Une découverte à ne pas laisser passer!


l'Scargot boiteux Membre 1 647 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

post-58896-1203602722_thumb.jpg

post-58896-1203602786_thumb.jpg

son site officiel: http://www.jamait.fr

son profil myspace: http://www.myspace.com/jamait

Après un 1er album «De verre en vers», couronné de succès, et qui l'a révélé au grand public (plus de 60.000 albums vendus), Yves Jamait lève le voile sur son nouvel opus baptisé Le Coquelicot.

Enfant de prolo de la région de Dijon élevé par sa mère, s'étant frotté au monde ouvrier durant toute sa jeunesse, Jamait découvre aujourd'hui avec ses yeux d'enfant ce succès naissant, alors que ce métier reste pour lui un éternel rêve de gosse.

C'est en effet très tôt qu'il se prend d'amour pour la « variétoche française », comme il aime à le dire, découvrant Maxime Le Forestier alors qu'il était aide-cuisinier dans une colonie de vacances. Du coup, très vite, il achète les disques du chanteur et s'essaye à l'écriture. Il s'en suivra la création de son premier groupe L'Adam de Sagesse, dont l'existence durera le temps d'un concert avant d'être rattrapé par des années sombres de dérive avec pour seul horizon : les zincs. Ce sera la naissance de son fils qui sera l'électrochoc pour Jamait. Alors ouvrier à l'usine, il rencontre un musicien et crée un trio au nom sans équivoque, De verre en Vers. Le groupe tourne dans la région dijonnaise et embrasse un public de plus en plus large.

A 38 ans, Jamait quitte l'usine et avec sa prime de licenciement ¿ et celles des autres membres du groupe - finance la réalisation dudit premier album autoproduit, De verre en vers. Ce premier galop d'essai, passé auprès du public avec brio, Yves Jamait nous dévoile désormais son nouvel opus baptisé Le Coquelicot.

Cet album plus sombre, selon les propres termes de cet enfant de prolo, met en lumière la personnalité torturée de ce saltimbanque écorché, à la tendresse sincère, casquette irlandaise éternellement vissée sur la tête, devenu chanteur sur le tard.

A l'écoute de l'album, vous pensiez tout simplement cueillir ces 15 nouvelles chansons comme l'on cueille ce charmant sourire vermillon que la nature en fête adresse aux hommes ? Un gentil coquelicot ? Loin de là.

Ici, le coquelicot n'est pas que gentil, c'est le rouge étendard des étés inondés de soleil; c'est la tâche de sang clair des moissons d'or.

C'est le symbole de la vie, de la joie, de la plénitude, du bonheur, à l'image de son interprète, mais c'est aussi sa face sombre : une fleur rebelle qui peuple non seulement les blés mûrs, mais aussi tous les terrains vagues, toutes les cultures. Indomptable comme lorsque le coquelicot pousse en gros massifs frémissants sur les flancs des collines.

Et plus encore : c'est aussi le cousin en habit éclatant du pavot oriental aux "vertus dormitives" qui calme, adoucit, mais ne tue jamais.

« J'aime cette fleur, explique Yves Jamait, car c'est une fleur rebelle qu'on ne peut pas mettre en pot ni en bouquet ». Comme à son image : celle d'un artiste qu'on ne peut pas museler ni mettre en cage.

Et, de reprendre : « J'aime le rouge du coquelicot, cette couleur étendard. Et puis, le coquelicot, c'est aussi le pavot et cela ressemble à un sexe de femme. Bref, toutes ces métaphores me plaisent et résument bien l'album ».

Un album de composition réaliste qui, une nouvelle fois, procure des émotions brutes, indicibles, avec des textes burinés par la vie et l'envie de piquer juste et au c¿ur.

On y découvre plus que jamais les fêlures d'un artiste attachant, cabossé par la vie, à la voix de râpe, comme rétamée par l'enclume des zincs trop longtemps fréquentés et qui trahit parfois mal une voix éreintée par la cigarette. Du vécu.

Jamait chante la vie, son quotidien et ses galères avec une interprétation déchirante atypique. Des rengaines réalistes et populaires, écloses sur les pavés des cités sombres, qui racontent l'amour perdu, les adieux merdeux, la fraternité, la vie des zincs, des cirques, la complainte d'un clown, les déboires d'une vie de dézingué avec cette pudeur qui sied aux poulbots de culture ouvrière.

Les chansons:

Tout l'univers de Jamait y figure : des amours détroussées comme dans L'Adieu merdeux (« Il est un peu merdeux ton adieu / C'est vraiment l'plus merdeux des adieux¿Je te préfère dans tes silences immobiles, comme deux c¿urs arrêtés / Déposés là, comme des distances entre nous, pour l'éternité ») ou le superbe Qu'est-ce que tu fous ? sorte d'appel vibrant au retour de l'être aimé. (« Qu'est-ce que tu fous sans moi ? / Qu'est-ce que tu fous là-bas ? / Tu dois avoir, j'imagine, une raison à toi pour ne pas être là / Je suis sûr qu'il t'embobine / Je suis sûr qu'il te regarde avec, au fond des yeux, des promesses d'amour / Quel que soit le serment qu'il farde, tu n'y vois que du bleu dans cette basse cour ») ;

Ou encore des amours tangentes qui ne tiennent qu'à un fil comme la chanson L'Equilibre (« Tu me dis que je perds l'équilibre sur le fil du temps / Que je serai plus facile à suivre à mon enterrement / Que le vin qui m'enivre à de mauvais relents »).

Jamait nous livre également sa « poétique des bistrots », avec la reprise de la chanson d'Aznavour (une de ses idoles), La Salle et la Terrasse ainsi que dans la chanson Jean-Louis ou le monologue du client (« Boire, ça réchauffe le c¿ur, même si ça nique le foie./ Pour sortir d'la torpeur que veux-tu, je bois / Allez mon vieux Jean-Louis, sers m'en donc une dernière, je m'sens un peu aigri, pour tout dire, j'suis amer »).

Mais Jamait chante également la vie, éclairant d'un jour cru son expérience de « cette chienne de vie », qui ne l'a pas toujours ménagé, à l'instar de la chanson C'est la vie, une des plus courtes mais assurément la plus percutante : « C'n'est pas moi qui suis aigri, c'est la vie qu'est mortelle, qui te sort du nid et te rogne les ailes ». Tout est dit.

Une émotion qui atteint son paroxysme lorsqu'il interprète Vierzon, chanson dédiée à son père, en écho à Barbara, Béranger et Brel. « J'ai retrouvé mon père il y a 2 ans, je ne l'avais jamais connu. On m'a appelé pour me dire qu'il était mort, vers Vierzon. En allant là-bas, j'ai touché pour la première fois un mort et j'ai découvert mon père. Cela m'a suffisamment bouleversé pour que j'en fasse une chanson.»

Jamait ponctue l'album avec Dijon, sa ville de naissance, ville avec qui il nourrit une relation d'amour - agacement (« Je te salue, ma belle Dijon, ô maîtresse burgonde/ Je te salue, ma vieille Dijon/ Et nulle part au monde je n'aurais voulu naître./ Bien sûr tu as exacerbé mes aigreurs de jeunesse/ Mais tu es longue à décoincer, à te bouger les fesses/ Aussi, j'ai voulu te quitter pour une autre, plus littorale/ Bien que la fille fût dessalée, me manquait mon canal/ Et vois-tu, je suis revenu, ma précieuse bourgeoise/ Et je ne te quitterai jamais plus pour une plus grivoise »). Sorte de Toulouse à lui.

Jamait peint les images de notre société sans contestation sirupeuse.

Il va chercher au tréfonds de nos sentiments les plus intimes pour nous les restituer avec opulence, redonnant à la culture populaire ses plus beaux blasons avec, en filigrane, cette impérieuse urgence à donner de l'émotion brute,

qu'elle fasse sourire, pleurer, se rebeller, voire se révolter.

post-58896-1203601971_thumb.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Flyinginthesky Membre 1 536 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

J'ai leur album "de verre en vers", sympathique :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
'Ka Membre 92 messages
Forumeur en herbe‚ 27ans
Posté(e)

Mais le côté variété mélancolique sur le long terme c'est assez gavant, même chose, Vers en Verre est un album assez bien foutu mais on a l'impression que le mec va se tirer une balle avant la fin de chaque morceau quasiment..

L'Scargot, si tu aimes Yves Jamait, tu connais Thomas Fersen?

Modifié par 'Ka

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
l'Scargot boiteux Membre 1 647 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

héhéhé.... ouè, jconnais Fersen, l'habite, entre autre pas loin de chez moi, sur la cote, ce qui me vaut d'ailleurs l'honneur de le croiser quelques rares fois, mais quand meme... héhé... m'enfin, même s'il s'agit de chanson fraançaise, ça n'a presque rien à voir... lui cultive son imaginaire et un univers d'innocence jusque dans la structure de ses chansons... J'en suis mordue aussi.... tu n'as pas tors pour la gravité qu'il emploie pour ces chansons, mais.... je l'accepte assez facilement moi... dur, mais vrai.... Sans ca, je t'avoue qu'on n'a pas toujours besoin de s'infliger ce genre de douleur... héhé... Peut-etre que j'ai un petit coté mazo???!! :snif:;)

MERCI..... :snif::o

t'es mordu de Fersen alors?! et quoi d'autres.... ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
**Man's Ruin** Membre 723 messages
Forumeur forcené‚ 31ans
Posté(e)

Je ne suis pas chauvine de ma région (la bourrrgogne :snif: ) mais je suis fière de ce dijonnais que j'ai vu débuter dans les bars en ville. Quand je parle de lui à Strasbourg, personne ne connait ;)

Merci à Jamait pour sa chanson "Dijon" :snif:

"Je te salue ma belle Dijon..."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
l'Scargot boiteux Membre 1 647 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

:snif: Tu m'étonnes.... ya de quoi.... héhé....

En tout cas, contente d'avoir appercu une voisine de Jamait...^ :snif: ^

C'est sérieux ca alors, t'as eu la chance de le voir débuter dans des pitites ambiances bien intimistes??? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
**Man's Ruin** Membre 723 messages
Forumeur forcené‚ 31ans
Posté(e)
:snif: Tu m'étonnes.... ya de quoi.... héhé....

En tout cas, contente d'avoir appercu une voisine de Jamait...^ :snif: ^

C'est sérieux ca alors, t'as eu la chance de le voir débuter dans des pitites ambiances bien intimistes??? ;)

Oui je l'ai vu en concert "intimiste" plusieurs fois quand il n'était pas encore connu en dehors de la Bourgogne. (vive le bouche à oreille!) Je l'ai vu aussi dans des petits festivals régionaux bien sympa...il y a 5 ou 6 ans. J'aime beaucoup ce qu'il fait! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zen Membre+ 4 221 messages
\o/‚ 26ans
Posté(e)

Je connaissais déjà.

Pas trop mon style..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
aya Membre 2 715 messages
Parle à ma main !‚ 29ans
Posté(e)

Je connais depuis 4 ou 5 ans je pense grâce à des amis bourguignons, et ça ne me plait pas plus que ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Mais le côté variété mélancolique sur le long terme c'est assez gavant, même chose, Vers en Verre est un album assez bien foutu mais on a l'impression que le mec va se tirer une balle avant la fin de chaque morceau quasiment..

L'Scargot, si tu aimes Yves Jamait, tu connais Thomas Fersen?

Quelques vidéos :

Jean-Louis (ou le monologue du client)

Le c0quelic0t

C'est pas désagréable à entrendre, mais à l'instar de Beirut, je m'en lasse vite, pour ce que je connais de Thomas Fersen, cela me plaît plus. Ce n'est quand même pas le genre de musique que j'affectionne, mais c'est un bon repérage...

Merci l'Escargot... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ici la lune Membre 135 messages
Forumeur inspiré‚ 50ans
Posté(e)

J'ai aussi ses deux albums, j'aime bcp

c'est vrai que question tristesse... il y va fort....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sellouth Membre 367 messages
Forumeur survitaminé‚ 31ans
Posté(e)

Je connais la fille du bassiste, lol, elle était dans ma classe l'an dernier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité daftaupe
Invité daftaupe Invités 0 message
Posté(e)

Très bon choix, j'aime beaucoup Jamait (oui bon je suis de Dijon ça doit aider...). Ses textes sont très bien écrits je trouve et il joue habilement avec les mots, ça reste super agréable à l'écoute bien qu'un peu triste, m'enfin la vie est ce qu'elle est .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lafolocha Membre 123 messages
Forumeur inspiré‚ 61ans
Posté(e)

:snif::snif:;)

Bonjour.

J'écoute Yves JAMAIT.

J'aime beaucoup.

:o:coeur:;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
l'Scargot boiteux Membre 1 647 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

:snif:héhéhé... niark"niark"niark!!!!

C'est sur... "être" de dijon donne encore plus d'accroche qt au pouvoir de ses textes^^

Enfin ca n'empeche que ca reste facile d'en être "gravement" touché! héhé...

et... ravie que ca puisse te parler "lafolocha"... c Xcellent! :snif: héhé...

Il passe en concert a Rennes ce soir et demain soir... mais.... 25euros QUAND MEMEEEEE!!!!

Ce ne sera que des purs moments de tte facon... enfin... j'espère! héhé...

:coeur: bonne déprime a vous!!! ;) huhuuu...

enfin, bonne écoute mais veillez à la moderer qd mm^^

sur ce!!?

tchoObonsoAr!

:o hé!?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant