Michel Polnareff

yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

J'ai pas mal d'amis mélomanes qui aiment idôlatrer Jim Morrison, Hendrix, Plant, Dylan et autres rock star anglo-saxonnes tout en déplorant le paysage musical français vide d'icônes "rock" à part peut-être Bertrand Cantat ou le groupe Téléphone. Ces mêmes amis tiquent quand je leur dit : "On a eu Polnareff, nom de Dieu !!".

Petits regards moqueurs, on chantonne avec amusement la "Poupée qui fait non non non non non" ou "on ira tous au paradis", on constate qu'il a vielli, on le rabroue à l'époque des yéyés...

jusqu'à ce que j'insiste.

En général, quand je mets Goodbye Marylou ou des titres moins connus comme Voyages (un instrumental) et que je demande de prêter attention à la musique, les regards changent. Mince alors ! C'est pas mal quand même. Et les regards deviennent intrigués quand je replace certains morceaux à leur époque, comparant avec ce qui se faisait en France au même moment.

Et puis, raconter la vie de Michel Polnareff vient clouer le bec aux réticents qui -s'ils n'aiment pas forcément sa musique- doivent bien reconnaître qu'on a un artiste aussi passionné et excentrique qu'un Freddy Mercury, aussi pointilleux et aventureux que le groupe Pink Floyd, aussi lucide qu'un Dylan,... et un humour déroutant mêlant absurdité et grâce qui laisse pas mal de gens à sa porte.

Bref, je tente une petite bio de Polnareff en plusieurs parties (et oui, sa vie peut se découper en grands actes !)

MICHEL POLNAREFF de 66 à 74, révélation, frasques, triomphe et déboires :

3.jpg

Prix de solfège du Conservatoire de Paris à 11 ans et demi, Michel Polnareff s'émancipe d'un père tyrannique et violent à 20 ans. En réaction, il va faire la manche, la guitare en bandouillère, dans les rues de Paris en reprenant les standards rock de l'époque. En 1965, il remporte un concours de rock, Disco Revue, à la Locomotive, club alors branché. Le premier prix est un contrat avec Barclay. Polnareff refuse¿

medium_Michel_Polnareff_--.jpg

Nous comprendrons plus tard qu'en fait, Michel n'a pas envie de devenir célèbre. Il préfère écrire pour les autres alors il va tout faire pour qu'aucun accord avec une maison de disque ne soit possible.

normal_polnareff_poupee.jpg

love-me-please-love-me-cover.jpg

Gérard Woog, son ami d'enfance, insiste pour le présenter à Lucien Morisse, patron d'Europe 1 et futur manager. Michel accepte de signer sur le label AZ à condition d'enregistrer à Londres avec Jimmy Page à la guitare et John Paul Jones à la basse (futurs Led Zeppelin). é son grand étonnement, la maison de disque accepte. La Poupée qui fait non sort le 26 mai 1966 et connaît un véritable triomphe et sera reprise par beaucoup d'artistes, y compris Jimi Hendrix.

Il enchaîne avec Love me please love me, et se démarque vraiment de la production musicale de ces années 1966-1967. Son style nouveau, très musical, oeuvre d'un grand compositeur et d'un personnage atypique, traverse les frontières et dès ses premiers morceaux, Polnareff se classe dans les charts européens, de l'Angleterre à l'Allemagne.

581109.jpg

Polnareff devient célèbre dans toute l'Europe et obtient de nombreuses récompenses à l'étranger. Les critiques Anglais, pourtant très sévères envers la musique française, voient en lui un artiste susceptible de les intéresser. Les tapis de violons d'« Ame Câline », l'orgue sépulcral du « Bal Des Laze » ou les rythmiques avant-gardistes de « Dans La Maison Vide » lui valent d'être acclamé par la presse britannique. Arrangeur minutieux, il supervise chaque étape de l'enregistrement et du mixage de ses disques. Le 33 tours « Polnareff's » (1970), sorte de concept-album étrange et subversif, est considéré par beaucoup comme son travail le plus abouti. Il enchaîne tournée sur tournée, mais en septembre 1967, programmé à l'Olympia, il refuse au dernier moment cet engagement, prétextant son manque d'expérience.

Dès 1969, Michel explose: tournées, Olympia, musique de film, tubes après tubes, on ne parle que de lui, et il est la cible des médisants.

Interview : Olympia

Les doutes d'un jeune musicien...

Les médias s'emparent du phénomène, mais plus encore que ses chansons et que son talent quasi avant-gardiste, les chroniqueurs ne se lasseront plus désormais d'évoquer ses tenues voyantes et moulantes, ses lunettes ou ses coiffures variées. Michel Polnareff est impossible à cataloguer, et devient une cible idéale, voire un bouc émissaire.

En 1970, il est même agressé sur scène. Cet évènement tragique le pousse à bout. En septembre de la même année, son complice et ami Lucien Morisse se suicide. C'en est trop pour un Polnareff fragilisé par le succès, les médias et le travail. Après une cure de sommeil en région parisienne, et de longs mois de repos et d'isolement, Polnareff reprend petit à petit le chemin de la scène et des studios. Sur scène, il est novateur. Mi-concert, mi-spectacle, les musiciens sont encastrés sur une scène verticale et de nombreux automates envahissent la scène. L'ambiance est baroque et mystérieuse, il est le seul en France à vouloir présenter autre chose sur scène "qu'un simple chanteur devant un micro".

En total décalage avec le reste du paysage français de l'époque, il revendique ses influences anglo-saxonnes ("Né dans un Ice-cream") et compose aussi des musiques de films. ("La Folie des grandeurs", " La vengeance du serpent à plume",...) C'est en 1971 qu'il adopte ses fameuses lunettes noires à monture blanche et sa tignasse blonde. Ces lunettes, qui sont indissociables du personnage, donneront lieu à d'innombrables élucubrations sur la raison de leur existence. En fait, Michel Polnareff protège juste des yeux fragiles et très myopes.

Il composera cette même année une nouvelle musique pour le film de Nadine Trintignant, "éa n'arrive qu'aux Autres", et Gérard Oury lui commande la musique de sa comédie, "La Folie des Grandeurs", avec Yves Montand et Louis de Funès.

Certains se rappeleront surement des thèmes de ce film !!

l_incontournable_polnareff_article.jpg

1972, elle, est l'année du concert Polnarévolution (qui donnera un album live) à l'Olympia. Les 6000 affiches de ce concert vont d'ailleurs faire scandale car Polnareff avait décidé de montrer ses fesses, histoire de mettre une pointe d'originalité. Le tribunal correctionnel le condamnera pour attentat à la pudeur à payer 10 francs par affiche sur le motif "d'attentat à la pudeur". La publicité est énorme.

polnareff.jpg

Interview (1973):concerts

Si Polnareff suit de très près de l'aspect artistique de sa carrière, il ne se soucie guère de gérer sa vie matérielle. Revenant d'une tournée internationale qui le mène du Japon à la Polynésie, en été 1973, il découvre que son déficit bancaire se calcule en millions de francs. Son homme d'affaires, Bernard Seneau chargé de gérer sa fortune, l'a escroqué. Sa mère décède au même moment et Polnareff, déprimé, doit faire une autre cure de sommeil avant de s'exiler aux USA à bord du paquebot France. Il finit par s'installer à Los Angeles. Il ne reste plus un sou dans les caisses de Polnareff, et le manager indélicat s'est volatilisé avec plusieurs millions.

Interview :

argent, musique française, exigences artistiques, lucidité sur lui-même, "Poupée qui fait non" en anglais.

A suivre...

Discographie (66 à 74)

* 1966

-La Poupée qui fait non (dans presque toutes les langues. Jimmy Page et John Paul Jones (Led Zeppelin) à la guitare et la basse.)

-Chère Véronique

-Beatnik

-Balade pour toi.

-Love me, please love me, grand moment de piano !

-L'Amour avec toi (Censuré des ondes radio avant 22h00 pour ses paroles "pornographiques")

-Ne me marchez pas sur les pieds.

-Sous quelle étoile suis-je né ?

-Time will tell

-L'Oiseau de nuit

-Histoire de c¿ur.

* 1967

-Ta-ta-ta-ta

-Rosée d'amour n'a pas vu le jour, rosée du jour n'a pas eu d'amour

-Le Pauv' Guitariste

-Complainte à Michaël

-éme câline (une certaine obsession déjà pour l'amour par annonce, qu'on retrouvera dans Goodbye Marylou)

-Fat Madame

-Le Roi des fourmis (et son goût des jeux de mots)

-Le Saule pleureur.

-Mes regrets, sous des airs de balade à l'eau de rose, une noirceur effrayante.

-Miss Blue Jeans

-Dame dame

* 1968

-Le Bal des Laze, encore une histoire d'amour tragique et de superbes arrangements.

-Le Temps a laissé son manteau

-Encore un mois, encore un an

-Y a qu'un ch'veu

-Jour après jour

-Les Grands Sentiments humains

-Pipelette

-Oh ! Louis.

-Pourquoi faut-il se dire adieu ?

-Ring-a-ding

-J'ai du chagrin Marie

-L'Affreux Jojo

*1969

-Tous les bateaux, tous les oiseaux

-Tout tout pour ma chérie

-La Michetonneuse

-Dans la maison vide

*1970

-Un train ce soir

-Avec Nini

-Gloria

-Je suis un homme où il répond à toutes les critiques sur son apparence et son mode de vie qui lui valent de se faire "traiter de pédé".

*1971

-Allô Georgina

-Comme Juliette et Roméo

-Album Polnareff's

1. Voyages

2. Né dans un ice-cream

3. Petite, petite

4. Computer's Dream

5. Le désert n'est plus en Afrique

6. Nos mots d'amour

7. ...Mais encore

8. Qui a tué grand'maman ? (en hommage à Lucien Morisse )

9. Monsieur l'Abbé

10. Hey You Woman

11. é minuit, à midi

*1972

-Holidays

-La Mouche

-On ira tous au paradis

-Je cherche un job

*1974

-Album Polnarêve

1. La Fille qui rêve de moi

2. Le Prince en otage

3. Rosy

4. La Vie, la vie m'a quitté

5. La Fille qui rêve de moi (instrumental)

6. Le Grand Chapiteau

7. Il est gros

8. I Love You Because

9. Polnarêve (instrumental)

10. Tibili

11. L'Homme qui pleurait des larmes de verre (sublime ! :snif: )

Prochaine partie : l'exil américain et le retour en France.(Page 2)

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

bestMuse Membre 3 056 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

ah c'est un grand!!!j'adore ce personnage!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Superbe chronique... :snif: Les morceaux sont très bien choisis... :snif:

Un artiste qui continue à surprendre, ses fesses resteront à jamais dans l'histoire... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Boul2killer78
Invité Boul2killer78 Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour

Que dire à part les membres travaillent mieux que les modos :snif:

good work :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Superbe chronique... :snif: Les morceaux sont très bien choisis... ;)

Un artiste qui continue à surprendre, ses fesses resteront à jamais dans l'histoire... :o

J'ai essayé d'éviter les scies comme "La poupée qui fait non" ou "On ira tous au paradis" qui en fait désservent complètement son image musicale réelle !

Je ne sais pas si je me trompe mais en tout cas, parmi les gens que je connais, peu saisissent bien l'identité musicale de Polnareff au-delà de ces morceaux (loin d'être les meilleurs).

Et puis, il fallait bien que je rend hommage à mon avatar ! :coeur::snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anadyomène Membre 2 845 messages
Forumeur alchimiste‚ 109ans
Posté(e)

tu me fais peur sur cette photo! :snif:

plein de potes sont fans, moi je connais pas plus que ca, les classiques, et quand j'ai vu son grand retour sur tf1 ou il le passait en direct, ben j'ai été tres decu au niveau de la voix...c'est plus ce que c'etait..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dem'ange
Invité dem'ange Invités 0 message
Posté(e)

Bravo Yop! tu as fait une superbe rubrique !! belle émotion !!

Oui on a eu Michel Polnareff !! et ses chansons, ses musiques, et LUI sont encore là !!

j'ai vu ses spectacles à l'Olympia quand, je ne ratais pas ça !!

et j'écoute toujours ses CD, et avec plaisir

il n'était pas que le "bruit" qu'il y avait autour de lui... ce fut quelque part positif, il a fait avancer, tomber des barrières. Pas quasi avant-gardiste, avant-gardiste. enfin c'est mon avis.

Heureuse de voir qu'il plait aux jeunes, sa musique n'a pas d'âge, c'est de la bonne musique !!

Merci Yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Et j'ai pas encore abordé sa période américaine, son retour en France, les années 80, sa déchéance morale avant son opération des yeux qui a donné Kama-Sûtra, un de ses meilleurs albums selon moi... :snif: et ses multiples facéties quant à son vrai retour jusqu'à sa tournée en 2007 !

Ainsi que son site avec lequel il n'a jamais perdu le contact avec ses fans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jolane Membre 911 messages
Forumeur accro‚ 30ans
Posté(e)

Une simple mélodie <3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Théia
Invité Théia Invités 0 message
Posté(e)

Yeaaaaah ! :| c'est la journée de mes idoooooles :snif: !

Après les Beatles, Polnareff !!!

J'aime sa voix !! j'aime ses textes (euh... pas tous en fait ;) ) ! j'aime sa musique (il a fait quelques merdes commerciales quand même :o ) !!

Je passe souvent ses CD dans ma voiture et je chaaaante à tue tête ! :snif:;):coeur:

Il ne manque plus qu'un topic sur les Pink Floyd et aura fait le tour de mes "vieux" favoris :D .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bammargera87 Membre 238 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

j'ai été le voir au zénith et franchement c'était génial il a des rides mais 20 ans dans son corps et sa tête xD

tout vétu de cuir avec une petite chemise blanche

il était génial xD

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ln59 Membre 313 messages
Forumeur survitaminé‚ 45ans
Posté(e)

j'aime beaucoup, il y a un peu tous les genres, c'est quand même un ovni!

bravo pour ton travail!

pour ma part j'aime bien jour apres jour et bien d'autres...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

(suite) L'exil aux Etats-Unis et le retour en France

Parti à Los Angeles pour échapper à ses histoires financières et aussi par envies musicales, Polnareff signe en 1975 sur le label Atlantic et sort Fame à la mode entièrement en anglais

et au casting béton tel que Lee Ritenour, Lee Sklar ou Jim Gordon (musiciens de Clapton ou des Beatles). Polnareff s'entoure aussi de cordes.

michel-polnareff.jpg00731454985222.jpg

Son titre Jesus for tonight rentre dans le Billboard américain (35ème). Mais le succès aux Etats-Unis n'est pas aussi pesant qu'en France. De plus, Polnareff dispose là-bas d'une technologie développée et de musiciens hors pair. Il se découvre ainsi une passion pour l'informatique.

Une tournée en 1975 au pays du soleil levant le mènera ensuite aux portes de la France (où il est interdit de séjour), au Forest National à Bruxelles en Belgique. Les fans se déplacent par milliers pour le voir chanter.

En 1976, il signe la bande originale du film Lipstick qui sera classé numéro un aux états-Unis et dans bien d'autres pays.

A0164853.jpg

En 1977, il compose Lettre à France sur un texte poignant de J.L Dabadie qui exprimera sa nostalgie pour la France. Il décide à cette époque d'arrêter sa carrière américaine. Non pas faute de succès, mais faute d'envie. Il est maintenant attaché à ce confort de vie californien fait de sport et de nouvelles technologies, loin des paillettes et de l'agitation perpétuelle.

Il rompt son contrat et, en 1978, il revient pour le procès (après cinq ans d'absence en France).

polnareff.jpg

Interview dans l'avion (par Michel Drucker) retour en France, tribunal

Il en profite pour sortir Coucou me revoilou mais le succès n'est que moyen. Un « album crasse » selon l'intéressé, enregistré entre Londres et Los Angeles, contenant toutefois de bons titres tels que Une Simple Mélodie (avec Jaco Pastorius, du groupe Weather Report, à la basse).

Interview :Polnareff apaisé à New York

En 1981, Polnareff se rappelle au public français avec Bulles qui se vendra à près d'un million d'exemplaires avec des tubes comme Tam Tam ou Radio. Le son sonne très FM californienne des années 80. Un disque bien en phase avec l'époque, enregistré de nuit avec Hans Zimmer à Londres.

En novembre, il enregistre un spectacle Télé show 82 uniquement pour la télévision, diffusé le soir du 31 décembre, où il interprète les titres de Bulles et quelques incontournables.

En 1984, il signe la bande originale de La Vengeance du serpent à plumes de Gérard Oury, avec Coluche.

230209m.polnareff.jpg

L'année d'après, il revient avec l'album Incognito, qui ne connaîtra pas le succès du précédent malgré les titres Viens te faire chahuter (et son clip qui pour la première fois en France coûtait un million de francs) et La Belle veut sa revanche (à noter que le disque fut boycotté par la FNAC comme toutes les autres références de chez RCA). Le son est encore une fois très électronique, mais plus fin.

Interview, album incognito et computer.

Durant cette période, Michel habite en France.

Retour surprise en 1989. Il s'installe dans un hôtel en région parisienne et enregistre Goodbye Marylou. Sans aucune promotion, la chanson envahit les ondes radio et fait un triomphe.

A partir de septembre, il s'enferme 800 jours à l'hôtel Royal Monceau afin de continuer l'enregistrement de Kama Sutra (qui sortira l'année d'après) avec l'aide de Ben Rogan à la production et de Mike Oldfield (compositeur de Tubular bells) à la guitare.

L'album est un carton (près d'un million d'exemplaires) grâce à des tubes comme Kama Sutra, LNA HO ou encore Toi et moi¿ Le disque est assez mystérieux, sombre et léger à la fois.

"Période bleue" confiera l'intéressé, à l'image du clip Kama Sutra où l'on aperçoit son ombre hanter le Royal Monceau. Les sombres couloirs deviennent interminables et le temps semble s'être arrêté à jamais.

Interview kama sutra, enfermé dans un hôtel où il a installé un studio, clip 'toi et moi', sa position sur le SIDA :" 'Y'a pas le sida !', c'est comme 'y'a pas le feu !'. Ca ne veut pas dire que le feu n'existe pas ! "

Mais Michel Polnareff va mal, il devient aveugle.

Il noie alors sa peur dans la vodka et ne voit plus la lumière du jour. Méconnaissable, il devient gros et porte une longue barbe brune. Comme il refuse de sortir de sa prison dorée, l'enregistrement de cet album demeurera inédit dans l'histoire de la musique.

Le bar du Royal Monceau devient chaque nuit un studio pour les prises de voix. Quant aux ingénieur du son, ils se trouvent dans un studio mobile qui vient se garer devant l'hôtel chaque soir, les musiciens enregistrant simultanément dans trois autres studios. Les cordes, elles, seront enregistrées à Abbey Road et dirigées via le téléphone par Polnareff depuis l'hôtel.

Au niveau du contenu, Kama Sutra renoue un peu avec le Polnareff d'antan. Le son est très acoustique, et les cordes de Goodbye Marylou et de Kama Sutra est là pour nous le rappeler. Cet album est un véritable mélange entre une pop symphonique et un rock dynamique. Les jeux de mots faisant référence au sexe et aux nouvelles technologies comme Goodbye Marylou traitant avant l'heure des conversations internet.

En 1994, il se fait opérer, après de longs mois d'hésitation, d'une double cataracte brune par le docteur Hagège. S'il avait attendu quelques mois de plus, cela aurait pu lui coûter la vue.

Il reprend la route des USA en 1995, s'installe dans un hôtel et y prépare son retour sur scène au Roxy (dont est issu le fameux album Live at the Roxy).

polnareff2.jpg

Il donnera sporadiquement des interviews en France, toujours avec exhubérances et exigences absurdes qu'on lui passe, comme un piano dans le désert ou filmé uniquement de dos. Annoncera plusieurs fois un album mais ne lachera que deux titres : Je rêve d'un monde (When I'm In Love), un gospel planant, et Ophélie Flagrant Des Lits, un titre plutôt absurde et rigolo.

Jusqu'à sa tournée en 2007, mais nul besoin de commenter, tout le monde en a entendu parler.

Reste à attendre une nouvelle galette du maestro pour... 2078 ?

Concert dans le désert :

Discographie ( 74 - 96)

1975 : Album Fame à la mode

1. Fame à la mode

2. No no no no not now

3. Wandering man

4. So long beauty

5. Come on lady blue

6. Rainy day song

7. Jesus for tonight

8. Holding on to smoke (cette chanson-là est énorme ! J'ai pas trouvé de vidéo...)

9. Since I saw you

1977 :

-Lettre à France

1978 : Album Coucou me revoilou

1. Magic man

2. Le cigare à moteur

3. Une simple mélodie

4. Une femme

5. Le clochard des jumbos

6. é Paris sur mer

7. Une histoire lamentable

8. J'ai tellement de choses à dire

9. Coucou me revoilou

1981 : Album Bulles

1 Tam tam (l'homme préhisto)

(Clip)

2 Elle rit

3 Radio

4 Je t'aime

5 Où est la tosca ?

6 Joue moi de toi

7 365 jours par an

8 Bulles de savon

1985 : Album Incognito

1 Bronzer vert

2 Dans la rue

3 Visage (Les souvenirs de demain)

4 La belle veut sa revanche (encore et encore)

5 Y'a que pas pouvoir qu'on peut

6 Graffiti

7 Viens te faire chahuter

(clip mais la qualité est minable...)

8 Sur un seul mot de toi

1990 : Album Kama-Sutra

1Les boul' à zéro

2 Besoin de toi

3 Toi & moi

4 Kâma-Sutrâ (superbe chanson et super clip, très mélancoliques)

5 LNA HO

6 Comme un tatouage (je matelot)

7 Goodbye Marylou (écoutez la justesse des paroles sur les relations par virtuel interposé... il y a 18 ans !)

8 Amours cachets

9 Toi sans moi (instrumentale) (présente uniquement sur CD)

10 Goodbye Marylou (instrumentale)

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Théia
Invité Théia Invités 0 message
Posté(e)

Bel hommage à ton avatar ;) ! et bonne idée d'avoir inséré des interviews aussi, ça rend la lecture encore plus vivante.

Bon, on peut s'lâcher maintenant ? :o

"Le Bal des Lazes" :

"Je t'aime" (video de 2007, qualité très moyenne. J'essaie d'en trouver une meilleure)

Je n'ai pas trouvé la version originale en ligne... dommage ! Comment ne pas tout simplement tomber amoureux sur cette déclaration en musique :snif: ?

j'ai été le voir au zénith et franchement c'était génial il a des rides mais 20 ans dans son corps et sa tête xD

tout vétu de cuir avec une petite chemise blanche

il était génial xD

Je n'y étais pas mais j'ai vu pas mal de video. Je trouve qu'il a perdu sa voix et que ça manque souvent de justesse... Pas toi ?

Sur la video "je t'aime" de Bercy 2007, que j'ai mise en ligne, il chante souvent faux :snif:

Modifié par Théia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Oui, il y a des chansons où il est assez mauvais vocalement. Du moins par rapport à son niveau d'antan.

C'est éprouvant, une tournée, surtout à son âge, et personnelement je ne lui en veut pas ! :o (le gros fan !)

j'aime ses textes (euh... pas tous en fait :snif: )

S'il était le compositeur et arrangeur de toutes ses musiques et mélodies, il n'a pas écrit tous ses textes. Il a su s'entourer de paroliers de qualité, plus ou moins en forme selon les chansons (Jean-Loup Dabadie, Philippe Delanoë,...).

Il a écrit pas mal de ses paroles, cela dit, et ça donne une petit goût de frustration quand on voit la qualité de ses propres textes. :snif:

Pour exemple, Mes Regrets -une de mes favorites- au désespoir sentimental d'une amertume jouissive, dans une sorte de vengeance gâcheuse d'un homme au coeur brisé qui s'invite au mariage de son aimée avec un autre.

La musique oscille entre le clavecin lugubre et le refrain plus enjoué qui retombe doucement sur le clavecin...

Mes Regrets

" Inutile de te lever pour m'écouter

Navré de te déranger une si belle soirée

Ta robe de mariée est faite pour épouser

Mes regrets, mes regrets

Ne crains rien de moi je ne troublerai pas

Ton bonheur qui commence où finit ma joie

Vraiment je ne savais pas qu'en un soir on pouvait...

Mais à quoi bon, à quoi bon...

A quoi bon te dire que la vie n'est possible qu'avec toi ?

Tu ne m'écoutes pas

Tu ne me vois pas

Comme tu es loin déjà...

Si une heure un soir on pouvait se revoir

Non, je dis des mots stupides et vides d'espoir

Il faut me pardonner je ne me suis pas encore...

Habitué, habitué

Il faut dire que tout change si rapidement

Je dois fermer les yeux pour te voir comme avant

Non non ne parle pas

En moi j'entends ta voix comme avant, comme avant

Elle me dit des mots cette voix

Comme c'est loin tout ça

Mais parle, fais quelque chose ne me laisse pas

M'en aller comme ça

Navré d'avoir dérangé une si belle soirée

Je suis venu avant tout pour te demander

Non pas de revenir, seulement de ne pas sourire

Ne pas sourire, ne pas sourire " (avec cette fin de phrase qui se répète avec un écho... ;) )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Théia
Invité Théia Invités 0 message
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dem'ange
Invité dem'ange Invités 0 message
Posté(e)

Salut !!

suis d'accord avec toi Théa, sa voix a des ratés, qu'il n'avait pas, elle a perdu en justesse mais en clarté aussi, une impression d'essoufflement par moment. Je l'ai vu plusieur fois sur scène "avant" pas là pas car il est passé à Nikkaïa à Nice et je boycotte les grandes salles de ce style, qui pour moi n'en sont pas...

Ses textes oui, cette chanson, j'aimais beaucoup.. je crois que c'est le chanteur que j'écoutais le plus. N'étant pas très "groupie" des chanteurs à la mode, mais Polnareff avait un plus. Une vraie musique d'abord, en plus ce côté beatnik ... trop romantique.

je crois qu'elle n'y est pas celle-ci, ceux à qui il manquait l'on tellement écoutée...

merci encore Yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
:o

T'aimes pas ou bien tu es désolé pour l'amoureux déçu de cette chanson ? :snif:

@Dem'Ange : de rien, le plaisir est pour moi ! :snif:

ophelie-flagrant-des-lits.jpg

Tiens j'avais même pas mis sa dernière chanson Ophélie Flagrant Des Lits. (avec Jean-Paul Rouve dans son rôle)..

C'est à prendre au second degré, bien sûr, et c'est assez drôle de revenir avec un titre comme ça ! ;)

Belle Ophélie va de lit en lit, guidée par le compas de ses nuits

Elle a beaucoup d'elle à donner, comme un ange ressuscité

Refrain : Ophélie n'est jamais seule dans son lit, toujours besoin de nouveaux amis,

Manque plus que tous les animaux du zoo, même le gardien, sa femme et son...chien

Toujours besoin de compagnie, la solitude c'est pas son prix

Carnet d'adresse comme un bottin, rempli de numéros mondains

Belle Ophélie n'a pas de répit, il n'y a pas de limite à ses nuits

Une fois ses délices assouvis, elle part pour d'autres envies...

Et on retrouve Ophélie, prise en flagrant des lits, vaguant au fil des nuits,

elle va de lit en lit, prise en flagrant délit, New York ou New Dehli.

Belle Ophélie a de l'appétit, plus les heures s'avancent dans la nuit

Boules de Cristal dans les deux mains, c'est son avenir, son destin

Ophélie Oh Oh Ouh oh ouh oh ! x4

Ophélie n'est jamais seule dans son lit, toujours besoin de nouveaux amis

Manque plus que tous les animaux du zoo, le tour de France, les avions, les trains.

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Théia
Invité Théia Invités 0 message
Posté(e)
;)

T'aimes pas ou bien tu es désolé pour l'amoureux déçu de cette chanson ? :snif:

Désolée, attristée, abattue, éplorée, accablée ... :o pour l'amoureux déçu.

Sinon j'aime beaucoup :snif: !... mais c'est... :coeur:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
TitoVaudoo Membre+ 5 355 messages
Posté(e)

Polnareff est de ces artistes dont je respecte l'oeuvre mais auxquels je n'accroche pas :snif: , j'ai essayé de redécouvrir grâce à cette chronique, j'ai eu quelques bonnes surprises, mais bon... :blush: Faudra approfondir mais j'ai toujours été paresseux en zik, je suis du genre à apprécier les coups de foudre...

Mais je me manifeste pour féliciter mon frérot! ça c'est une chronique :snif:;):o très bien faite, structurée et riche, bravo Yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant