changer son nom


hugo boss Membre 79 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Bonjour je voulais savoir comment je devais proceder pour changer de nom ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Aliénor Membre+ 13 301 messages
Les épreuves qui ne me tuent pas me rendront plus forte‚ 31ans
Posté(e)

Tu veux t'appeler Hugo Boss ? :snif: Tu vas avoir du mal...

Je sais pas, demande à ta Mairie :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
marylia Membre 44 632 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

je crois pour changer de nom, je crois qu'il faut que ton nom soit dure à porter.

Si tu veux prendre le nom de ta mère et vice versa, là j'en sais rien avec les nouvelles lois qui sont arrivés

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
schaller Membre 6 755 messages
...sur ou pas loin d'un ring!‚ 42ans
Posté(e)

...essaye Yves St Laurent,il est libre,ok je reste encore un peu :snif:

schaller

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Grelotte
Invité Grelotte Invités 0 message
Posté(e)
...essaye Yves St Laurent,il est libre,ok je reste encore un peu :o

schaller

;) Schaller !!!!!!!!!!! ta pas honte ! :snif:

bisous en passant :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
aya Membre 2 715 messages
Parle à ma main !‚ 29ans
Posté(e)

Pourrais-tu préciser ta question ?

Il s'agit de modifier ton nom de famille ? ton prénom ? de changer de nom (et pour lequel ? mère ? père ?)

Sache quand même que cela coûte relativement cher.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Riverback
Invité Riverback Invités 0 message
Posté(e)

Je me rends utile, juste un COPY/PASTE concernant ta question

II ¿ LE CHANGEMENT DE NOM

Il faut observer une distinction entre les changements de nom d'origine filiale et les autres. Les premiers s'appuient sur la coutume, tandis que les seconds font l'objet d'une législation plus spécifique. La loi du 11 germinal an II (31 mars 1794), qui réglait le changement de nom, est resté immuable pendant deux siècles. Le texte qui l'a récemment remplacé (loi du 8 janvier 1993) simplifie la procédure mais permet à la législation française de rester restrictive dans ce domaine.

Avant de développer ces deux points, corrigeons une idée reçue : la femme ne change pas de nom en se mariant. En effet, elle dispose d'un droit d'usage sur le nom de son mari. Elle a donc la faculté, et non l'obligation, de l'utiliser.

A ¿ Le changement de nom d'origine filiale

Lorsqu'une famille adopte un enfant, deux modes d'adoption sont possibles. Une adoption plénière confère à l'enfant une filiation qui évince sa filiation d'origine et lui donne le nom de l'adoptant. Une adoption simple entraîne, en principe, le rajout du nom de l'adoptant à celui d'origine. Toutefois, exceptionnellement, le nom de l'adoptant peut se substituer au nom d'origine.

D'autre part, la reconnaissance tardive d'un enfant entraîne le changement de son nom, tandis qu'un désaveu de paternité le prive du nom du père. Dans le cas d'un mariage tardif (lorsque les parents se marient tout en ayant déjà une progéniture commune), l'enfant qui portait le nom de sa mère doit désormais endosser celui du père. Cette mesure est cependant soumise à l'accord du principal intéressé, s'il est majeur.

Enfin, l'enfant naturel peut changer de patronyme sans que son état ait été modifié. Il en va ainsi lorsque l'enfant prend le nom du mari de la mère, en l'absence de filiation paternelle établie.

B ¿ Le changement de nom pour des causes autres que filiale

La loi du 8 janvier 1993, entrée en vigueur le 1er février 1994, reconnaît trois principales causes de changement de nom : un nom ridicule ou pouvant porter à préjudice ; la volonté de maintenir un nom illustré de manière éclatante sur le plan national ; un nom à consonance étrangère. Cette dernière cause peut avoir pour origine la naturalisation du porteur, ou la volonté de franciser le patronyme, alors que le porteur est Français de longue date ou bien même né Français. Toute une procédure est alors nécessaire afin de demander le changement de son patronyme.

Les causes de changement

Le porteur d'un nom particulier, qu'il soit ridicule ou tristement célèbre, peut légitimement avoir envie de le modifier afin de faciliter sa vie sociale. Imaginons le calvaire quotidien d'un Jolicon, d'un Cocu, ou encore d'un Hitler ou d'un Judas...

Certaines personnes peuvent également désirer éviter l'extinction d'un nom dont un porteur se serait distingué. Par exemple, le nom des "citoyens morts pour la patrie" doit pouvoir être perpétué. Ainsi, la loi du 2 juillet 1923 admet que si le dernier représentant mâle d'une famille, dans l'ordre de la descendance, est mort dans le cadre d'une opération militaire sans postérité, le droit de relever son patronyme revient au plus proche de ses successibles.

Dans ces deux cas, la personne peut demander à rajouter le nom en question au sien.

Toute personne qui acquiert la nationalité française peut demander la francisation de son nom. Cette opération est susceptible de prendre plusieurs formes : traduction du nom en langue française ou simple modification (par exemple : l'ablation d'une syllabe). Ainsi, M. Vassilkowsky devient M. Vassile, Ben Merguy se transforme en Mergy, Martinovsky vient grossir les rangs des Martin, etc.

Enfin, une personne possédant la nationalité française depuis plusieurs années, ou même née Française, peut également demander à franciser un nom d'origine étrangère.

La procédure

Le demandeur doit être ressortissant français, ou étranger en passe d'être naturalisé ou naturalisé depuis moins d'un an. L'homme marié doit faire la demande pour lui et ses enfants mineurs. La mère des enfants, qui exerce conjointement l'autorité parentale, doit donner son accord pour le changement de nom des enfants légitimes. Dans le cas d'enfants mineurs de plus de 13 ans, leur consentement personnel est nécessaire. Enfin, l'épouse, bien qu'elle bénéficie de l'usage du nouveau nom, n'a pas à faire de demande personnelle.

Le demandeur doit avant toute chose, faire publier la modification envisagée au Journal officiel et dans un journal désigné pour les annonces légales dans l'arrondissement des personnes concernées.

Un dossier de demande de changement de nom doit ensuite être adressé au Garde des Sceaux, au Ministère de la Justice.

Si le changement de nom est accordé, il fait l'objet d'un décret publié au Journal officiel et cette décision est notifié à l'intéressé. La publication au Journal officiel ouvre un délai de deux mois qui permet à de tierces personnes de s'opposer au changement envisagé.

S'il n'y a pas d'opposition ou si le conseil d'état les a rejetées, le demandeur doit :

demander au secrétariat de la section du contentieux du Conseil d'état, selon les cas, un certificat de non-opposition ou une copie de la décision rejetant l'opposition ;

faire une demande de rectification de ses actes d'état-civil au Procureur de la République de son domicile ou de son lieu de naissance.

source : ici

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
schaller Membre 6 755 messages
...sur ou pas loin d'un ring!‚ 42ans
Posté(e)
...essaye Yves St Laurent,il est libre,ok je reste encore un peu ;)

schaller

:o Schaller !!!!!!!!!!! ta pas honte ! :snif:

bisous en passant ;)

euh,non :snif:

bisou a ma belle lyonnaise :o

schaller

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carat Membre 2 374 messages
Forumeur alchimiste‚ 49ans
Posté(e)

Il y a une dizaine d'année , j'ai voulu seulement rajouter un deuxieme

prénom à mon fils. Il a un homonyne , né à 3 années d'écart et habitant

à une trentaine de kilometres.

Leurs dossiers medicaux avaient été intervertis.

(ce sont des consequences qui peuvent etre graves).

Je m'etait donc renseignée pour lui rajouter un prénom (celui de son papa).

Il fallait saisir le tribunal et avoir une sérieuse raison.

(preuves écrites que je n'avait pas).

Puis l'on m'a parlé d'une somme importante en cas d'accord.

Sans compter les innombrables papiers à fournir.

Bref , j'ai vite laissé tomber , car en plus , cela pouvait prendre plusieurs années.

Donc imagine , pour changer carrément de nom !!

Tes parents sont criminels ?? :snif: .....ou t'as braqué des banques ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aliénor Membre+ 13 301 messages
Les épreuves qui ne me tuent pas me rendront plus forte‚ 31ans
Posté(e)

Ben il s'appelle peut être Hugo Boss... ça doit pas être si facile que ça à porter :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PatatosValdos Membre 26 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

et tu veux pas sinon combiner les deux noms de tes parents?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sometimes Membre 243 messages
Forumeur activiste‚ 108ans
Posté(e)

J'aimerais, ajouté à celui de mon père, porter le nom de ma mère.

Après avoir consulté l'adresse donnée par Schaller, j'ai fait quelques recherche sur le net. J'ai trouvé des témoignages d'internautes ayant changer leur nom ou bien leur prénom :

Un problème d'identité

Pour de nombreux internautes, l'envie de changer de prénom est venue après avoir réalisé qu'il ne leur correspondait pas, voire les empêchait de trouver leur identité.

Pour Morgane, ne plus s'appeler Lynda lui a permis de trouver "le reflet de ce qu'elle est". Morgane correspond "à son vrai moi", contrairement à son ancien prénom, même si pour certains de ses amis, il s'agit plutôt "d'une lubie, d'un caprice".

Mary, anciennement Maryvonne, se reconnaît dans son nouveau prénom. Souffrant des différences faites par sa mère entre elles et ses frères et s¿urs, elle a toujours pensé que Maryvonne était un prénom "moche (¿), pour qu'elle se sente mal à l'aise".

Depuis qu'elle s'appelle Mary, elle se sent beaucoup mieux.

Christiane (Cap d'Ail) se fait désormais appeler Chrys. En changeant de prénom, elle voulait "effacer le passé en étant quelqu'un d'autre. Renaître".

Malheureusement, ce changement n'a pas suffi à effacer son problème. "Aujourd'hui, je m'aperçois que c'était une erreur, et le passé m'a rattrapée", avoue-t-elle.

Enfin, Charlotte (Paris), qui s'appelait Céline, avait besoin "de se trouver".

Un prénom commun l'empêchait de s'épanouir dans son individualité. "Depuis tout petite, je déteste mon premier prénom. Il n'est pas "moi", il ne me correspond pas, ne me va pas." Toute jeune, elle modifiait déjà l'orthographe de son prénom pour le personnaliser.

Puis, elle explique que "tout naturellement, Charlotte s'est imposé comme mon vrai prénom. J'ai de bonnes joues, des cheveux bouclés, je suis marrante, enjouée et gourmande... Bref, une vraie Charlotte !"

Aujourd'hui, après ce changement, elle affirme que "ça fait du bien de se trouver."

Source : L' Internaute.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Burnin Membre 5 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
J'aimerais, ajouté à celui de mon père, porter le nom de ma mère.

Après avoir consulté l'adresse donnée par Schaller, j'ai fait quelques recherche sur le net. J'ai trouvé des témoignages d'internautes ayant changer leur nom ou bien leur prénom :

Un problème d'identité

Pour de nombreux internautes, l'envie de changer de prénom est venue après avoir réalisé qu'il ne leur correspondait pas, voire les empêchait de trouver leur identité.

Pour Morgane, ne plus s'appeler Lynda lui a permis de trouver "le reflet de ce qu'elle est". Morgane correspond "à son vrai moi", contrairement à son ancien prénom, même si pour certains de ses amis, il s'agit plutôt "d'une lubie, d'un caprice".

Mary, anciennement Maryvonne, se reconnaît dans son nouveau prénom. Souffrant des différences faites par sa mère entre elles et ses frères et s¿urs, elle a toujours pensé que Maryvonne était un prénom "moche (¿), pour qu'elle se sente mal à l'aise".

Depuis qu'elle s'appelle Mary, elle se sent beaucoup mieux.

Christiane (Cap d'Ail) se fait désormais appeler Chrys. En changeant de prénom, elle voulait "effacer le passé en étant quelqu'un d'autre. Renaître".

Malheureusement, ce changement n'a pas suffi à effacer son problème. "Aujourd'hui, je m'aperçois que c'était une erreur, et le passé m'a rattrapée", avoue-t-elle.

Enfin, Charlotte (Paris), qui s'appelait Céline, avait besoin "de se trouver".

Un prénom commun l'empêchait de s'épanouir dans son individualité. "Depuis tout petite, je déteste mon premier prénom. Il n'est pas "moi", il ne me correspond pas, ne me va pas." Toute jeune, elle modifiait déjà l'orthographe de son prénom pour le personnaliser.

Puis, elle explique que "tout naturellement, Charlotte s'est imposé comme mon vrai prénom. J'ai de bonnes joues, des cheveux bouclés, je suis marrante, enjouée et gourmande... Bref, une vraie Charlotte !"

Aujourd'hui, après ce changement, elle affirme que "ça fait du bien de se trouver."

Source : L' Internaute.com

J'ai peur que ces changements de nom deviennent une mode... si cela continue dans 10 ans on ne pourra plus donner un nom é son fils car une frois grand il voudra le changer pour le nom de la nouvelle star du foot!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant