Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Sida: l'étude qui vient bouleverser la prévention


Messages recommandés

Invité nostressssss
Invité nostressssss Invités 0 message
Posté(e)

Une personne infectée par le VIH et bénéficiant d'une thérapie antirétrovirale efficace ne transmet pas le virus lors de rapports sexuels. Tel est le constat d'une étude suisse portant sur 393 couples hétérosexuels dont l'un des partenaires est infecté.

La Commission fédérale du sida (CFS) est arrivée à cette conclusion après avoir pris connaissance de faits scientifiques et après de longues délibérations, a indiqué mercredi la Fédération des médecins suisses (FMH).

Trois conditions doivent être remplies pour que le virus ne soit pas transmis par voie sexuelle. Premièrement, la thérapie doit avoir supprimé les virus dans le sang depuis au moins six mois, de sorte que ceux-ci ne puissent plus être décelés.

Deuxièmement, la thérapie antirétrovirale doit être systématiquement suivie par le patient et contrôlée régulièrement par un médecin. Enfin, le patient ne doit pas être atteint d'une autre infection sexuellement transmissible.

article a prendre avec modération tous de meme ...

La-sexualit-des-malades-du-sida-en-question

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité nostressssss
Invité nostressssss Invités 0 message
Posté(e)

aucun com .... alors la vous me surprenez ... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jumpy Membre 508 messages
Forumeur forcené‚ 32ans
Posté(e)

:snif:

On est jamais sûre de rien,

Comment être certain qu'il n'y plus aucun virus dans le sang ?

Il y a toujours un risque quand même ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lore Membre 17812 messages
Electron trop libre / Cible à abattre‚ 49ans
Posté(e)

Qu'est ce que tu veux qu'on te dise?? :snif:

Super on va faire l'amour sans capote parce qu'ils peuvent pas transmettre le sida??

Ca n'empèche pas les autres mst que je sache, en plus personnellement étude ou pas si j'étais dans ce cas de figure je me protègerais quand même. :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jumpy Membre 508 messages
Forumeur forcené‚ 32ans
Posté(e)
Ca n'empèche pas les autres mst que je sache, en plus personnellement étude ou pas si j'étais dans ce cas de figure je me protègerais quand même. :snif:

:snif:

Idem

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nostressssss
Invité nostressssss Invités 0 message
Posté(e)

La nouvelle serait de taille pour tous les couples dont l'un des partenaires est infecté par le VIH. Sous certaines conditions médicales bien précises (lire encadré), ils peuvent avoir des rapports sexuels non protégés sans risque de transmission du virus.

«Cette annonce donne de l'espoir aux couples sérodifférents (ndlr: une personne positive, l'autre négative) qui souhaitent un enfant», a expliqué hier Bernard Hirschel, membre de la Commission fédérale du sida et responsable de l'unité VIH-Sida des Hôpitaux universitaires de Genève.

Cette nouvelle ¿ étayée par la science et la médecine ¿ concerne quelques centaines, voire milliers de personnes. Mais elle complique sérieusement la tâche des milieux de prévention.

«Attention! Cela ne change absolument rien pour le grand public: il faut continuer à se protéger dans tout rapport sexuel, selon les règles actuelles, explique Thomas Lyssy, porte-parole de l'Aide suisse contre le sida. Cette annonce va nous obliger à être encore plus pointus dans nos messages», explique Nicolas Cloux, responsable du centre Empreinte, à Fribourg. Lequel poursuit: «La perspective d'une sexualité sans protection doit être discutée dans le cabinet du médecin, avec l'accord du ou de la partenaire.»

Selon une étude suisse, des personnes infectées par le VIH pourraient aspirer à une sexualité sans risque de transmission du virus. (afp)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ASKI Membre+ 9808 messages
Forumeur alchimiste‚ 65ans
Posté(e)

cette découverte est en effet essentielle et très importante pour les couples sérodifférents qui, jusqu'à présent, ne pouvaient espérer des rapports sans préservatif.

et comme le conjoint atteint doit continuer à être suivi médicalement, je pense que le risque est vraiment très minimes pour l'autre.

je suis néanmoins tentée de laisser cette pratique à des couples "installés"; pour les rencontres nouvelles ou épisodiques, le préservatif reste indispensable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 31018 messages
A ghost in the shell‚ 45ans
Posté(e)

Comme toujours le même dilemme.

Doit on ou pas divulguer ce genre de résultats d'études.

D'u côté c'est encourageant pour certains.

Mais d'un autre côté, cela risque de porter atteinte à la lisibilité des campagnes de prévention.

Et c'est là tout le problème.

Quand on voit la modification des comportements suite à l'apparition de la tri-thérapie ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lore Membre 17812 messages
Electron trop libre / Cible à abattre‚ 49ans
Posté(e)
Comme toujours le même dilemme.

Doit on ou pas divulguer ce genre de résultats d'études.

D'u côté c'est encourageant pour certains.

Mais d'un autre côté, cela risque de porter atteinte à la lisibilité des campagnes de prévention.

Et c'est là tout le problème.

Quand on voit la modification des comportements suite à l'apparition de la tri-thérapie ...

:snif: Je plussoie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ln59 Membre 313 messages
Forumeur survitaminé‚ 48ans
Posté(e)

il y a toujours risque de mauvaise interprétation...et déjà que nombres de personnes ne se sentent toujours pas concernés...mieux vaut ne pas dérouler le tapis rouge à cette info...protégez vous mes enfants (écoutez mamie!)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×