Pourquoi la convivialité est-elle liée aux addictions?

Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)

pfff presque 2h et une question me taraude. :snif:

Pourquoi la convivialité est-elle liée aux addictions?

Dès qu'on arrive quelque part, pour faire patienter on propose à tour de bras:

-"un café?"

Pour faire le bon pote ou la bonne copine:

-"tu veux une cigarette?"

Ou alors:

-"On va prendre un verre (c'est vrai pas forcément de l'alcool :snif: )?"

Hors tout le monde sait que ces produits sont nocifs pour la santé et que celui qui essaie d'arrêter se retrouvera à affronter ses vieux démons (qui n'ont que quelques jours des fois).

Alors pourquoi?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

NumaZeo Membre 2 665 messages
Pétard de bois en bouteille‚ 31ans
Posté(e)

ça met à l'aise... Tiens, tu veux fumer? :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
OxYGeN Membre 64 messages
Forumeur en herbe‚ 32ans
Posté(e)

Quand une Amie ou un Pote vient à L'appart', je lui Propose des "Chamallow" =)

Y à rien de Nocif et c'est Original (Aprés c'est sur si la personne aime pas les chamallow là y a Probleme ^^)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)
Pourquoi la convivialité est-elle liée aux addictions?

Coutumes. Après tu peux toujours essayer de faire une fête au champomy, c'est bien connu, avec la fête est plus folle ! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Théia
Invité Théia Invités 0 message
Posté(e)
pfff presque 2h et une question me taraude. :snif:

Pourquoi la convivialité est-elle liée aux addictions?

Dès qu'on arrive quelque part, pour faire patienter on propose à tour de bras:

-"un café?"

Pour faire le bon pote ou la bonne copine:

-"tu veux une cigarette?"

Ou alors:

-"On va prendre un verre (c'est vrai pas forcément de l'alcool :snif: )?"

Hors tout le monde sait que ces produits sont nocifs pour la santé et que celui qui essaie d'arrêter se retrouvera à affronter ses vieux démons (qui n'ont que quelques jours des fois).

Alors pourquoi?

Parce que la notion même de plaisir est souvent liée à celle de l'interdit.

Ou alors, Don Juan, change d'amis, ceux-là ne te veulent que du mal ;)

Modifié par Théia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
imperatricedumonde Membre 8 284 messages
Je suis gentille, donnez moi des bonbons !‚
Posté(e)

heu parce que ça serait con de se donner rendez vous à un angle de rue et de rester planter là debout pour discuter ?

je n'ai pas d'addictions de ce genre (café, cigarette, alcool, etc.) et ça ne m'empêche pas de voir mes amis dans un moment de "convivialité"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bohort Membre 79 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

C'est à cause des sécretions de dopamine ou endorphine que ça provoque.

Modifié par Bohort

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Galen
Invité Galen Invités 0 message
Posté(e)
Pourquoi la convivialité est-elle liée aux addictions?

Coutumes. Après tu peux toujours essayer de faire une fête au champomy, c'est bien connu, avec la fête est plus folle ! :snif:

+1 question de coutume.

Et puis aussi la volonté de mettre à l'aise et de faire plaisir, et là aussi tu te raccroches aux coutumes :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Afin d'assumer plus facilement voire de revendiquer le caractère superflu de ses propres conversations. :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
l'haricot bleu Membre 488 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

On propose généralement un verre ou autre à quelqu'un par coutume... Ou bien quand t-on n'a rien à dire d'autre,c'est aussi un moment de distraction.Si nous devions refuser d'accepter tout ce qui est nocif pour la santé, ou serait la nécéssité de vivre?!

Les excés nous permettent de nous retrouver en quelques sortes!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
imperatricedumonde Membre 8 284 messages
Je suis gentille, donnez moi des bonbons !‚
Posté(e)

on finit toujours seul dans ses excès.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
juana Membre 1 211 messages
Forumeur alchimiste‚ 108ans
Posté(e)
pfff presque 2h et une question me taraude. :snif:

Beaucoup de questions te taraudent , dernièrement , c'est pas bon signe :snif::o

Galen

Et puis aussi la volonté de mettre à l'aise et de faire plaisir, et là aussi tu te raccroches aux coutumes ;)

Les coutumes ,le savoir vivre c'est vrai .

Mais cela ne cache t il pas une sorte de difficulté à entamer une discussion ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
heu parce que ça serait con de se donner rendez vous à un angle de rue et de rester planter là debout pour discuter ?
Afin d'assumer plus facilement voire de revendiquer le caractère superflu de ses propres conversations. :snif:

Je crois que ça peut être ça ! :snif:

Ou alors pour éviter les silences, les moments où deux personnes (amies) sont face à face sans rien autour pour les distraire !

En fait, les gens viennent souvent faire des choses ensemble (boire un verre, aller fumer une clope, partager un café... ça se sont des habitudes sociales).

C'est une sale habitude mais ça trompe la difficulté de simplement être avec une autre personne. Qui elle aussi est simplement là.

Peur de l'ennui aussi ? On le devance ?

On propose généralement un verre ou autre à quelqu'un par coutume... Ou bien quand t-on n'a rien à dire d'autre,c'est aussi un moment de distraction.Si nous devions refuser d'accepter tout ce qui est nocif pour la santé, ou serait la nécéssité de vivre?!

Les excés nous permettent de nous retrouver en quelques sortes!

Excès et habitudes sont deux choses différentes.

A chaque fois que je bois une bière avec des amis, je ne me sent pas être dans un excès ponctuel. Or, c'est bien cette habitude qui est en elle-même un excès. Heureusement que j'ai des amis avec qui je bois juste un jus de fruit !

On a besoin de petits rites pour se mettre à l'aise. C'est humain. Si on peut limiter leur nocivité, c'est mieux.

On va manger une pomme ? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

On peut consommer de l'alcool sans que ça soit une addiction.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lobotomie_
Invité lobotomie_ Invités 0 message
Posté(e)
:snif: garçoooooon ! :snif: un aut' pastis et l'addiction... :oHIPS ! merci... ;)
Modifié par lobotomie_

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NumaZeo Membre 2 665 messages
Pétard de bois en bouteille‚ 31ans
Posté(e)

au bout d'un moment, si le besoin se ressent de trouver un pretexte comme l'alcool ou autre pour avoir des relations sociales, c'est que quelque part on en dépend (quand on s'y enferme tout seul, là il n'y a plus de question à se poser sur l'addiction)

Modifié par NumaZeo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Je vois pas en quoi prendre un apéro avec des potes est une preuve quelconque d'addiction. Tu as parfaitement le droit de préférer le gout de la bière à celui du coca ou du jus de fruit sans être un alcoolo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Je vois pas en quoi prendre un apéro avec des potes est une preuve quelconque d'addiction. Tu as parfaitement le droit de préférer le gout de la bière à celui du coca ou du jus de fruit sans être un alcoolo.

C'est pas être accro à la bière. C'est être accro à l'action "boire une bière" !

On peut très bien en aimer le goût ! Le fait est que cette habitude est un tic ! Et en incluant la bière à cette habitude, on prend le risque d'une... double addiction ! :snif:

Bon alors ?! Personne ne veut aller manger une pomme avec moi ? :snif:

Boah, de toute façon, c'est défendu ! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Tu sous-entend quoi là ? Que je suis accro au geste de décapsuler ma bouteille de leffe ? :snif::snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NumaZeo Membre 2 665 messages
Pétard de bois en bouteille‚ 31ans
Posté(e)
Je vois pas en quoi prendre un apéro avec des potes est une preuve quelconque d'addiction. Tu as parfaitement le droit de préférer le gout de la bière à celui du coca ou du jus de fruit sans être un alcoolo.

L'alcool provoque une sorte de réaction chimique dans le cerveau qui provoque l'addiction.. l'attirance gustative pour ces produits (je pense que le coca cola aussi, m'enfin bon..)

£OK pour dire que t'es pas forcement un alcolo si tu bois deux bières en apéro .. Mais au bout du troisième, tu tend plus vers la dépendance que vers la simple coutume

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant