L'expérimentation animale

KrafT Membre 1 176 messages
Nec Retrogradior, Nec Devio, Sum !!!‚ 32ans
Posté(e)

Bonjour,

A l'heure ou nous parlons de cruauté sur les animaux, il semblait opportun d'ouvrir un sujet de discussion au sujet de l'expérimentation animale.

Aussi, ayant un avis bien réfléchit sur la question, je me gardrais de poster mon avis sur le post d'ouverture qui serait pris pour la problèmatique. Or je ne veux en aucun cas imposer mon opinion sur ce sujet.

Come introduction je vous propose donc l'article Wikipédia a ce sujet:

L'expérimantation Animale

L 'expérimentation animale consiste à utiliser des animaux comme modèles, pour mieux comprendre la physiologie et tout particulièrement pour tenter de prévoir ce qui se passe chez l'Homme.

Pour des raisons de taille, de prix et de temps, la très grandes majorité des expérimentations animales se font sur des rongeurs. La souris étant de mieux en mieux connue au point de vue génétique, son usage augmente plus que celui des autres espèces.

L'expérimentation animale est une pratique controversée, certaines personnes pensant qu'on fait ainsi souffrir des animaux, sans apporter aucun bénéfice ni pour eux, ni pour les humains. De fait, l'examen scientifique de la question "l'expérimentation animale permet-elle de prédire ce qui se passe chez l'Homme" ne donne pas la même réponse selon les domaines : parfois utile, parfois inutile, mais souvent mal utilisée, telles sont les réponses que l'on trouve dans la littérature scientifique.

Selon le rapport 2003 de la Commission européenne sur l'expérimentation animale, environ 10 millions de vertébrés, dont environ 80% de rongeurs et de lapins, ont été utilisés en 2002 par les états membres.

Utilisations et objectifs

La première forme d'expérimentation animale avait pour but de connaître la toxicité des produits, notamment pour savoir si un aliment était empoisonné. Le roi préférait voir mourir un chien que d'être empoisonné.[réf. nécessaire] Cet usage persiste dans la détermination de la Dose létale 50, une mesure quantitative de la toxicité des produits. Ceci a permis également de déterminer les produits qui sont cancérigènes, ceux-ci étant tous rassemblés dans une base de données américaine.

Les animaux servent également à expérimenter de nouveaux traitements, qu'ils soient médicamenteux ou chirurgicaux. Dans ce dernier cas, l'utilisation d'animaux de grande taille (porcs et chiens surtout) est nécessaire, les rongeurs étant trop différents de l'Homme, et malcommodes à manipuler de par leur petite taille. Des réglementations nationales et internationales obligent les chirurgiens qui opèrent ainsi des animaux à pratiquer ces actes sous anesthésie, tant pour éviter la souffrance des animaux, que pour permettre des gestes précis sur un être détendu et immobile.

Les animaux permettent de tester les moyens de soigner, mais aussi de prévenir certaines maladies. Quand les animaux n'ont pas spontanément la maladie que l'on souhaite étudier, on est conduit à leur donner (par exemple en leur faisant suivre un régime athérogène, ou en leur injectant un cancérigène), ou à sélectionner des animaux présentant spontanément la pathologie étudiée (par exemple des souris Min qui développent des cancers digestifs). Un exemple précis d'études de prévention est donné par la base de donnée de chimioprévention, qui recense tous les essais de prévention du cancer colorectal.

L'expérimentation animale permet de comprendre le fonctionnement de l'organisme, des organes et des cellules. Beaucoup d'études ne pourraient être menées ni chez l'Homme (car trop dangereuses) ni sur des cellules isolées (car faisant intervenir plusieurs organes en interaction, par exemple par des hormones). C'est d'ailleurs l'un des succès le plus souvent avancé de l'expérimentation animale que la découverte des hormones par Claude Bernard, et la mise en évidence de l'Insuline par Frederick Banting et John Macleod qui leur valu le Prix Nobel de médecine en 1923.

Inconvénients

Le modèle animal est parfois imparfait : il existe des discordances entre l'effet de certains produits chez l'animal et chez l'être humain. Certains traitements, démontrés comme efficace chez l'homme, n'ont eu que peu ou pas d'efficacité chez l'animal et inversement.

Le problème éthique est également posé, notamment dû aux souffrances infligées à l'animal. Ce débat est lié d'une manière plus générale à celui de la notion de bien-être animal.

Législations

L'expérimentation animale est encadré dans plusieurs pays par une réglementation. Son objectif est de remplacer autant que faire se peut par des méthodes alternatives, de réduire le nombre d'animaux utilisés et de raffiner les conditions expérimentales afin de limiter la souffrance des animaux, en utilisant notamment l'anesthésie.

La directive européenne 86/609/CEE exige d'une part, que les expérimentateurs possèdent une autorisation d'exercice et d'autre part, que les normes d'hébergement des animaux soient respectées. Dans la plupart des pays européens, les chercheurs sont tenus de soumettre les protocoles expérimentaux à un comité d'éthique. En France, les établissements publics de recherche (INRA, INSERM, CNRS et CEA) ont mis en place un réseau de comités régionaux d'éthique pour l'expérimentation animale. Les entreprises privées ont également des comités d'éthique. Les services vétérinaires ont la responsabilité du contrôle du respect de cette réglementation.

Source: Article Wikipédia

Modifié par KrafT

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Achille Talon
Invité Achille Talon Invités 0 message
Posté(e)

OK ...

Et donc le sujet de la discussion est ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sans nom Membre 229 messages
Forumeur activiste‚ 38ans
Posté(e)

Pour ou contre ? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
KrafT Membre 1 176 messages
Nec Retrogradior, Nec Devio, Sum !!!‚ 32ans
Posté(e)

(excusez moi mais je ne pouvez poster mon message en tant que message (rajout automatique de mon post au premier du topic) avant que d'autres aient répondu... ce qui est chose faites...)

J'ai effectué des études scientifiques et des études supérieures dans le domaine du laboratoire avec un grand L.

J'ai donc été confronté au problème d'éthique que soulève l'expérimentation animale.

J'ai pratiqué plusieurs dissections.

C¿ur de porc, souris, grenouille, lombric¿

Des vivisections : moule (si si)

J'ai également eu l'occasion de voir en vie mes futures « victimes » (cages des souris blanches laissé par oublie sur ma paillage¿ ſ d'heure après, je tenais l'une d'elle, encore tiède entre ma pince et mon scalpel.

Pourtant, je n'ai jamais eu de mal à faire ces exercices même si cela serait le summum des cruautés faites sur des animaux dans le cadre d'une expérimentation animale¿

Je ne pense pas que l'expérimentation sur animaux soit inutile.

Je ne pense pas que nous puissions nous passer de l'expérimentation sur animaux.

Apprendre aux étudiants par des schémas ou des vidéos ?

Une vidéo ? On est simple observateur, passif : on oublis tous vite ou on retient mal

Un schéma ? C'est la vision idéale¿ ça n'est jamais le cas en fait.

C'est apprend qu'on devient forgeron. L'adage est vrai.

Pour aller au-delà des études scolaires.

L'expérimentation animale¿ c'est ce qui nous a donné les vaccins (Pasteur à tester ses vaccins sur des animaux¿ doit-on le blâmer pour autant ? S'il ne l'avait pas fait, est ce que sa première injection sur un humain aurait été un succès ?)

Sans l'expérimentation animale, serions nous allez dans l'espace ? C'est la chienne Leïka, le premier être vivant dans l'espace.

Sans l'expérimentation animale, aurions-nous maintenant les possibilités de faire des greffes ?

Certes, il peut sembler terrible de tester l'inconnu sur l'animal¿

Pourquoi ne pas le faire sur l'homme ?

Mais cela se fait ! Les médicaments sont testés par des volontaires à leur risques et péril.

Les animaux ne sont pas volontaires ? Donnez nous un moyen de communiquer avec eux et je suis sur que nous procéderons de la sorte¿ mais pour cela il faut effectuer des « expérimentations animales »¿

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
TitoVaudoo Membre+ 5 355 messages
Posté(e)

Pour à deux conditions: que l'espèce ne soit pas menacée, et que les souffrances inutiles soient abrégées. A partir de là je n'ai aucune objection.

Par contre Kraft, ton dernier exemple de communication avec les bêbêtes, c'est moyen.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
KrafT Membre 1 176 messages
Nec Retrogradior, Nec Devio, Sum !!!‚ 32ans
Posté(e)
que l'espèce ne soit pas menacée, et que les souffrances inutiles soient abrégées. A partir de là je n'ai aucune objection.

Les espéce utiliser doivent répondre a certains critère:

- Faible coùt (donc espéce menacé, exit)

- Bonne connaissance de sa génétique et biologie

- Génes le plus proche de l'homme (d'où l'utilisation du porc et du cobaye)

Après en ce qui concerne les souffrances inutiles: la définitions de ces termes est aussi vaste qu'il y a d'opinion.

Quand à mon dernier exemple c'est simplement pour expliquer que si la médecine moderne existe c'est à cause des guerres, si on sait que le feu est dangeureux, c'est parce que l'un de nous a mis sa main dedans... il faut faire des sacrifices...

Dès lors, pour comprendre les animaux, certains devront "subir" des expérimentations... ce que à quoi les "défenseurs des animaux contre les expérimentations animales" se refusent a tous pris...

Modifié par KrafT

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Achille Talon
Invité Achille Talon Invités 0 message
Posté(e)

A noter que les défenseurs des animaux se sont gentiment proposer pour servir de cobayes dans les expériences à venir. Injecter l'Ebola à un gentil cobaye pour voir si 3 cm3 d'acide sulfurique peuvent en venir à bout doit certainement être amusant à défaut d'être rentable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
KrafT Membre 1 176 messages
Nec Retrogradior, Nec Devio, Sum !!!‚ 32ans
Posté(e)
A noter que les défenseurs des animaux se sont gentiment proposer pour servir de cobayes dans les expériences à venir.

En fait... l'immence majorité des cas de ces "défenseurs" ne le feront pas...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Achille Talon
Invité Achille Talon Invités 0 message
Posté(e)

C'est sûr que si on commence à leur demander en plus ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sans nom Membre 229 messages
Forumeur activiste‚ 38ans
Posté(e)

Ce qui ressort c'est que tant qu'on fait souffrir les animaux, c'est cruel, mais s'octroyer le droit de vie ou de mort sur eux n'a rien de cruel vu que ça rend service aux humains. J'sais pas, moi ça me dépasse cette connerie.

Enfin, ça montre bien que l'humain seul n'est rien ! C'est assez déprimant comme conclusion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
formiste Membre 23 368 messages
Forumeur Méphistophélique‚ 30ans
Posté(e)
Ce qui ressort c'est que tant qu'on fait souffrir les animaux, c'est cruel, mais s'octroyer le droit de vie ou de mort sur eux n'a rien de cruel vu que ça rend service aux humains.

;) Je me suis surpris à être d'accord avec toi ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
KrafT Membre 1 176 messages
Nec Retrogradior, Nec Devio, Sum !!!‚ 32ans
Posté(e)

Moi aussi :/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tiftif Membre 978 messages
Forumeur accro‚ 40ans
Posté(e)

Je suis 100% contre. Pour une raison qui a été évoquée : Bien des expérimentations peuvent se faire sur l'être humain, si ce n'est la totalité. De quel droit engage-t-on la vie et le bien-être d'un animal pour une "évolution scientifique" qui ne concerne que nous? C'est une question éthique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
formiste Membre 23 368 messages
Forumeur Méphistophélique‚ 30ans
Posté(e)

De quel droit on tue des milliards d'animaux pour notre consommation personnelle alors?

Et de quel droit le crocodile ou le lion te bouffe s'il en a l'occasion ?

Modifié par Con-formiste

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Heimdall Membre 719 messages
Forumeur forcené‚ 32ans
Posté(e)
Je suis 100% contre. Pour une raison qui a été évoquée : Bien des expérimentations peuvent se faire sur l'être humain, si ce n'est la totalité. De quel droit engage-t-on la vie et le bien-être d'un animal pour une "évolution scientifique" qui ne concerne que nous? C'est une question éthique.

Bien, On t'attend demain devant n'importe quel grand laboratoire pharmaceutique pour tester les prochains vaccins et médocs. Bien entendu vue qu'on a fait que test théorique et que l'organisme vivant est si complexe qu'aucun n'a une réelle vision claire de tout ce qui peut s'y passer ; tu nous excusera si une erreur de posologie ou de composant peu provoquer quelques menus désagrément tel que la mort.

Vous pensez vraiments qu'ils font ça pour le plaisir ?

"Tiens je vais trucider 3 souris, un lapin et un cochons pour faire chier Greenpeace aujourd'hui"

Les expérimentations humaines n'interviennent qu'après les résultats sur les animaux soient connus, validés et corrigés. Malgré toutes ces mesures il arrivent parfois des drames.

Mais bon, si des gens veulent servir de cobayes pourquoi pas, mais ni eux ni leurs familles ne devront venir se plaindre d'avoir été empoisonné après.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sans nom Membre 229 messages
Forumeur activiste‚ 38ans
Posté(e)

" De quel droit on tue des milliards d'animaux pour notre consommation personnelle alors?

Et de quel droit le crocodile ou le lion te bouffe s'il en a l'occasion ?"

Voilà, en fin de compte que ça soit de l'expérimentation ou de l'abbatage sauvage ça en revient au même point.

Modifié par Sans nom

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
formiste Membre 23 368 messages
Forumeur Méphistophélique‚ 30ans
Posté(e)

Entièrement d'accord Heimdall

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Heimdall Membre 719 messages
Forumeur forcené‚ 32ans
Posté(e)
Voilà, en fin de compte que ça soit de l'expérimentation ou de l'abbatage sauvage ça en revient au même point.

Si tu veux faire un parallèle avec l'autre sujet, on va peut être recibler. Ce n'est pas tant l'abbatage d'animaux qui est remis en question. On a tous un blouson ou chaussure en cuir et on a jamais eu de remords. C'est le côté "sauvage" justement.

Exploser un animal à coup de baton ou le jeter à terre, le dépecer vivant, j'en passe et des moins bonne, ça viole une certaine éthique. En France, pour parlait de ce que je connais au moins, il y a des mesures, des protocoles à respecter, pour tous produits à partir d'animaux. Qu'on trouves ces protocoles logique ou non, c'est subjectif et personnel, mais ces derniers ont été penser pour éviter certaines souffrances inutiles aux animaux. (l'étourdissement des bovins est assez réglementé par exemple)

Edit : il en va de même pour l'expérimentation animal. La plupart des images choc que l'on peut voir sur ces expérimentations ne sont, pour la pluparts, pas originaire de la France ou de l'UE où les défenseurs des animaux sont assez puissants. Par contre, de l'autre côté de l'atlantique c'est autre chose.

Après, c'est sur que ça peut être choquant de voir un migon lapin ou souris être enfoncer dans un tube de plastique pour pas qu'il bouge pendant l'injection.

Modifié par Heimdall

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tiftif Membre 978 messages
Forumeur accro‚ 40ans
Posté(e)

@Con-formiste : Je fais une différence entre la survie et la science. L'une est indispensable, l'autre pas.

@Heimdall : Inocculer volontairement une maladie pou expérimenter me semble bien plus barbare que de tenter une solution même expérimentale sur quelqu'un de déjà malade.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Heimdall Membre 719 messages
Forumeur forcené‚ 32ans
Posté(e)
@Heimdall : Inocculer volontairement une maladie pou expérimenter me semble bien plus barbare que de tenter une solution même expérimentale sur quelqu'un de déjà malade.

Mais ça existe déjà cela, néanmoins, pour éviter de tuer le malade quasi à coups sur, on à déjà testé avant sur un animal.

Si on suis ta logique, je crois 99% des malades mourraient. Créer un traitement, un médicament c'est long, très délicat ou la moindre imprécision peut tuer. C'est pour cela qu'on test avant sur des animaux. Le test directement sur un être humain, c'est un meurtre. Et si jamais le traitement marche c'est qu'on a raté le meurtre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant