"le silence déraisonnable du monde"


Invité Théia
Invité Théia Invités 0 message
Posté(e)

Camus a écrit "L'absurde naît de cette confrontation entre l'appel humain et le silence déraisonnable du monde."

le silence déraisonnable du monde¿ ce silence résonne à en déraisonner.

Est-il possible de ne rien attendre du monde, ni de personne ? de ne jamais chercher à comprendre ?

Je ne le pense pas, puisque sans les autres nous n'existons pas.

Je voudrais être indifférente à l'indifférence que je perçois ; être insensible aux autres, insensible aux mots ou à leur absence, insensible aux gestes ou à leur absence, n'aimer que moi, n'être qu'un cerveau pensant et analytique, ne plus m'interroger, ne plus interroger, et ne plus jamais rien ressentir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Sometimes Membre 243 messages
Forumeur activiste‚ 108ans
Posté(e)

Bienvenue au club! :snif:

Je constate que plus je me libère mieux je gère et devient impassible! Ma sensibilité à fleur de peau est une force. Je libère ma force en réalité.

Finalement quelque soit le parcours que j'ai eue j'en viens à être ce que j'ai toujours voulu : Moi! C'est irremédiable. On s'adapte. On souffre ou pas. On réagit mais toujours avec sa propre nature.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Théia
Invité Théia Invités 0 message
Posté(e)

Sometimes, c'est étrange et à la fois presque évident, que tu interviennes sur ce topic. Parce que je t'ai découverte depuis peu, j'ai lu tes sujets, et j'ai immédiatement été interpellée par l'intéressante singularité de tes propos.

(mais c'était une parenthèse)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fleurdete
Invité Fleurdete Invités 0 message
Posté(e)

moi le silence me dérange pas du tout ! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Boul2killer78
Invité Boul2killer78 Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour

Ce topic me donne envis de dire n'importe quoi mais je n'ai pas envis de polluer le topic de Theia, donc je vais essayer d'y repondre serieusement. :snif:

Alors pour essayer de repondre à ta question je vais utiliser un exemple simple qui dans un premier temps va paraitre hors sujet voilà : un homme dit quand j'aurai de l'argent j'aiderais tous les pauvres, ces propos restent impossible car d'une part il faut tenir compte des imprevus de la vie et d'autre part il y a une confrontation entre le fait de s'aider soi-même avant d'aider les autres (l'absurdité), comme le disait si bien le philosophe E. Kant " le doute et l'absurdité sont necessaires à la rechcerche de la verité et du droit chemin".

Un autre exemple plus frappant on dit qu'il faut supprimer 100 hommes pour en sauver 100 000 l'inconscience collective (l'absurde)trouverait ce marché faisable mais d'un autre coté la conscience collective et individuelle dirait que ces 100 hommes ont autant de droit à la vie que les 100 000 autres donc pour se sauver on tairait cette verité.

Tout ça pour dire Camus veux montrer que tout n'est que confrontation, l'absurdité peut etre benifique, si on sait s'en servirer, mais il faut savoir deceler ses limites.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Vouloir être insensible, c'est se couper de soi-même, je crois.

C'est vrai que les gens semblent parfois des murs, semblent totalement nous ignorer, comme des rouleaux-compresseurs sur nos petites âmes parfois meurtries.

Mais tout le monde est sensible. Même si le jeu du masque social veut nous dicter de ne pas s'épancher, de s'exprimer sous contrôle.

Comme chante le grand Steve Hogarth :

" You strong enough to be..

Have you the courage to be..

Have you the faith to be..

Honest enough to say..

Dont have to be the same..

Dont have to be this way

C'mon and sign your name

You wild enough to remain beautiful ?

Beautiful

You strong enough to be..

Why dont you stand up and say

Give yourself a break

They laugh at you anyway

So why dont you stand up and be

Beautiful. "

(Marillion, Beautiful)

La roue du monde n'a pas de pitié pour les gens sensibles, encore moins pour ceux qui expriment ce qui est considéré comme une faiblesse alors que c'est ... de la beauté !

Résistons donc, car ce que tu décris, Théia, c'est presque la mort.

La souffrance, c'est aussi la vie.

Et ça peut se partager aussi, comme un gâteau raté ! :snif:

Les autres... ce sont nos sauveurs et bourreaux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chapacha Membre+ 21 021 messages
Folle de chats, yo !‚ 48ans
Posté(e)

On peut ne rien attendre et chercher quand même à comprendre.

On peut tout attendre, trop attendre et ne pas chercher à comprendre.

Si tu ne veux plus t'interroger, pourquoi souhaites-tu n'être qu'un cerveau pensant et analytique ?

Pour ne rien ressentir, il faut plutôt l'endormir.

Et peut-être pour être moins sensible aux mots et gestes des autres, faut-il au contraire attacher moins de valeur à sa propre personne ? Si ça me blesse et me touche autant, est-ce parce que je pense mériter mieux ?

Ou bien faut-il que je m'aime davantage, afin que rien de tout ça ne puisse m'atteindre ?

On n'existe certes pas sans les autres, mais quand on s'aime suffisamment, et de la bonne manière (c'est à dire sans chercher l'approbation ou l'admiration de l'autre), on peut se suffire à soi-même, exister pour soi-même, et prendre le meilleur des autres.

:snif: J'ai mal à la tête.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lazy Membre 13 445 messages
ne sait pas sur quel pied danser‚
Posté(e)

Je suis d'accord avec yop, tout le monde est sensible. Certains le sont plus que d'autres, d'autres le cachent sous une fausse indifférence. Je suis un peu de ceux-là ... la vie m'a appris à me forger une carapace sur laquelle certains évenements glissent mais où d'autres s'infiltrent. Prendre de la distance sur les choses permet parfois de mieux les appréhender :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

:snif: Ce n'est pas parce que Camus l'a écrit que c'est vrai.

Ne rien attendre du monde? Quellle tristesse.

Il n'y a pourtant qu'à ouvrir les yeux pour tomber à genoux devant la magie de celui-ci. Un papillon, une pluie d'été, un enfant qui rit, un enfant qui tombe parce qu'il apprend à marcher et voir son visage passer par un arc en ciel d'émotions de la fierté des premiers pas à l'ahurisement devant la chute puis virer aux larmes parce qu'il a mal , puis revoir son sourire réapparaitre sous les calins bienveillants de ses parents ...et se relever pour repartir dans sa marche... sur et dans le monde, la vie.

Maintenant, c'est sur cela dépend des attentes de chacun, certains on certainement besoin d'être plus entendus que d'autres, cela devait être le cas de Camus.

PS: attention aux apparences, parfois ce sont les silences qui ont le plus à dire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Théia
Invité Théia Invités 0 message
Posté(e)

Je vais bien Shcaller ;) ! Je reconnais que le sujet n'est pas très gai, mais bon, je ne suis pas toujours aussi grave :o

J'aime beaucoup vos interventions. Vous abordez tous la question sur un plan différent mais ce que vous écrivez est lucide, juste et même généreux (quoique je soupçonne le cynique Willhelm de vouloir me vendre une corde ;) ). De même que je ne doute pas que tout le monde soit sensible. Les "masques", les "carapaces", "les silences qui ont le plus à dire", chacun se protège comme il le peut de ses doutes, ou de l'absurdité du monde.

Chacun se protège des autres alors que tous cherchent quelque chose auprès des autres.

Je ne parlais pas seulement de mon cas mais aussi de l'indifférence ou du silence que je perçois partout et qui fait souffrir tant d'individus. Quand leur douleur devient mienne, parce qu'elle interpelle ma propre sensibilité. A un point tel que parfois je ne la distingue plus de la mienne. Cette confrontation entre l'appel humain et le silence déraisonnable du monde, est autant perceptible à l'échelle des peuples, que des individus. Ces individus dont je fais partie.

Pourquoi je voudrais n'être qu'un cerveau pensant et ne pas l'endormir? pour apporter des réponses aux questions en suspends, sans avoir à supporter l'impuissance, la douleur, la nausée et le vertige que ces questions imposent.

L'insensibilité est peut-être la pire et la meilleure des protections. La pire pour les autres, la meilleure pour soi.

Mais je sais bien que la sensibilité est nécessaire à la pensée, que l'une ne peut exister sans l'autre et vice versa. Je rêvais juste d'être un ordinateur bien pensant. Ce doit être reposant. :o

Mais je ne le suis pas, alors tout ça ne m'empêchera pas de continuer à fréquenter dans la bonne humeur les choux de ce forum et d'ailleurs :snif: ! ; les plus sages, les plus drôles, les plus déjantés (merci boule2killer pour cet effort :snif: !), les plus lazy, et tous ceux qui ont ainsi tissé leur propre costume pour mieux communiquer et supporter à son échelle "le silence déraisonnable du monde".

Modifié par Théia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chapacha Membre+ 21 021 messages
Folle de chats, yo !‚ 48ans
Posté(e)

Peut-être que les gens se taisent et ne font pas de gestes pour ne pas être noyés dans le malheur des autres, mais qu'ils compatissent quand même ?

Peut-être qu'ils font des gestes et parlent, mais d'une petite voix et chacun dans leur coin, et que ça ne se voit pas et ne s'entend pas ?

Peut-être que beaucoup de gens ne sont pas indifférents, mais qu'ils ne savent simplement pas exprimer leurs émotions, leur sympathie ?

Peut-être que certains appellent trop, toujours et pour n'importe quoi et que, blasés et fatigués, on n'a plus envie de répondre ?

Quant à l'insensibilité, on apprend aux psys à ne pas s'impliquer émotionnellement, justement pour mieux aider, sensibilité exacerbée ne veut donc pas dire aide efficace.

On peut réfléchir froidement, ou être sensible sans réfléchir. Les deux sont plutôt stériles. Le mieux est d'arriver à allier les deux dans l'équilibre.

Le silence déraisonnable. n'est peut-être pas synonyme d'indifférence... Les grandes douleurs ne sont-elles pas muettes ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

L'empathie est le meilleur et le pire de l'être humain.

C'est la confiance, la compréhension, la reconnaissance, etc...

Mais dans notre monde, il y a tant de parasitage entre les gens, tant de simagrées, de faux-semblant qu'être empathique, de laisser s'exprimer son coeur peut être vraiment dangereux.

On n'accepte plus d'aller vers l'autre, mais pire, on n'accepte plus de recevoir. Enfin, pas "plus" mais "de moins en moins".

C'est pour ça que la vie paraît dure. Chacun campe sur ses positions, mais on peut faire vaciller n'importe qui en l'ayant compris.

Et en le faisant savoir.

La compréhension, ça amène souvent à la sympathie ! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
TitoVaudoo Membre+ 5 355 messages
Posté(e)

C'est pas l'indifférence qui me gêne chez les autres, elle est même parfois souhaitable. Mais c'est la mauvaise foi, ou la victimisation du bourreau (ou vice versa) qui sont inadmissibles.

Entre "Il souffre mais je m'en fous" et "Il souffre mais c'est bien fait pour ça gueule, c'est sûrement de sa faute", je préfère et souhaite le premier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant