Le Parti Unique.

Le parti unique :   25 membres ont voté

  1. 1. Etes vous pour une société gérée par un Parti Unique ?

    • Oui : je pense que l'Unité Nationale et le Parti Unique sont la solution à la discorte qui règne entre les hommes.
      6
    • Non : je pense qu'à l'ordre et à la stabilité il faut préférer le foutoir librement consenti et l'illusion de liberté.
      14
    • Je m'en fiche : tant que j'ai à manger...
      5
    • 0

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Lorsqu'on lui faisait la réflexion qu'en Europe la République s'accompagnait de la pluralité et du respect de l'Opposition, Joseph Désiré Mobutu répondait :

"Mais pourquoi une opposition ? Nous n'avons pas besoin d'opposition, toute la nation travaille d'un même ensemble au bien commun !"

On est donc en droit de se poser la question : et si l'avenir de l'humanité se trouvait dans une société gérée par un Parti unique, un peu comme dans le livre Starship Troopers dont j'ai parlé hier en ouvrant un topic à ce sujet. De cette façon, on court-circuite le pinaillage et la perte de temps que représente la discussion idéologique au profit de discussions purement pragmatiques au sein du Parti quant à telle ou telle mesure à adopter : ainsi on évite qu'une mesure objectivement convenable à la majorité soit court-circuitée par un refus motivé par des raisons strictement idéologiques de la part de l'opposition. 

De plus le Parti peut sanctionner les responsables qui feraient passer leur carrière avant leur mission au service du bien commun. Si on ne peut empêcher totalement le carriérisme on peut cependant le limiter en supprimant le système d'élections, ce qui revient de fait à accepter le système du Parti. Le point faible est certes une certaine lourdeur bureaucratique, que l'on peut cependant corriger au fur et à mesure du développement de la société.

Enfin le Parti peut ainsi prendre en charge chaque aspect de la vie du citoyen, lui offrant toutes les garanties du bonheur matériel, se chargeant de l'éducation, de la santé, de l'armée, de la sécurité, de la culture, offrant subvention aux artistes, aux chercheurs ou aux entrepreneurs, et protection aux plus démunis (contruction imposée de logements pour les SDF). En contrepartie les entreprises seraient toutes, à différents niveaux, sous son contrôle, et les syndicats seraient remplacés par un système corporatif privilégiant le dialogue au conflit.

On peut élargir ce système à une sorte de Fédération mondiale, en mythifiant la citoyenneté qu'il faudrait acquérir d'une façon ou d'une autre - tout se mérite, tout se paye - comme après un service militaire d'un an par exemple, ou un service civil non rémunéré servant à valider la compétence du citoyen à prendre part aux décisions du Parti, ayant acquis lors de ce service une expérience et un sens des responsabilités. De plus cette unité permettrait de mettre un terme au racisme, à la haine et à la violence entre les peuples, unis autour d'un même idéal. De plus il détruirait les religions et croyances débilitantes.

Qu'en pensez vous ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Caez Administrateur 14 019 messages
Clyde Barrow‚ 34ans
Posté(e)
On est donc en droit de se poser la question : et si l'avenir de l'humanité se trouvait dans une société gérée par un Parti unique, un peu comme dans le livre Starship Troopers dont j'ai parlé hier en ouvrant un topic à ce sujet. De cette façon, on court-circuite le pinaillage et la perte de temps que représente la discussion idéologique au profit de discussions purement pragmatiques au sein du Parti quant à telle ou telle mesure à adopter : ainsi on évite qu'une mesure objectivement convenable à la majorité soit court-circuitée par un refus motivé par des raisons strictement idéologiques de la part de l'opposition.

Sachant qu'ils ont du mal a se mettre d'accord dans un même parti, je ne pense pas que cette solution soit envisageable et fasse vraiment avancé un pays.

L'opposition a au moins le mérite d'alerter l'opinion sur des projets de lois, ou des lois qui porurait s'avérer "dangereuse"

De plus le Parti peut sanctionner les responsables qui feraient passer leur carrière avant leur mission au service du bien commun. Si on ne peut empêcher totalement le carriérisme on peut cependant le limiter en supprimant le système d'élections, ce qui revient de fait à accepter le système du Parti. Le point faible est certes une certaine lourdeur bureaucratique, que l'on peut cependant corriger au fur et à mesure du développement de la société.

Le responsable étant élu par les autres membres du parti, crois tu vraiment qu'il "ferait le ménage" au sein de son parti.

Il y aurait encore plus de magouille et de pots de vin, a mon avis.

Enfin le Parti peut ainsi prendre en charge chaque aspect de la vie du citoyen, lui offrant toutes les garanties du bonheur matériel, se chargeant de l'éducation, de la santé, de l'armée, de la sécurité, de la culture, offrant subvention aux artistes, aux chercheurs ou aux entrepreneurs, et protection aux plus démunis (contruction imposée de logements pour les SDF). En contrepartie les entreprises seraient toutes, à différents niveaux, sous son contrôle, et les syndicats seraient remplacés par un système corporatif privilégiant le dialogue au conflit.

Crois tu vraiment que ca ferait avancé la recherche ?

Pourquoi avancé, pourquoi innové alors que tout appartient a l'état. Pourquoi bosser plus alors que je gagnerai autant que mon voisin ?

Il y a beaucoup de monde qui fonctionne ainsi, malheuresement.

Les initiatives individuelles font bien plus avancé

De plus cette unité permettrait de mettre un terme au racisme, à la haine et à la violence entre les peuples, unis autour d'un même idéal. De plus il détruirait les religions et croyances débilitantes.

Il y aura toujours de la jalousie, du racisme ou des communautés.

Quoi que tu fasses, quoi que tu dises, tu ne pourras pas changer la mentalité de chacun, au pire il se tairont, mais ca ne les empechera pas de penser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
*Gaël* Membre 175 messages
Forumeur inspiré‚ 30ans
Posté(e)

Un parti unique ? Il me semble que ça a déjà existé par le passé, je sais plus où, quelque part dans l'est, il me semble.

Je crois me souvenir que les résultats n'étaient pas si géniaux que ça, aussi.

Et je ne vois pas en quoi un parti unique empêcherai le carriérisme des membres de ce parti.

Le problème d'un parti unique qui dirige tout les aspects de la société, c'est l'absence de choix de la population. L'humain moyen aime avoir l'illusion du choix, ça lui donne l'impression d'être libre. Il préfère choisir ses maîtres, du coup, avoir deux partis partageant le même fonctionnement et le même but serait plus efficace : on laisse l'impression du choix au citoyen de base qui, satisfait d'être allé voter, ne se révoltera plus pendant les quelques années qui suivent.

Je pense que ta façon de parler d'un parti unique se rapproche du discours de pas mal de roycos, et ça le rend pas très sympathique. Question de goût.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)
Sachant qu'ils ont du mal a se mettre d'accord dans un même parti, je ne pense pas que cette solution soit envisageable et fasse vraiment avancé un pays.

Parce qu'ils sont dans ce parti pour des raisons différentes, et que différentes lignes directrices s'affrontent dans un parti. C'est une question de discipline des troupes !

Par ailleurs en France par exemple, je ne trouve pas que l'opposition ait actuellement un rôle constructif puisqu'ils qu'ils dénigrent à peu près tout.

Le responsable étant élu par les autres membres du parti, crois tu vraiment qu'il "ferait le ménage" au sein de son parti.

Il y aurait encore plus de magouille et de pots de vin, a mon avis.

Il ne faudrait pas élire les responsables mais qu'ils s'imposent dès le départ, puis qu'ils désignent leurs successeurs au mérite. Celà demande certes un effort conséquent, mais des individus motivés peuvent le fournir. 

Concernant la magouille, je suis d'accord qu'on peut difficilement l'éviter, mais les politiciens et les bureaucrates sont naturellement lâches. Condamner systématiquement à mort toute personne prise à piocher dans la caisse en fera probablement réfléchir plus d'un. Valoriser celui qui se comporte de façon à servir la collectivité peut également parer à la majorité des combines. Mais c'est clairement la grosse difficulté du truc.

Crois tu vraiment que ca ferait avancé la recherche ?

Pourquoi avancé, pourquoi innové alors que tout appartient a l'état. Pourquoi bosser plus alors que je gagnerai autant que mon voisin ? 

Il y a beaucoup de monde qui fonctionne ainsi, malheuresement. 

Les initiatives individuelles font bien plus avancé

Je me suis mal exprimé : effectivement dans le cadre d'un système communiste tu as raison... Mais si l'Etat subventionne et gratifie et récompense les scientifiques, et surtout les paye bien, avec des primes à l'innovation, et la création de concours de renommée internationale (ces gens là aiment la reconnaissance de leurs pairs :snif:), on peut motiver les individus. Je ne parle pas d'un système égalitaire, mais d'un système où l'Etat est le garant de la bonne marche de la machinerie. Je ne suis pas contre la propriété individuelle mais je m'oppose à ceux qui croient pouvoir aller contre les intérêts de leur nation (notamment via des délocalisations que rien ne justifie).

Il y aura toujours de la jalousie, du racisme ou des communautés.

Quoi que tu fasses, quoi que tu dises, tu ne pourras pas changer la mentalité de chacun, au pire il se tairont, mais ca ne les empechera pas de penser.

Peu importe ce qu'ils pensent, tant qu'ils n'ont pas le droit de le dire et de l'exprimer.

J'ajoute que quand tu lis Starship Troopers, tu vois que la pensée même de racisme a disparu : tous les hommes et les femmes de la terre se sont unis autour d'une même mystique, celle du soldat citoyen, un peu comme à Athènes ou Sparte. Si racisme il y a, il est dirigé contre les éléments extérieurs à la Fédération (dans le livre les Insectes). Si le Parti gère un Etat, le racisme peut éventuellement exister contre ceux qui n'en font pas partie. Si le Parti gère la planète il sera éventuellement dirigé contre les extraterrestres  :snif:

Il faut admettre de plus qu'encourager cette fraternité des combattants unis dans une même souffrance ne peut qu'unir les hommes : sache que le colonel de la Rocque, souvent présenté comme un infâme antisémite, s'opposait au noyau pro-nazi de sa ligue des Croix de Feu, arguant que les juifs, qui avaient payé le tribut du sang à la nation en 14-18, avaient tout autant le droit que les autres de revendiquer leur nationalisme. C'est la preuve que partager un but et un effort commun efface les différences.

Je pense que ta façon de parler d'un parti unique se rapproche du discours de pas mal de roycos, et ça le rend pas très sympathique.

je ne suis pourtant pas du tout monarchiste ! Mon projet ne s'apparente pas plus à ce qui s'est passé en URSS. Cherche plutôt au sud de l'Europe hin hin.

Le problème d'un parti unique qui dirige tout les aspects de la société, c'est l'absence de choix de la population. L'humain moyen aime avoir l'illusion du choix, ça lui donne l'impression d'être libre. Il préfère choisir ses maîtres, du coup, avoir deux partis partageant le même fonctionnement et le même but serait plus efficace : on laisse l'impression du choix au citoyen de base qui, satisfait d'être allé voter, ne se révoltera plus pendant les quelques années qui suivent.

C'est là qu'intervient le rôle de la propagande et de la rééducation des masses. Ca peut paraitre cynique mais il faut aussi en passer par là si on veut que ça fonctionne.

Modifié par seth rotten

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
12ansdage Membre 1 221 messages
Forumeur alchimiste‚ 62ans
Posté(e)
Lorsqu'on lui faisait la réflexion qu'en Europe la République s'accompagnait de la pluralité et du respect de l'Opposition, Joseph Désiré Mobutu répondait :

"Mais pourquoi une opposition ? Nous n'avons pas besoin d'opposition, toute la nation travaille d'un même ensemble au bien commun !"

On est donc en droit de se poser la question : et si l'avenir de l'humanité se trouvait dans une société gérée par un Parti unique, un peu comme dans le livre Starship Troopers dont j'ai parlé hier en ouvrant un topic à ce sujet. De cette façon, on court-circuite le pinaillage et la perte de temps que représente la discussion idéologique au profit de discussions purement pragmatiques au sein du Parti quant à telle ou telle mesure à adopter : ainsi on évite qu'une mesure objectivement convenable à la majorité soit court-circuitée par un refus motivé par des raisons strictement idéologiques de la part de l'opposition.

De plus le Parti peut sanctionner les responsables qui feraient passer leur carrière avant leur mission au service du bien commun. Si on ne peut empêcher totalement le carriérisme on peut cependant le limiter en supprimant le système d'élections, ce qui revient de fait à accepter le système du Parti. Le point faible est certes une certaine lourdeur bureaucratique, que l'on peut cependant corriger au fur et à mesure du développement de la société.

Enfin le Parti peut ainsi prendre en charge chaque aspect de la vie du citoyen, lui offrant toutes les garanties du bonheur matériel, se chargeant de l'éducation, de la santé, de l'armée, de la sécurité, de la culture, offrant subvention aux artistes, aux chercheurs ou aux entrepreneurs, et protection aux plus démunis (contruction imposée de logements pour les SDF). En contrepartie les entreprises seraient toutes, à différents niveaux, sous son contrôle, et les syndicats seraient remplacés par un système corporatif privilégiant le dialogue au conflit.

On peut élargir ce système à une sorte de Fédération mondiale, en mythifiant la citoyenneté qu'il faudrait acquérir d'une façon ou d'une autre - tout se mérite, tout se paye - comme après un service militaire d'un an par exemple, ou un service civil non rémunéré servant à valider la compétence du citoyen à prendre part aux décisions du Parti, ayant acquis lors de ce service une expérience et un sens des responsabilités. De plus cette unité permettrait de mettre un terme au racisme, à la haine et à la violence entre les peuples, unis autour d'un même idéal. De plus il détruirait les religions et croyances débilitantes.

Qu'en pensez vous ?

Mais nous sommes DEJA en parti unique! Nous avons le choix entre le libéralisme exacerbé ou l'ultra libéralisme, nous avons le choix entre la régression sociale ou la socialisation des pertes... Nous avons le choix entre la fonte des glace et la montée des eaux, nous avons le choix entre vendre ta maison pour bouffer ou vivre sous les pont (et encore quand tu habites Paris...

Où est la démocratie dans cette orgie de libéralisme létal...

l'Athéologue speaking...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

J'attendais ta réaction de pseudo libertaire ! Je sais qu'en toi dort le germe du totalitarisme, abandonne toi au coté obscur de la force et abandonnons nos vieilles querelles dans un projet commun d'unité de la nation et de l'humanité. La liberté on s'en fout, c'est un point de détail, l'essenciel est de dresser le peuple, cet éternel enfant.

Hum... pour te répondre je ne suis pas d'accord : certes la presse est accordée pareil mais il y a suffisement de désaccords entre les différentes nuances de l'UMPS pour que ça foute le bordel. Et il n'y a pas de parti unique en France, or j'insiste sur cette notion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Caez Administrateur 14 019 messages
Clyde Barrow‚ 34ans
Posté(e)

Vu que le sondage n'est plus utile, je le retire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Puisque visiblement on apprécie pas mon humour, j'ouvre un sondage normal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
De cette façon, on court-circuite le pinaillage et la perte de temps que représente la discussion idéologique au profit de discussions purement pragmatiques au sein du Parti quant à telle ou telle mesure à adopter : ainsi on évite qu'une mesure objectivement convenable à la majorité soit court-circuitée par un refus motivé par des raisons strictement idéologiques de la part de l'opposition.

Je ne vois pas ce qu'est une "discussion idéologique". Cependant, je crois qu'oppositions politique et partisane sont deux choses différentes. Plusieurs partis peuvent partager une option politique, par exemple, aujourd'hui, le "néolibéralisme", pour faire court. Des querelles politiques peuvent à l'inverse exister au sein d'un parti unique, par exemple, le parti bolchevik des années 20.

De plus, si l'opposition politique à une mesure est minoritaire - et elle l'est, sinon elle ne serait pas l'opposition -, je ne vois pas comment elle peut court-circuiter quoi que ce soit.

Si on ne peut empêcher totalement le carriérisme on peut cependant le limiter en supprimant le système d'élections

Au profit de quel système ? Et en quoi empêcherait-il le carriérisme ?

A mon avis, le remède au carriérisme est plutôt à chercher dans des mesures telles que :

1°) la limitation du revenu des élus au revenu médian.

2°) l'impossibilité de tout cumul de mandat

3°) des élections plus fréquentes et/ou la possibilité de révocation à l'initiative du peuple

Enfin le Parti peut ainsi prendre en charge chaque aspect de la vie du citoyen, lui offrant toutes les garanties du bonheur matériel, se chargeant de l'éducation, de la santé, de l'armée, de la sécurité, de la culture, offrant subvention aux artistes, aux chercheurs ou aux entrepreneurs, et protection aux plus démunis (contruction imposée de logements pour les SDF). En contrepartie les entreprises seraient toutes, à différents niveaux, sous son contrôle

Planification économique et parti unique sont deux choses bien différentes !

La plupart des régimes à parti unique s'accomodent très bien de l'économie de marché, et récriproquement. A l'inverse, la planification économique n'implique en rien la suppression du multipartisme.

***

Je ne crois pas que le multipartisme ait toutes les vertus que l'idéologie dominante lui attribue habituellement. Je ne crois pas, notamment, qu'un pays caractérisé par le multipartisme soit de ce fait démocratique, ou qu'il soit, de ce fait, nécessairement plus démocratique qu'un régime à parti unique. La multiplicité des partis d'une part, et d'autre part, celle des opinions politiques et le débat démocratique qui en résulte, sont à mon avis deux choses bien différentes.

Cependant, je ne crois pas non plus que le parti unique soit nécessairement un système plus démocratique, ni un meilleur système toute caractéristique envisagée. Certes, on supprime ainsi l'opposition partisane, je ne suis pas certain que ce soit une bonne chose a priori.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)
Je ne vois pas ce qu'est une "discussion idéologique". Cependant, je crois qu'oppositions politique et partisane sont deux choses différentes. Plusieurs partis peuvent partager une option politique, par exemple, aujourd'hui, le "néolibéralisme", pour faire court.

Oui mais ça ne veut pas dire que ces partis sont d'accord sur tout. Sinon il n'y aurait qu'un seul parti.

Des querelles politiques peuvent à l'inverse exister au sein d'un parti unique, par exemple, le parti bolchevik des années 20.

Ce point a été abordé plus haut.

De plus, si l'opposition politique à une mesure est minoritaire - et elle l'est, sinon elle ne serait pas l'opposition -, je ne vois pas comment elle peut court-circuiter quoi que ce soit.

Techniquement elle ne peut rien faire, mais si son audience est importante elle peut semer le trouble et la sédition dans les esprits du peuple.

Au profit de quel système ? Et en quoi empêcherait-il le carriérisme ?

j'ai fait une esquisse pour l'anticarriérisme. Au profit de la nomination au mérite. ca ressemble beaucoup à l'élection, il y aura des discussions etc mais au final c'est comme pour le Pape : on saura juste qu'il est choisi.

1°) la limitation du revenu des élus au revenu médian.

2°) l'impossibilité de tout cumul de mandat

3°) des élections plus fréquentes et/ou la possibilité de révocation à l'initiative du peuple

Ca n'est pas incompatible pour les deux premiers ! Pour le troisieme je m'y oppose puisqu'on peut craindre qu'un dirigeant mettant en oeuvre une réforme nécéssaire mais impopulaire se fasse jeter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mikey82 Membre 34 messages
Forumeur balbutiant‚ 35ans
Posté(e)

Je pense que ce serait mauvais sans aucun doute, on pourrait voir ça comme une sorte de monopole, sans concurrent donc plus besoin de faire des efforts (si ils en font) où le seul ennemi pourrait être le peuple, ce peuple justement qui ne risque pas de bouger son cul pour défendre ses intérêts tant qu'il n'a pas faim.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Ne penses tu pas plutôt que de cette façon là le peuple serait uni dans un même espoir, tendant vers un même but, rassemblé autour d'une même force vive de la Nation ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
*Gaël* Membre 175 messages
Forumeur inspiré‚ 30ans
Posté(e)

Ton point de vue est très rigolo. Un parti unique, la masse du peuple est débile, on l'éduque pour qu'elle comprenne qu'on oeuvre pour son bien, ou du moins pas pour son mal. Ouais, c'est marrant.

Laisse moi deviner, toi, tu te mettrais bien dans la catégorie des reignants, non ?

Boarf, de seigneur à saigneur, il n'y a qu'un pas. Ton joli parti unique sencé oeuvrer pour le bien de tous, même dans les bouquins de SF ça déconne et le lecteur trouve ça gerbant parce qu'on aime bien l'illusion de la liberté. On sait que c'est une illusion, mais ça donne une raison d'avancer au moins.

T'as qu'à lire "le passeur" de Lowry, ou bien "le meilleur des mondes", tout est parfait dans ces mondes là, pourtant, y a des râtés, et le lecteur n'a qu'une envie : se dire que "ouf", on en est loin. imposer le bonheur de ne pas réfléchir aux gens, c'est pas une bonne idée, au niveau éthique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)
Laisse moi deviner, toi, tu te mettrais bien dans la catégorie des reignants, non ?

Plutôt dans celle du guide :snif:

Je pensais plutôt à 1984 : dans celui-ci Big Brother l'emporte finalement sur Winston Smith, preuve que mon truc peut marcher  :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)
Lorsqu'on lui faisait la réflexion qu'en Europe la République s'accompagnait de la pluralité et du respect de l'Opposition, Joseph Désiré Mobutu répondait :

"Mais pourquoi une opposition ? Nous n'avons pas besoin d'opposition, toute la nation travaille d'un même ensemble au bien commun !"

:snif:

Trop fort!

J'adore cet homme, il est excellent!

Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu Waza Banga (de la tribu Ngbandi) fut un homme sage, lâchement abandonné par la royauté belge (l'un des rares faux pas de la dite royauté). :snif:

On est donc en droit de se poser la question : et si l'avenir de l'humanité se trouvait dans une société gérée par un Parti unique, un peu comme dans le livre Starship Troopers dont j'ai parlé hier en ouvrant un topic à ce sujet. De cette façon, on court-circuite le pinaillage et la perte de temps que représente la discussion idéologique au profit de discussions purement pragmatiques au sein du Parti quant à telle ou telle mesure à adopter : ainsi on évite qu'une mesure objectivement convenable à la majorité soit court-circuitée par un refus motivé par des raisons strictement idéologiques de la part de l'opposition

Tout à fait! Ayons en souvenance les événements dramatiques qui ont fait chuter la IIIème république : trop de partis tuent le Parti. Cette république était envahie d'opposants (devinez lesquels! :coeur: ).

De plus le Parti peut sanctionner les responsables qui feraient passer leur carrière avant leur mission au service du bien commun. Si on ne peut empêcher totalement le carriérisme on peut cependant le limiter en supprimant le système d'élections, ce qui revient de fait à accepter le système du Parti. Le point faible est certes une certaine lourdeur bureaucratique, que l'on peut cependant corriger au fur et à mesure du développement de la société.

Attention, le voyant ROUGE s'allume! :coeur:

Bah! Oublions le côté lenino-stalino-rougeot de cette réflexion pour ne voir que le côté intéressant de la chose: plus d'élections! :snif:

Comme au bon vieux temps... :snif::snif::coeur:

Enfin le Parti peut ainsi prendre en charge chaque aspect de la vie du citoyen, lui offrant toutes les garanties du bonheur matériel, se chargeant de l'éducation, de la santé, de l'armée, de la sécurité, de la culture, offrant subvention aux artistes, aux chercheurs ou aux entrepreneurs, et protection aux plus démunis (contruction imposée de logements pour les SDF). En contrepartie les entreprises seraient toutes, à différents niveaux, sous son contrôle, et les syndicats seraient remplacés par un système corporatif privilégiant le dialogue au conflit.

Bon, le voyant rouge est au plus haut, là! :)

On peut élargir ce système à une sorte de Fédération mondiale, en mythifiant la citoyenneté qu'il faudrait acquérir d'une façon ou d'une autre - tout se mérite, tout se paye - comme après un service militaire d'un an par exemple, ou un service civil non rémunéré servant à valider la compétence du citoyen à prendre part aux décisions du Parti, ayant acquis lors de ce service une expérience et un sens des responsabilités. De plus cette unité permettrait de mettre un terme au racisme, à la haine et à la violence entre les peuples, unis autour d'un même idéal. De plus il détruirait les religions et croyances débilitantes.

Sage décision!

Je propose le retour à la Monarchie absolue. Parti unique. Point d'opposants ( ou uniquement en train de croupir à la Bastille :han: ), un même idéal... :coeur::snif::snif:

Modifié par Valtesse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mikey82 Membre 34 messages
Forumeur balbutiant‚ 35ans
Posté(e)
Ne penses tu pas plutôt que de cette façon là le peuple serait uni dans un même espoir, tendant vers un même but, rassemblé autour d'une même force vive de la Nation ?

Non bien sur que non, déjà le mot "espoir" me fait sourire :snif: , je pense que de la façon dont tu t'exprimes tout le monde serait formaté de la même façon et aurait la même pensée, c'est une vision d'une tristesse affligeante, c'est les différences qui font la richesse (et la majorité des problèmes :snif: ) de ce monde.

Puis qu'est ce qu'on s'emmerderait si plus personne ne se foutait sur la gueule !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

ça n'a rien de rouge !! Staline était un authentique nationaliste doublé d'un véritable fasciste, qui a simplement détourné les codes du communisme. En revanche Trotski lui était un vrai rouge, mais Merkader a su quoi faire.  :snif:

Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu Wa Zabanga 

Oui bon ça c'est pour se la péter, en vrai il s'appelait Joseph Désiré  :snif:

Je propose le retour à la Monarchie absolue

D'accord mais selon les principes de Maurras alors  :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
*Gaël* Membre 175 messages
Forumeur inspiré‚ 30ans
Posté(e)

C'qu'est marrant, c'est qu'on peut même pas deviner la différence entre la blague et le sérieux.

Big Brother "gagne", mais honnêtement, on est déçu quand on s'en rend compte, non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pascalin Membre 15 218 messages
le corps sur Terre, l'esprit ailleurs ‚ 47ans
Posté(e)
Plutôt dans celle du guide :snif:

Ouaip d'accord :snif:

J'aime bien les gonzs moi ; ils ne voient que par eux mêmes et pour leurs petits intérêts minables ; un parti unique est une dictature car les différents courants de pensées sont muselés et ainsi les hommes sont muselés et doivent filés tout doux pour le guide et les reignants^^;

de toute façon , c'est toujours pareil ,c'est le fric et le pouvoir pour quelques gus opportunistes et misérables de ce fait, qui veulent se tirer la couverture à eux;

Je n'ai pas voté car c'est orienté et dictatisé ,tout autant que la pensée qui découle de ce sujet ;

Pourquoi la Vrai république n'est pas abouti , c'est pareil ,même daube : le fric et le pouvoir, mais au moins avec la république ,si un jour elle atteint vraiment son apogée et ses objectifs , le bien commun ,commun j'ai dit! et non perso :snif: , de l'humanité s'accomplira et forcément les courants de pensée qui tendent vers ce bien commun seront représentés et comme il est normal que les courants de pensée qui ne veulent que la destruction ,l'asservissement ,l'esclavagisme etc... de l'homme ne soient pas des décideurs car sinon on fait péter toutes les bombes nucléaires et c'est marre pour l'auto-destruction de l'humanité ;

Au fait le guide et sa clique , ils auront des torches culs et autres serviteurs et les palais qui vont bien c'est ça le méga binz :snif: j'aime bien la solution unique quand il s'agit de l'humanité car unique ne veut pas dire se demerder :snif: tout seul ,c'est le comble :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant