La dépression

Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
459671134_small.jpg

Le dépression


Samedi 10 Mai - 14:50

[/Justifier]

[Justifier]

Définition dépression - Qu'est-ce que la dépression ?

La dépression ou dépression nerveuse se caractérise par un état pathologique avec une humeur triste et douloureuse associée à une réduction de l'activité psychologique et physique. La personne atteinte de dépression se sent impuissante et la maladie est souvent accompagnée d'autres symptômes comme l'anxiété ou l'insomnie
La dépression appartient aux maladies de notre temps, selon l'OMS elle appartient aux trois maladies aggravant au plus la qualité de vie des gens.
Relevons aussi que la dépression touche deux fois plus les femmes que les hommes.


depression_van_gogh.jpg




Causes de la dépression - Origines de la dépression

DDerrière toutes les formes de dépression se cachent des causes très différentes.
Il peut ainsi s'agir de causes externes (deuil, stress, problème professionnel ou privé, solitude), des causes hormonales (grossesse, ménopause, problèmes liés à la glande thyroïde), des causes physiques (AVC, infection, zona...) ou encore des causes génétiques (héréditaires).
Notons que la dépression peut également être provoquée par une consommation excessive de substances toxiques comme l'alcool ou le cannabis (en général lors d'une consommation sur plusieurs années).

Seul un médecin pourra poser un diagnostic exact en fonction de la cause de la dépression et proposer une thérapie efficace, nous vous conseillons donc de consulter au plus vite un médecin en cas de dépression suspectée.



137_438_depression%20jeunes.jpg




Symptômes de la dépression - Signes dépression - Dépression symptôme

La dépression est difficile à reconnaître, car elle peut se confondre avec une déprime passagère, cette dernière dure en général quelques jours seulement. Une dépression s'inscrit souvent dans la durée (plusieurs semaines) et est en général associée à de l'anxiété. De plus le sommeil est bien souvent perturbé : le deprimé va se réveiller très tôt dans la nuit (de minuit à 4 heures du matin) et le sommeil peut être associé à des rêves angoissants.


jama_mental_depression_depression_j.jpg



Un dépressif aura également des troubles de l'humeur et un ralentissement de ses actions physiques ou psychiques. Il pourra se sentir inutile, n'avoir plus envie de rien (plus d'intérêts envers ses proches), se sentir incapable et pourra dans le pire des cas avoir des envies suicidaires.
C'est pourquoi un dépistage tôt de la maladie (aller au plus vite chez le médecin) est fortement recommandé, bien souvent le déprimé est envoyé chez le médecin par sa famille ou ses proches, car il a lui-même perdu le sens de l'analyse.

Il faut savoir qu'il existe différentes formes de dépression et les pathologies peuvent être très variables : baby blues et dépresssion post-partum, troubles bipolaires (maniaco-dépression), dépression saisonnière (SAD), syndrome prémenstruel, épuisement vital...



Traitements naturels contre la dépression - Phytothérapie dépression - Plantes médicinales dépression

On utilise souvent le millepertuis, une plante médicinale efficace pour soigner les cas de dépressions dans les stades légers à modérés.
Attention toutefois le millepertuis peut mener à des interactions entre certains médicaments, parlez-en à votre pharmacien ou médecin.

millepertuis.jpg




D'autres études montrent également une action positive de la mélisse et de la gentiane (notre photo) lors de dépression légère à modérée.


fleur_de_gentiane_jaune_detail_cantal_212_10.jpg




Suite de l'article...
Source: creapharma.ch
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Myeline Membre 1 185 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)

Grand domaine la dépression!

Les symptomes sont à peu près connus de tous. C'est à mon gout une pathologie très banalisée... tout le monde déprime ou croit déprimer et en conséquence la consommation d'antidépresseurs explose (il me semble que la france est l'un des premiers consommateurs au moins d'Europe). Comme il est précisé en rouge (merci Yavin :snif: ) Seul un médecin peut poser ce diagnostic.

L'article décrit les principaux signes (humeur triste, ralentissement psycho moteur perte de toute envie, diminution de l'activité, désir perpétuel de rester au lit, perte de l'estime de soi jusqu'au rare délire), par contre il n'accentue pas assez le signe de gravité majeur: le risque suicidaire. L'expression d'idées noires oui d'expression claire de méthode suicidaire doit faire amener à une consultation en urgences.

Pour les différentes formes, le baby blues est seulement ce qui arrive à 60% des femmes dans les 72 heures de l'accouchement (doute sur son role de mère, pleurs) il ne dure que quelques jours. Par contre s'il dure plus d'un mois on parle de véritable dépression du post partum et là le risque c'est l'hétéro agressivité envers son enfant ou la peur de tuer son bébé. Dans ce cas aussi, la prise en charge doit être urgence et un placement en unité mère-enfant s'avère indispensable.

Un autre point qu'il faut dépister très tot: la maladie bipolaire ou maniaco dépressive. Très difficile à diagnostiquer car elle est composée de phase maniaque en alternance sur des années avec un ou plusieurs épisodes dépressifs. On en va pas rentrer dans le détail car cela relève de la compétence du médecin psychiatre.

Pour le traitement... il est médicamenteux mais ce n'est qu'un médecin qui peut le donner, et avant tout accompagné d'un soutient psychologique à long terme. Tout ce qui peut aider comme les plantes, le sport est bien entendu conseiller aussi c'est très personne dépendant.

Je remercie Yavin pour avoir trouvé un article accessible sur cette pathologie répandue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bob25 Membre 23 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

salut,

j'ai connu moi même une période d'insomnie. Avec le recul je dirais que c'était une dépression. En fait, dès que l'hiver approchait, je me sentais descendre. Et bizarrement quand le printemps pointait le bout de son nez j'allais de nouveau mieux comme ça en un millième de seconde et parfois même sans que je m'en aperçoive. Donc en fait je crois que j'avais besoin de soleil. Sauf qu'une année ma dépression chronique annuelle s'est aggravée. Résultat : insomnie, délire paranoîaque avec sentiment de persécution...J'en garde des séquelles encore aujourd'hui. Je le sais mais je vis avec (on se prend tous pour quelq'un d'autre, non?). Voilà, je pourrai donner plus d'informations à ceux qui veulent.

P.S: myeline arrete de te faire mousser!!!

love

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Myeline Membre 1 185 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)
:snif: Je te remercie du compliment... N'hésite pas à donner des informations, ce sujet est bien sur ouvert à tous!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
EeYoRe Membre 109 messages
Forumeur inspiré‚ 34ans
Posté(e)

Interessant comme sujet.

Il est toujours bon de rappeler a quel point c'est une maladie, et non pas autre chose, car c'est encore trop souvent oublié. A ne pas confondre aussi, une petite déprime a une dépression, qui me semble etre vraiment tres différentes...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le Masque De Fer =) Membre 1 098 messages
Lapin-Vampire‚ 24ans
Posté(e)

Non en fait les médecin ne sont pas très compétent pour depister la depréssion... j'ai été voir 11 médecins et aucun n'a trouver que divers choses n'allaient pas dans mavie ce qui m'a causer hallucinations et malaises... et voila maintenant psychologue et psychiatre. Un conseil, entourer vous des gens qu'il faut, car c'est ça qui vous sauve la vie...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nintcia Membre 147 messages
Forumeur inspiré‚ 29ans
Posté(e)
Non en fait les médecin ne sont pas très compétent pour depister la depréssion...

Pas forcément. J'avais un très bon médecin. J'étais venue pour lui parler de fatigue chronique, et il m'a tout de suite dit que c'était dans ma tête, et m'a prescrit un léger anti-dépresseur. Il m'a quand même fait faire des bilans (fer, et et thyroide) pour voir si c'était pas quand même autre chose. Mais les test étaient ok, ce qui a confirmé qu'il est un bon médecin  :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité mamandrinette
Invité mamandrinette Invités 0 message
Posté(e)
Non en fait les médecin ne sont pas très compétent pour depister la depréssion...

Pas forcément. J'avais un très bon médecin. J'étais venue pour lui parler de fatigue chronique, et il m'a tout de suite dit que c'était dans ma tête, et m'a prescrit un léger anti-dépresseur. Il m'a quand même fait faire des bilans (fer, et et thyroide) pour voir si c'était pas quand même autre chose. Mais les test étaient ok, ce qui a confirmé qu'il est un bon médecin :snif:

Moi mon médecin m'as mise sous anti depresseurs (bonne dose...Pendant 8 mois...Un vrai zombie ;) )pour qu'il me fasse enfin faire une prise de sang(sous mon insistance :snif: )bilan j'avais et j'ai tjs :o une hypothyroidie d'hashimoto.... :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Soulflytribe
Invité Soulflytribe Invités 0 message
Posté(e)

Bah tiens, je flirte de nouveau avec...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ASKI Membre+ 9 808 messages
Forumeur alchimiste‚ 62ans
Posté(e)

Dépression je connais hélas mais c'est une souffrance terrible pour moi comme pour mes proches qui se sentent impuisants

J'ai commencé par un anti-dépresseur à doses légères et tout allait bien. J'ai décidé d'arrêter de fumer donc anxiolytiques par dessus et là je sens la dégringolade qui recommence comme pour ma dépression d'il y a 20 ans où j'étais devenue un vai zombie

Modifié par ASKI

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Myeline Membre 1 185 messages
Forumeur alchimiste‚ 35ans
Posté(e)

Hélas, les français restent encore les plus grands consommateurs d'anti-depresseurs. Il n'est souvent pas évident de discerner les petites déprimes de véritables syndromes dépressifs sévères. J'ai tellement l'impression que cela s'est banalis. Il y a encore de gros efforts à faire à ce sujet, non seulement de la part des médecins (même si les nouvelles générations s'efforcent à alléger les ordonnances) mais aussi de la part des patients (apprendre à se référer à d'autres techniques pour s'en sortir, apprendre à voir les choses de manière plus positive, aller de l'avant).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
schaller Membre 6 755 messages
...sur ou pas loin d'un ring!‚ 42ans
Posté(e)

petit point positif,concernant la depression,c'est pour moi aussi un signe de bonne santé,puisque c'est un signe du psycho,que quelque chose ne va pas pas,dans ta vie ou dans ta tète :snif:

schaller

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
boumbo84 Membre 205 messages
Forumeur activiste‚ 32ans
Posté(e)

si je devais compter le nombre de fois ou les médecins ont voulu me mettre sous anti-depresseur...

d'accord j'ai eu des grosses périodes de depressions mais hors de question pour moi d'en prendre c'est une vrai drogue ce machin. j'ai un pot qui en a pris on aurai dis un zombie il avait plus envi de rien c'était un légume il sortai plus de chez lui et voila la galere quand il a voulu arreter.

je m'en suis sortie grâce aux gens qui m'entouraient, heureusement qu'ils étaient la!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bran ruz Membre 8 737 messages
Artisan écriveur ‚ 50ans
Posté(e)

C'est une maladie terrible qui isole ceux qui en souffrent. Qui fait souffrir leur entourage frustré de ne pouvoir pas apporter de l'aide.

C'est une vraie maladie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titenath Animateur 26 699 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 39ans
Posté(e)

Ce sujet m'apporte beaucoup de réponses à mes questions, mon ex est donc en totale dépression. Il ne dort pas avant 4 ou 5 h du mat', à perdu l'envie de tout, et à priori tout s'est manifesté quand il a dû arrêter sa passion, (pour laquelle il avait sacrifié ses études cause planning de compèt'), et 10 ans plus tard il se retrouve à ne pas savoir quoi faire, et m'a lamentablement largué car il ne se sentait pas à la hauteur par rapport à moi.

Questions pour ceux qui ont connu ça : comment lui faire entendre raison de se soigner, d'accepter que des gens sont là pour lui ? Parce que même si nous ne sommes plus ensemble, je n'ai pas voulu le laisser seul et se donner une raison de plus de s'enterrer. Je le vois de temps en temps et on arrive à parler, mais il a du mal à admettre qu'il à un problème (ou alors au bout de 4 heures de discussions intenses où il fini par fondre en larmes dans mes bras). Il se ressaisit pendant 2 ou 3 jours et retombe...

Je sais que pour lui, savoir que je suis là le rassure, même si il dit le contraire, mais je ne peux pas non plus m'imposer...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité méthadone tumandone
Invité méthadone tumandone Invités 0 message
Posté(e)

La depression m' a value 4 ans d' hôpital psychiatrique pendant mon adolescence et des tonnes de cachets , mes potes, c' est les psys :snif: . Le problème, c' est que depuis quelques années en France, on voit des neuneus qui pour un pet de travers déclare être dépressifs et prennent un Prozac lorsqu' ils ne se sentent pas trop bien . Seulement, les anti-dépresseurs c' est comme un traitement, ça agit au bout d' un certain temps, c' est pas du dolliprane .

Mais bon, il faut le vivre pour s' en rendre compte, c' est apocalyptique mais quand on va mieux, on voit beaucoup de choses sous un angle différent, on se sent moins con , c' est toujours ça :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
x-detruismOi-x Membre 544 messages
Forumeur forcené‚ 27ans
Posté(e)

malheureusement sa arrives très souvent dans nos entourages ou même à la personne elle même. . .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vitalitos Membre 38 messages
Forumeur balbutiant‚ 39ans
Posté(e)

Anti depresseur = mer***

J'en ai pris quelques semaines c'était horrible.

Effectivement la douleur tu ne l'as sens plus mais purée que tu es mal physiquement.

J'ai arreté cash et je me suis resaisie vite fait bien fait...

Biz

Vit :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
schaller Membre 6 755 messages
...sur ou pas loin d'un ring!‚ 42ans
Posté(e)
Ce sujet m'apporte beaucoup de réponses à mes questions, mon ex est donc en totale dépression. Il ne dort pas avant 4 ou 5 h du mat', à perdu l'envie de tout, et à priori tout s'est manifesté quand il a dû arrêter sa passion, (pour laquelle il avait sacrifié ses études cause planning de compèt'), et 10 ans plus tard il se retrouve à ne pas savoir quoi faire, et m'a lamentablement largué car il ne se sentait pas à la hauteur par rapport à moi.

Questions pour ceux qui ont connu ça : comment lui faire entendre raison de se soigner, d'accepter que des gens sont là pour lui ? Parce que même si nous ne sommes plus ensemble, je n'ai pas voulu le laisser seul et se donner une raison de plus de s'enterrer. Je le vois de temps en temps et on arrive à parler, mais il a du mal à admettre qu'il à un problème (ou alors au bout de 4 heures de discussions intenses où il fini par fondre en larmes dans mes bras). Il se ressaisit pendant 2 ou 3 jours et retombe...

Je sais que pour lui, savoir que je suis là le rassure, même si il dit le contraire, mais je ne peux pas non plus m'imposer...

doit prendre de l'aide au pres d'un professionnel :snif:

schaller

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Grelotte
Invité Grelotte Invités 0 message
Posté(e)

étant pas en ce moment en grande forme ( souci personnels ). Je sais ce qu'est une dépression pour y être passé une fois. J'ai vécu des moments plus que difficiles dans ma vie privé qui on fait qu'à la longue je suis tombée petit à petit sans réellement m'en rendre compte dans une dépression assez grave . je pensais tout contrôler, mais en fait il en était rien. Entre soucis financiers, voisinages, familiaux, je me croyais assez solide pour pouvoir tout supporté ! Mais non ! Je me suis rendu compte que je n'étais en fait pas si solide que ça. Et lorsque je me suis rendu compte de mon état j'étais déjà en train de toucher le fond . :snif:

Je ne suis pas allée voir un médecin ni rien à cette époque puisque je ne me suis pas rendu compte moi-même de ce qui était en train de se passer ! Déjà de mon caractère je suis difficile pour appeler à l'aide en cas de besoin . :snif:

Seule les personnes qui me connaissent très bien peuvent se rendre compte de mon état puisque j'ai tendance à m'isoler de tout ce qui m'entoure au moment de ma chut .

Pendant cette période je ne prenais plus soins de moi, je me lavais seulement, mais je ne me maquillais plus ( depuis j'en ai perdu l'habitude ). J'attachais peu d'importance à mon apparence.

Je me soignais plus non plus ! Je dormais peu les nuits ( et c'est toujours difficile aujourd'hui ).

Ma chute a duré 10 ans et comme je m'enfonçais petit a petit même mon entourage ne s'est pas réellement rendu compte non plus de ma descente aux enfers, ce qui a fait que je n'ai pas eu le soutiens voulus de mon entourage .

Cela fait seulement que 4 ans que je suis sortie de là et encore pas tout à fait puisqu'il me reste des séquelles. Je refuse d'aller voir un psy ou un médecin pour ça ! s'est passé. Mais ma plus grande peur aujourd'hui c'est de retomber .

Je ne suis pas dans le même contexte qu'avant ni dans le même environnement ( déménagement ). Il est toujours aussi difficile pour moi de demander à l'aide quoi qu'il m'arrive, mais là je fais un effort, je ne veux pas rechuté parce que je sais que cette fois-ci je risquerais peu- être de ne pas tenir le coup comme la dernière fois .

Ce qui m'a beaucoup aidée en fait et sans prise de médicaments, c'est d'avoir pris le net ! Le fait de surfer m'a beaucoup aidée à penser à autre chose, . Rencontrer des personnes et parler d'un tas de choses . Découvrir et créer surtout ! Mais surtout mon déménagement ! Nouvel environnement, nouvelle vie.

C'est en remontant la pente que je me suis rendu compte de mon état d'avant, que là je pouvais faire la différence entre être bien et ne pas l'être. Je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour remettre sur pied ma situation et faire en sorte de reprendre une vie normal. Je sais que cela ne va pas se faire en un claquement de doigts, alors je prends juste mon mal en patience . Mais je peux vous assurer que c'est particulièrement dure . :o;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant