blagues


marcomarseille Membre 1 918 messages
Forumeur alchimiste‚ 108ans
Posté(e)

Les Bretons déclarent la guerre

Lorsque les Américains ont décidé de faire la guerre en Irak ils n'étaient pas seuls...

Saddam Hussein buvait tranquillement un apéritif dans sa véranda lorsque le téléphone sonna.

- Bonjour M. Hussein. Ici c'est Yann du FLB-ARB. Nous avons décidé de vous déclarer la guerre.

- Soyez raisonnable Yann répondit Saddam Hussein en riant. Vous les Bretons vous n'avez aucune chance. J'ai un millier d'avions de chasse, des dizaines de bombardiers. Je peux brûler la Bretagne au napalm si je veux et quand je veux...

- OK attendez deux secondes, j'en parle à mes camarades lui répond Yann.

Une minute après, il revient.

- Vous êtes toujours là M. Hussein. Bon nous maintenons notre déclaration de guerre. Pour brûler la Bretagne avec le temps qu'l fait en ce moment, vous n'y arriverez pas.

- Mais j'ai des tanks et des automitrailleuses par centaines. Et vous ?

- OK, attendez deux secondes, j'en parle à mes camarades lui répond Yann.

Une minute après, il revient.

- En ce qui concerne les véhicules, j'ai une 205 et mes amis ont aussi des voitures et même des motos. Finalement vos tanks ne nous font pas peur. On maintient notre déclaration de guerre.

- Mais enfin réfléchissez, vous êtes combien de combattants ?

- Une bonne dizaine, rien qu'en comptant ceux de Dirinon de Pencran et de Loperhet. Et en appelant ceux de Landerneau et ceux de Plougastel, on peut se retrouver à cinquante vite fait.

- Moi, répond Saddam Hussein, j'ai plus de cinquante mille soldats bien entraînés, armés jusqu'aux dents.

- OK attendez deux secondes M. Hussein, j'en parle à mes camarades lui répond Yann.

Une minute après, il revient

- Vous êtes toujours là M. Hussein. Bon nous avons discuté et nous avons pris une décision. Finalement nous ne vous déclarons pas la guerre.

- Très bien... Et qu'est ce qui vous a fait changer d'avis demande alors Saddam Hussein.

- Eh bien, ce sont vos cinquante mille soldats... Tout compte fait, nous n'avons pas les moyens d'entretenir autant de prisonniers.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Mystic Membre 427 messages
Forumeur survitaminé‚ 40ans
Posté(e)

Merci pour cette blaounette ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rock-And-Rhum Membre 15 messages
Forumeur balbutiant‚ 28ans
Posté(e)
:snif: Juste un truc, tu l'as trouvé où ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Violette VIP 8 748 messages
Breizh addict ‚ 38ans
Posté(e)

tu as pris la Bretagne au hasard je pense ? :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
marcomarseille Membre 1 918 messages
Forumeur alchimiste‚ 108ans
Posté(e)

la

http://www.humour.com/

tu as pris la Bretagne au hasard je pense ? :snif:

bien oui!

Chirac et Bush sont dans un bar en Arabie Saoudite, en train de boire un verre d'alcool lorsque la police saoudienne les arrête.

La consommation d'alcool est une offense grave en Arabie Saoudite.

Ainsi, ils sont tous les deux condamnés sur le champ à 20 coups de fouet.

Alors qu'ils se préparent à leur punition, le cheik leur annonce:

- C'est l'anniversaire de ma première épouse aujourd'hui, et elle m'a demandé de permettre à chacun de vous d'exaucer un souhait avant d'être fouettés.

Bush étant le premier, il réfléchit pendant un moment puis dit:

- S'il vous plaît, attachez un oreiller dans mon dos. Ceci fut fait, mais l'oreiller ne résista qu'à 10 coups de fouet. Quand la punition fut terminée, Bush dû être emporté en train de saigner abondamment et de pleurer de douleur.

Vient alors le tour de Chirac.

Le cheik se tourne vers lui et dit:

- Vous venez d'un des endroits les plus beaux du monde et votre culture est une des plus fines au monde. é cause de cela, vous avez le droit à deux souhaits!

Chirac lui répond:

- Soyez remerciée, votre très royale Altesse pleine de miséricorde. En reconnaissance de votre bonté, mon premier voeu sera que vous ne me donniez pas 20, mais CENT coups de fouet!

- Non seulement vous êtes un honorable et puissant gentilhomme, mais vous êtes aussi très brave. Si tel est votre souhait, qu'il en soit ainsi. Et quel sera votre second souhait? demanda le Cheik:

- Attachez-moi Bush sur le dos

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nesrinegagaz Membre 53 messages
Forumeur en herbe‚ 27ans
Posté(e)

mdr

la derniere est bonne :snif::o :blush: ;):snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
marcomarseille Membre 1 918 messages
Forumeur alchimiste‚ 108ans
Posté(e)

Pendant la visite d'un asile psychiatrique, G.W. Bush demande au directeur quel est le critère qui définit la guérison d'un patient.

- " Eh bien, dit le directeur, nous remplissons une baignoire et nous offrons une petite cuillère et une tasse à thé et nous demandons au patient de vider la baignoire. "

- " Je comprends, dit Bush... Une personne normale choisit la tasse, qui est plus grande. "

- " Non ! Répond le directeur. Une personne normale tire le bouchon de la baignoire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Destiny-Hope Membre 16 791 messages
Forumeur alchimiste‚ 25ans
Posté(e)
la

http://www.humour.com/

tu as pris la Bretagne au hasard je pense ? :D

bien oui!

Chirac et Bush sont dans un bar en Arabie Saoudite, en train de boire un verre d'alcool lorsque la police saoudienne les arrête.

La consommation d'alcool est une offense grave en Arabie Saoudite.

Ainsi, ils sont tous les deux condamnés sur le champ à 20 coups de fouet.

Alors qu'ils se préparent à leur punition, le cheik leur annonce:

- C'est l'anniversaire de ma première épouse aujourd'hui, et elle m'a demandé de permettre à chacun de vous d'exaucer un souhait avant d'être fouettés.

Bush étant le premier, il réfléchit pendant un moment puis dit:

- S'il vous plaît, attachez un oreiller dans mon dos. Ceci fut fait, mais l'oreiller ne résista qu'à 10 coups de fouet. Quand la punition fut terminée, Bush dû être emporté en train de saigner abondamment et de pleurer de douleur.

Vient alors le tour de Chirac.

Le cheik se tourne vers lui et dit:

- Vous venez d'un des endroits les plus beaux du monde et votre culture est une des plus fines au monde. é cause de cela, vous avez le droit à deux souhaits!

Chirac lui répond:

- Soyez remerciée, votre très royale Altesse pleine de miséricorde. En reconnaissance de votre bonté, mon premier voeu sera que vous ne me donniez pas 20, mais CENT coups de fouet!

- Non seulement vous êtes un honorable et puissant gentilhomme, mais vous êtes aussi très brave. Si tel est votre souhait, qu'il en soit ainsi. Et quel sera votre second souhait? demanda le Cheik:

- Attachez-moi Bush sur le dos

:snif: :snif: ;):o :blush: :blush: :blush: :blush: :blush: :blush: :coeur: :coeur: :coeur: :p :p :D :D :D :p :snif: :snif: ;) ;) :o:| :D :D :D :D :D :D :D :D :p :p :p :p :p :p :p ;) ;) ;) :D :D :D :p ;) ;) :D :D :D :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant