42ème Montreux Jazz Festival

Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
leonard_cohen3_article.jpg

Montreux Jazz: Cohen le magnifique


Vendredi 11 Juillet - 12:07

Leonard Cohen a enchanté mardi le Festival de jazz de Montreux. De sa voix grave et envoûtante, il a égrené 25 chansons lors dŽun concert intense et émouvant. A quasi 74 ans, le barde a conservé son charme, sa classe et un sacré tonus.



Dès quŽil sŽest avancé dans la lumière, vêtu dŽun élégant costume noir, chapeau sur la tête, lŽartiste a été applaudi et ovationné par un public debout. Ces acclamations scellaient des retrouvailles, car le poète et chanteur canadien anglophone a récemment entamé une tournée après quinze ans éloigné de la scène. Entre-temps il est devenu moine bouddhiste.

Visage souriant, Leonard Cohen a dŽemblée remercié le public en soulevant son chapeau pour le poser sur son coeur. Il refera ce geste plusieurs fois durant la soirée. Il rendra régulièrement hommage à ses neufs musiciens virtuoses, dont trois choristes impressionnantes.

Durant près de trois heures, pause comprise, il a décliné 25 titres couvrant plus de quarante ans dŽune carrière inspirée par le folk, le blues et les musiques du monde. Il les a interprétés dŽune voix sûre, les yeux souvent fermés, parfois un genou à terre ou plaçant une main devant son micro comme pour livrer un secret.




Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
billy_mj_article.jpg

Dans la nuit de mercredi, Buddy Guy a incendié le Miles


Vendredi 11 Juillet - 13:18

Rencontre au sommet, mercredi soir, entre deux guitaristes de génie. Buddy Guy, lors de son show extraordinaire, a convié Billy F. Gibbons à monter sur scène. Le leader de ZZ Top, qui passait par là (il est en tournée en France), ne s'est pas fait prier. Un moment d'anthologie!



Comme il l'avait annoncé dans nos colonnes avant-hier, Buddy Guy a redonné le sourire au public de Montreux. Dès les premières minutes, un feu nourri d'accords surpuissants, surélectrifiés enflamme un Miles Davis Hall transformé en bayou infernal. Tout en jouant les Barons Samedi avec malice (ce personnage mythique de la religion vaudoue), le guitariste s'amuse à clouer les spectateurs aux parois les uns après les autres. Sa Fender gémit, hurle en expédiant dans l'espace mille notes qui retombent en pluie d'orage sur l'auditoire subjugué. Le son est sauvage, sale, brûlant comme ce blues ancestral que les musiciens venus du Sud profond ont réinventé dans les caves enfumées de Chicago. C'est en prêcheur qu'il descend ensuite durant de longues minutes au milieu de la foule, allumant des sourires radieux sur les visages tout en lâchant en rafales des accords de plus en plus tranchants. Il ne fait aucun doute que, là où il est, Jimi Hendrix, qui fut, rappelons-le, terriblement influencé par le jeu agressif de Buddy, apprécie la démonstration. Le meilleur est pourtant encore à venir: tel un diablotin barbu, Billy Gibbons, le guitariste de ZZ Top, déboule sur scène pour une longue improvisation grivoise ponctuée de duels à décorner tous les troupeaux du Texas! Le duo s'est retrouvé en coulisses et notre photographe l'a immortalisé (voir Le studio de Sabine Papilloud).




Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
gnarls_article.jpg

Gnarls Barkley pas vraiment crazy


Vendredi 11 Juillet - 21:23

Programmé en première partie de Travis, le projet groovy hip-hop soul du producteur Danger Mouse et du rappeur Cee-Lo n'a pas fait décoller les foules à l'Auditorium Stravinski



Flanqué de cinq musiciens atypiques tout de blanc vêtu, le duo reconnaissable, lui, à ses costumes sombres a eu la malheureuse idée de débuter son concert avec des morceaux dynamiques et de le finir avec des titres mélancoliques. Hic: à 20h30, la salle était presque vide, tandis qu'à 21h30, la foule était au rendez-vous. Seul le tube «Crazy», joué à deux reprises, aura suscité quelques sursauts du public...




Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
nana___article.jpg

Beth Ditto: «Je ne fatigue pas!»


Samedi 12 Juillet - 11:50

L'explosive Beth Ditto et son groupe hardcore ont assuré. C'est tout



Certains l'ont comparée à Janis Joplin. Ce qui est plutôt embarrassant. Exagéré aussi. Il est vrai cependant que Beth Ditto, la chanteuse ronde et décomplexée de Gossip, entre dans la catégorie des bêtes de scène qui bousculent le train-train du rock actuel.

On était donc curieux de voir tout ce petit monde à l'oeuvre. Dès qu'elle s'avance vers le micro sous les vivats d'un noyau de disciples remuants, on comprend que la scène est le domaine de Beth. Affable, elle souhaite la bienvenue en français au public. Derrière elle, un groupe martèle un rock hardcore, dur, urbain, truffé de citations et de tics sonores empruntés aux formations phares de la musique indépendante américaine (des Talking Heads à Suicide en passant par Sonic Youth et Lydia Lunch).




Jean-Philippe Bernard
Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
flack_article.jpg

Flack is beautiful!


Samedi 12 Juillet - 14:53

La pianiste et interprète américaine revient offrir ses mélodies éternelles



Au son de sa voix, des millions d'individus se sont sentis moins seuls et surtout plus vivants. Tout au long des seventies, Roberta Flack les a fait vibrer, danser, s'aimer ou pleurer en jouant un mélange délicat de soul, de jazz et de pop.

Née en 1937, cette pianiste et chanteuse dotée d'un bagage classique va d'abord enseigner les harmonies vocales aux enfants défavorisés de Washington avant d'être remarquée par Les McCann, un pianiste que les fidèles du Festival de Montreux connaissent bien depuis qu'il a enregistré, en 1969 sur les bords du Léman, le best-seller «Swiss Movement» (2 millions d'exemplaires vendus). Grâce à ce mentor, Roberta Flack va rapidement signer pour Atlantic. C'est sur ce label prestigieux qu'elle interprétera, seule ou en compagnie du chanteur soul Donny Hathaway, des perles comme «You've got a Friend», «You've lost that Loving Feeling», «Will you be my Love», «The Closer I get to you» et, bien sûr, «Killing me softly with his Song», son titre le plus fameux que les Fugees s'approprieront en 1996 pour vendre onze millions d'albums!




Jean-Philippe Bernard
Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
paulsimon_mj_article.jpg

Paul Simon: «Je n'ai rien à dire...»


Dimanche 13 Juillet - 13:11

Face à un public totalement fan, le troubadour new-yorkais a mis tout le monde d'accord. Enfin presque



C'est une histoire de «old friends», salués d'entrée par une standing ovation: Claude Nobs ému d'accueillir à nouveau «mon vieil ami Paul Simon!» sur la scène de son Montreux Jazz Festival, six ans après un concert qui a pris tout le monde à la gorge; et ce dernier troubadour trop «content de revoir mon vieil ami Claude Nobs».

Les paroles n'ont rien de protocolaires, preuve le timbre étranglé du maître de céans et la mine gênée d'un chanteur pudique quand, deux chansons plus tard, il veut confesser à son tour son affection pour le lutin de Caux d'une voix éthérée...

On est donc entre vrais amis, et la salle plane pendant plus de deux heures. Chapeau vissé sur la tête, guitare en bandoulière au milieu de ses sept musiciens, Paul Simon n'a pas à conquérir. Juste à chanter de sa voix de rossignol devant un public en apnée. «Vous aimeriez que je parle davantage, mais je n'ai rien à dire: tout ce que je pense est dans mes chansons», s'excuse-t-il comme pour se libérer de l'attente fervente qui semble le mettre mal à l'aise.




Jean Ellgass
Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
nana1_article.jpg

Nana Mouskouri: «Quincy est ma lumière»


Lundi 14 Juillet - 20:36

En 1962, Nana Mouskouri enregistrait son album «Nana Mouskouri in New York», grâce auquel elle a rencontré Quincy Jones. Les deux grands artistes se retrouveront ce soir dans le cadre de l'hommage rendu au célèbre compositeur-producteur américain.



En 1962, vous avez enregistré l'album «Nana Mouskouri in New York». C'est grâce à ce disque qu'on va vous retrouver ce soir dans le cadre de l'hommage à Quincy Jones?
Absolument. C'est en enregistrant cet album aux Etats-Unis que j'ai découvert Quincy. L'homme et l'artiste. J'ai appris énormément au cours de notre brève expérience. Il m'a éblouie. Depuis, il est ma lumière.

Quelle place occupe cet ouvrage dans votre imposante discographie?
Une place unique. éa n'a pas été un immense succès à sa sortie. Mais, comme on dit, il est devenu culte. A cette occasion, j'ai pu aborder le répertoire jazz et c'est cela qui compte.

Vous auriez pu devenir une interprète de jazz de premier plan. Avez-vous des regrets?
Non, pas vraiment. J'ai pris un autre chemin et je n'ai pas à me plaindre (sourire). Ce qui compte pour moi, c'est d'avoir servi la musique avec une passion totale, quel que soit le genre abordé. Au fil de ma carrière, j'ai tout chanté, du classique, du folklore grec, de la country, mais aussi des airs de gens que j'admire beaucoup comme Bob Dylan ou Leonard Cohen. J'ai eu la chance de travailler dans les années 1960. Une période extraordinaire. J'ai tout aimé de cette époque-là, de Janis Joplin à Pink Floyd.

Il paraît que, lorsqu'on vous a proposé de venir à Montreux, vous avez renoncé à tous vos projets en cours.
C'est exact. Depuis quatre ans, je suis occupée avec une tournée d'adieux. Je devais me produire en Grèce, mais j'ai annulé deux spectacles. C'était beaucoup plus important pour moi d'être ici ce soir.



Jean-Philippe Bernard
Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
quin_article.jpg

Quincy's 75th Anniversary Celebration


Mardi 15 Juillet - 11:51

De gauche à droite: le pianiste Herbie Hancock, Quincy Jones et Claude Nobs



Après une première partie assurée par la fanfare militaire du Swiss Army Big Band, sous la houlette de Pepe Lienhard, les festivités ont été lancées, à 21h20, par Herbie Hancock et Patti Austin qui ont réinterprété en version jazzy «Le bon, la brute et le truand».

Les 3000 privilégiés - dont Quincy assis au premier rang - ont ensuite pu assister à un concert alternant des titres jazz, funk, pop, rap et soul de 1950 à nos jours.

Parmi les moments forts, on retiendra les interprétations de «Let's The Good Time Roll» de James Moody, «In The Heat Of The Night» par Mick Hucknall, «Almost like being In Love» par Nana Mouskouri, et «Sister» par Chaka Kahn et Patti Austin.

A noter encore que «le plus grand jour de ma vie» de Claude Nobs a été filmé. Il devrait être commercialisé.




Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
4__________________article.jpg

Pete Doherty, une rock-star imprévisible


Mardi 15 Juillet - 15:07

Le concert des Babyshambles de ce soir est très attendu. Pour cause...



Si c'est à lui et à son 1er groupe, The Libertines, qu'on doit en partie le retour du rock dans les années 2000 et que ses qualités d'écriture et scéniques font de lui l'un des artistes les plus doués de sa génération, ce sont plutôt ses excès qui font les gros titres. Que ce soit par les histoires de drogue, de bagarre ou d'amour qu'on lui prête, l'Anglais de 29 ans incarne la rock-star telle qu'on la fantasme: imprévisible et sulfureuse.

On se souvient de l'annulation des Babyshambles en 2006 à Rock Oz'Arènes. Et si le groupe a assuré la plupart de ses concerts prévus cet été, Pete Doherty n'est pas venu au festival de Werchter le 4 juillet parce qu'il est resté à Londres pour assister à l'accouchement de sa chatte! Rumeur ou non, l'info démontre toute la fantasmagorie qu'il y a à son sujet.

D'annulation, Lori Immi, programmatrice au Jazz, ne veut pas entendre parler. «Qu'on arrête de semer le doute sur leur concert! dit-elle. Les Baby-shambles seront là et tout se passera très bien. J'en ai encore parlé hier avec leur manager.»

On le souhaite. Car, quand les Babyshambles sont sur scène, le résultat est à la hauteur des attentes. On a pu le vérifier il y a une semaine aux Eurockéennes: ébouriffant!




Laurent Flückige
Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
red__article.jpg" border='0' alt="forum" />

La voix de Simply Red rend hommage à son idole


Mardi 15 Juillet - 21:40

Avec sa crinière flamboyante et bouclée, Red Mick est un des artistes les plus reconnaissables de sa génération





Le charismatique leader de Simply Red, groupe mythique à qui l'on doit notamment «Holding back the Years» ou encore «If you don't know me by now», a décidé de se lancer dans une carrière solo et a sorti il y a peu «Tribute to Bobby», un album hommage à Bobby Blue Bland, chanteur américain de blues. «Il est un des vocalistes qui m'a influencé bien avant que je devienne un esclave du succès», a-t-il déclaré. Hucknall s'approprie les chansons de son idole et les réinterprète avec sa voix si caractéristique. Une prestation à ne pas manquer ce soir au Stravinski.






Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
lenny_article.jpg

Lenny Kravitz: «L'amour, c'est ma façon d'exprimer mes inquiétudes sur le monde»


Mercredi 16 Juillet - 12:05

Avec la venue de Lenny Kravitz, le sex-appeal sera à son maximum ce soir au festival



A 44 ans et avec neuf albums à son actif, le New-Yorkais est sans doute l'un des chanteurs les plus emblématiques de sa génération. De sa voix suave, l'auteur et interprète de «I belong to you», «Fly away» ou «Are you gonny go my Way» va faire chavirer les coeurs de l'Auditorium Stravinski. Lenny Kravitz profitera de son passage à Montreux pour présenter les morceaux de son nouvel album, «It is Time for a Love Revolution». Interview.

C'est votre premier album depuis quatre ans. Qu'avez-vous fait pendant ce temps?
J'étais en tournée pendant deux ans et ensuite j'avais besoin de temps pour moi, pour me reposer et me consacrer à d'autres projets. En fait, je n'arrive jamais à faire deux albums très rapprochés, j'ai besoin de temps pour tourner la page.

Quels sont vos autres projets?
J'ai notamment créé une ligne de design de meubles et d'accessoires: Kravitz Design. C'est vraiment important pour moi de me sentir bien chez moi et j'ai envie de partager cette notion de confort avec les autres grâce à mes créations.

Concernant le titre de votre dernier album, pensez-vous vraiment qu'il est temps pour une révolution d'amour?
Oui, bien sûr! Pas vous? Le temps est venu pour nous de nous manifester. L'amour est une notion qui parle à tout un chacun, c'est universel. éa peut paraître dérisoire mais, en fait, c'est un concept qui englobe beaucoup de choses. L'amour, c'est ma façon d'exprimer mes inquiétudes sur le monde.



Sandra Imsand
Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
interpol01l.jpg

Le rock indie dans toute sa splendeur


Mercredi 16 Juillet - 18:45

Il y a des soirées comme ça, où l'on sait à l'avance que le bilan sera réussi.





Les trois groupes à l'affiche du Miles dès 20 h 30 sont en effet tous de merveilleux ambassadeurs d'une même musique: le rock.

Il se fait sombre et classe chez Interpol, avec une forte tendance new-wave. Le quatuor new-yorkais indie fait autant référence à l'Amérique qu'à l'Angleterre, Joy Division en tête.

Il se fait calme comme tempétueux chez The National. Le quintet américain formé fin 1990 fait autant penser à Arcade Fire qu'à Wilco.

Il se fait frais et jouissif chez The Kissaway Trail. N'hésitant pas à sortir une mandoline ou un banjo, les Danois font eux aussi apparaître une forte ressemblance avec Arcade Fire.




Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
montreux_article.jpg

Babyshambles: Simplement punk


Jeudi 17 Juillet - 10:14

Sans scandale, le survivant Pete Doherty et ses Babyshambles ont assuré mardi soir une heure de musique sauvage et mal peignée



«C'est incroyable qu'il soit arrivé jusqu'ici!» lâche une spectatrice au moment où une main experte plonge le Miles Davis Hall dans le noir. Les jeux sont faits: Pete Doherty est bien là, une superbe guitare Rickenbacker plaquée contre son ventre. Mieux, même si sa mine n'est pas celle d'un type qui sort d'un séjour de thalasso en Bretagne, le leader des Babyshambles tient debout tout seul.

Pas vraiment en place, la petite troupe place en ouverture «Carry on up the Morning» et «Delivery». Charmantes, déglinguées, ces compositions punk à bases de riffs squelettiques décollent grâce à des vocalises blafardes, essoufflées, dignes de Paul Weller (Ex Jam et Style Council) ou du Clash période «Give'Em Enough Rope»... Le show, s'il fait fuir les amateurs de perfection, ravit en revanche un parterre de très jeunes filles qui exhibent leurs paumes sur lesquelles elles ont tracé: «Pete, je t'aime!»




Jean-Philippe Bernard
Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
754992828_d0d8f498fd_m.jpg

Les hauts et les bas de Katie Melua


Jeudi 17 Juillet - 14:38

A 23 ans, Katie Melua peut déjà se targuer d'avoir une carrière incroyable. Géorgienne d'origine, la chanteuse a passé son adolescence à Belfast, puis à Londres.



C'est là, âgée de 15 ans, qu'elle remporte une émission TV en interprétant «Without you» de Mariah Carey. Tout s'enchaîne: inscription à la Brit School for Performing Arts, rencontre avec le producteur Mike Batt, puis sortie de son 1er album, «Call off the Search», en 2003.

Interprétant aussi bien du jazz et du folk que de la pop, Katie Melua attire des millions de fans. Parmi eux, la reine d'Angleterre. Il se murmure qu'elle lui aurait glissé: «J'ai entendu votre album à la radio, c'est vraiment très beau...» La chanteuse détient même un record: elle est l'artiste britannique en activité qui a vendu le plus de disques avec 7,2 millions d'albums.

Katie Melua a atteint des sommets et ne va plus en redescendre...

Si, une fois! Le 2 octobre 2006, elle a donné le concert le plus profond sous le niveau de la mer (à moins 303 m), sur une plate-forme pétrolière en pleine mer du Nord.




Laurent Flückiger
Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
116379151_resize_crop320par220.jpg

Herbie Hancock, grandeur et décadence


Jeudi 17 Juillet - 19:34

Le fameux pianiste débarquait dimanche au Stravinski avec un personnel de choix: Dave Holland à la basse, Lionel Loueke à la guitare, Chris Potter au sax... Du beau monde, pas toujours bien utilisé. Critique.



Ne pas sacraliser les légendes, car c'est les enterrer prématurément. Bien vivant, Herbie Hancock a beau être un monument du clavier jazz, dimanche soir au Stravinski on n'avait pas envie de le prendre en bloc mais plutôt de se servir par touches. Avec des pros de la trempe d'un Dave Holland à la basse (qui jouait aussi électrique!), d'un Lionel Loueke protéiforme à la guitare et d'un Chris Potter explosif au saxophone, les réticences n'avaient rien à voir avec la technique des musiciens, mais plutôt avec les choix esthétiques de la star qui récoltait encore un Grammy avec son dernier album, un River que l'on nous permettra de trouver ennuyeux.

Après un premier tour de chauffe aux coulures énergiques, Hancock mettait ses deux derniers albums à l'honneur, River donc et Possibilities, enregistrements oeuvrant dans le crossover pop. Invitant sur scène des chanteuses, Sonya Kitschell et Amy Keys, le pianiste s'embarquait dans des ballades suaves et convenues ou des blues puissants et clinquants, au point que l'on commençait à se demander ce que venait faire le personnel déjà cité dans cette barque racoleuse.




Suite de l'article...
Source: 24Heures.ch

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Comment j'aimerais le faire un jour ce festival ! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Enfin une réponse... :snif: :snif:

Bah... Tu peux... Mais... Oui, il y a un mais... C'est EXTREMEMENT cher... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
:snif: 'videmment ...Un jour Montreux viendra, un jour je l'écoutra, ses notes magiques si touchantes et tendreuuux que j'aurai tant plaisir à entendreuuu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
:snif: 'videmment ...Un jour Montreux viendra, un jour je l'écoutra, ses notes magiques si touchantes et tendreuuux que j'aurai tant plaisir à entendreuuu.

Reste que le cadre est magnifique et fait que cette manifestation est un peu à part... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Yavin, j'ai trop envie là :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant