Pièges ou curiosités de la langue française

Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Bonjour ou bonsoir.

je me propose de poster ici régulièrement des petits pièges ou des caractéristiques de la langue française. Ce sera un peu mélangé (mais c'est plus rigolo). Vous pouvez en mettre aussi... ;)

Dans la catégorie "pléonasme":

Mais ils ont cependant: en fait on ne peut pas allier "mais" et "cependant" car ils ont exactement le même sens. On dira plutôt "Elle a cependant..." ou "Mais elle a...".

Dans la catégorie "barbarisme":

On n'écrit pas scénette, mais saynète pour désigner un texte théatral très court, pour parler d'une "petite scène", car le mot vient de l'espagnol sainete (morceau que l'on donne à un rapace). :snif:

Petit rappel sur les adjectifs de couleur. :snif:

L'accord des adjectifs de couleur n'est pas aussi simple qu'il y paraît¿

En principe ils s'accordent en genre et en nombre (ex. : des chaussures noires, une jupe verte¿). Cependant, si l'on apporte une idée de nuance en associant des adjectifs pour désigner la couleur, les adjectifs de couleur restent invariables (ex. : des cheveux châtain clair, un drap rose thé, des jupes vert émeraude¿).

Les adjectifs formés sur un substantif (nom de choses) restent invariables à six exceptions près :

- fauve

- rose

- écarlate

- mauve

- incarnat

- pourpre

On dira donc, par exemple: des yeux marron (qui vient du fruit) ou noisette/ des yeux bleus¿

Comment déterminer l'invariabilité ? Essayer, tout simplement de trouver si la couleur vient d'un objet, une matière, un liquide, un animal, une plante, un métal, etc. Voici une liste :

abricot

acajou

aile-de-corbeau

amadou

amarante

améthyste

andrinople

anthracite

arc-en-ciel

ardoise

argent

aubergine

auburn

aurore

azur

banane

beurre frais

biscuit

bistre

bitume

bordeaux (en même temps, celui-là¿ ne peut pas varier ;-)

bouton-d'or

brique

bronze

brou-de-noix

bulle

caca d'oie

cachou

café et café-au-lait (qu'on peut écrire sans les traits d'union)

canari

capucine

caramel

carmélite

carmin

carotte

céladon

cerise

chamois

champagne

châtaigne

chocolat et chocolat au lait

ciel

citron

cobalt

coquelicot

corail

crème

crevette

cuisse-de-nymphe

cuivre

cul-de-bouteille

cyclamen

ébène

écrevisse

émeraude

épinard

feu

feuille morte

fraise

framboise

garance

gentiane

géranium

gorge-de-pigeon

grenat

groseille

havane

indigo

isabelle (pour la couleur d'un cheval)

ivoire

jade

jonquille

kaki

lavallière

lavande

lie-de-vin

lilas

maïs

marengo

marine

marron

mastic

miel

moutarde

nacarat

nacre

noisette

ocre

olive

opéra

or

orange

orchidée

outremer

paille

pain-brûlé

parme

pastel

pastèque

pêche

pelure-d'oignon

perle

pervenche

pétrole

pie (surtout pour les équidés également)

pistache

poivre et sel

pomme

ponceau

poussin

prune

puce

queue-de-vache

réséda

rouille

rubis

sable

safran

sang

saphir

saumon

sépia

serin

soufre

souris (en se terminant pas S¿ forcément)

tabac

tango

terre de Sienne

tête-de-Maure et tête-de-nègre

thé

tilleul

tomate

topaze

tournesol

tourterelle

turquoise

ventre-de-biche

vermillon

vert-de-gris

zinc

A noter que les traits d'union sont adoptés par certains dictionnaires ou rejetés par d'autres.

Quand un nom propre entre dans la composition de l'adjectif, il garde sa majuscule, par contre.

Là où les choses se compliquent c'est lorsque l'on associe des couleurs.

1/ à égalité, elles restent invariables (ex. : des velours bleu-vert). D'ailleurs on utilise le trait d'union pour les mettre sur un pied d'égalité. On dira plutôt « des vaches blanc et noir » si tout le troupeau est ainsi car écrire « des vaches blanches et noires » suppose alors qu'il y a soit des vaches blanches, soit des vaches noires.

2/ si dans la pensée de celui qui écrit la seconde couleur est de moindre importance et ne fait que nuancer, on enlève le trait d'union, mais l'invariabilité reste de rigueur (ex. : des velours bleu vert ; ils sont surtout bleus, mais tirent vers le turquoise par exemple).

3/ on garde l'invariabilité sur une description avec des couleurs bien distinctes et équivalentes (ex. des échiquiers noir et crème, un maillot de rugby rose et bleu). Pour notre drapeau national, on peut autant écrire : un « drapeau bleu-blanc-rouge », qu'un « drapeau bleu, blanc, rouge", même si la première version est plus usitée.

4/Il existe deux exceptions à connaître. En héraldique, « gueules » veut dire rouge. On peut masculiniser certains termes féminins (ex. : une rose entre l'orangé et le flamme).

Modifié par Lili_greycat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Aujourd'hui, petit mémo sur comment écrire quelques termes du langage parlé, de l'argot, des néologismes, etc.

L'after eight est à la fois un petit carré de chocolat fourré à la menthe, mais aussi... une fellation pratiquée après un repas. :coeur:

Avoir les tchocks, remix du "avoir les chocottes". ;)

BO pour "bande originale" (d'un film, d'un clip, etc.) s'écrit sans points.

Faire du bizness: se livrer à de petits trafics. Cela viendrait de l'anglais business (affaires).

Laissez-passer: autrefois billet de cinq cents francs, aujourd'hui de cent euros. C'est vrai que ça peut ouvrir des portes. :snif:

Lascar: gars des banlieues, pas forcément recommandable. L'origine du mot n'est pas précisément déterminée.

Pétard: cigarette de cannabis (dit aussi: oinj, stick, cône, pét', splif, etc). Sans doute à cause de l'effet ; je sais pas moi, jamais touché. :snif:

Le moule-boules désigne le jean très serré pour les garçons. Variante : moule-burnes. Toujours avec un tiret entre les deux. :snif::o

Overbooké= très occupé. Très francisé, donc on abandonne l'italique et on met un accent. Variante: overniqué, qui signifie "s'être fait avoir dans les grandes largeurs". ;)

prout-prout: pour désigner quelque chose de guindé et assez ennuyeux.

sanisette: à l'origine une petite cabine pour faire office de WC publics. Par extension, la prostituée qui officie à l'intérieur :o .

se la péter: faire le malin. Pas de circonflexe, même si ça peut occasionner un ^^ sur un tchat. ;)

trouyoter: faire des petits trous, avec une perforeuse par exemple. A donné trouyoteuse, du coup. :snif:

allez, à la revoyure! :o

Modifié par Lili_greycat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
talou Membre 1 643 messages
Carpe Diem‚ 62ans
Posté(e)

bien dis donc,t'es prof en manque de cours? ceci dit, je viendrais voir de temps en temps... :snif:

histoire de me rafraichir la mémoire :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Bravo pour ce topic :snif:

Très instructif, moi qui révisait dans le train ce matin... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
bien dis donc,t'es prof en manque de cours?

Et voilà, on vient rendre service, faire du bénévolat presque ;) , et on vous prend pour une crâneuse... :snif:

Si je ne voyais pas tant de fautes d'orthographes sur les messages, je ne ferais pas ce genre de sujet. :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jolane Membre 911 messages
Forumeur accro‚ 30ans
Posté(e)

On ne dit pas "pallier à des difficultés" mais "pallier des difficultés".

Rendu compte est invariable. Je me suis rendu compte, elles se sont rendu compte.

On ne dit pas avoir "droit au chapitre" mais avoir "voix au chapitre".

Je n'en ai plus en tête pour le moment mais j'en rajouterai =)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lobotomie_
Invité lobotomie_ Invités 0 message
Posté(e)

:snif:

:snif: ça me rappelle cette circulaire au boulot où le responsable de la sécurité demandait au chef de fournir aux agents qui devaient nettoyer les vitres du matériel ad coït !

Modifié par lobotomie_

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Galen
Invité Galen Invités 0 message
Posté(e)
bien dis donc,t'es prof en manque de cours?

Et voilà, on vient rendre service, faire du bénévolat presque :o , et on vous prend pour une crâneuse... :snif:

Si je ne voyais pas tant de fautes d'orthographes sur les messages, je ne ferais pas ce genre de sujet. :snif:

ça me choque aussi parfois et je trouve que c'est une bonne initiative.

J'ai découvert tes posts "linguistiques" hier et comme j'ai encore à apprendre, je suis demandeur et fan ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Boul2killer78
Invité Boul2killer78 Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour

:snif::snif:;) Je dois l'avouer ce topic restera mon topic preferer :o;):o:coeur:

Merci beaucoup :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chapacha Membre+ 21 021 messages
Folle de chats, yo !‚ 48ans
Posté(e)

:snif::snif: Et moi j'adore aussi ton humour ! ;)

Si les profs donnaient des leçons comme ça, il y aurait sans doute moins d'échec scolaire ! :o

Merci Lili :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Merci, merci... les flatteries, j'adore,moi. ;)

Aujourd'hui le menu est: les mots qu'on croit souvent au féminin et qui sont masculins, et les mots masculins qu'on croit féminins. Enfin, juste une série, parce qu'il y en a un paquet... :o

abîme: masculin

acné: masculin

acoustique: féminin

acre (surface): féminin

aérolithe ou aérolite: masculin

aigle: masculin pour l'oiseau, mais féminin quand il s'agit d'un blason, d'emblème (comme à l'époque napoléonienne)

algèbre: féminin [c'est si sadique et sournois l'algèbre, non? ;) ]

alvéole: masculin autrefois, féminin aujourd'hui. :snif:

ambre: masculin

amiante: masculin

arôme: masculin

artifice: masculin

astérisque: masculin

astéroïde: masculin

augure: masculin

auspices: masculin

balustre: masculin, mais balustrade: féminin

benêt n'a pas de féminin :o:snif:;)

bourse: féminin [sans doute parce qu'avant de désigner un attribut strictement masculin :o , elle désignait l'endroit où l'on rangeait son argent et que la femme est dépensière :snif: (soupir)]

camée: masculin

camélia: masculin

cendre: féminin

chausse-trappe ou chausse-trape: féminin

chef: toujours masculin [pourquoi je précise ça, moi? :bravo::o ]

chrysanthème: masculin

congère: féminin

crack: toujours masculin :bravo:

délice: masculin au singulier MAIS féminin au pluriel :snif:

une dissension/un dissentiment

duplicata: invariable ; c'est un pluriel déguisé, à cause du latin :coeur:

ébène: féminin

échappatoire: féminin

écritoire: féminin

effluve: masculin

égide: féminin

emblème: masculin

enseigne: féminin quand il s'agit d'un emblème, d'une marque/ masculin quand il s'agit d'un officier (enseigne de vaisseau)

entrejambe: masculin [après tout, qui c'est qui se le tripote machinalement tout le temps, hein? :bravo:;) ]

enzyme: féminin

éphéméride: féminin

épigramme: féminin

épithète: féminin [ça me donne envie de vous raconter celle-là: Toto est à l'école en cours de français très ennuyeux. Alors qu'il baille aux corneilles, la maîtresse lui demande "Toto, fais-moi une phrase avec un attribut et une épithète. Toto se creuse les méninges ; c'est vachement difficile. Puis il répond "Demain il pleut sur la tribu et pis p'têt que d'main il fera beau". :snif:;):o Allez un peu de charité, quoi. Moi, elle me fait toujours rire. :o ]

épître: féminin

équinoxe: masculin

espace: d'ordinaire masculin, il est féminin en imprimerie (ex.: une espace fine)

espèce: féminin, même si ce qui suit est masculin (ex.: ce n'est qu'une espèce de glouton)

exutoire: masculin

faune: féminin quand il s'agit de l'ensemble des espèces animales ; masculin quand il s'agit de la divinité champêtre ou sylvestre des Grecs anciens

filigrane: masculin

frai: masculin

fuschia: masculin

gemme: féminin

genèse: féminin

girofle: masculin

glu: féminin

golf: masculin quand il s'agit du sport, féminin quand il s'agit de la voiture [je m'égare :bravo: ]

gueule: féminin pour la bouche humaine ou animal, mais masculin quand il s'agit d'un emblème sur un blason

haltère: masculin

harmonique (pour le nom, pas l'adverbe): masculin

héliotrope: masculin

hémisphère: masculin

hyménée : masculin

Je vous laisse sur ce dernier mot si poétique... ;) La deuxième partie sur un prochain post.

Modifié par Lili_greycat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
crack: toujours masculin :o

Le crack, c'est de la merde !! ;) C'est pour ça !

Topic très utile ! :snif: Que de travail, cela dit ! :snif: Je suis épaté !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Ben j'aurais eu faux sur certains :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
grododo Membre 2 344 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)

il est super ton topic!!

il y a pleins d'astuces et de nuances que je ne connaissais pas et j'en revise d'autres! vraiment du bon boulot!!

merci beaucoup!

je fais attention a mon message car j'ai remarque que certains t'envoyaient des messages de felicitation avec des fautes! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

ce soir, on change de registre: les cris des z'animaux :snif:

Si vous pouvez en ajouter, ce sera bienvenu.

la belette belote (ça s'invente pas ;) )

le bouc béguète (sans être bègue ;) )

la bécasse croule (que les messieurs machos s'abstiennent, SVP :snif: )

la buse, le poulet et l'épervier piaulent

la cigogne claquette ou craquette (selon qu'elle est originaire du nord ou du sud de l'Alsace, je suppose :o )

la chauve-souris grince :bravo:

le crocodile lamente ou vagit (peu importe, on va pas aller lui demander :snif: )

le cygne et la grue trompettent

le dindon glougloute (ça c'est connu, mais j'adore ;) ). cf. Un album Astérix chez les Indiens, je crois?

le faon râle (toute ma perception de Bambi s'écroule :snif: )

le goéland pleure (si quelqu'un pouvait se dévouer pour lui donner le n° de SOS-amitiés :o )

le jars jargonne

le lapin clapit (penser au clapier et hop! c'est mémorisé ;) )

la mésange et la fauvette zinzinulent

la mouette rit (pas comme celle de Gaston Lagaffe :snif: , c'est peut-être pour se moquer du goéland qui, lui, pleure :o )

la marmotte siffle (surtout quand elle travaille à emballer des tablettes de chocolat? ;) )

l'oie cacarde

l'ours et le cochon grognent (ce dernier peut grouiner aussi ;) )

la perdrix bourrit :o

le perroquet cause (on s'en serait douté, il a fondé sa réputation là-dessus)

le phoque bêle comme le mouton et la chèvre :coeur:

le pivert coraille

le rhinocéros barète

le sanglier gromelle (c'est vrai qu'à le voir, on l'imagine pas avec un caractère affable :bravo: )

la souris chicote (est-ce que ça vient de "chicot", mot argotique désignant la dent, parce la petite souris vient la chercher sous l'oreiller? Je ne sais pas, c'est une hypothèse personnelle :o )

la tourterelle caracoule tandis que le pigeon roucoule

Je n'ai pas tout mis... à vous de jouer. :o

Modifié par Lili_greycat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ST1300 Membre 108 messages
Forumeur inspiré‚ 70ans
Posté(e)

Bonsoir

Topic sympa, c'est vrai.

J'y ajouterai 2 formulations qui m'énervent particulièrement.

  • les nombreuses personnes qui parlent de la GENTE féminine. La GENT est un subsantif féminin. Point final.
  • Les journalistes sportifs (je sais ce n'est pas une référence..) qui parlent lors de rencontres de tennis, par exemple, d'EGALITE PARFAITE entre les eux adversaires. Mais qu'on m'explique unefois pour toute ce que peut-être une égalité IMPARFAITE.

Cordialement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chirona Membre+ 3 432 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Voici un pléonasme que l'on entend souvent et surtout dans la bouche des journalistes : "voire même"

Je ne savais pas que "chrysanthème" était du genre masculin. On pense fleur, on pense féminin...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
*Gaël* Membre 175 messages
Forumeur inspiré‚ 30ans
Posté(e)

Il existe trois mots qui sont masculin au singulier mais féminin au pluriel :

délice, amour et orgue.

De toute façon, on les utilise assez peu au pluriel, mais c'est toujours sympa à ressortir pour parraître cultivé lors des longs repas de famille.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
aya Membre 2 715 messages
Parle à ma main !‚ 29ans
Posté(e)

Merci Lily :snif:

Je suis enfin fixée sur le genre de "éxutoire" :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
respublikae Membre 50 messages
Forumeur en herbe‚ 38ans
Posté(e)
bien dis donc,t'es prof en manque de cours? ceci dit, je viendrais voir de temps en temps... :snif:

histoire de me rafraichir la mémoire :snif:

et bien voici une très riche idée sachant que notre langue s' appauvrie... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant