en premiere impression bonne a B.... ou bonne a marier?

lonnie Membre 679 messages
Forumeur forcené‚ 35ans
Posté(e)

vu le nombre en constant augmentation de divorcé je me demande en premiere impression mieux vaut etre entre gillemets "bonne a baiser" pour attiser le desir chez l'autre et par la suite etre gardé ou etre "bonne a mariée" et au final etre jettée? grossomodo est ce la caroline ingalls qui gagne ou la coquine delurée?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

ballicha74 Membre 9 293 messages
fachée avec le bonheur‚ 49ans
Posté(e)

ben déjà fais pas une généralité. ça dépend de ce que tu attends de la vie. Si tu veux fonder une famille ou juste profiter de la vie. Pour ma part, je peux concilier les deux car j'aime le sexe et la famille.

mais je crois qu'il faut faire des concessions et rester soi meme. ne te poses pas tant de questions, vis ta vie comme tu le veux sans te laisser envahir par les préjugés.

et au fait tous les couples qui se marient ne divorcent pas spécialement. Et c'est pas parce que tu aimes la baise que t'es pas bonne à marier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yiauthli VIP 4 197 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

Je te conseille vivement de renoncer a cette position d'inferiorite dans laquelle tu te places toi-meme, et de considerer ton partenaire comme un egal. :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vicvin Membre 271 messages
Forumeur activiste‚ 108ans
Posté(e)

fau juste éviter le mariage ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lonnie Membre 679 messages
Forumeur forcené‚ 35ans
Posté(e)

alors je vous arretes tout de suite pour ceux qui repondrons a ce sujet je ne fais en aucuns cas reference a un cas perso le truc c que bcp de mes amies se posent la qstion donc je l'a pose tout simplement i n'y a rien là dedans de voulu degradant pour les femmes c une qstion comme une autre et je suis tres consciente du fait que tous les couples mariés ne divorcent pas heureusement! je fais juste reference au taux de divorce qui augmente sur ce bons comentaires!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
l'inspecteur harry Membre+ 13 369 messages
doux,dur et surtout dingue‚ 47ans
Posté(e)

peut etre que le taut de divorce augmente du à une augmentation des mariages.En gros il ce peut que la moyene reste la meme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lonnie Membre 679 messages
Forumeur forcené‚ 35ans
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yiauthli VIP 4 197 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

Tu es dans la section debat, l'idee n'est pas de commenter mais de debattre :snif:

Par ailleurs, ce forum n'apprecie guere l'ecriture sms...

Quant a nous arreter... va falloir y mettre plus de volonte que ca ! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
vu le nombre en constant augmentation de divorcé je me demande en premiere impression mieux vaut etre entre gillemets "bonne a baiser" pour attiser le desir chez l'autre et par la suite etre gardé ou etre "bonne a mariée" et au final etre jettée? grossomodo est ce la caroline ingalls qui gagne ou la coquine delurée?

Je pense que ça n'a absolument aucun rapport. Un couple dure si les deux partenaires s'entendent bien.

La première impression n'est utile que pour initier la relation. Sur le long term, cette première impression n'a plus d'impact.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)
alors je vous arretes tout de suite pour ceux qui repondrons a ce sujet je ne fais en aucuns cas reference a un cas perso le truc c que bcp de mes amies se posent la qstion donc je l'a pose tout simplement i n'y a rien là dedans de voulu degradant pour les femmes c une qstion comme une autre et je suis tres consciente du fait que tous les couples mariés ne divorcent pas heureusement! je fais juste reference au taux de divorce qui augmente sur ce bons comentaires!

L'annoxie ........ tu connais ?

C'est quand il n'y a pas de ponctuation pour reprendre sa respiration.

Je croyais que le langage sms ou approchant était interdit sur le fofo !

j'ai approché ma femme parce qu'elle n'était pas désagréable à regarder.

Je me suis rapproché d'elle parce qu'elle avait des capacités et des valeurs intellectuelles et morales.

Je suis resté avec elle parce qu'elle est une très bonne épouse et très bonne mère de famille.

...et ça dure depuis 25 ans !

... et ce n'est pas sur le point de s'arrêter.

Que faut-il de plus ?

Modifié par yves-1902

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lore Membre 17 812 messages
Electron trop libre / Cible à abattre‚ 47ans
Posté(e)

Je crois qu'à la base le débat est bancal.

Histoire du divorce en France :

Avant cette date le divorce était interdit dans l'église catholique au moins jusqu'à la mort de l'un des deux époux....

Le 20 septembre 1792, une loi permettant aux deux conjoints de rompre le mariage est créée. Le divorce peut être prononcé par consentement mutuel, pour « incompatibilité d'humeur ou de caractère » ou encore pour des causes imputables à un des époux (préfigurant le « divorce pour faute »).

Le divorce devient alors une procédure simple, sans juge, qui n'oblige pas les époux à motiver leur demande. Le divorce peut être proclamé sans aucun motif.

Cependant, une demande de divorce par consentement mutuel n'était admise qu'au bout d'un minimum de deux ans de vie commune ; sans doute le temps de faire la part des choses. En outre, sauf dans certains cas, un délai est nécessaire entre la demande et le prononcé du divorce ; pendant ce temps-là, une sorte de tribunal de famille s'efforce de concilier les époux.

Cette loi est critiquée par les conservateurs pour son trop grand libéralisme ; ils dénoncent ses abus et l'anarchie qu'elle causerait. En 1804, le Code civil français revient sur la réforme précédente. Le divorce par consentement mutuel est conservé, mais à des conditions tellement restrictives qu'il tombe en désuétude (autorisation des parents, cinq comparutions devant le président du tribunal, interdiction de remariage dans les trois ans suivant le divorce...). Seul le divorce pour faute reste appliqué.

De la Restauration au Second Empire

Le 8 mai 1816, le divorce est de nouveau supprimé par la loi Bonald. Il est considéré comme un « poison révolutionnaire ». La royauté veut « rendre au mariage toute sa dignité dans l'intérêt de la religion, des m¿urs, de la monarchie et de la famille ». Aucun des régimes suivants n'envisage de le rétablir.

Pourtant, le rétablissement du divorce sera une des premières revendications des défenseurs des droits de la femme comme Flora Tristan.

é partir de 1876, le député Alfred Naquet dépose successivement trois propositions de loi tendant à restaurer le divorce pour faute. Il échoue.

IIIe République

Le 27 juillet 1884, Alfred Naquet réussit à faire accepter une loi (qui porte son nom) sur le divorce. Le divorce est de nouveau autorisé mais seulement en cas de fautes précises (adultère, condamnation à une peine afflictive et infamante, excès, sévices et injures graves).

Dans les années suivantes, d'autres lois interviennent pour modifier ces dispositions :

* En 1886, une loi contribue à simplifier la procédure

* En 1893, une autre loi donne à la femme divorcée pleine capacité.

* Le 15 décembre 1904 est promulguée une loi autorisant le mariage de l'épouse adultère avec son complice. La même loi modifie le sort des enfants adultérins : leur légitimation semble plus facile, mais certains craignent une sorte de bigamie qui permettrait au père d'avoir des enfants légitimes nés de plusieurs femmes.

* Le 6 juin 1908, une loi permet de rendre obligatoire pour le juge la demande de conversion de séparation de corps en divorce présentée par l'un des deux époux trois ans après le jugement.

Le consentement mutuel n'étant pas admis, deux époux qui ne demanderaient qu'à se séparer à l'amiable sont obligés de s'écrire l'un à l'autre, le plus souvent sous la dictée de leurs avocats, des lettres d'insultes que l'on pourra ensuite produire devant les tribunaux ! Cette situation absurde entraîne de vives tensions au sein du couple, et vaudra quelques happenings de justice étonnants (les divorces pour faute de Sacha Guitry, comportant des lettres d'insultes mutuelles où on reconnaît aisément l'esprit du dramaturge d'un côté comme de l'autre). Le conjoint fautif doit parfois verser des dommages-intérêts au titre de l'article 266 du Code civil français.

Régime de Vichy

Le Régime de Vichy est peu favorable au divorce. La loi du 2 avril 1941 empêche les couples mariés depuis moins de 3 ans de divorcer. Elle fait également de l'incitation au divorce par un tiers un délit.

époque contemporaine

Le 11 juillet 1975, Valéry Giscard d'Estaing promulgue la loi no 75-617. C'est une réforme profonde du divorce. Elle retient trois causes de divorce, énoncées à l'article 229 du code civil :

* consentement mutuel, lui-même avec deux variantes :

o demande conjointe (gracieux) art. 231 ;

o demande formulée par un époux et acceptée par l'autre (contentieux) art. 233 ;

* rupture de la vie commune (contentieux), demande recevable au bout de sept ans seulement de séparation ;

* faute (art. 242) (contentieux), en voie de disparition.

Source wikipédia

Si on ajoute à cela le fait que peu de femmes travaillaient ou avait l'autorisation de travailler :

- 1965 : la réforme des régimes matrimoniaux permet aux femmes mariées d'exercer une activité professionnelle sans le consentement de leur mari et de percevoir l'allocation principale de chômage.

Et oui avant 1965 les femmes ne pouvaient avoir une activité salariée sans le consentement de leur mari...... Va divorcer après ça......... :snif:

Donc dire que l'on divorce plus maintenant..... disons que maintenant on a le choix..... et effectivement cela change beaucoup de choses..... des deux côtés.

Mais si l'on considère le peu de choix que l'on avait "avant"........

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lonnie Membre 679 messages
Forumeur forcené‚ 35ans
Posté(e)
alors je vous arretes tout de suite pour ceux qui repondrons a ce sujet je ne fais en aucuns cas reference a un cas perso le truc c que bcp de mes amies se posent la qstion donc je l'a pose tout simplement i n'y a rien là dedans de voulu degradant pour les femmes c une qstion comme une autre et je suis tres consciente du fait que tous les couples mariés ne divorcent pas heureusement! je fais juste reference au taux de divorce qui augmente sur ce bons comentaires!

L'annoxie ........ tu connais ?

C'est quand il n'y a pas de ponctuation pour reprendre sa respiration.

Je croyais que le langage sms ou approchant était interdit sur le fofo !

j'ai approché ma femme parce qu'elle n'était pas désagréable à regarder.

Je me suis rapproché d'elle parce qu'elle avait des capacités et des valeurs intellectuelles et morales.

Je suis resté avec elle parce qu'elle est une très bonne épouse et très bonne mère de famille.

...et ça dure depuis 25 ans !

... et ce n'est pas sur le point de s'arrêter.

Que faut-il de plus ?

reponse ideale rien de plus. Tu vois il y a de la ponctuation comme quoi jy arrive! C'est fou comme une simple question peut vite cataloguer une personne alors que c'est juste une question comme une autre! :snif: Je ne parles pas pour toi bien sur ne te sens pas visé

Je crois qu'à la base le débat est bancal.

Histoire du divorce en France :

Avant cette date le divorce était interdit dans l'église catholique au moins jusqu'à la mort de l'un des deux époux....

Le 20 septembre 1792, une loi permettant aux deux conjoints de rompre le mariage est créée. Le divorce peut être prononcé par consentement mutuel, pour « incompatibilité d'humeur ou de caractère » ou encore pour des causes imputables à un des époux (préfigurant le « divorce pour faute »).

Le divorce devient alors une procédure simple, sans juge, qui n'oblige pas les époux à motiver leur demande. Le divorce peut être proclamé sans aucun motif.

Cependant, une demande de divorce par consentement mutuel n'était admise qu'au bout d'un minimum de deux ans de vie commune ; sans doute le temps de faire la part des choses. En outre, sauf dans certains cas, un délai est nécessaire entre la demande et le prononcé du divorce ; pendant ce temps-là, une sorte de tribunal de famille s'efforce de concilier les époux.

Cette loi est critiquée par les conservateurs pour son trop grand libéralisme ; ils dénoncent ses abus et l'anarchie qu'elle causerait. En 1804, le Code civil français revient sur la réforme précédente. Le divorce par consentement mutuel est conservé, mais à des conditions tellement restrictives qu'il tombe en désuétude (autorisation des parents, cinq comparutions devant le président du tribunal, interdiction de remariage dans les trois ans suivant le divorce...). Seul le divorce pour faute reste appliqué.

De la Restauration au Second Empire

Le 8 mai 1816, le divorce est de nouveau supprimé par la loi Bonald. Il est considéré comme un « poison révolutionnaire ». La royauté veut « rendre au mariage toute sa dignité dans l'intérêt de la religion, des m¿urs, de la monarchie et de la famille ». Aucun des régimes suivants n'envisage de le rétablir.

Pourtant, le rétablissement du divorce sera une des premières revendications des défenseurs des droits de la femme comme Flora Tristan.

é partir de 1876, le député Alfred Naquet dépose successivement trois propositions de loi tendant à restaurer le divorce pour faute. Il échoue.

IIIe République

Le 27 juillet 1884, Alfred Naquet réussit à faire accepter une loi (qui porte son nom) sur le divorce. Le divorce est de nouveau autorisé mais seulement en cas de fautes précises (adultère, condamnation à une peine afflictive et infamante, excès, sévices et injures graves).

Dans les années suivantes, d'autres lois interviennent pour modifier ces dispositions :

* En 1886, une loi contribue à simplifier la procédure

* En 1893, une autre loi donne à la femme divorcée pleine capacité.

* Le 15 décembre 1904 est promulguée une loi autorisant le mariage de l'épouse adultère avec son complice. La même loi modifie le sort des enfants adultérins : leur légitimation semble plus facile, mais certains craignent une sorte de bigamie qui permettrait au père d'avoir des enfants légitimes nés de plusieurs femmes.

* Le 6 juin 1908, une loi permet de rendre obligatoire pour le juge la demande de conversion de séparation de corps en divorce présentée par l'un des deux époux trois ans après le jugement.

Le consentement mutuel n'étant pas admis, deux époux qui ne demanderaient qu'à se séparer à l'amiable sont obligés de s'écrire l'un à l'autre, le plus souvent sous la dictée de leurs avocats, des lettres d'insultes que l'on pourra ensuite produire devant les tribunaux ! Cette situation absurde entraîne de vives tensions au sein du couple, et vaudra quelques happenings de justice étonnants (les divorces pour faute de Sacha Guitry, comportant des lettres d'insultes mutuelles où on reconnaît aisément l'esprit du dramaturge d'un côté comme de l'autre). Le conjoint fautif doit parfois verser des dommages-intérêts au titre de l'article 266 du Code civil français.

Régime de Vichy

Le Régime de Vichy est peu favorable au divorce. La loi du 2 avril 1941 empêche les couples mariés depuis moins de 3 ans de divorcer. Elle fait également de l'incitation au divorce par un tiers un délit.

époque contemporaine

Le 11 juillet 1975, Valéry Giscard d'Estaing promulgue la loi no 75-617. C'est une réforme profonde du divorce. Elle retient trois causes de divorce, énoncées à l'article 229 du code civil :

* consentement mutuel, lui-même avec deux variantes :

o demande conjointe (gracieux) art. 231 ;

o demande formulée par un époux et acceptée par l'autre (contentieux) art. 233 ;

* rupture de la vie commune (contentieux), demande recevable au bout de sept ans seulement de séparation ;

* faute (art. 242) (contentieux), en voie de disparition.

Source wikipédia

Si on ajoute à cela le fait que peu de femmes travaillaient ou avait l'autorisation de travailler :

- 1965 : la réforme des régimes matrimoniaux permet aux femmes mariées d'exercer une activité professionnelle sans le consentement de leur mari et de percevoir l'allocation principale de chômage.

Et oui avant 1965 les femmes ne pouvaient avoir une activité salariée sans le consentement de leur mari...... Va divorcer après ça......... :snif:

Donc dire que l'on divorce plus maintenant..... disons que maintenant on a le choix..... et effectivement cela change beaucoup de choses..... des deux côtés.

Mais si l'on considère le peu de choix que l'on avait "avant"........

merci pour ta reponse lore

Tu es dans la section debat, l'idee n'est pas de commenter mais de debattre :snif:

Par ailleurs, ce forum n'apprecie guere l'ecriture sms...

Quant a nous arreter... va falloir y mettre plus de volonte que ca ! :snif:

Mon dieu que tu m'as l'air d'etre imbue de toi meme c'est enorme! :snif: Tu fais partie de ces gens qui sur une simple question catalogue les gens c'est triste. En ce qui concerne le fait de vous "arreter" apparement tu as un soucis avec le langage figuré de plus pour quelq'un qui pronne que nous sommes dans une section "debat" je ne vois que des jugement de ta part rien de constructif :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coast liners Membre 3 802 messages
Forumeur out‚ 27ans
Posté(e)
vu le nombre en constant augmentation de divorcé je me demande en premiere impression mieux vaut etre entre gillemets "bonne a baiser" pour attiser le desir chez l'autre et par la suite etre gardé ou etre "bonne a mariée" et au final etre jettée? grossomodo est ce la caroline ingalls qui gagne ou la coquine delurée?

Je pense que les gens ont d'abord l'instinct primitif qui réagit puis leur conscience. Et ceux qui ont réfléchit en premier deviennent désireux après.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lonnie Membre 679 messages
Forumeur forcené‚ 35ans
Posté(e)

je le pense aussi merci pour ta reponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
vu le nombre en constant augmentation de divorcé je me demande en premiere impression mieux vaut etre entre gillemets "bonne a baiser" pour attiser le desir chez l'autre et par la suite etre gardé ou etre "bonne a mariée" et au final etre jettée? grossomodo est ce la caroline ingalls qui gagne ou la coquine delurée?

C'est difficile d'oublier une premiere impression. Et les hommes n'epousent en general pas les filles qu'ils considerent comme "facile". De la meme maniere que les filles, vont aimer sortir avec un mec tout en muscle mais rien dans la tete, jusqu'au jour ou elles vont rencontrer "l'ame soeur".

Donc entre la fille, sur qui toute l'equippe de foot est passe, et la fille intelligente, bien dans sa peau et dans sa tete, les hommes desirant fonder un foyer ne vont pas hesiter. Apres pour ce qui est des relations sexuelles, meme pour un mec, le top c'est quand meme quand on a des sentiments pour la personne.

En bref, c'est une question de respect. Un mec qui ne respecte pas la fille avec qui il sort, qui la qualifie de "bonne a baiser", a moins d'etre tarre lui aussi, ne se mariera pas avec elle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Je crois qu'à la base le débat est bancal.

[...]

Et oui avant 1965 les femmes ne pouvaient avoir une activité salariée sans le consentement de leur mari...... Va divorcer après ça......... :snif:

Donc dire que l'on divorce plus maintenant..... disons que maintenant on a le choix..... et effectivement cela change beaucoup de choses..... des deux côtés.

Mais si l'on considère le peu de choix que l'on avait "avant"........

Sauf que si l'on prend les donnees sur une periodes plus proche de la notre (1986 a 2006), on s'appercois que le nombre de divorces a augmenter la aussi. Donc ca n'a rien avoir avec l'histoire de savoir si la femme va choisir de rester avec son mari parce qu'il faut qu'elle demande son autorisation pour travailler... :snif:

Insee- Taux de divorce selon la durée du mariage et l'année du divorce

Quand aux unions libres, apparues dans les annees 60-70, elles sont encore plus fragiles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bling
Invité Bling Invités 0 message
Posté(e)

Qu'entendez-vous par "bonne à marier" ? C'est assez abstrait pour moi voir...."repoussant" lol Surtout en ressortant tous les vieux clichés de la "femme au foyer" et "femme d'intérieur"...affalée sur le canapé au retour de son homme, en peignoir, charentaises, bigoudis sur la tête et soumise....au secours ! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kerridwenn
Invité Kerridwenn Invités 0 message
Posté(e)
Qu'entendez-vous par "bonne à marier" ? C'est assez abstrait pour moi voir...."repoussant" lol Surtout en ressortant tous les vieux clichés de la "femme au foyer" et "femme d'intérieur"...affalée sur le canapé au retour de son homme, en peignoir, charentaises, bigoudis sur la tête et soumise....au secours ! :snif:

ah bon ce n'est pas comme ça en realité :snif:

il y as des couples qui savent surmonter les épreuves , d'autres qui baissent les bras aux premiers obstacles , dans une consommation du tout prêt a jeter pourquoi cela ne s'appliquerais pas aux mariages .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Bling
Invité Bling Invités 0 message
Posté(e)

D'ailleurs hormis pour les enfants, pour le conformisme et les impôts :snif: , quelle est l'utilité du mariage ?

Mis à part l'enterrement de vie de garçon/fille et ensuite un "pretexte" de faire la fête, bien habillé, pour finir saoul à faire un strip sur la table devant la belle-famille :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant