
Posté(e)
Chère Goldored, à moins de vivre au fin fond de l'Antartique ou dans une caverne, isolé du monde, nous appartenons tous à cette société!

Dès l'instant où tu consommes (alimentation, vêtements, mobilier, immobilier et tutti quanti), tu fais partie de la société.

Rien que le fait d'être assise derrière ton ordinateur, à débattre avec nous, t'inclus malgré toi dans la matrice. :mur:

j'en fais partie, je ne lui appartient pas

goldored je trouve ta reponse "trop facile".

tout le monde peut dire ca:

Quelle est pour autant LA vérité? appartiens tu quand même à la société que tu le veuille ou non (comme tout le monde) ?

ce que je veux c'est qu'il me semble que ton intervention était un peu... creuse.

mais ca n'en demeure pas moins ton avis et je le respect pour autant! :smile2:

moi aussi je te trouve creux mais je t'aime bien quand même:D ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant