les meilleures blagues

cheyenne Membre 1 129 messages
Forumeur alchimiste‚ 47ans
Posté(e)

ptdrrrrrrrrrrrrrrrrrr

Une dame de 80 ans est arrêtée pour vol à l'étalage. Elle se présente devant le juge accompagnée de son mari. Le juge :

- Qu'avez-vous volé madame ?

- Une boîte de conserve de sardines, monsieur !

Le juge lui demande la raison de ce vol.

- Parce que j'avais faim !

Le juge lui demande alors combien il y avait de sardines dans la boîte.

- 6... Monsieur !

Alors le juge prononce sa sentence :

- Vous ferez donc 6 jours de prison.

A ce moment, le mari lève la main demandant au juge s'il peut dire quelque chose.

- Que voulez-vous dire, monsieur ?

- Elle a aussi volé une boîte de conserve de petits pois, votre Honneur !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Lea2105 Membre 38 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Vous connaissez l'histoire du petit déjeuné?

Pas de bol

vous connaissez l'histoire de la feuille?

Elle déchire

vous connaissez l'histoire de la chaise?

Elle est pliante

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elsa Membre+ 29 804 messages
Amiereuse de Nouille <3 Zalakiss‚ 23ans
Posté(e)

Cheyenne mddddddr J'adore :D

et j'aime bien le: "pas de bol" :p

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lugy Lug Membre 9 018 messages
forumeur éclairé‚ 48ans
Posté(e)

Jean, très amoureux, sortait depuis 3 ans avec une très belle fille,

Sylvie, et jusqu'à présent il n'avait pas eu de relation Sexuelle avec elle.

Un jour, il la caresse passionnément, lui enlève ses vêtements, mais quand il essaye de lui faire l'amour,

Elle s'excuse en disant qu'elle le ferait seulement après le mariage...

Et que, une fois mariés, elle irait même Jusqu'à faire "Le Petit Trou Vert."

Très confus, Jean appela Johanne (une femme avec qui il avait des Aventures sexuelles).

Il alla chez elle et lui demanda de faire "Le Petit Trou Vert".

Johanne, effrayée,commença à crier en disant qu'elle était une femme respectable et que jamais il ne lui passerait par la tête de faire une chose pareille et lui ordonna de sortir immédiatement de chez elle, en lui disant de l'oublier pour toujours.

Tout penaud, Jean décida d'aller dans un bordel. Il choisit une belle femme, et lui demanda si elle faisait de tout.

Elle répondit que pour de l'argent elle ferait tout ce qu'il lui plaira...... Alors Jean lui demanda de faire "Le Petit Trou Vert".

Elle répondit que bien que (...) de profession, elle était une femme respectable et elle commença à le frapper.

Entendant un tel chahut, le gérant ouvrit la porte d'un coup de pied et demanda :

"Que se passe-t-il donc ici ?"

Jean, plus confus que jamais, lui dit qu'il avait seulement demandé à la femme de lui faire le "petit Trou Vert".

En entendant ceci, le gérant s'enragea et le sortit à coup de pieds du bordel en criant qu'il ne réapparaisse plus

Jamais dans un bordel .

Toujours confus, Jean alla chercher Filip (un gay) pour éclaircir ses doutes.

Quand il le rencontra dans son salon de coiffure, ils se saluèrent très chaleureusement, et Filip lui dit qu'il était prêt à passer la nuit avec lui. Jean l'emmena et lui proposa de faire "Le Petit Trou Vert". Filip ne supporta pas d'entendre cela et commença à le taper à coup de séchoir à cheveux et lui dit que c'était un pervers qu'il ne voulait plus revoir de son vivant et il le vira.

Jean était maintenant très nerveux et devenait fou...

Il retourna chercher Sylvie (sa fiancée)et lui demanda de l'épouser tout de suite et surtout de lui faire "Le Petit Trou Vert".

Sylvie accepta et, très euphorique,elle promit qu'elle le rendrait très heureux et qu'ils feraient "Le Petit Trou Vert" autant de

Fois qu'il le souhaiterait.

Ils se marièrent et partirent en lune de miel en voiture. Jean, très inquiet,voulut interrompre le voyage pour faire ce fameux

"Petit Trou Vert"....

Dans cette angoisse, il détourna son attention de la route, et il prit un arbre de plein fouet.

Sylvie décéda dans l'accident!

Jean est encore en ce moment en train d'essayer de trouver ce qu'est "Le Petit Trou Vert" et moi aussi !!!.

J'ai perdu mon temps à lire cette connerie qu'on m'a envoyé et au final, on ne te dit pas ce qu'est ce sacré nom de dieu de (...) de "Petit Trou Vert". Alors comme je refuse de rester seule dans ce doute,et surtout d'être la seule à m'être fait avoir, je vous en fais part .C'est normal ça sert à ça les amis....

ha,ha,ha, tu ne connais pas le petit trou vert.ha, ha.laugh.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lugy Lug Membre 9 018 messages
forumeur éclairé‚ 48ans
Posté(e)

Annonces écrites par des HOMMES :

dans la quarantaine … 55 ans à la recherche d'une poupoune de 25 ans

sportif … Couché sur le divan, il regarde ‘L’équipe TV’ 60 heures par semaine

en bonne santé … Pète et rote toutes les 5 minutes

… athlétique … Passe beaucoup de temps à s'admirer devant le miroir

recherche la beauté intérieure … De grosses touffes de poils lui sortent dunez et des oreilles

libéré … Va essayer de coucher avec votre soeur

… recherche l'amitié d'abord … Pour autant qu'on soit toutes nues

sens de l'humour … Après une dizaine de bières, se croit très drôle

lorsqu'il essaie d'organiser un concours du plus long pénis

grand et belle allure … Trou du c.ul conduisant une BMW

honnête … Menteur

… sensuel … Capable de supporter 2 minutes de préliminaires avant lapénétration

… mature … Les premiers 6 mois seulement

poète à ses heures … A déjà écrit un graffiti dans les toilettes du cégep ily a 25 ans

catholique pratiquant … Prononce un juron toutes les cinq minutes

… émotionnellement stable … Aucune condamnation au cours des 2 dernières années

pour violence familiale.

… poli … Dit S.V.P lorsqu'il vous demande de lui apporter une bière

… capable d'écoute … Peut ne pas prononcer une seule parole pendant 2 jours

------------------------------------

c'est tout moi, çalaugh.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kivala Membre 8 853 messages
Forumeur alchimiste‚ 106ans
Posté(e)

2 homosexuels sont dans un avion, l'un propose à l'autre de faire l'amour pendant le vol. Son ami lui dit: " Mais, tu es fou toi... - Mais non, répond l'autre, tout les passagers dorment en vol. Mais non dit l'autre, il doit bien y en avoir un(e) qui ne dormira pas. Laisse-moi faire. Il se lève et demande: "Y a t-il quelqu'un qui aurait un stylo?" (Personne ne répond). -Tu vois bien, ils dorment tous que je te disais. (Durant toute la nuit, ils ont eu des débats amoureux sur le siège). Le lendemain avant l'atterrissage, l'hôtesse passe du devant vers l'arrière de l'appareil et s'adresse aux passagers. Bonjour monsieur! Bonjour Madame!, vous avez fait un beau voyage? Une vieille dame répond: " Non, j'ai grelotté tout le long du voyage... L'hôtesse répond: Mais pourquoi n'avez vous pas demandé pour une couverture? La dame répond: " Il en était pas questions, il y a un gentlemen qui a demandé un stylo et il s'est fait enculer toute la nuit.:sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elsa Membre+ 29 804 messages
Amiereuse de Nouille <3 Zalakiss‚ 23ans
Posté(e)

:smile2: jla connaissais mais jsavais plus comment elle terminait

ha,ha,ha, tu ne connais pas le petit trou vert.ha, ha.laugh.gif

Et toi? :sleep: (:D)

c'est tout moi, çalaugh.gif

Prouve le :sleep: :p

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

:sleep:

C'est coco, un perroquet...

son maître en a marre de lui, parceque dès qu'il part, il ne fait que de commander des trucs sur internet...

- Coco je vais travailler, tu ne fais pas de bêtises ok !

- ok ok... coco rester sage...

- coco, tu n'allumes pas l'ordinateur !

- ok, ok... coco pas commander...

- coco si tu désobéis je te cloue les ailes au mur !

le maitre s'en va... et la première chose que fais coco... allumer l'ordi..

la journée se passe...

le "maître" revient et que voit-il devant sa porte des dizaines de bouteilles d'huile !

c'est quoi de ça ? crie t il !

coco répond : 200 litres d'huile, 200 litres d'huile, 200 litres d'huile...

- coco qu'est-ce t'as encore fait ? !!!

- coco rien fait, coco pas commander d'huile....

- coco je t'avais prévenu ! je te cloue au mur !!!!

Le "maître s'en repart après avoir cloué les ailes de coco au mur....

Coco malheureux, redresse la tête, quand soudain il aperçoit le Christ sur sa croix au mur d'en face et lui dit :

- toi aussi t'as commandé deux cent litres d'huile ? :sleep:

Modifié par David Web

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lugy Lug Membre 9 018 messages
forumeur éclairé‚ 48ans
Posté(e)

coucou zala , désolé si je n'ai pas répondu de suite mais je viens de me faire un marathon de blague.pfff

2 ans de rattrapage c'est long et je suis mort de rire au sens propre. je me suis tellement tordu que j'ai tout mouiller par terre. attend faut que je me réhydrate.laugh.gif

bon, au passage j'ai fait sauté quelques -1, j'aime pas trop la censure.

maintenant je vais être obligé de participé d'au moins une ou deux blagues, l'avantage c'est que comme j'ai tout lu je ne mettrais pas un doublon.

alors, je commence avec une spécial pour toi car j'ai remarqué que tu avais du mal à comprendre les blagues nuls, un vrais baromètre à blagues.thumbsup.gif

c'est un homme qui rentre dans un kafé et chplaf.

une plus subtil.

c'est un petit garçon qui se demande d'ou il vient .

il va voire ça maman et lui pose cette question, "maman ,d'ou est ce que je viens?"

elle lui explique," et bien c'est dieu qui a créer adam et ève , ils ont eu des enfants qui on fait des enfants ,puis il y à eu tes grands parent qui mon eu et ton père et moi t'avons mis au mondes."

l'enfant curieux à un doute alors il décide de demander à son père. qui s'empresse de lui expliquer,

" mon fils, tout à commencé dans l'océan, il y à eu des bactéries qui se sont transformées en poissons, puis en dinosaures, puis en singes, puis il y à eu tes grands parents qui mon eu moi, qui avec ta mère t'avons enfanté.

le garçon de plus en plus intrigué décide de redemander des explication à sa mère, tout en lui rapportant les propos de son père.

la maman bien embarrassé de la situation se donne un instant de réflexion. puis dit.

mais il n'y à pas d'erreur mon chérry, seulement ton père parlait de la famille de son coté et moi de celle du mien.

si t'en veux une plus gore.

c'est un marin qui au port cherche à se dégourdir mais il n'a pas beaucoup d'argent. arrivant dans les quartiers chaut, il demande aux premières filles de joie qu'il rencontre. y aurait pas moyen de tirer un coup à l'oeil. on l'envoya rapidement vers la dernière fille de la ruelle.

alors , c'est avec toi qu'on peut tiré un coup à l'oeil. la fille enleva sont oeil de verre et lui dit "si tu veux cherry ,t'est pas le seul pervers mais ça fera 100 euros.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lugy Lug Membre 9 018 messages
forumeur éclairé‚ 48ans
Posté(e)

:smile2: jla connaissais mais jsavais plus comment elle terminait

ha,ha,ha, tu ne connais pas le petit trou vert.ha, ha.laugh.gif

Et toi? :sleep: (:D)

c'est tout moi, çalaugh.gif

Prouve le :sleep: :p

excuse moi , j'ai pas la bmw.laugh.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elsa Membre+ 29 804 messages
Amiereuse de Nouille <3 Zalakiss‚ 23ans
Posté(e)

Pas de BMW? Tu laches l'affaire :sleep:

Hihi :D

celle du petit garcon :p

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité bizar
Invité bizar Invités 0 message
Posté(e)

Bon désolé, j'en ressors une classique :

AVANT LE MARIAGE:

Elle : Salut !

Lui : Ah, depuis le temps que j’attends ça !

Elle : Tu veux que je parte ?

Lui : Non. Je n’ose même pas y penser.

Elle : Tu m’aimes ?

...Lui : Bien sûr : Énormément !

Elle : Tu m’as déjà trompée ?

Lui : Non ! Pourquoi demandes-tu ça ?

Elle : Tu veux m’embrasser ?

Lui : Chaque fois que j’en aurai l’occasion.

Elle : Tu me battras un jour ?

Lui : Tu es folle ? Jamais de la vie

Elle : Je peux te faire confiance ?

Lui : Oui

Elle : Chéri !

VINGT ANS APRES LE MARIAGE

Relire le même texte de bas en haut….

A méditer :sleep:

Modifié par bizar

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elsa Membre+ 29 804 messages
Amiereuse de Nouille <3 Zalakiss‚ 23ans
Posté(e)

LOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lugy Lug Membre 9 018 messages
forumeur éclairé‚ 48ans
Posté(e)

salut zalagosse, tien , de quoi t'occuper un moment.

un p'ti clin d'oeil pasque mon grans pa (côté mam) etait flament, un artiste peintre y parait mais j'l'ai pas connu.

De quoi méditer

Un homme se présente dans un bar et demande au patron: "Si je vous montre quelque chose que vous n'avez encore jamais vu, m'offrirez-vous un verre ?"

Ok, dit le patron. L'homme sort alors un cochon d'Inde de sa poche, le place sur le comptoir et l'animal se dresse sur ses deux pattes arrières et commence à danser la polka.

Le patron réagit : "Vous avez raison, je n'ai encore jamais vu ça. C'est extraordinaire. Voila votre verre." Quelques minutes plus tard, l'homme qui souhaite un second verre propose au patron : "Pour un second miracle, vous m'offririez un autre verre ?"

Le patron, toujours aussi curieux, accepte. L'homme sort alors un crapaud de son autre poche et le pose sur le comptoir. Le crapaud se racle la gorge et commence à chanter. Il a une voix magnifique de soprano.

Voyant cela, l'un des clients du bar s'adresse à l'homme : "Je vous en donne 1000 francs de votre crapaud !"

"Ca marche", répond l'homme en déposant le crapaud dans la main du client.

Et, en aparté, le patron du bar s'adresse à l'homme en lui glissant à l'oreille :

"Vous êtes malade, un animal pareil, ça vaut des millions..."

L'homme lui répond: "Pas vraiment, c'est le cochon d'Inde qui est ventriloque."

Un automobiliste a crevé sur une route passant près d'un asile de fous. Il met les 4 boulons dans l'enjoliveur mais, au moment de les remettre sur la roue de secours, une voiture le frôle, touche l'enjoliveur et fait valser les boulons dans la nature. Il ne sait pas quoi faire.

Un fou, qui passait par là, s'arrête, et lui dit qu'il a une solution. Laquelle, demande l'automobiliste. Le fou lui dit de prendre un boulon sur chacune des trois autres roues et de les mettre sur la roue de secours. Mais c'est génial, s'écrie l'automobiliste. Vous n'êtes pas fou ? Le fou lui répond : Je suis fou, oui, mais pas con !

Alors c'est exp(x) qui se promène tranquillement dans la rue quand soudain, une constante surgit et lui crie Au secours, au secours, il y a un opérateur différentiel qui me poursuit, et je ne suis qu'une pauvre constante, s'il me croise il va me réduire à néant ! Pas de chance pour toi, réplique exp(x), mais moi je suis exp(x), il ne pourra rien me faire ! Tandis que la constante se réfugie sous une plaque d'égoût, exp(x) poursuit tranquillement son chemin, quand tout à coup elle aperçoit l'opérateur différentiel ! Salut, lui dit-elle, moi c'est exp(x), comment ça va ? Enchanté, répond l'opérateur. Moi c'est d/dy...

Des gigantesques intempéries menacent d'inonder un petit village. Tous les habitants commencent à évacuer les lieux, sauf le prêtre qui reste cloîtré dans l'église. Le maire va le prévenir que la dernière navette va bientôt partir.

Non, je reste, dit le prêtre. Dieu va me venir en aide.

La navette part, et un peu plus tard, l'eau déferle dans les rues, le prêtre se réfugie dans la chapelle. Il entend une sirène, ce sont les pompiers qui ont été dépêchés en urgence.

Vite, fait le capitaine, l'eau monte !

Inutile, répond le prêtre. Dieu me sortira de là.

Une demi-heure plus tard, le village est presque totalement englouti. Sur le toit de l'église, le prêtre continue à implorer Dieu pour un miracle lorsqu'un hélicoptère arrive.

Montez, c'est votre dernière chance ! crie le pilote.

Laissez-moi tranquille, supplie le prêtre. Dieu me sauvera...

L'hélicoptère s'en va. Un peu plus tard, l'oeil du cyclone arrive sur l'église, le prêtre meurt dans la tempête.

Alors qu'il arrive au ciel, le prêtre offusqué dit à Dieu : "Ben alors que s'est il passé?... je Vous ai demandé de l'aide et Vous n'avez rien fait..."

Et Dieu répond: "Attends, tu rigoles ! Je t'ai envoyé ton maire, les pompiers et l'armée, et tu dis que j'ai rien fait ?"

Le petit Bob vient souvent traîner dans l'épicerie de ce petit village. Le gérant ne sait pas exactement ce qui ne va pas avec lui, mais les garçons du coin aiment bien l'embêter. lls disent que ce n'est pas une lumière et n'hésitent pas à s'en amuser. Pour le démontrer aux gens de passage, ils viennent vers Bob et lui proposent de choisir entre une pièce de cinquante centimes et une pièce d'un euro. Systématiquement, le petit Bob s'empare de la pièce de cinquante centimes, au plus grand amusement des spectateurs. Il choisit les cinquantes centimes parce que la pièce est plus grande, expliquent les garçons aux visiteurs. Un jour, le gérant de l'épicerie emmène le petit Bob à l'écart, et lui demande :

– Bob, tu sais que ces garçons se moquent de toi. Ils croient que tu ne sais pas qu'un euro vaut plus que cinquante centimes. Alors pourquoi prends-tu toujours les cinquante centimes ? Parce que la pièce est plus grande ?

– C'est simple. Si je prenais la pièce d'un euro, ils arrêteraient.

Alors c'est un type complètement ivre qui sort de la brasserie et monte dans le bus. Il traverse l'allée centrale avec son journal et finit par s'asseoir à côté d'un rabbin. Le visage couperosé, l'haleine alcoolisée, une bouteille de vin aux trois quarts vide dépassant de sa poche, il commence à lire le journal. Quelques minutes après, il se tourne vers le rabbin, l'air grave.

– Monsieur le Rabbin, pouvez-vous me dire ce qui cause l'arthrite ?

– Certainement, répond le rabbin après quelques secondes, l'arthrite est causée par une vie de débauche, des contacts trop fréquents avec des personnes aux moeurs légères, l'abus d'alcool, et un mépris général pour l'humanité.

– Au moins, j'aurai été prévenu, murmure l'ivrogne.

Quelques minutes plus tard, le rabbin arrive à sa station. Avant de s'en aller, il dit à son voisin, un peu gêné :

– Ecoutez, je suis vraiment désolé. J'ai été un peu direct, je ne voulais pas vous causer de peine. Depuis combien de temps avez-vous de l'arthrite ?

– Je n'ai pas d'arthrite, monsieur le Rabbin. Je viens de lire dans le journal que le grand Rabbin de Jérusalem en a.

Sur un navire en haute mer, le matelot-chef décide de célébrer l'anniversaire de sa fiancée, restée à quai, avec une bouteille de rhum. Evidemment il abuse un peu et finit ivre, le lendemain sa démarche est encore titubante. Un peu plus tard, alors qu'il a retrouvé la sobriété, le capitaine l'appelle et lui montre d'un air grave ce qu'il a inscrit la veille dans le journal de bord : "Aujourd'hui, le matelot-chef était ivre." "Capitaine s'il vous plaît ne laissez pas cela dans le journal de bord" supplie le matelot-chef. "Ca nuira éternellement à ma carriere et je voudrais tellement être capitaine un jour..." "Ce que j'ai écrit, est-ce vrai ou faux ?" demande sévèrement le capitaine. "Oui, c'est vrai" avoue le matelot-chef. "Alors si c'est vrai ça doit être dans le journal. C'est la règle. Si c'est vrai ça doit aller dans le journal, fin de la discussion."

Quelque semaines plus tard c'est au tour du matelot-chef de tenir le journal de bord. Il écrit l'entrée suivante :

"Le navire a l'air en bonne forme. Le capitaine était sobre aujourd'hui."

Comme chaque jeudi après-midi, cette maman nettoyait la chambre de son fils de 14 ans. En déplaçant une commode, elle remarqua un magazine qui semblait être tombé d'une étagère. Elle jeta un coup d'oeil sur la revue et frémit, horrifiée : la couverture ne laissait aucun doute quant à l'orientation SM de son contenu. Finalement, elle conserva le magazine jusqu'à ce que son mari rentre, et lui montra. Celui-ci lui rendit sans dire un mot. Après quelques minutes, elle se risqua :

– Mon amour, à ton avis, que devrions-nous faire ?

Le mari l'observa une dizaine de secondes et détourna son regard vers le plafond.

– En tout cas, pas le frapper.

Un soir de pluie un nouveau client arrive dans un bar, et commande un café.

– Ca fera trois Euros, monsieur, dit le barman.

Le client boit tranquillement le café, puis sort trois pièces d'un Euro, en pose une au milieu du comptoir, puis va à l'extrême gauche du bar (qui est très long), pose une autre pièce, et enfin il va à l'extrême droite du comptoir et y pose la dernière pièce. Puis il s'en va.

Le barman est surpris, il doit longer tout le bar pour récupérer l'argent.

Le lendemain, le même client revient, et commande à nouveau un café. Au moment de payer il effectue le même numéro que la veille. Et plusieurs années durant le même manège se reproduit, chaque soir de la semaine.

Un soir, le barman a l'intuition que la journée va être différente. Effectivement, le client commande un café, et cette fois il sort un billet de cinq Euros qu'il tend au barman. Celui-ci voit des nuées d'arcs-en-ciel et entend résonner les trompettes des séraphins : depuis le temps qu'il attendait ce moment ! Avec une infinie satisfaction, il prend deux pièces d'un Euro dans sa caisse, qu'il dépose lentement à chacune des extrémités du comptoir. Le client boit son café, puis sort une pièce d'un Euro qu'il pose sur le bar.

– Un autre café, SVP.

C'est un homme qui va chez le médecin car il a de violents maux de tête.

Le toubib l'ausculte puis commence à lui poser quelques questions :

– Avez-vous remarqué si votre mal de tête apparaissait quand vous aviez trop bu ?

– Mais enfin docteur, je ne touche pas à l'alcool, pas même une goutte de vin les jours de fête.

– Bien, bien. Peut-être alors que vous fumez trop, il faudrait réduire votre consommation de tabac.

– Docteur, je vous assure que je n'ai jamais fumé de ma vie et d'ailleurs la fumée me rend malade.

– Vraiment ? Bon, il peut s'agir d'un excès d'activité sexuelle. Souffrez-vous davantage après l'amour ?

– Comment ? Mais depuis la mort de ma chère et douce épouse je n'ai plus touché une femme. Je ne les regarde même plus.

Le docteur dubitatif se gratte la tête, la barbe (car il a une barbe), et soudain un sourire illumine son visage austère.

– Ça y est cher ami, cette fois j'ai trouvé d'où venaient ces migraines : c'est votre auréole qui vous serre trop.

Ce type a fini sa journée à 17 heures, comme d'habitude, mais au lieu de rentrer directement à la maison il s'arrête au bar du coin pour un rafraîchissement. Il obtient sa bière, se retourne pour s'asseoir, et il se retrouve face à face avec une magnifique blonde, sulfureuse. Ils commencent à discuter et il se trouve qu'ils s'entendent particulièrement bien. Après quelques tournées supplémentaires ils quittent le bar et se dirigent vers l'appartement de la fille, afin de pouvoir admirer ses tableaux. Ce qui ne dure pas longtemps ; à 19 heures ils sont engagés dans des activités plus sportives.

Autour de minuit le type aperçoit par hasard l'horloge :

– Minuit ! Déjà ! Je dois rentrer ! Dis-moi mon coeur, tu n'aurais pas du talc pour bébé ?

Il sort précipitemment du lit tout en se rhabillant, et commence à chercher ses chaussures.

– Du talc pour bébé ? demande-t-elle. Mais elle va dans la salle de bain et revient avec le talc. Il s'en déverse abondamment sur les mains, l'embrasse, lui dit au revoir, et quitte l'appartement en courant.

Il arrive chez lui, et évidemment sa femme l'attend sur le pas de la porte.

– Alors là, gronde-t-elle, on va s'expliquer.

– Ecoute, dit-il apeuré, en regardant ses pieds. D'accord. J'ai été dans un bar après le boulot, et là j'ai rencontré une superbe blonde et ça a bien pris entre nous. On a bu quelques verres puis on est allé chez elle, et alors là...

– Ah oui ? dit-elle, fais-moi voir tes mains... Ne me mens pas ! Tu as encore été au bowling !

Little Neo, 2005-2009

bonne soirée

Modifié par Lugy Lug

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elsa Membre+ 29 804 messages
Amiereuse de Nouille <3 Zalakiss‚ 23ans
Posté(e)

salut zalagosse, tien , de quoi t'occuper un moment.

un p'ti clin d'oeil pasque mon grans pa (côté mam) etait flament, un artiste peintre y parait mais j'l'ai pas connu.

De quoi méditer

Un homme se présente dans un bar et demande au patron: "Si je vous montre quelque chose que vous n'avez encore jamais vu, m'offrirez-vous un verre ?"

Ok, dit le patron. L'homme sort alors un cochon d'Inde de sa poche, le place sur le comptoir et l'animal se dresse sur ses deux pattes arrières et commence à danser la polka.

Le patron réagit : "Vous avez raison, je n'ai encore jamais vu ça. C'est extraordinaire. Voila votre verre." Quelques minutes plus tard, l'homme qui souhaite un second verre propose au patron : "Pour un second miracle, vous m'offririez un autre verre ?"

Le patron, toujours aussi curieux, accepte. L'homme sort alors un crapaud de son autre poche et le pose sur le comptoir. Le crapaud se racle la gorge et commence à chanter. Il a une voix magnifique de soprano.

Voyant cela, l'un des clients du bar s'adresse à l'homme : "Je vous en donne 1000 francs de votre crapaud !"

"Ca marche", répond l'homme en déposant le crapaud dans la main du client.

Et, en aparté, le patron du bar s'adresse à l'homme en lui glissant à l'oreille :

"Vous êtes malade, un animal pareil, ça vaut des millions..."

L'homme lui répond: "Pas vraiment, c'est le cochon d'Inde qui est ventriloque."

Des gigantesques intempéries menacent d'inonder un petit village. Tous les habitants commencent à évacuer les lieux, sauf le prêtre qui reste cloîtré dans l'église. Le maire va le prévenir que la dernière navette va bientôt partir.

Non, je reste, dit le prêtre. Dieu va me venir en aide.

La navette part, et un peu plus tard, l'eau déferle dans les rues, le prêtre se réfugie dans la chapelle. Il entend une sirène, ce sont les pompiers qui ont été dépêchés en urgence.

Vite, fait le capitaine, l'eau monte !

Inutile, répond le prêtre. Dieu me sortira de là.

Une demi-heure plus tard, le village est presque totalement englouti. Sur le toit de l'église, le prêtre continue à implorer Dieu pour un miracle lorsqu'un hélicoptère arrive.

Montez, c'est votre dernière chance ! crie le pilote.

Laissez-moi tranquille, supplie le prêtre. Dieu me sauvera...

L'hélicoptère s'en va. Un peu plus tard, l'oeil du cyclone arrive sur l'église, le prêtre meurt dans la tempête.

Alors qu'il arrive au ciel, le prêtre offusqué dit à Dieu : "Ben alors que s'est il passé?... je Vous ai demandé de l'aide et Vous n'avez rien fait..."

Et Dieu répond: "Attends, tu rigoles ! Je t'ai envoyé ton maire, les pompiers et l'armée, et tu dis que j'ai rien fait ?"

Alors c'est un type complètement ivre qui sort de la brasserie et monte dans le bus. Il traverse l'allée centrale avec son journal et finit par s'asseoir à côté d'un rabbin. Le visage couperosé, l'haleine alcoolisée, une bouteille de vin aux trois quarts vide dépassant de sa poche, il commence à lire le journal. Quelques minutes après, il se tourne vers le rabbin, l'air grave.

– Monsieur le Rabbin, pouvez-vous me dire ce qui cause l'arthrite ?

– Certainement, répond le rabbin après quelques secondes, l'arthrite est causée par une vie de débauche, des contacts trop fréquents avec des personnes aux moeurs légères, l'abus d'alcool, et un mépris général pour l'humanité.

– Au moins, j'aurai été prévenu, murmure l'ivrogne.

Quelques minutes plus tard, le rabbin arrive à sa station. Avant de s'en aller, il dit à son voisin, un peu gêné :

– Ecoutez, je suis vraiment désolé. J'ai été un peu direct, je ne voulais pas vous causer de peine. Depuis combien de temps avez-vous de l'arthrite ?

– Je n'ai pas d'arthrite, monsieur le Rabbin. Je viens de lire dans le journal que le grand Rabbin de Jérusalem en a.

Comme chaque jeudi après-midi, cette maman nettoyait la chambre de son fils de 14 ans. En déplaçant une commode, elle remarqua un magazine qui semblait être tombé d'une étagère. Elle jeta un coup d'oeil sur la revue et frémit, horrifiée : la couverture ne laissait aucun doute quant à l'orientation SM de son contenu. Finalement, elle conserva le magazine jusqu'à ce que son mari rentre, et lui montra. Celui-ci lui rendit sans dire un mot. Après quelques minutes, elle se risqua :

– Mon amour, à ton avis, que devrions-nous faire ?

Le mari l'observa une dizaine de secondes et détourna son regard vers le plafond.

– En tout cas, pas le frapper.

Un soir de pluie un nouveau client arrive dans un bar, et commande un café.

– Ca fera trois Euros, monsieur, dit le barman.

Le client boit tranquillement le café, puis sort trois pièces d'un Euro, en pose une au milieu du comptoir, puis va à l'extrême gauche du bar (qui est très long), pose une autre pièce, et enfin il va à l'extrême droite du comptoir et y pose la dernière pièce. Puis il s'en va.

Le barman est surpris, il doit longer tout le bar pour récupérer l'argent.

Le lendemain, le même client revient, et commande à nouveau un café. Au moment de payer il effectue le même numéro que la veille. Et plusieurs années durant le même manège se reproduit, chaque soir de la semaine.

Un soir, le barman a l'intuition que la journée va être différente. Effectivement, le client commande un café, et cette fois il sort un billet de cinq Euros qu'il tend au barman. Celui-ci voit des nuées d'arcs-en-ciel et entend résonner les trompettes des séraphins : depuis le temps qu'il attendait ce moment ! Avec une infinie satisfaction, il prend deux pièces d'un Euro dans sa caisse, qu'il dépose lentement à chacune des extrémités du comptoir. Le client boit son café, puis sort une pièce d'un Euro qu'il pose sur le bar.

– Un autre café, SVP.

C'est un homme qui va chez le médecin car il a de violents maux de tête.

Le toubib l'ausculte puis commence à lui poser quelques questions :

– Avez-vous remarqué si votre mal de tête apparaissait quand vous aviez trop bu ?

– Mais enfin docteur, je ne touche pas à l'alcool, pas même une goutte de vin les jours de fête.

– Bien, bien. Peut-être alors que vous fumez trop, il faudrait réduire votre consommation de tabac.

– Docteur, je vous assure que je n'ai jamais fumé de ma vie et d'ailleurs la fumée me rend malade.

– Vraiment ? Bon, il peut s'agir d'un excès d'activité sexuelle. Souffrez-vous davantage après l'amour ?

– Comment ? Mais depuis la mort de ma chère et douce épouse je n'ai plus touché une femme. Je ne les regarde même plus.

Le docteur dubitatif se gratte la tête, la barbe (car il a une barbe), et soudain un sourire illumine son visage austère.

– Ça y est cher ami, cette fois j'ai trouvé d'où venaient ces migraines : c'est votre auréole qui vous serre trop.

Ce type a fini sa journée à 17 heures, comme d'habitude, mais au lieu de rentrer directement à la maison il s'arrête au bar du coin pour un rafraîchissement. Il obtient sa bière, se retourne pour s'asseoir, et il se retrouve face à face avec une magnifique blonde, sulfureuse. Ils commencent à discuter et il se trouve qu'ils s'entendent particulièrement bien. Après quelques tournées supplémentaires ils quittent le bar et se dirigent vers l'appartement de la fille, afin de pouvoir admirer ses tableaux. Ce qui ne dure pas longtemps ; à 19 heures ils sont engagés dans des activités plus sportives.

Autour de minuit le type aperçoit par hasard l'horloge :

– Minuit ! Déjà ! Je dois rentrer ! Dis-moi mon coeur, tu n'aurais pas du talc pour bébé ?

Il sort précipitemment du lit tout en se rhabillant, et commence à chercher ses chaussures.

– Du talc pour bébé ? demande-t-elle. Mais elle va dans la salle de bain et revient avec le talc. Il s'en déverse abondamment sur les mains, l'embrasse, lui dit au revoir, et quitte l'appartement en courant.

Il arrive chez lui, et évidemment sa femme l'attend sur le pas de la porte.

– Alors là, gronde-t-elle, on va s'expliquer.

– Ecoute, dit-il apeuré, en regardant ses pieds. D'accord. J'ai été dans un bar après le boulot, et là j'ai rencontré une superbe blonde et ça a bien pris entre nous. On a bu quelques verres puis on est allé chez elle, et alors là...

– Ah oui ? dit-elle, fais-moi voir tes mains... Ne me mens pas ! Tu as encore été au bowling !

Hihi, zalagosse :p

Celle que j'ai laissées m'ont fait rire, et celles mises en bleu tout particulièrement :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
christeleon Membre 33 messages
Forumeur balbutiant‚ 25ans
Posté(e)

Bonjour ici !

Arf, il y a déjà beaucoups de bonnes blagues, ça va être difficile d'en trouver une qui soit correcte :( .

Devant l’entrée du siège social de sa banque, un trader gare sa Porsche Panamera flambant neuve, histoire de frimer devant ses collègues.

Comme il commence à sortir de sa voiture un camion, à toute allure, passe si près qu’il arrache la porte ! Puis disparait aussi vite.

Le trader se rue sur son portable et appelle la police.

Cinq minutes après les flics sont là. Avant même qu’un des policiers n’ait pu poser la moindre question, le trader commence à hurler :

- “Ma Panamera, ma superbe Turbo est foutue. Quoi que fassent les carrossiers, ce ne sera plus jamais la même ! Elle est foutue, elle est foutue !”

Quand il semble avoir enfin fini sa crise, le policier hoche la tête avec dégoût et dit :

- “C’est absolument incroyable à quel point, vous autres banquiers, vous êtes matérialistes ! Vous êtes si concentrés sur vos biens que nous ne pensez à rien d’autre dans la vie.”

- “Comment pouvez-vous dire une chose pareille à un moment pareil ?”, sanglote alors le propriétaire de la Porsche.

Le policier répond :

- “Vous ne sentez pas que votre avant-bras gauche est en sang !?”

Le banquier regarde son bras avec horreur.

- “Oh BORDEL DE MERDE !!! Où est ma Rolex !!!???

Modifié par christeleon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elsa Membre+ 29 804 messages
Amiereuse de Nouille <3 Zalakiss‚ 23ans
Posté(e)

Ca m'a fait rire :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
alkoolik Membre 5 672 messages
Pas cavalier mais grand amateur de Cheval Blanc‚ 49ans
Posté(e)

Le mensonge c'est comme l'éjaculation, ça sort facilement...

Mais t'as toujours du mal à le faire avaler à ta femme ! :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elsa Membre+ 29 804 messages
Amiereuse de Nouille <3 Zalakiss‚ 23ans
Posté(e)

MDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDRRRRRRRRRRRRRRRRRR

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
christeleon Membre 33 messages
Forumeur balbutiant‚ 25ans
Posté(e)

Le mensonge c'est comme l'éjaculation, ça sort facilement...

Mais t'as toujours du mal à le faire avaler à ta femme ! :D

Même si elle a du mal à avaler, c'est pas elle qui te fera cracher le morceau :bo:

Sinon, excellente !! :smile2:

Un préservatif dit à un tampax: "Tout les mois, tu bloques mon business pendant 1 semaine...."

Le tampax répond: "ta gueule, toi si tu fais une seule erreur, je suis au chômage pendant 9 mois!!!"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant