Le titanic

generallee Membre 63 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)

Le Titanic...

Je suis passioné par cette "aventure"

( et malheureusement ) aussi "tragédie"

et je voulais savoir si d'autres personnes

était aussi passionnée d'une manière ou

d'une autre par l'histoire, le bateau, et tout

ce qui touche ce bateau...

Dés que je vois un reportage, un article ou

n'importe quoi sur ce bateau, je l'enregistre,

je découpe...

J'ai plusieurs cassettes vidéos avec des documentaires,

les films, et 4 gros classeurs A4 avec tous des documents

et des journaux, des posters, des cartes postales, des objets,

je n'ai pas manqué l'exposition qui était à Zürich il y a

quelques années...

Si d'autres personnes sont passionné aussi, j'attends vos

commentaires....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

yanomami Membre 1 369 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

je crois que j'ai revu ce film 3 fois. A chaque fois avec autant de plaisir pour l'histoire, l'interprétation, les décors. Je suis prêt à le revoir une 4ème fois tellement cela m'a plut.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
generallee Membre 63 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)

Pardon pour les majuscules... :o ... Sévère... ;)

Le film de James Cameron est effectivement

le meilleur que j'aie vu parmi tous ceux

que j'ai regardé...

La première fois que j'ai vu un film

sur cette histoire, c'était en 1985...

( I Night to Remember )...

Depuis...je suis passionné...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rambo29 Membre 78 messages
Forumeur en herbe‚ 28ans
Posté(e)

J'essaye de regarder tout les docs sur le titanic mais aussi d'autres tragedie de bateau , d'avion , etc... sa me plait bien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le king du forum Membre 56 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Je l'ai vu 10 fois et je peux vous dire que c'est pas de la merde !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
metissa Membre 1 116 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

le film culte lol , je l'ai vu au moin

4 fois mais sa me foutai le cafard ce film!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jerem72 Membre 88 messages
Forumeur en herbe‚ 29ans
Posté(e)

Un film que j'ai regardé une bonne dizaine de fois et je m'en lasse pas du tout, plus je le regarde plus ça me touche!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
augusta81 Membre 40 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

il y a eu combien de morts en tout?

et des survivants?

c'était en quelle année déjà?

c'est vrai que l'épave est toujours quelque part au fond de l'eau mais dans quel état?

y a un musée qui expose des objets ou des parties du titanic?

merci.

biz.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
VΛLERE Membre 17 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Si tu aimes tant son histoire, tu n'est surement pas sans savoir que le titanic avait deux frères jumeaux :snif:

En effet, peu de gens le savent mais le titanic n'étais que le second navire de la classe dite " Olympic "

L'olympic étant le premier des 3 grands paquebots a avoir été construit, il donna son nom a la catégorie de navires.

La classe olympic comprenait donc l'Olympic, le Titanic puis pour finir le dernier né le Britannic qui a l'inverse de ses frères était six mètres plus grand.

L'Olympic eut une brillante carrière jusque dans les années 1930 ou il fut retirer du service et demanteler aprés avoir servi.

Le Titanic coula moins d'un mois aprés son lancement, et le Britannic lui, fut couler en mer égée pendant la première guerre, au large des iles de khéa, alors qu'il servait comme navire hospital.

Il ne fit jamais de voyage inaugural et de traverssées transatlantiques.

L'épave repose par 120 mètres de profondeur, et en un seule morceau !

Au final, il faut savoir que ces trois supers paquebots avaient étaient commandés par la white star afin de concurrencer une compagnie rivale nommée la Cunard.

Ils devaient allier luxe, rapidité etc ... cependant seul sur les 3 navires l'olympic parvint a concrétiser les espoirs que les dirigeants avaient fondés en concevant la classe Olympic.

Les navires furent tout trois construits a perte, et la compagnie se vit disparaitre plusieurs années apres en fusionnant avec la cunard.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bonneglace Membre 6 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

c'est une histoire tres romantique. je suis tres vraiment emouvante !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
generallee Membre 63 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)

Le RMS Titanic (Royal Mail Steamer Titanic) était un paquebot transatlantique britannique de la White Star Line, construit en 1911 et ayant comme port d'attache Liverpool.

Il était le plus luxueux et le plus grand paquebot jamais construit au moment de son lancement.

Il git aujourd'hui à 3843 mètres de profondeur.

Lors de son voyage inaugural de Southampton à New York, il percute un iceberg sur le flanc tribord le 14 avril 1912 à 23h40 et coula le 15 avril 1912 à 02h20 au large de Terre-Neuve.

Entre 1 491 et 1513 personnes périrent, c'est une des plus grandes catastrophes maritimes en temps de paix.

Historique

Le projet

200px-Knocking_off_at_Harland_26_Wolff2C_Belfast.jpg

avec au fond le Les employés des chantiers navals Harland and Woff Titanic et son échafaudage (le plus grand jamais construit à son époque). 200px-Titanic_rudder_before_launch.jpg

La poupe du paquebot sur les chantiers. Durant la fin de l'été 1907, et pour concurrencer le Lusitania, Lord William James Pirrie, associé de la société des chantiers navals Harland and Wolff à Belfast, et Joseph Bruce Ismay, directeur général de la Compagnie Maritime White Star Line, prirent la décision de construire une série de trois paquebots capables de surpasser en confort, sécurité et élégance ceux des autres compagnies maritimes concurrentes telle que la Cunard Line

Leurs noms, Olympic, Titanic et Gigantic (rebaptisé Britannic après le naufrage de son jumeau.

Les plans du Titanic et de l'Olympic (la construction du Gigantic a été décidée plus tard) furent dessinés dans les bureaux des chantiers navals Harland and Wolff sur Queen's Island à Belfast, en Irlande du Nord

A la tête des opérations se trouvaient Alexander Montgomery Carlisle, directeur général des chantiers et responsable des aménagements, de la décoration et des dispositifs de sauvetage des paquebots et Thomas Andrews, chef du Département Dessin et architecte naval

Au départ en retraite d'Alexander Montgomery Carlisle, en 1910, Thomas Andrew prit sa place et devint ainsi Directeur Général des chantiers et de la conception.

Le 31 juillet 1908, Joseph Bruce Ismay approuva le projet lors d'un déplacement à Belfast et signa une lettre d'accord avec les chantiers navals.

Dans ce contrat fut mentionné que les meilleurs produits devaient être utilisés ainsi que la plus grande maîtrise professionnelle.

La construction

A l'automne 1908, les plans furent achevés et les approvisionnements spéciaux ainsi que les équipements non réalisables par les chantiers navals furent commandés.

Lord Pirrie fit agrandir les chantiers navals, et notamment avec la construction d'un immense portique qui était le plus grand échafaudage du monde à l'époque (256 m de long, 82 m de large et 52,60 m de haut ainsi que des grues de 69,50 m).

Le 16 décembre 1908, la quille de l'Olympic fut posée sur la cale de construction n°2.

Elle portait le numéro de chantier 400, la 400e commande reçue par Harland and Wolff.

Le 22 mars 1909 : La quille du Titanic est posée sur la cale n°3, le n° du projet était le 401

Les chantiers avançaient très vite et 2 ans plus tard, au printemps 1911, la coque du Titanic fut achevée, elle était constituée de 2000 tôles maintenues par 3 millions de rivets.

Le lancement

L' Olympic fut lancé le 20 octobre 1910 et le Titanic le 31 mai 1911

Le jour même de l'anniversaire de Lord Pirrie qui assista à la mise à l'eau du paquebot avec plus de 100 000 personnes, les employés des chantiers et leurs familles, des visiteurs et quelques personnalités ainsi que la presse étaient présents.

Pour aider le Titanic à "glisser" dans l'eau, 20 tonnes de suif, d'huiles de vidange, de graisse et de savon furent étalés sur 2 cm le long des cales.

Le Titanic, après avoir réussi son lancement, fut stoppé par 6 ancres retenues elles-mêmes par 23 aussières en acier de 80 tonnes chacune et remorquées à quai par pas moins de 5 remorqueurs

Après le lancement, invités, représentants de la presse et personnalités furent conviés à un dîner donné au Grand Central Hôtel de Belfast.

Au menu, pas moins de 6 plats et 5 desserts ou mises-en-bouche de cuisine française furent servis.

L'armement

Entre juin 1911 et mars 1912, plus de 3000 professionnels (mécaniciens, électriciens, plombiers, ébenistes, décorateurs) équipèrent le Titanic des dernières techniques navales et l'aménagèrent avec une décoration et un mobilier somptueux.

Le 18 septembre 1911, on annonça la date du voyage iaugural du paquebot pour le 20 mars 1912

Mais, le 20 septembre, suite à une collision entre le croiseur de la Royal Navy, Hawk et de l'Olympic lors de sa 5e traversée transatlantique, le Titanic dut être déplacé et les 14 000 ouvriers le construisant furent affectés aux travaux de réparation de l'Olympic, ce qui retarda considérablement sa construction et la White Star Line reporta le voyage inaugural au 10 avril.

Le 30 novembre, une fois les réparations de la coque de l' Olympic terminées, celui-ci reprit son service et le Titanic rejoignit sa cale sèche où son armement se poursuivit.

En janvier 1912, on installa les 4 cheminées et le 3 février, 3 grosses hélices furent apposées sur le navire.

Le 24 mars 1912, le Titanic fut immatriculé à Liverpool, son port d'attache.

Les essais

200px-RMS_Titanic_sea_trials_April_2,_1912.jpg

Essais en mer le 2 avril 1912 200px-Titanic_departure.jpg

Essais en mer le 2 avril 1912 Le 2 avril 1912, 78 chauffeurs et soutiers ainsi que 41 officiers et membres d'équipage se trouvaient à bord.

A 6h00, le Titanic quitta son dock, tiré par 4 remorqueurs appartenant à la Red Funnel Line, il fut alors commandé par James Herbert Haddock (qui servit après sur l'Olympic).

Toute la journée, le Titanic procéda à des essais de vitesse et de man¿uvrabilité (arrêts d'urgence, mesures des qualités man¿uvrières à différentes vitesses).

A midi, les ingénieurs, les représentants du chantier et les représentants du ministère du commerce britannique inaugurèrent, en y dînant, la salle à manger de 1re classe.

Après d'autres essais, le Titanic rentra à Belfast vers 18h00.

Le nouveau paquebot ayant rempli toutes les exigences du gouvernement britannique, Francis Carruthers signa le certificat de navigabilité n°131428.

Vers 20h00, le paquebot vira de bord et mit le cap sur Southampton où il était attendu dans la nuit du 3 au 4 avril.

A Southampton

Après avoir parcouru les 570 milles qui l'en séparaient, le Titanic arriva, peu avant minuit au port de Southampton où six remorqueurs de la Red Funnel Line l'attendaient.

Le navire stoppa ses machines et arriva dans le quai n°44 du port.

Après son arrivée et jusqu'à son départ, les cheminées du Titanic furent repeintes ainsi que le flanc bâbord de la coque.

Une fois achevé, le Titanic avait coûté 1,5 million de livres soit 7,5 millions de dollars américains de l'époque (environ 150 millionsi).

Caractéristiques

Généralités

300px-En_mary_titanic.svg.png

Comparaison de la taille du paquebot avec le Queen mary 2 ou l'Airbus A380... 250px-RMS_Titanic_6.jpg

La Grand Escalier à la hauteur du Pont A de l'Olympic, très semblable à celui du Titanic 250px-Gym.jpg

Le Gymnase sur le pont des embarcations Le Titanic fut construit par les chantiers navals Harland and Wolff à Belfast en Irlande du Nord.

  • Le Titanic était long de 269 mètres, large de 28 mètres et haut de 56 mètres. Son poids était de 46 000 tonnes, soit 1 000 de plus que l'Olympic.
  • En effet, le Titanic possédait 4 ponts promenades privés que les deux autres navires jumeaux n'avaient pas.
  • Il était considéré comme le summum de la technologie civile (pas d'essai métallurgique Charpy).
  • Il était dit insubmersible car il possédait 16 compartiments étanches mais ceux-ci ne montaient pas plus haut que le pont E.
  • De plus, se trouvaient à bord, 8 pompes capables d'évacuer 400 tonnes d'eau par heure
  • Ces équipements étaient à la pointe de la technologie en 1912, en effet le navire possédait des détecteurs de fumée dans les endroits à risques ce qui permettait aux membres d'équipage d'intervenir rapidement sur un incendie.
  • La vapeur qui propulsait le navire était fournie par 24 chaudières et 159 foyers.
  • Une ligne téléphonique a également été installée sur le paquebot, elle permettait de communiquer entre le nid-de-pie, la timonerie, la plage arrière, la salle des machines et le compartiment arrière, une autre ligne permettait aux passagers de 1re classe de communiquer avec différents services (bars, restaurant...)
  • L'énergie électrique nécessaire était fournie par 4 dynamos de 400 kW
  • Le Titanic possédait quatre cheminées mais seules trois d'entre elles fonctionnaient réellement, la quatrième ayant pour but l'esthétique du navire et l'aération des salles des machines
  • Bien qu'il fût plus vaste et eût un plus grand coefficient de déplacement, son volume était exactement le même que celui de son aîné, l'Olympic.
  • Le navire avait 871 hommes d'équipage et 23 femmes affectées au service de l'alimentation.
  • Ce géant des mers était conçu pour accueillir plus de 3 300 passagers répartis sur dix ponts.
  • Il transportait du courrier; c'est pour cette raison qu'il fut aussi appelé RMS Titanic (RMS signifiant Royal Mail Steamer)
  • Le Titanic présentait un luxe et un confort inégalés pour l'époque.
  • Bien qu'il ne fût pas le premier navire à offrir des piscines, des ascenseurs, des bains ou des salles de sport, le Titanic allait bien au-delà et offrait un niveau de service jamais vu auparavant.
  • Il offrait trois ascenseurs aux passagers de 1ère classe, mais également un pour les passagers de seconde.
  • La troisième classe était, elle aussi, particulièrement confortable pour l'époque, puisque les voyageurs étaient logés en cabines de quatre à six couchettes alors que, sur les autres paquebots, ils étaient parqués dans de vastes dortoirs.
  • Cependant, contrairement aux passagers des deux autres classes, les passagers de troisième devaient toujours utiliser les escaliers.
  • L'une de ses caractéristiques les plus remarquables était le Grand escalier, reproduit fidèlement dans le film de james Cameron.
  • Au moment de son lancement, la rumeur dit qu'un employé déclara : « Dieu lui-même ne pourrait pas couler ce paquebot »
  • En vérité, il semblerait qu'elle fut plutôt lancée par la presse ; malgré tout, ni les chantiers harland and Wolff, ni la White Star Line, ne la démentirent.

Les ponts

250px-GSC4.jpg

La grande verrière Les 10 ponts du Titanic permettent de l'élever au rang de plus grand paquebot jamais construit à son époque, voici le détail et la composition des ponts

Pont des embarcations

Il était élevé de 17,68 mètres, il comprenait la passerelle de commandement, les quartiers des officiers, la cabine de radio, le gymnase, le palier supérieur du Grand Escalier, les canots de sauvetage et les promenades des 1re et 2e classe.

Pont A

Le pont A, aussi appellé pont promenade supérieur était élevé de 14,78 mètres au dessus du niveau de la mer, il comprenait le grand salon de 1ère classe, le salon de lecture et d'écriture des 1ère classe ainsi que le fumoir, la grande descente de l'escalier d'honneur, le café-véranda, un jardin exotique et les appartements de luxe de 1ère classe de style divers.

950px-Titanic_A-Deck_french.png

Pont B

Boat_Deck_2nd_Class_Promenade.gif

Le pont de promenade des 2nde classe Le pont B ou Pont Promenade, était élevé de 12,04 mètres, il comprenait le restaurant à la carte de 1re classe (restaurant Luigi Gatti), un café parisien, le fumoir de 2e classe et des logements pour la 1re classe.

On y trouvait également la promenade de 3e classe (la dunette du navire).

Pont C

Le pont C, aussi appelé pont Supérieur, était élevé de 9,30 mètres par rapport au niveau de la mer, il comprenait les suites particulières de luxe de 1re classe, la bibliothèque de 2e classe, le fumoir de 3e classe, la salle commune de 3e classe et les promenades de 2e et 3e classe.

Pont D

250px-Titanic-first-class-reception-room2.jpg

La salle de réception de 1re classe sur le Pont D. Le Pont D, aussi appelé Pont Salon, était élevé à 6,10 mètres, il comprenait les salles à manger de 1re et 2e classe et les cuisines, la salle de réception de 1e classe, l'espace ouvert de 3e classe, un magasin à vivres et des logements pour toutes classes confondues.

Pont E

Le pont E ou Pont Principal, était élevé de 3,35 mètres au-dessus de la mer, il comprenait des logements pour toutes les classes et un magasin à vivres.

Pont F

Le pont F, aussi appelé Pont Milieu, était élevé de seulement 0.76 mète, il permettait de loger les 2èmes et 3èmes classes en plus de la salle à manger de 3ème classe, les cuisines, un court de squash, une piscine et les bains turcs électriques.

Pont G

Le pont G, aussi appelé Pont Inférieur était 1,8 mètre en dessous du niveau de la mer, il comprenait des logements pour les 2e et 3e classes, les soutes à bagages de 1re classe, les magasins à vivres, la cargaison et la salle de tri du courrier.

Pont Orlop

A 4.11 mètres en dessous du niveau de la mer, il ne comprenait pas de logements, mais des soutes à bagages pour les 1ères et 2èmes classe, des magasins à vivres, des cales cargaison, des voitures et la cale postale.

Pont des Ballasts

Le pont des Ballasts situé juste en-dessous du pont Orlop ne comprenait, lui non plus, aucun logement mais la salle des machines, les moteurs, les soutes à charbon et les citernes d'eau douce.

Traversée inaugurale

300px-TitanicRoute.svg.png

Trajectoire empruntée par le RMS Titanic

10 avril 1912

A 12h15, le Titanic appareille de Southampton en Angleterre avec à son bord 953 passagers dont 31 trans-manche et 886 membres d^équipage.

A 18h35, arrivée à Cherbourg en Normandie (France), 24 passagers trans-Manche débarquent et 274 embarqueèrent, principalement des 1ères classes.

A 20h10, le paquebot appareille de Cherbourg pour Queenstown en Irlande (aujourd'hui, Cobh)

11 avril 1912

A 11h30, le Titanic arrive à Quennstown ou débarque 7 passagers inter-ports, 120 passagers enbarquent, principalement des 3èmes classes et un membre d'équipage déserte.

A 13h30, le RMS Titanic quitte Queenstown pour New-York avec à sn bord 1316 passagers et 885 membres d'équipage.

Le capitaine Edward J. Smith envisageait de prendre sa retraite après cette traversée, il ne devait donc assurer le commandement du Titanic que pour cette unique fois.

12 avril 1912

20h45, le Titanic reçoit un message de La Touraine lui signalant un brouillard dense, une couche de glace épaisse, des icebergs et un navire abandonné sur plusieurs points de l'Atlantique Nord

Ce message à été immédiatement remis au capitaine qui répond.

13 avril 1912

Dans la journée, le Titanic reçoit plusieurs messages lui signalant des icebergs, des growlers (petits icebergs de 1 mètre par 5) et quelques champs de glace.

A 22h30, le paquebot reçoit un avis du Rappahannock lui siganalant un épais champ de glace et plusieurs icebergs, la reception de ce message fut effetuée par un officier.

14 avril 1912

Alors que le Titanic a déjà parcouru 1451 miles (2335 km), le Caronia signale, vers 9h00, des glaces à 42°N, 49°O jusqu'à 51°O.

En début d'après-midi, 3 navires, le Baltic, l'America et le Noordman signalent des glaces à peu près au même endroit.

En soirée, un cinquième navire, le Californian, envoie le même message, mas l'équipage n'en tient pas compte et le paquebot poussé à pleine vitesse, probablement dans l'objectif de décrocher le Ruban Bleu récompensant la plus rapide traversée de l'Atlantique (ou tout simplement pour impressionner la presse).

A 19h30, le paquebot reçoit trois nouveaux messages du Californian lui signalant de grands icebergs.

A 21h40, alors que la température n'est plus que de quelques degrés, le Mesaba, envoie lui aussi un signalement de glaces, mais ce dernier n'est pas remis aux veilleurs du nid-de-pie.

A 22h00, les deux veilleurs du nid-de-pie sont remplacés par Frederick Fleet et Reginald Lee, la température extérieure devient nulle ainsi que celle de l'eau une demi-heure plus tard.

A 22h55, le Californian, alors pris dans la glace à 20 miles au nord du Titanic, envoie un message à tous les navires alentour.

Sur le Titanic, il est intercepté par l'opérateur radio qui répond « Dégagez ! Taisez-vous ! Je suis en communication avec Cape Race! ».

Une demi-heure plus tard, l'opérateur radio du Californian éteint son poste.

é 23h40, par 41°46' N et 50°14' O, alors que le RMS Titanic avance à 22,5 noeuds (41,7 km/h), le veilleur aperçoit un iceberg droit devant à moins de 500 mètres et s'élevant à environ 30 mètres au-dessus du niveau de l'eau, il sonne la cloche trois fois et téléphone immédiatement à la timonerie.

Le 6e officier James Paul Moody reçoit l'appel et transmet immédiatement le message au 1er officier William Murdoch alors de quart; instinctivement, il essaie de faire virer le navire vers bâbord et fait stopper les machines pour faire marche arrière mais le gouvernail du paquebot est trop petit par rapport à sa taille. Quelques 37 secondes plus tard, le navire vire mais l'iceberg heurte par tribord et crée de multiples brèches dans la coque ouvrant des voies d'eau sous la ligne de flottaison.

Les portes étanches sont alors immédiatement fermées par Murdoch afin d'éviter une voie d'eau plus importante.

Mais l'eau commence à envahir les cinq premiers compartiments du bateau.

Or, le Titanic ne peut flotter qu'avec au maximum quatre de ses compartiments remplis d'eau.

De plus, tous les compartiments ne couvrent pas toute la hauteur du navire : Joseph Ismay n'a pas voulu par exemple qu'une cloison divise le jardin d'hiver. Ainsi, une fois les premiers compartiments pleins, ils vont se déverser dans les suivants.

La proue commence dès lors à couler. A 23h50, le niveau de la mer est déjà monté de 4 mètres à la proue, les cinq premiers compartiments étanches commencent à être inondés ainsi que la chaufferie n°6.

15 avril 1912

300px-Titanic_Eisberg.jpg

L'iceberg qui a sûrement fait couler le Titanic Titanic-lifeboat.gif

Des survivants sur le canot de sauvetage pliable D A minuit, la salle de tri de courrier est inondée, Thomas Andrews, l'architecte du paquebot établit alors un pronostic : Le navire coulera dans une heure ou deux heure tout au plus.

5 minutes plus tard, le capitaine fait enlever les tauds des embarcations et rappeler l'équipage, le court de squash, 10 mètres au-dessus de la quille est sous l'eau.

A 00h10, le 4e officier Boxhallcalcule la position du navire : 41°46'N, 50°14'O.

é 00h15, le premier appel de détresse est envoyé en signal CQD (Come Quickly Danger).

A 00h20 l'eau envahit déjà les quartiers de l'équipage à l'avant du Pont E.

A 00h25, l'ordre est donné de faire monter les femmes et les enfants en premier dans les canots de sauvetage et le RMS Carpathia, un navire ayant ayant capté le signal de détresse fait route à toute vapeur mais ce navire est lent (17 noeuds) et la présence de glaces le ralentit encore plus.

A 00h45, la première fusée de détresse est envoyée, et le canot n°7 est affalé avec seulement 28 passagers contre 65 possibles , le signal CQD est transformé en S.O.S.

Les officiers s'occupent de faire monter les femmes et les enfants en priorité dans les canots, les 1res classes étant bien évidemment avantagées pour obtenir une place.

Mais la capacité des canots de sauvetage du Titanic n'est que de 1 178 personnes au total et il y a 2 201 personnes à secourir sur le paquebot.

A intervalles réguliers et ceci jusqu'à 1h40, des fusées de détresse furent envoyées.

Il en est de même pour les S.O.S qui furent envoyés jusqu'à 2h17.

Divers navires ont apparemment aperçu ou entendu ces signaux. Effectivement, un officier de quart aurait aperçu les fusées de détresse du Titanic mais en aurait déduit qu'il s'agissait d'une fête pour célébrer la croisière inaugurale du paquebot et n'en a donc pas tenu compte.

Sur le Californian, l'opérateur radio serait parti se coucher peu avant l'instant où le message de détresse du Titanic fut envoyé.

Parmi les navires ayant bien reçu le S.O.S.,l'Olympic (bateau jumeau du Titanic) était à plus de 500 milles (804 kilomètres) donc il était impossible pour lui d'arriver à temps, le Mount Temple était à 49 milles (95 km), le Frankfurt était à 153 milles (285 km), les navires Bisma, Baltic et Virginian étaient respectivement à 70, 243 et 170 milles, le Carpathia étant seulement à 58 milles (107 km), c'est lui qui tenta de porter secours au Titanic.

é 00h55, les canots n°6 et n°5 sont affalés avec respectivement 24 et 36 personnes embarquées seulement .

Entre 1h00 et 1h10, les canots n°3, n°1 et n°8 sont mis à la mer avec seulement 40, 12 et 28 personnes.

Le reste des canots est amarré avec environ 60 personnes à bord jusqu'à environ 2h00 du matin.

A 2h05, le canot pliable D est le dernier mis à la mer avec succès contenant 24 personnes à bord contre 49 possibles.

A 2h10, le commandant relève les opérateurs radio Jack Phillips et Harold Bride de leur fonction. A

A 2h17, Thomas Andrews est aperçu seul dans le fumoir de 1re classe, le commandant retourne sur la passerelle , l'orchestre s'arrête de jouer juste avant la chute de la cheminée avant.

Peu après, la grande verrière se brise en entraînant la destruction de l'escalier d'honneur et donnant accès à l'eau à toutes les pièces de l'avant.

A 2h18, les lumières du RMS Titanic clignotent une dernière fois puis s'éteignent.

Un instant plus tard, le paquebot se brise en deux.

Alors que la partie avant coule, la partie arrière flotte pendant quelques instants et se remplit d'eau lentement jusqu'à ce qu'elle sombre à son tour 2 heures et 40 minutes après la collision.

La température de l'eau est alors de -3°.

Beaucoup plus tard, à 3h30, les passagers des canots aperçoivent les feux du Carpathia.

40 minutes plus tard, le premier canot, le n°2, est récupéré par le navire d'assistance.

A 5h30, le Californian prévenu par le Frankfurt arrive sur les lieux du désastre.

Le dernier canot, est récupéré à 8h30, le second officier Charles Lightoller est le dernier à monter à bord.

Le Carpathia fait ensuite route vers New York, à 8h50, Joseph Bruce Ismay télégraphie à la White Star Line le naufrage du RMS Titanic.

16 avril 1912

150px-Titanic-NYT.jpg

Le New York Times du 16 avril 1912 Le lendemain du naufrage, le Roi du Royaume-Uni, Georges V, adresse ses condoléances aux familles des victimes par un télégramme envoyé à Ismay.

Georges V envoie à son tour un télégramme au Président Américain William Howard Taft.

Armand Fallières, Président Français envoie un télégramme à Georges V pour exprimer lui aussi ses condoléances.

17 avril 1912

Le Mackay-Bennet, un navire câblier affrété par la White Star Line appareille d'Halifax (Nouvelle-Ecosse) Canada, dans le but de retrouver des cadavres.

Plus tard, le Minia, le Montmagny et l'Algerine effectuèrent la même opération.

Au total, seulement 328 corps furent repêchés, 119 furent rendus à la mer à cause de leur trop mauvais état et 229 furent ramenés à Halifax où la majorité furent enterrés.

18 avril 1912

175px-Carpathia-54.jpg

Le RMS Carpathia arrivant à Pier 54 à New York avec les rescapés. é 21h30, le RMS Carpathia débarque à New York sous une pluie battante, les rescapés de 3e classe débarquent en dernier vers 23h00, certains sont accueillis par leur famille, d'autres sont hébergés par des hôtels le temps de retrouver leurs proches ou de regagner le Royaume-Uni aux frais de la White Star.

Certains rescapés de 1re classe rentrent à leur domicile par train privé.

3 mais 1912

Enterrement des 150 victimes ramenées à Halifax et non réclamées par leur famille dans les trois cimetières de la ville.

Chaque sépulture porte un bloc de granit gris foncé avec l'inscription décédé le 15 avril 1912 suivie du numéro du corps, si l'identité de la personne est connue, elle est inscrite au-dessus de cette inscription.

121 corps reposent dans le cimetière multiconfessionnel de Fairview Lawn, 19 dans le cimetière catholique romain du Mont des Oliviers et 10 dans le cimetière israélite de Baron de Hirsch.

43 des 150 victimes demeurent à ce jour inconnues.

Quelques passagers du Titanic

William Thomas Stead 100px-GeorgeDWidener.jpg

George Dunton Widener 100px-426px-Archibald_Willingham_Butt.jpg

Archibald Butt

Modifié par generallee

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
generallee Membre 63 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)

Quelques chiffres :

269 mètres de long

28.50 mètres de largeur

53 mètres de hauteur ( De la quille aux cheminées )

10 ponts

10.50 mètres de tirant d'eau en pleine charge

46328 tonnes

52310 tonnes en déplacement

Nombres de logements pour les passagers :

1ère classe : 735 personnes

2ème classe : 674 personnes

3ème classe : 1026 personnes

Capacités totale en passagers :

2603 personnes

905 en première

564 en seconde

1134 en troisième

Capacité en membres d'équipage :

944 personnes

20 canots de sauvetages pouvant contenir seulement 1178 personnes

29 chaudières, 12 soutes à charbon avec une contenance de 13000 m3

4 cheminées inclinées à 10°

Hauteur : 22 mètres au-dessus du pont des embarcations, 42 mètres au-dessus de la ligne de flottaison.

(La 4ème cheminée était factice, elle servait de puits de ventilation, mais elle a été installée surtout pour améliorer l'esthetique et renforcer le gigantisme)

3 hélices :

1 hélice quadripale, diamètre : 5 mètres

2 hélices tripales, diamètre : 7 mètres

Poids total : 98 tonnes

3 ancres :

1 ancre centrale géante de 15.5 tonnes

2 ancres latérales de 8 tonnes chacunes

2 machines altérnatives à vapeur de 30000 CV

1 turbine à vapeur basse pression de 16000 CV

Vitesse de croisière : 22 noeuds

Nombre de rivets d'assemblage de la coque : 3 millions

Prix :

Appartement de 1ère classe avec 3 ou 4 domestiques : 4500 $ d'époque

Couchette en cabine 1ère classe : 125 $ d'époque

Couchette en cabine 2ème classe : 65 $ d'époque

Couchette en cabine 3ème classe : 40 $ d'époque

Coût du navire en 1912 : 7.5 millions de dollars à l'époque (225 millions de francs suisses)

711 rescapés sur 2201 passagers et membres d'équipage

328 corps ont étés retrouvés sur les 1490 victimes

Depuis la découverte du site ou repose le Titanic, plus de 8000 objets ont étés remontés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
generallee Membre 63 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)

Avant le départ

  • Quatorze ans avant le drame, l'écrivain Morgan Robertson écrivit Futility or The Wreck of the Titan (Romance et Futilité),
  • un roman dans lequel il mettait en scène un paquebot luxueux et gigantesque en tout point similaire au Titanic :
  • tonnage, dimension, vitesse, nombre de passagers, canots de sauvetages insuffisants, etc.
  • Ce titan des océans heurtait un iceberg lors de son quatrième voyage. Il avait appelé son navire le Titan ...
  • Voici les points communs entre la fiction et la réalité :

Le Titan la fiction *************************************** Le RMS Titanic la réalité

Pavillon 22px-Flag_of_the_United_Kingdom.svg.png Royaume-Uni****************************** 22px-Flag_of_the_United_Kingdom.svg.png Royaume-Uni

Direction New York > Grande-Bretagne******************** Grande-Bretagne > New York

Traversée 4e *************************************** inaugurale

Date du voyage avril ********************************* avril 1912

Heure de collision vers minuit*************************** 23h40

Côté heurté par l'iceberg tribord *************************tribord

Poids du navire 75 000 tonnes***************************66 000 tonnes

Longueur du paquebot 243 mètres*********************** 269 mètres

Hauteur du nid-de-pie 18 mètres************************ 12 mètres

Nombre d'hélices 3*********************************** 3

Vitesse maximale 24/25 n¿uds************************** 24/25 n¿uds

Nombre de machines 3 ******************************** 2 + 1 turbine

Nombre de chaudières 80 ****************************** 159 Puissance

75 000 ch****************************************** 51 000 ch

Nombre de compartiments étanches 19********************* 16

Centrale téléphonique dans le navire Oui******************** Oui

Orchestres 2 **************************************** 1 divisé en 2 groupes

Capacité 3 000 personnes ******************************* 3 000 personnes

Nombre de passagers à bord 2 000 personnes***************** 2 230 personnes

Nombre de canots de sauvetage 24************************* 20

Capacité des canots 500 personnes************************ 1 178 personnes

Destination du navire secourant les naufragés :

20px-Flag_of_Gibraltar.svg.png Gibraltar et Méditerranée **************************** 20px-Flag_of_Gibraltar.svg.png Gibraltar et Méditerranée

Un autre point étrange, qui attira l'attention de nombreux experts, fut l'expression Practically unsinkable (pratiquement insubmersible) utilisée par l'auteur pour décrire l'étanchéité de son navire.

On retrouva exactement la même formulation dans un article annonçant le naufrage du Titanic, peu de temps après qu'il ait sombré.

  • Ce paquebot portait le numéro de quille « 3909 04 » ce qui donnait quand on le lisait dans un miroir, no pope (pas de pape), un slogan sectaire attaquant les catholiques, qui était (et reste) largement utilisé par provocation par les extrémistes protestants d'Irlande du Nord. Dans ce sectarisme extrême du nord-est de l'Irlande (l'Irlande du Nord elle-même ne fut créée qu'en 1920), le naufrage du bateau, quoique déploré, fut prétendu devoir être mis sur le compte de l'anticatholicisme de ses constructeurs, l'entreprise Harland and Wolff qui avait un personnel presque exclusivement protestant et une aversion supposée contre les catholiques

  • é 12h00, heure de son départ pour la traversée inaugurale, le Titanic s'écarta doucement de son quai du port de Southampton en dérivant à l'aide de cinq remorqueurs. é bâbord, les turbulences provoquées par les puissantes hélices firent tanguer le New York, un navire amarré juste à côté. Le déplacement d'eau causa une telle tension que les amarres se rompirent. Alors que le Titanic prenait de la vitesse, l'arrière du New York, commença à dériver en direction de la poupe du Titanic, mais le commandant de bord arriva à éviter de justesse le New York

Pendant la traversée

  • Une légende affirme que John Jacob Astor IV aurait ramené de son voyage de noces en égypte une momie à bord du Titanic, déclenchant ainsi la colère des dieux. Cependant, lors de la redécouverte de l'épave, aucune trace de momie n'a été retrouvée à bord

Après le naufrage

  • Le 2 mai 1912, le RMS Adriatic s'apprête à quitter Liverpool pour New York avec à son bord Joseph Bruce Ismay, les officiers et les membres d'équipages survivants du Titanic. Une caisse contenant une maquette du Titanic est chargée sur le navire, cette maquette était initialement destinées à être présentée dans les bureaux new-yorkais de la White Star Line, mais elle fut ramenée en Angleterre pour des raisons évidentes. Lors de la manutention, une fissure verticale se forme de la quille jusqu'au pont supérieur où s'est formé une des fissures créée par l'iceberg. De plus, au lieu des 20 canots normalement présents, la maquette n'en contient que 16.

  • Le 13 avril 1935, un cargo anglais, transportant du charbon de Newcastle à Halifax, traverse en pleine nuit le lieu du naufrage, un des veilleurs, Thomas Reeves est saisi soudainement d'une angoisse. é 23h40, il ne peut s'empêcher de crier "Obstacle droit devant !". Un iceberg jaillit alors de l'obscurité, le cargo réussit à l'éviter mais il se retrouva entouré par la glace, il fallut 9 jours aux brise-glaces pour le remorquer à bon port. Ce cargo s'appelait le Titanian et Thomas Reeves, le veilleur était né le 15 avril 1912

  • La fille du commandant Edward Smith, Helen, perd son premier mari, le capitaine John Gilbertson, atteint de la fièvre bilieuse à bord du premier navire qu'il commandait. Elle se remarie à Sydney Russel-Cook et accouche de jumeaux en 1923. Lui-même est tué dans un accident de chasse en 1930. Un an plus tard, sa mère, Eleanor Smith, meurt, renversée par un taxi. Son fils, Simon, meurt en service pendant la Seconde Guerre mondiale et sa fille, est victime de la poliomyélite en 1947.

Désastres maritimes comparables

é son époque, le naufrage du Titanic est le plus grand désastre maritime en temps de paix(1 491 à 1 513 morts), mais il a largement été dépassé depuis par des faits de guerre, notamment durant la Seconde Guerre mondiale.

Durant la Seconde Guerre mondiale, d'affreux records de pertes de vies humaines furent réalisés, en voici les principaux :

  • Le Wilhelm Gustloff, coulé par un sous-marin russe en 1945, a fait de 5 000 à 7 000 morts. De récentes études avancent le nombre de 10 000 victimes dont 4 000 seraient des enfants.
  • Le 29 juin 1944, le Ryusei Maru et le Toyama Maru, tous deux paquebots japonais furent coulés par l'USS Rasher, un sous-marin américain, en emportant plus de 10 500 personnes dans la mort.
  • Pour deux bateaux dans la même attaque, le Cap Arcona et le Thielbek, coulés par des Typhoons de la RAF le 3 mai 1945, emportèrent 8 000 déportés.

Voici quelques unes des catastrophes maritimes comparables à celle du Titanic qui, en temps de paix, ont touché des paquebots :

  • Le Doña Paz, un ferry, coula après être entré en collision avec un pétrolier, Vector, le 21 décembre 1987 dans le détroit de Tablas, aux Philippines et fit 1 565 victimes.
  • Le Toya Maru, un navire japonais, sombra et causa la mort de 1 155 personnes le 26 septembre 1954. Il fut emporté dans un cyclone tropical entre les îles japonaises Hokkaid? et Honsh?.
  • L'Empress of Ireland, de la Canadian Pacific coula le 29 mai 1914 entrainant 1 012 personnes dans la mort. Il fut heurté par un cargo norvégien alors qu'il se trouvait dans un nuage de brume près de Rimouski au Québec.

sinking.jpeg

Modifié par generallee

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ptiteathena Membre 816 messages
Forumeur accro‚ 41ans
Posté(e)

j'aime beaucoup les histoires à catastrophe,je sais ça fait un peu sadique mais bon....donc l'histoire du titanic en fait bien sur parti,on y voit bien la betise humaine et tout ce qui aurait pu être évité

les films catastrophe retranscrivent en général assez bien ce qui se passerait au niveau de la foule en cas de danger,il n'y a plus de respect,les gens se marchent dessus,et certains sont prêt a tout pour sauver leur peau,c'est dans ces moments qu'on voit la nature profonde des gens

et ce que j'aime aussi c'est la superiorité de la nature sur l'homme car finalement elle nous rappelle que nous sommes bien peu de choses

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
generallee Membre 63 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)

PROVISIONS DE NOURRITURE ET BOISSON

Viande fraîche: 34 tonnes

Lard et jambon: 3,4 tonnes

Ris de veau: 1000

Volaille et gibier: 11,3 tonnes

Poisson frais: 5 tonnes

Poisson séché et salé: 1,8 tonnes

Saucisses: 1,1 tonne

Oeufs frais: 40000

Lait frais: 7000 litres

Lait condensé: 2700 litres

Crème fraîche: 1400 litres

Beurre frais: 2,7 tonnes

Farine: 200 barils Sucre: 4,5 tonnes

Céréales: 4,5 tonnes

Pommes de terre: 40 tonnes

Riz, haricots secs: 4,5 tonnes

Oignons: 1,6 tonne (35000 têtes)

Laitues: 7000 têtes

Asperges fraîches: 800 bottes

Petits pois frais: 1 tonne

Tomates: 2,8 tonnes

Pommes: 3180 caisses

Oranges: 180 caisses (36000)

Pamplemousses: 50 caisses Citrons: 50 caisses (16000)

Raisins secs: 450 kg

Confiture: 500 kg

Café: 1 tonne

Thé: 360 kg

Pains de mie: 1000

Crème glacée: 2000 litres

Bière et stout: 20000 bouteilles

Vin: 1500 bouteilles

Alcool: 850 bouteilles

Eau minérale: 15000 bouteilles

Cigares: 8000

Et pour consommer tout ceci, il y avait vaiselle et couverts en quantités respectables ...

VAISSELLE, VERRES ET COUVERTS

Plats à entrées: 400

Plats à viande: 400

Plats à légumes: 400

Plats à soufflé: 1500

Plats à pudding: 1200

Beurriers: 400

Terrines: 1200

Saladiers: 500

Salières: 2000

Cafetières: 1200

Théières: 1200

Sucriers: 400

Pots à crème: 1000

Coupes à fruits: 400

Assiettes à déjeuner: 2500

Assiettes à soupe: 4500

Assiettes à bouillon: 3000

Assiettes plates: 12000

Assiettes en cristal: 1500 Assiettes à dessert: 2000

Assiettes à crème glacée: 5500

Soucoupes à déjeuner: 4500

Soucoupes à café: 1500

Soucoupes à thé: 3000

Tasses à déjeuner: 4500

Tasses à bouillon: 3000

Tasses à café: 1500

Tasses à thé: 3000

Verres à céleri: 300

Verres à cocktail: 1500

Verres à vin: 2000

Verres à liqueur: 1200

Verres droits en verre taillé: 8000

Coupes à champagne: 1500

Pichets à vin rouge: 300

Carafes: 2500

Rince-doigts: 1000

Vases à fleurs: 500 Fourchettes à huîtres: 1000

Fourchettes à poisson: 1500

Fourchettes: 8000

Fourchettes à fruits: 1500

Cuillers à oeufs: 2000

Cuillers à sel: 1500

Cuillers à moutarde: 1500

Cuillers: 5000

Cuillers à café: 6000

Cuillers à dessert: 3000

Couteaux à beurre: 400

Couteaux à poisson: 1500

Couteaux de table et à dessert: 8000

Couteaux à fruits: 1500

Pinces à asperges: 400

Pinces à sucre: 400

Porte-toasts: 400

Ciseaux à raisin: 100

Casse-noix: 300

vaisselle.jpg

Un aperçu de la vaisselle (objets retrouvés)

Le linge de bord et la literie étaient aussi en nombre plus que suffisant ...

LINGE ET LITERIE

Tabliers: 4000

Linges de cuisine: 3500

Essuie-verres: 2000

Torchons de service: 6500

Essuie-mains à rouleaux: 3500

Essuie-mains: 8000 Serviettes de bain: 7500

Serviettes de toilette: 25000

Serviettes de table: 45000

Nappes: 6000

Couvre-lits: 3600

Edredons: 800 Couvertures: 7500

Dessus-de-lits: 3000

Taies d'oreillers: 15000

Draps à 2 personnes: 3000

Draps à 1 personne: 15000

Articles divers: 40000

yellow06.gifLe fret

Avant le départ de Southampton, et pour couvrir les besoins de sa propre consommation d'énergie, le Titanic avait appareillé avec 5892 tonnes de charbon destinées à l'alimentation des chaudières. On estime qu'il restait environ 2800 tonnes au moment du naufrage.

Ses citernes contenaient suffisamment d'eau douce pour être consommée à raison de 64000 litres par jour.

Dans la cale courrier, sur le pont Orlop, se trouvaient 3364 sacs postaux (dont 200 sacs de correspondance recommandée) pesant plus de 50 kg chacun et contenant le courrier à destination des Etats-Unis. Rappelons que le transport du courrier était l'une des missions du Royal Mail Steamer Titanic, le Paquebot Courrier Royal.

Après le naufrage, le gouvernement des Etats-Unis ne réclama que 41,04 $ d'indemnisation pour le courrier recommandé perdu (l'une des plus faibles demandes).

sacs_postaux.jpg

Le chargement des sacs postaux et des malles

Le Titanic transportait une cargaison officiellement évaluée à 420 000 dollars 1912, soit environ 4,8 millions de dollars d'aujourd'hui. Cette valeur figurait sur le manifeste de cargaison et c'est celle qui avait été déclarée aux compagnies d'assurance.

La cargaison, entreposée sur les ponts D et Orlop, comprenait des marchandises des plus diverses.

La liste ci-dessous ne constitue qu'un extrait du manifeste, mais elle permet néanmoins de se faire une idée de la diversité des produits transportés.

Parmi toutes ces marchandises ayant fait l'objet de connaissements, on remarque, en fin de liste, la présence de 4 caisses d'opium ainsi que celle de la "fameuse" voiture Renault, dernier modèle 1912 et d'une puissance de 25CV, que ramenait aux Etats-Unis le passager américain de 1ère classe William Ernest Carter, 36 ans.

Le fait que le manifeste répertorie ce véhicule comme étant "en caisse" a longtemps laissé penser que la voiture avait été transportée en pièces détachées, voire en sous-ensembles. Il est cependant acquis qu'elle se trouvait à bord entièrement assemblée et enfermée dans une caisse selon les règles de transport de la compagnie.

William Carter, rescapé du naufrage, réclama par la suite la somme de 5000 $ à sa compagnie d'assurance pour dédommagement de la perte de son véhicule.

A bord du Titanic, se trouvaient peut-être d'autres voitures de luxe (aucune preuve formelle n'existe quant à leur présence et à leur nombre) que de riches passagers ramenaient aux Etats-Unis. Selon le règlement de la White Star Line, chaque véhicule transporté devait être enfermé dans une caisse spéciale. Les voitures étaient embarquées sur le pont Orlop quelques jours avant le départ pour faciliter le déroulement des procédures d'embarquement (contrairement à la réalité, le film de James Cameron montre le chargement quelques heures seulement avant l'appareillage, véhicule non en caisse).

Aucune voiture n'a jamais été retrouvée ni même ce qu'il en resterait aujourd'hui.

MARCHANDISE

DESTINATAIRE

25 caisses de sardines Lazard Frères 75 caisses d'anchois Acker, Merrall & Condit. 107 caisses de champignons Knauth, Nachod & Kuhne 1963 sacs de pommes de terre ? 1196 sacs de pommes de terre Pape, Chas. & Company 318 sacs de pommes de terre Sauer, J.P. & Company 100 caisses de noix décortiquées Brown Brothers & Company 100 ballots de noix décortiquées Brown Brothers & Company 600 paquets de fromage Destinataires divers 70 paquets de fromage Bernard, Judas & Company 30 paquets de fromage American Express Company 1 caisse de fromages American Express Company 16 caisses de calebasses ? 437 tonneaux de thé Wright & Grahm Company 185 caisses de vin Hollander, H. 50 caisses de vin Acker, Merrall & Condit. 63 caisses de champagne Vandegrift, F.B. & Company 110 caisses de brandy Hollander, H. 190 caisses d'alcools Engs. P.W. & Sons 15 caisses de poils de lapin Brown Bros. & Company 3 caisses de peaux de lapin Broadway Trust Company 79 peaux de chèvres ? 3 ballots de peaux de mouton ? 12 caisses de plumes d'autruche ? 3 caisses de savon parfumé Crown Perfume Company 4 caisses de chapeaux de paille Lustig Bros. 34 caisses d'articles de sport (1) Spaulding & Brothers 2 caisses de balles de tennis Downing, R.F. & Company 1 boîte de balles de golf Sheldon, G.W. & Company 11 caisses d'orchidées Maltus & Ware 1 caisse de gramophones Edison American Express Company 15 caises de dispositifs d'alarme Maltus & Ware 1 caisse de pipes de bruyère US Export Company 1 caisse de pâte dentifrice Park & Tilford 4 caisses de broderie ? Poutres de chêne American Express Company 856 rouleaux de linoleum Witcombe, McGrachlin & Company 11 ballots de caoutchouc National City Bank de New York 2 barils de mercure American Express Company 53 bottes de paille Isler & Guve 4 caisses d'opium ? 100 ballots de gutta-percha Baring Bros. & Company 1 caisse automobile Carter, W.E. 1 tonneau de porcelaines Tiffany & Company

(1) dont clubs de golf et raquettes de tennis

... et le véhicule qui était en réalité celui de William Ernest Carter ...

renault.jpg

renault1.jpg

Le chargement de la Renault de William Ernest Carter

dans le film de James Cameron

parc_autos.jpg

L'emplacement du parc à voitures (entouré de rouge)

yellow06.gifMarchandises insolites, rares ou précieuses

Bon nombre de marchandises transportées par le Titanic restent encore inconnues. En effet, nombreuses sont celles dont la nature et la valeur exactes n'avaient pas fait l'objet d'une déclaration de la part de leurs propriétaires, auprès de la White Star Line et des compagnies d'assurance.

De ce fait, quantité de biens pour lesquels aucun témoignage n'a pu être recueilli après le naufrage, ou qui n'ont pas été réclamés par les rescapés ou leurs familles, demeureront dans l'oubli ...

Entre autes, citons les très nombreuses malles et caisses qui accompagnaient les passagers de 1ère et 2ème classes: par exemple, Mme Charlotte Drake Martinez Cardeza, millionnaire de Philadelphie, voyageait avec 14 malles, 4 valises et 3 caisses.

Parmi les marchandises et affaires insolites qui se trouvaient à bord ainsi que les objets précieux dont la présence était hautement probable, on trouve:

  • une "machine à marmelade" appartenant à Edwina Celia Troutt, 27 ans, ancienne institutrice et passagère britannique de 2ème classe.
    Rescapée du naufrage, Edwina Troutt déposa une réclamation contre la White Star Line pour le préjudice de sa machine évaluée à 8s 5d

  • une peinture à l'huile (1,20 m x 2,40 m) de l'artiste Blondel (1781-1853), intitulée "La Circassienne au Bain" et appartenant à Mauritz Hakan Björnström-Steffansson, 28 ans, attaché militaire suédois regagnant son poste à Washington et voyageant en 1ère classe, qui demanda 100 000 $ de dédommagement

  • une photographie dédicacée de Garibaldi, appartenant à Emilio Portaluppi, passager italien de 2ème classe qui réclama 3000 $ après le naufrage (la photographie avait été offerte à son grand-père)

  • 7 colis de parchemins de la Thora, appartenant à Hersh L. Siebald qui réclama 250 $ après le naufrage

  • une cornemuse appartenant à Eugene Patrick Daly, 29 ans, passager irlandais de 3ème classe, qui réclama par la suite 50 $ de dédommagement

  • un costume arabe appartenant à Helen Alice Wilson, passagère anglaise de 1ère classe qui réclama 5 $ après le naufrage

  • un bouledogue français champion de concours, baptisé Gamin de Pycombe et appartenant à Robert Williams Daniel, 27 ans, passager américain de 1ère classe, qui réclama 750 $ de dédommagement

  • 4 coqs et poules appartenant à Ella Holmes White (Mrs John Stuart), 55 ans, passagère américaine de 1ère classe, qui réclama 207,87 $ de dédommagement

  • 3 caisses d'oeuvres d'art égyptiennes appartenant à Molly Brown, qu'elle ramenait d'un voyage en Egypte, et destinées au Musée de Denver

  • une momie que John Jacob Astor aurait ramenée de son voyage en Egypte

  • une sacoche ou une caisse qui contiendrait des diamants d'une valeur totale de 300 millions de dollars, elle-même enfermée dans un coffre-fort, que la compagnie minière De Beers d'Afrique du Sud, confiante dans la sécurité du Titanic, aurait fait transporter aux Etats-Unis (l'origine de ces diamants est assez imprécise car cette "marchandise" ne semble pas avoir été accompagnée par quelque passager pendant la traversée et n'a pas fait l'objet d'une déclaration aux compagnies d'assurances)

  • la copie des Rubaiyat, manuscrit persan du XIIème siècle, du poète, astronome et mathématicien Omar Khayyam (1047-1123). Cette copie, qui avait été réalisée par Messrs. Sangorski et Sutcliffe de Londres, était illustrée par Elihu Vedder et ornée de 1050 pierres précieuses montées sur or 18 carats, et de 5000 morceaux de cuirs de colorés et 9 m2 de dorures à la feuille d'or 22 carats sur la couverture et la doublure. Elle avait nécessité 2 années de travail et avait été vendue à un un acquéreur américain, négociant en livres, nommé Gabriel Weis pour la somme de 405 £ lors d'une vente aux enchères en Mars 1912 chez Sotheby's, à Londres

rubaiyat1.jpg

Les Rubaiyat

  • divers autres objets précieux, bijoux et valeurs, non déclarés

  • Les coffres-forts du Titanic

    4 coffres-forts se trouvaient à bord.
    Frederick Dent Ray, Steward du Salon de 1ère classe, déclara avoir vu transférer le contenu des coffres-forts de 1ère classe dans des sacs de toile.
    Pourtant, aucun d'eux n'a été chargé dans les canots de sauvetage.
    Il est plus vraisemblable que les sacs aient été replacés dans les coffres pour être plus facilement emportés au cas où le navire serait resté à flot plus longtemps.
    Ces sacs n'ont jamais été retrouvés.

  • Des lingots d'or à bord du Titanic ?
    Frank Winnold Prentice, Assistant magasinier, raconta, des années après le naufrage, qu'il avait transbordé des barres d'or et d'argent dans une cale blindée.
    Le transfert de métaux précieux entre banques d'état n'était jamais inscrit comme marchandise sur le manifeste des navires, mais plutôt enregistré comme courrier.
    Aucune trace de ces métaux n'a, en tout cas, été trouvée.

Le 26 Juillet 1916, plus de 4 ans après la catastrophe, la justice mit fin aux procédures d'indemnisation: elle n'accorda finalement que 663 000 $ sur les 16 804 113 $ réclamés pour l'ensemble des dédommagements, somme à répartir entre les plaignants.

La plus forte demande d'indemnisation avait été celle formulée par Charlotte Cardeza dans un document de 18 pages dactylographiées avec simple interligne: 177 352,75 $ (36 567 £) pour la perte de ses bagages personnels.

A ce jour, et malgré les nombreuses expéditions qui ont été effectuées sur l'épave, le Titanic retient toujours la Renault 1912 de William Carter ainsi que les 300 millions de dollars de diamants de la compagnie De Beers, qui n'ont jamais été retrouvés ...

yellow06.gifUne réclamation toute particulière

Dans le naufrage du Titanic, outre la perte des vies humaines, nombre de personnes eurent à déplorer celle de leurs biens qui se trouvaient à bord.

Parmi elles, on trouve les destinataires de denrées alimentaires dont, par exemple, Vincenzo Vicario, demeurant à Providence dans Rhode Island, qui était le destinataire de 40 caisses de Roquefort.

Voici la traduction de la plainte qu'il déposa tardivement le 7 Juillet 1915 et par laquelle il demanda le remboursement de son préjudice ...

Modifié par generallee

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
generallee Membre 63 001 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)

Le Titanic dans la fiction

Films et téléfilms

L'histoire du Titanic a été illustrée dans un très grand nombre de films et de téléfilms, les principaux étant :

1912 : In Nacht und Eis, film muet allemand de Mime Misu avec certains rescapés

1915 : Titanic, film muet italien de Pier Angelo Mazzolotti

1943 : Titanic, film allemand de Werner Kingler

1953 : Titanic, film américain de Jean Negulsco

1958 : Atlantique, latitude 41° (A Night to Remember), film britannique.

1979 : S.O.S Titanic, téléfilm américano-britannique de William Hale.

1980 : La Guerre des abîmes (Raise the Titanic), film américain de Jerry Jameson

1984 : Titanic, film allemand de Lutz Bütscher

1996 : Le Titanic, film américain de James Cameron (11 oscars et 1 845 034 188 $ de box office mondial)

2007 : A la recherche du Titanic (Documentaire réalisé par James Cameron)

Romans

  • Djana Pascal, Michel Pascal - Titanic Au-delà d'une malédiction, Anne Carriere Eds, 2004, 213 p.
  • Patrick Besson - La Titanic, Mille Et Une Nuits, coll. « 1001 Nuits Petite Collection, numéro 511 », 2003
  • Max Allan Collins - Les meurtres du Titanic, Rivages, coll. « Rivages Noir, numéro 43 », 2001, 261 p.
  • Joëlle Quentin-Doucet - Le mystérieux bébé du Titanic, Cheminements, coll. « Une Histoire Pour L'histoire », 2006, 624 p.
  • Philippe de Baleine - Dernière conversation sur le Titanic, Presses de la Renaissance, 1998, 127 p.
  • Didier Decoin - La femme de chambre du Titanic, Points, coll. « Points Grand Roman », 2006
  • Gert Hoffman - Conversation à bord du Titanic lors de son naufrage entre Sir John Jacob Astor et son coiffeur, Actes Sud, 2001, 165 p.
  • Clive Cussler - Renflouez le Titanic !, Lgf, coll. « Ldp Thriller, numéro 17202 », 2001
  • Walter Lord - La nuit du Titanic, J'ai lu, coll. « et " J'ai lu leur aventures" n°A45 », 1998, 244 p.)
  • Morgan Robertson - Le naufrage du Titan, Corsaire éditions, 2000, 170 p.
  • Danielle Steel - Un si grand amour, France Loisirs, 1991, 372 p.

Bandes Dessinées

  • Corpus Hermeticum : Titanic, album scénarisé par Richard Nolane et dessiné par Patrick Dumas, coll. Terres Secrètes, éditions Soleil, à paraître en avril 2009.

<a name="Autres" id="Autres">

Autres

  • Une comédie musicale a tenu l'affiche entre 1998 et 2000
  • Des jeux vidéo ont été bâtis sur et autour de ce sujet, comme Titanic : Adventure Out of Time
  • L'histoire du Titanic a également inspiré une ¿uvre du compositeur britannique Gavin Bryars, The Sinking of the Titanic (1969). Elle reprend notamment l'hymne "autumn" qui fut joué par les musiciens au moment du naufrage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 241 318 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)

:smile2: la fin du film , si Chuck Norris avait ete a bord ;):o

titanicarrivoz0.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant