L'amour au bureau


lore Membre 17 812 messages
Electron trop libre / Cible à abattre‚ 47ans
Posté(e)

L'AMOUR AU BUREAU

21881_37015.jpg

Ah, l'amour au bureau ! En voilà un sujet alléchant. Il erre entre fantasmes et rumeurs à deux balles à la cafét', émotion et ambition, délires et commérages… FemmesPlus a enquêté sur le sujet. Conclusions ? 1 femme sur 2 en rêve, 1 femme sur 2 l'a vécu…

Comme au cinéma !

21881_54849.jpg

Le sujet déchaîne les passions. Le cinéma s'en empare régulièrement, preuve s'il en est qu'il s'agit d'un sujet "croustillant". Souvenez-vous… Il y a eu la folie meurtrière de Tom Sanders (Michael Douglas) et Meredith Johnson (Demi Moore) dans Harcèlement (1995), les péripéties domestico-professionnelles de Lynette (Felicity Huffman) et de son Tom de mari (Doug Savant) dans Desperate Housewifes et le tragico-burlesque de Bridget (Renée Zellweger) et Daniel Cleaver alias Hugh Grant dans Bridget Jones…

1 personne sur 2 déclare un amour au bureau

Une enquête menée en 2005 par le site de recherche d'emploi Monster auprès de 36 950 Européens, révèle que près d’une personne sur deux prétend avoir déjà eu une relation amoureuse avec un(e) collègue.

La loi de Cupidon

21881_54850.jpg

Loïck Roche, psychanalyste et éminent spécialiste en burologie, estime qu'environ 12 % des couples français se rencontrent sur leur lieu de travail…

D'ailleurs, il établit une nouvelle loi (la loi de Cupidon) dans son livre Cupidon au travail : "Chaque homme et chaque femme, en fonction de son ancienneté et du nombre de personnes que compte son environnement professionnel, va développer un nombre précis de relations intimes sur son lieu de travail".

Nous y voilà, et tant pis pour les adeptes du "No zob in job" chanté à une époque par la Grande Sophie.

Une enquête pour confirmer

21881_54857.jpg

FemmesPlus a donc décidé de sonder ses wonderful women sur ce thème hautement essentiel et a mené l'enquête… 1 236 ont répondu. Etat de lieux de "l'amour au bureau".

Une réalité vraie

C'est un fantasme pour la moitié des FemmesPlus (ça, on le savait, près de 10 % avaient déjà avoué que leur fantasme favori se déroulait au travail dans une enquête précédente portant sur les fantasmes..), mais attention, c'est aussi une réalité pour les trois quarts…

Et plus de la moitié ont été "actrices" d'une romance au bureau. Damned !

Des histoires de fesse

21881_54859.jpg

Quelques FemmesPlus interrogées (10 % tout de même), ont été de simples témoins de romance au bureau… Souvent ou régulièrement, pour la moitié d'entre elles.

Expertes donc, elles jugent qu'il s'agit d'histoires de fesse avant d'être des histoires d'amour. Hum, et un quart qualifie cette romance d'un stratégique "coucher utile"…

Comment l'ont-elles su ? Par flagrant délit en 1 (66 %), par une annonce officielle et/ou une rumeur à la cafét' ensuite (17 % ex-aequo).

70 % de "légitimes"

Précision : les working lovers ainsi observés étaient déjà en couple dans 70 % des cas…

Mais quoi qu'il en soit, notre public a plutôt cultivé l'indifférence face à ces frasques professionnelles (46 %), et un bon petit tiers, braves âmes, a été "contente pour eux !".

éa a jasé

21881_54860.jpg

Côté entreprise ? Ben, ça a jasé : 80 % en ont entendu parlé peu ou prou, mais ma foi, de façon assez naturelle. In fine, personne ne juge des conséquences de ces romances sur le travail, si ce n'est par contre que, en général… "Cela finit toujours mal".

A ce sujet, Loïck Roche est d'ailleurs catégorique : "Cela représente un risque pour l'entreprise et pour les personnes…/… La possibilité de travailler sereinement s'estompe et, en cas de conflit, il ne pourra être tranché paisiblement".

Plus de la moitié ont craqué !

21881_54863.jpg

Mais quittons les gradins pour aller rencontrer les "actrices" de la romance au bureau… Elles sont nombreuses rappelons-le : pas moins de 56 % de notre échantillon (dont près de la moitié en couple légitime…).

L'objet de leur convoitise a été (ou est) un collègue dans 1 cas sur 2, un supérieur hiérarchique dans 1 cas sur 4. Plus de la moitié partageait (partagent) le bureau du monsieur en question.

L'initiative a été prise par consentement mutuel, dans la majorité des cas, et ensuite par monsieur. Seules 13 % des miss déclarent être à l'origine de la chose.

D'abord l'amour

21881_54862.jpg

Le déclencheur ? L'amooour en n° 1 (33 %), "la fesse" en n° 2 : 23 % quasi ex-aequo avec le coup de foudre et le flirt.

S'ensuit une relation plutôt régulière (ou intense) dans 64 % des cas, que la majorité cherche à dissimuler (52 %). Un tiers de bavardes avouent en avoir parlé "à quelques personnes" dans l'entreprise sur le ton du secret, deux tiers à des copines et un petit tiers à leur famille…

Une fois informés, les collègues ont été indifférents au premier chef, puis jaloux, enfin attendris. Les proches eux ont d'abord été "prudents", puis attendris et enfin super excités !

Un sur dix quitte l'entreprise

21881_54865.jpg

Un corporate lover sur dix quitte l'entreprise. A l'interne, et malgré les précautions déclarées, l'amour secret finit par être révélé. Pour plus de la moitié des couples au bureau, "cela s'est su". Et même la hiérarchie est au courant (pour un quart).

Rupture, départ ou happy end

Les conséquences, maintenant. Eh bien, en majorité, il n'y en a pas (dans 21 % des cas), la première conséquence est la rupture provoquée parce que "trop compliqué" (15 %). Viennent ensuite le départ de l'entreprise pour l'un des deux (près de 10 %) et une très belle histoire qui finit bien pour 8 % de ces bourreaux du cœur au boulot.

Que du bonheur !

21881_54866.jpg

Résultat malgré tout positif : 40 % des amoureuses au bureau déclarent n'en conserver "que du bonheur", 30 % le souvenir d'une belle aventure sexuelle et 29 % une sensation d'excitation, le goût du risque.

Celles qui s'étaient engagées dans l'aventure à des fins peu scrupuleuses s'en sortent moins clairement : 15 % crient victoire mais 7 % attendent encore de récolter le fruit de leur "love affair" et 35 % ne savent pas. Enfin, 17 % affirment ne vouloir récidiver en aucun cas et ne le recommanderait à personne…

Morale de l'histoire

21881_54868.jpg

Laissons le mot de la fin à celles qui n'ont jamais connu de corporate romance : une sur trois est persuadée que cela pourrait lui arriver un jour ou l'autre.

Article femmesplus.fr

Modifié par lore

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

lore Membre 17 812 messages
Electron trop libre / Cible à abattre‚ 47ans
Posté(e)

Une enquête pour confirmer

21881_54857.jpg

FemmesPlus a donc décidé de sonder ses wonderful women sur ce thème hautement essentiel et a mené l'enquête¿ 1 236 ont répondu. Etat de lieux de "l'amour au bureau".

Une réalité vraie

C'est un fantasme pour la moitié des FemmesPlus (ça, on le savait, près de 10 % avaient déjà avoué que leur fantasme favori se déroulait au travail dans une enquête précédente portant sur les fantasmes..), mais attention, c'est aussi une réalité pour les trois quarts¿

Et plus de la moitié ont été "actrices" d'une romance au bureau. Damned !

Des histoires de fesse

21881_54859.jpg

Quelques FemmesPlus interrogées (10 % tout de même), ont été de simples témoins de romance au bureau¿ Souvent ou régulièrement, pour la moitié d'entre elles.

Expertes donc, elles jugent qu'il s'agit d'histoires de fesse avant d'être des histoires d'amour. Hum, et un quart qualifie cette romance d'un stratégique "coucher utile"¿

Comment l'ont-elles su ? Par flagrant délit en 1 (66 %), par une annonce officielle et/ou une rumeur à la cafét' ensuite (17 % ex-aequo).

70 % de "légitimes"

Précision : les working lovers ainsi observés étaient déjà en couple dans 70 % des cas¿

Mais quoi qu'il en soit, notre public a plutôt cultivé l'indifférence face à ces frasques professionnelles (46 %), et un bon petit tiers, braves âmes, a été "contente pour eux !".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titenath Animateur 26 699 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 39ans
Posté(e)

Vécu :snif:

Dans le bureau du Président avec un stagiaire et l'approbation du Président :snif:

Trop bon !!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 27 874 messages
A ghost in the shell‚ 42ans
Posté(e)

Sur la table de la salle de réunion avec la secrétaire.... quel souvenir... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lore Membre 17 812 messages
Electron trop libre / Cible à abattre‚ 47ans
Posté(e)
Vécu :snif:

Dans le bureau du Président avec un stagiaire et l'approbation du Président :snif:

Trop bon !!!!!

Pourquoi je suis pas plus étonnée que ça ? :snif: Du moment que c'était bon.... :snif:

Le fameux "no zob in job"? :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titenath Animateur 26 699 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 39ans
Posté(e)

Non même pas, le "no zob in job" était pas dans la même boite que moi.

Mon stagiaire c'était à la soirée de Noel y'a 5 ans de ca .... Depuis beaucoup d'eau a coulé sous les ponts :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Virginye Membre+ 19 458 messages
Experte en Grum's ‚ 39ans
Posté(e)

:snif::snif::snif: je suis choquée là :snif:

:snif::snif::coeur::coeur::coeur:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
minielephant Membre 4 077 messages
Wild Ouest en Tiags‚ 49ans
Posté(e)

Ben sont tous mariés et le chef c'est une chef ! C'est mal parti ...

Faudrait que pense à prendre un stagiaire aussi ... moi .... :snif::snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lore Membre 17 812 messages
Electron trop libre / Cible à abattre‚ 47ans
Posté(e)

Bonjour Minielephant ou tu prends un stagiaire .... ou tu tentes d'autres expériences :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titenath Animateur 26 699 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 39ans
Posté(e)
Ben sont tous mariés et le chef c'est une chef ! C'est mal parti ...

Faudrait que pense à prendre un stagiaire aussi ... moi .... :snif::snif:

Non le pire c'est que je suis même pas sa chef mais on bossait sur le même projet :snif: Suis secrétaire, je l'ai mis dans l'ambiance c'est tout :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
schaller Membre 6 755 messages
...sur ou pas loin d'un ring!‚ 42ans
Posté(e)

...amusant,excitant etc...,surtout pour la partenaire en generale :snif:

schaller

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cisco Membre 3 212 messages
Sans vous, je suis inutile sur le forum‚ 35ans
Posté(e)

Personnellement cela ne m'a jamais intéressé.

Mais j'ai cru entendre en trainant mon oreille dans les couloirs que certains couples se forment... :snif:

C'est marrant ça! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lore Membre 17 812 messages
Electron trop libre / Cible à abattre‚ 47ans
Posté(e)

éa a jasé

21881_54860.jpg

Côté entreprise ? Ben, ça a jasé : 80 % en ont entendu parlé peu ou prou, mais ma foi, de façon assez naturelle. In fine, personne ne juge des conséquences de ces romances sur le travail, si ce n'est par contre que, en général¿ "Cela finit toujours mal".

A ce sujet, Loïck Roche est d'ailleurs catégorique : "Cela représente un risque pour l'entreprise et pour les personnes¿/¿ La possibilité de travailler sereinement s'estompe et, en cas de conflit, il ne pourra être tranché paisiblement".

Plus de la moitié ont craqué !

21881_54863.jpg

Mais quittons les gradins pour aller rencontrer les "actrices" de la romance au bureau¿ Elles sont nombreuses rappelons-le : pas moins de 56 % de notre échantillon (dont près de la moitié en couple légitime¿).

L'objet de leur convoitise a été (ou est) un collègue dans 1 cas sur 2, un supérieur hiérarchique dans 1 cas sur 4. Plus de la moitié partageait (partagent) le bureau du monsieur en question.

L'initiative a été prise par consentement mutuel, dans la majorité des cas, et ensuite par monsieur. Seules 13 % des miss déclarent être à l'origine de la chose.

D'abord l'amour

21881_54862.jpg

Le déclencheur ? L'amooour en n° 1 (33 %), "la fesse" en n° 2 : 23 % quasi ex-aequo avec le coup de foudre et le flirt.

S'ensuit une relation plutôt régulière (ou intense) dans 64 % des cas, que la majorité cherche à dissimuler (52 %). Un tiers de bavardes avouent en avoir parlé "à quelques personnes" dans l'entreprise sur le ton du secret, deux tiers à des copines et un petit tiers à leur famille¿

Une fois informés, les collègues ont été indifférents au premier chef, puis jaloux, enfin attendris. Les proches eux ont d'abord été "prudents", puis attendris et enfin super excités !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lore Membre 17 812 messages
Electron trop libre / Cible à abattre‚ 47ans
Posté(e)

Un sur dix quitte l'entreprise

21881_54865.jpg

Un corporate lover sur dix quitte l'entreprise. A l'interne, et malgré les précautions déclarées, l'amour secret finit par être révélé. Pour plus de la moitié des couples au bureau, "cela s'est su". Et même la hiérarchie est au courant (pour un quart).

Rupture, départ ou happy end

Les conséquences, maintenant. Eh bien, en majorité, il n'y en a pas (dans 21 % des cas), la première conséquence est la rupture provoquée parce que "trop compliqué" (15 %). Viennent ensuite le départ de l'entreprise pour l'un des deux (près de 10 %) et une très belle histoire qui finit bien pour 8 % de ces bourreaux du c¿ur au boulot.

Que du bonheur !

21881_54866.jpg

Résultat malgré tout positif : 40 % des amoureuses au bureau déclarent n'en conserver "que du bonheur", 30 % le souvenir d'une belle aventure sexuelle et 29 % une sensation d'excitation, le goût du risque.

Celles qui s'étaient engagées dans l'aventure à des fins peu scrupuleuses s'en sortent moins clairement : 15 % crient victoire mais 7 % attendent encore de récolter le fruit de leur "love affair" et 35 % ne savent pas. Enfin, 17 % affirment ne vouloir récidiver en aucun cas et ne le recommanderait à personne¿

Morale de l'histoire

21881_54868.jpg

Laissons le mot de la fin à celles qui n'ont jamais connu de corporate romance : une sur trois est persuadée que cela pourrait lui arriver un jour ou l'autre.

Article femmesplus.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Dans le hall de l'immeuble tard le soir.

Par contre je suis un gland. Ma belle soeur bossait avec moi et m'avait à l'oeil. Je me suis fait griller par ma chérie qui a fouillé dans mes mails.

Idiot !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant