Les "insolites" du jour


Lex Membre 85 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Pizza al dente



ROME - Une pizzeria florentine qui avait servi une pizza avec une dent d'homme dans la pâte a été condamnée à une amende d'environ 3.000 euros pour infraction aux règles d'hygiène.

"C'est de la folie!", s'est lamenté l'avocat de la défense de la pizzeria. "Comment le propriétaire de l'établissement va-t-il s'y prendre pour obliger ses employés à aller chez le dentiste ou pour coller du sparadrap sur leur bouche?"

Le propriétaire de la dent n'a pas été identifié.



Des souris font leur nid dans des chasseurs F-16 hollandais



AMSTERDAM - Des souris fuyant les rigueurs de l'hiver ont fait leur nid dans quatre chasseurs F-16 dont ils ont rongé les installations électriques, a annoncé jeudi une porte-parole des forces de l'air hollandaises.

"Nous sommes établis près d'une grande réserve naturelle et c'est l'hiver, les souris cherchent des endroits chauds pour s'abriter", a expliqué Kirsten Regnery, de la base pour F-16 de Leeuwarden, dans le nord du pays.

Les nids ont été découverts lors d'une maintenance des appareils, rendus depuis à nouveau aptes à voler, et l'armée doit débarrasser des souris les hangars à avions, avec des pièges et du poison, a ajouté Regnery.



Lundi 24 janvier serait le pire jour de l'année



LONDRES - Lundi 24 janvier 2005 sera le jour le plus déprimant de l'année en Grande-Bretagne, croit pouvoir affirmer un psychologue qui se base sur une formule mathématique compliquée.

Cliff Arnalls, de l'Université de Cardiff, spécialisé dans les désordres saisonniers, estime que le souvenir de Noël, les dettes d'après les fêtes, le temps infect, les résolutions non tenues de la nouvelle année et les longues nuits hivernales, forment un mélange parfait pour engendrer la mélancolie.



Un usage inattendu du lubrifiant WD-40 contre la drogue



LONDRES - La police britannique a récemment trouvé une nouvelle utilité au lubrifiant multi-usages WD-40, qui pourra venir s'ajouter à la liste des 2.000 utilisations recensées par le fabricant de ce produit: empêcher les drogués de "sniffer" dans les toilettes des établissements nocturnes.

La police de la ville anglaise de Bristol a annoncé qu'elle avait conseillé à tous les tenanciers de bars et de boîtes de nuit de pulvériser le lubrifiant incolore sur les sièges de toilettes, les rebords de lavabos et toute autre surface lisse dans les toilettes que les toxicomanes utilisent souvent pour étaler des drogues en poudre.

"Une réaction chimique se produit avec la cocaïne qui, au contact du lubrifiant, se durcit et devient inutilisable", a expliqué un porte-parole des forces de l'ordre. "C'est une façon très simple et peu onéreuse de réduire très sérieusement l'usage de drogue dans vos locaux."

Un policier, responsable de la surveillance des licences d'alcool, a déclaré avoir découvert l'astuce il y a quelques années, lors d'une discussion avec des tenanciers de pub.

"Nous discutions avec des propriétaires sur la manière d'empêcher que la cocaïne soit sniffée. Nous en sommes arrivés à l'idée que nous voulions quelque chose à pulvériser sur une surface de sorte que la cocaïne fasse corps", a raconté Graham Pease. "Et quelqu'un a parlé du WD-40."

Le nouvel usage du produit semble avoir surpris son fabricant.

"Ce n'est pas prévu pour être absorbé. C'est dit très clairement sur l'étui d'emballage, alors nous ne pouvons le recommander pour cet usage. Mais les gens l'utilisent comme ils l'entendent", a déclaré un porte-parole britannique de la société WD-40, dont le siège se trouve en Californie.



Des hommes nus pour financer un syndicat d'initiative



BORDEAUX - Dans l'espoir de récolter des fonds, le syndicat d'initiative de Trémolat, en Dordogne, met en vente un calendrier illustré de douze photos d'habitants dans le plus simple appareil.

Tiré à 200 exemplaires numérotés et vendu 16 euros pièce, le calendrier met en scène cantonnier, marchand de chaussures, restaurateur, artisan, ouvriers et même banquier de Trémolat.

Avec des subventions annuelles de 152 euros versées par la mairie et de 153 euros du Conseil général de la Dordogne, le syndicat d'initiative du village, situé à 35 kilomètres à l'est de Bergerac, a toutes les peines du monde à survivre.

L'idée du calendrier est née lors d'une réunion des membres du syndicat, tous bénévoles y compris sa présidente Jeanine Colson. Née en Belgique, elle assure seule la permanence de l'institution.

Dorothée Neubrand, photographe du Bugue, un village voisin, a immortalisé le projet. Douze photos pour autant de mois de l'année constituent la nouvelle vitrine de Trémolat, village qui s'enorgueillit de compter deux églises, un bassin nautique et une gabarre, bateau qui servait à transporter les marchandises sur la Dordogne du XVIIe au XIXe siècles, amarrée dans son "cingle", méandre de la rivière en forme de boucle circulaire.

"Je compte beaucoup sur ce calendrier pour faire connaître Trémolat", a expliqué Jeanine Colson, selon qui les photos faites avec humour "ne peuvent choquer personne".

Loin de la plastique des joueurs de rugby du Stade français qui ont popularisé ce type de calendriers, les modèles de Trémolat ne sont pas tous de la première jeunesse ni les plus sportifs mais le succès semble au rendez-vous.

"Nous l'avons fait tirer à 200 exemplaires mais déjà l'enthousiasme autour de cette idée laisse à penser qu'il faudra peut-être faire un retirage", estime Jeanine Colson.



Une septuagénaire flashée à 120 km/h avec une voiturette



BORDEAUX - Une septuagénaire de Fronsac (Gironde) a reçu une contravention pour avoir été flashée à 120 km/h par un radar automatique le 12 janvier à Angoulême au volant d'une voiturette qui se conduit sans permis.

"Je ne vais jamais plus loin qu'autour de chez moi. Je roule au plus à 50 km/h et je n'ai jamais été à Angoulême ce jour-là, pas plus qu'un autre jour", a indiqué Claudette Ardouin, 71 ans, encore sous le choc du courrier reçu.

Selon le courrier du Centre automatisé de constatation des infractions routières (CACIR) de Rennes, Colette Ardouin roulait avec sa voiturette à 120 km/h le 12 janvier à 22h43 sur la voie de contournement d'Angoulême, à plus de 100 km de son domicile, une voie où la vitesse est limitée à 110 km/h.

Conseillée par le maire de son village, Colette Ardouin contestera le bien-fondé de la contravention mais en attendant elle devra s'acquitter des 45 euros qui lui sont réclamés.




Source: Reuters

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant