alternative économique au capitalisme? (l'économie distributive)

nightmar7 Membre 15 messages
Forumeur balbutiant‚ 28ans
Posté(e)

(Je me suis permi d'éditer le titre)

Modifié par nightmar7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

yanomami Membre 1 369 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

je suis d'accord pour changer le monde, mais comment car le problème c'est pas le monde c'est les humains.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nightmar7 Membre 15 messages
Forumeur balbutiant‚ 28ans
Posté(e)

Donc pour ouvrir le débat je voulais savoir si il était/serait possible pour vous de proposer une alternative économique au capitalisme ?

Personnellement je pense que le capitalisme ne va pas durer. Le problème est qu’il est présenté comme un système économique « naturel », et aussi le changer reviendrait à tous changer, même nos mentalités. Mais ne pourrions nous pas vivre dans un monde meilleur en changer de système?

Voilà le débat .

Possible donc monde meilleur ou utopique donc impossibilité d'un monde meilleur? (Pensez vous vraiment qu'on peut stopper la misère en continuant comme ça!?!)

L'AED est donc un exemple possible d'alternative, compromis entre le capitalisme trop egoïste et le communisme trop collectiviste.

Modifié par nightmar7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ElastiK30 Membre 44 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Le capitalisme c'est très subjectif.

L'essoufflement de ce système capitaliste provient du fait qu'on a eu affaire à un capitalisme sauvage, quasiment sans règles et sans cadre, sans garde-fous, la loi du plus fort.

La mondialisation, libre circulation de capitaux, a accéléré ce phénomène.

La solution au capitalisme, c'est le capitalisme.

Un autre capitalisme, tout comme Chavez a été capable d'imposer une autre vision du communisme, et de l'appliquer.(même si je ne partage pas forcément tous ses points de vues).

Ce capitalisme aggressif a touché recemment l'Espagne, et + encore la Grèce.

Ctte forme de capitalisme doit être régulée, mais les enjeux sont tellement importants et la machine infernale lancée est devenue incontrôlable.

L'eclatement des nations en Europe, toutes fédérées par un espèce de traité "bâtard", lui même basée sur un système atlantiste dangeureux (2 grosses crises en guise de sonnette d'alarme n'auront pas calmé les ardeurs de certains charognards pourtant),quand ces mêmes nations étaient les garantes d'une certaine régulation (+ de protectionnisme et d'Etat dans certaines situations, on lâche la bride dans d'autres...) , l'eclatement de ces nations aura renforcé ce sentiment d'incompréhension face à l'alignement sur l'UE de certaines politiques, économiques ou sociales.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Ben non, car l'essence du capitalisme, c'est le capital, ou l'accumulation du capital. Le but du jeu est simple, amasser le plus gros paquet de pognon.

Nightmar est loin d'être un gland malgré son jeune age. L'économie distributive a ceci de bien c'est qu'elle considère l'économie non pas comme une tirelire à remplir mais comme un échange entre humain.

Ca passe par la monnaie libre, qui limite l'épargne. Pas de spéculation.

Travail égal, salaire égal. Donc pas besoin de bosser 50 h par semaine si je ne veux pas. Dans le système capitaliste, celui qui tient le portefeuille se démerde pour vous faire trimer un maximum en vous payant le moins possible.

Plus de temps pour soi, un travail agréable, une entreprise ancrée dans la communauté et qui se souci de son bien être, où l'on participe aux décisions.

On passe d'un système pyramidal à un horizontal. La régulation nécessaire se fait comme dans un organisme. Si un organe a une carence, le reste lui vient en aide.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
be_leboss Membre 33 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

tout ca depend de la position de chacun ceux ki sont contr le capitalisme,vous oriez un otr point de vue si vs etiez chef de microsoft ou de toyota

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tiwi Membre 1 946 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

ben voui mais comme on ne l'est pas comme 6 Milliards de personnes, on a peut-être envie d'autre chose.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
669 Membre 4 033 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
Ben non, car l'essence du capitalisme, c'est le capital, ou l'accumulation du capital. Le but du jeu est simple, amasser le plus gros paquet de pognon.

Nightmar est loin d'être un gland malgré son jeune age. L'économie distributive a ceci de bien c'est qu'elle considère l'économie non pas comme une tirelire à remplir mais comme un échange entre humain.

Ca passe par la monnaie libre, qui limite l'épargne. Pas de spéculation.

Travail égal, salaire égal. Donc pas besoin de bosser 50 h par semaine si je ne veux pas. Dans le système capitaliste, celui qui tient le portefeuille se démerde pour vous faire trimer un maximum en vous payant le moins possible.

Plus de temps pour soi, un travail agréable, une entreprise ancrée dans la communauté et qui se souci de son bien être, où l'on participe aux décisions.

On passe d'un système pyramidal à un horizontal. La régulation nécessaire se fait comme dans un organisme. Si un organe a une carence, le reste lui vient en aide.

En résumé, on passe d'un système ou on peut toujours faire plus, pour avoir mieux, ) un système où on en fait toujours le minimum, pour ne jamais voir sa situation s'améliorer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Non, le système actuel, t'en fais plus pour moins. C'est un constat mondial.

L'autre, tu décides de ce que tu veux. Le problème, c'est que l'on considère son bien être de façon différente. D'un côté c'est l'argent qui est la valeur repère, de l'autre le bonheur. C'est pas parce que t'as moins de fric que t'es plus malheureux.

C'est pas parce que t'as plein de pognon que t'as du temps pour t'épanouir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
669 Membre 4 033 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
Non, le système actuel, t'en fais plus pour moins. C'est un constat mondial.

L'autre, tu décides de ce que tu veux. Le problème, c'est que l'on considère son bien être de façon différente. D'un côté c'est l'argent qui est la valeur repère, de l'autre le bonheur. C'est pas parce que t'as moins de fric que t'es plus malheureux.

C'est pas parce que t'as plein de pognon que t'as du temps pour t'épanouir.

Ca, c'est bien vrai. :coeur:

Sauf que dans un système ou "tout le monde est pareil"... tu te considères encore comme un individu à part entière ? :blush:

Moi, je suis heureux, non pas parce que mon salaire est plus gros que celui de mon voisin, mais parce que j'ai le choix d'acheter/de faire quelque chose qui soit différent de lui.

Le risque dans cette société de "partage"... c'est qu'à force de tout stanradiser, tout est pareil. Si l'on encourage pas la concurrence (simple exemple), on n'encourage pas les gens à faire "mieux", du coup pas de nouveauté, pas de diversité.

De mon point de vue, ca ammène à:

- un système qui stagne

- un système dans lequel les gens sont tous identiques

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Il n'est pas question d'abandonner son libre arbitre ! Grand fou ! C'est même la base de tout. Rien n'empêche les initiatives personnelle et collective, bien au contraire.

Dans une société où l'accès au savoir est libre et gratuit, où les licences brevets et autres contraintes administratives sont balayé d'un revers de GNU, tu auras touts les outils pour développer sans entrave ta créativité.

La seule différence, c'est que tes actes seront emprunts de grande réflexion quand à leurs conséquences globales, qu'elles soient d'ordre économique, sociale, écologique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
669 Membre 4 033 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

A combien estimes-tu le pourcentage de la population qui (prenons un exemple précis) serait motivée pour "créer et développer de nouveaux produits", sans la motivation de la concurrence ou du profit ? Combien seraient prêts à payer de leur temps pour quelque chose dont, excepté la fierté personnelle, ils ne retireraient rien ? :blush:

Personnellement, je suis peut être pescimiste, mais je doute grandement que les choses puissent évoluer dans un système sans compétition, sans apât du gain... après tout, l'homme est naturellement jaloux, envieux, avide... nous créons la société à notre image.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Tu en tire du profit, pas rien, on ne travaille pas pour la gloire. Au contraire. Si tu gères ton bisness, tes profits n'irons pas en vacances dans les îles Caïmans.

Dans les entreprises autogérées, les salariés actionnaires se distribuent les bonus en fin d'année, et c'est assez conséquent. Mais la motivation première es de vivre pleinement, de prendre le temps avec sa famille, ses amis. Pas de devenir esclave du boulot pour le profit d'autres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sun-Tzu86 Membre 244 messages
Forumeur activiste‚ 31ans
Posté(e)

Tout à fait d' accord! :blush:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)
Personnellement, je suis peut être pescimiste, mais je doute grandement que les choses puissent évoluer dans un système sans compétition, sans apât du gain... après tout, l'homme est naturellement jaloux, envieux, avide... nous créons la société à notre image.

+ 1 million

je partage exactement cette conception des choses.

et j'y ajoute qu'en fait en opposant les deux systèmes (capitalisme et communisme) dans leur formes négatives extreme (l'egoisme et l'egalitarisme) on DEVRAIT arrivé a en tirer un système équilibré et plus juste.

le socialisme

c'est a dire un systeme qui recompense et motive l'initiative et la compétition, mais en respectant des règles de partage et solidarité.

(utopique, n'est ce pas?) :blush:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
669 Membre 4 033 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
Tu en tire du profit, pas rien, on ne travaille pas pour la gloire. Au contraire. Si tu gères ton bisness, tes profits n'irons pas en vacances dans les îles Caïmans.

Dans les entreprises autogérées, les salariés actionnaires se distribuent les bonus en fin d'année, et c'est assez conséquent. Mais la motivation première es de vivre pleinement, de prendre le temps avec sa famille, ses amis. Pas de devenir esclave du boulot pour le profit d'autres.

Ce qui me gêne là-dedans, c'est que ca semble tout beau au début... mais après ?

Je m'explique.

Les salariés bossent, se partagent les bénefs, tout va bien.

Bon, après un temps, on a beau dire que l'on ne travaille pas pour le pognon... si tu gagne plus en travaillant plus: tu travailles plus ! Certains se contenteront du minimum, d'autres travaillerons plus. Ceux qui travailleront plus, se feront plus, et gèreront leur argent pour en gagner plus encore (c'est le propre de l'homme: toujours vouloir plus, ne jamais avoir assez).

Bon... on revient très vite au système capitaliste..

Après j'ai pas forcément tout compris aux règles de ton idée... mais il me semble que combattre l'esprit humain ne fait que retarder l'évidence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
In girum imus nocte et consumimur igni ‚ 44ans
Posté(e)

Pas dans un système d'argent libre et redistribué qui ne favorise pas l'épargne mais l'investiment.

Et quand bien même, si les salaires sont calculés de façon plus égalitaire, sans être strictement les mêmes, tu n'auras jamais d'équarts tels que ceux que nous connaissons aujourd'hui. Un homme ne vaut pas 10 000 fois plus qu'un autre.

Au niveau entreprise, tu votes les rénumérations, aliors ou est le problème ? Un patron élu qui fait bien tourner sa boîte se fera 2 à 10 fois le plus bas salaire du groupe, c'est honnête et légitime.

Si t'as envie d'être Harpagon, nul ne saura t'en empêcher. Je souhaite juste que ce ne soit pas la norme, mais des exeptions que l'on tolérera sans en faire un modèle de réussite social.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nytho_0 Membre 1 492 messages
Ambiancieur‚ 29ans
Posté(e)
Donc pour ouvrir le débat je voulais savoir si il était/serait possible pour vous de proposer une alternative économique au capitalisme ?

Personnellement je pense que le capitalisme ne va pas durer. Le problème est qu'il est présenté comme un système économique « naturel », et aussi le changer reviendrait à tous changer, même nos mentalités. Mais ne pourrions nous pas vivre dans un monde meilleur en changer de système?

Voilà le débat .

Possible donc monde meilleur ou utopique donc impossibilité d'un monde meilleur? (Pensez vous vraiment qu'on peut stopper la misère en continuant comme ça!?!)

L'AED est donc un exemple possible d'alternative, compromis entre le capitalisme trop egoïste et le communisme trop collectiviste.

Le problème est que ces alternatives se basent sur un comportement et une mentalité optimisés de l'homme.

L'homme dans son meilleur jour: partageur, altruiste, généreux, charitable, etc.

Est-ce vraiment raisonnable?

Un système comme celui là ne tiens que sur un fil, très sensible, celui de la réciprocité. Il suffirait qu'un seul maillon de cette chaine de solidarité manque à sa tâche pour que tout le système s'effondre.

On peut donner sans rien attendre en retour (même sans reconnaissance d'autrui), mais qui accepterai de se dévouer corps et âme à une personne qui ne fais que recevoir et "profite" de votre bonté?

Or, peut-on éradiquer ces comportements dans une quelconque société ..? Il me semble que non, ce qui pousserai à l'individualisme...

Il ne faut pas oublié qu'avant tout capitalisme (et même droit), c'était l'anarchie, les règles se sont faites selon la coutume et autres habitudes au sein de la communauté, puis petit à petit les lois sont nées, etc.

Et était-se mieux avant?

Personnellement, je veux bien croire en se monde de générosité, mais ce serait comme croire en un monde sans droit où tout irait bien selon ce même principe.

Une société pourrait être sereine sans droit, ayant simplement comme principe directeur la charité?

Je n'y crois pas... triste-soupir-45.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bibifricotin Membre 9 453 messages
Forumeur alchimiste‚ 72ans
Posté(e)
Le problème est que ces alternatives se basent sur un comportement et une mentalité optimisés de l'homme.

L'homme dans son meilleur jour: partageur, altruiste, généreux, charitable, etc.

Est-ce vraiment raisonnable?

En effet, je trouverais l'homme plus raisonnable avec les qualités cités ci-dessus, que le cynique, profiteur et individualiste actuellement très en vogue.

Un système comme celui là ne tiens que sur un fil, très sensible, celui de la réciprocité. Il suffirait qu'un seul maillon de cette chaine de solidarité manque à sa tâche pour que tout le système s'effondre.

Aucun système n'est parfait et je ne vois pas pourquoi celui-ci s'effondrerait à cause de quelques exceptions. De plus il existerait ds règles et des lois qui empêcheraient les dérapages.

On peut donner sans rien attendre en retour (même sans reconnaissance d'autrui), mais qui accepterai de se dévouer corps et âme à une personne qui ne fais que recevoir et "profite" de votre bonté?

Personne et c'est pourquoi il existerait des règles.

Or, peut-on éradiquer ces comportements dans une quelconque société ..? Il me semble que non, ce qui pousserai à l'individualisme...

On pourrait aussi marginaliser ceux qui ont ces comportements.

Personnellement, je veux bien croire en se monde de générosité, mais ce serait comme croire en un monde sans droit où tout irait bien selon ce même principe.

Pourquoi sans droit!!!!

Une société pourrait être sereine sans droit, ayant simplement comme principe directeur la charité?

Je n'y crois pas... triste-soupir-45.gif

Ni personne sur ce forum, vous n'avez pas compris que les règles et le droit sont essentiels dans cette société alternative, contrairement à la fameuse main "invisible" qui optimiserait nos relations.

Le problème est que ces alternatives se basent sur un comportement et une mentalité optimisés de l'homme.

L'homme dans son meilleur jour: partageur, altruiste, généreux, charitable, etc.

Est-ce vraiment raisonnable?

En effet, je trouverais l'homme plus raisonnable avec les qualités cités ci-dessus, que le cynique, profiteur et individualiste actuellement très en vogue.

Un système comme celui là ne tiens que sur un fil, très sensible, celui de la réciprocité. Il suffirait qu'un seul maillon de cette chaine de solidarité manque à sa tâche pour que tout le système s'effondre.

Aucun système n'est parfait et je ne vois pas pourquoi celui-ci s'effondrerait à cause de quelques exceptions. De plus il existerait ds règles et des lois qui empêcheraient les dérapages.

On peut donner sans rien attendre en retour (même sans reconnaissance d'autrui), mais qui accepterai de se dévouer corps et âme à une personne qui ne fais que recevoir et "profite" de votre bonté?

Personne et c'est pourquoi il existerait des règles.

Or, peut-on éradiquer ces comportements dans une quelconque société ..? Il me semble que non, ce qui pousserai à l'individualisme...

On pourrait aussi marginaliser ceux qui ont ces comportements.

Personnellement, je veux bien croire en se monde de générosité, mais ce serait comme croire en un monde sans droit où tout irait bien selon ce même principe.

Pourquoi sans droit!!!!

Une société pourrait être sereine sans droit, ayant simplement comme principe directeur la charité?

Je n'y crois pas... triste-soupir-45.gif

Ni personne sur ce forum, vous n'avez pas compris que les règles et le droit sont essentiels dans cette société alternative, contrairement à la fameuse main "invisible" qui optimiserait nos relations.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nytho_0 Membre 1 492 messages
Ambiancieur‚ 29ans
Posté(e)

Pourquoi sans règles?

Parce que c'est antinomique de parler de "L'homme dans son meilleur jour: partageur, altruiste, généreux, charitable, etc." sous l'obligation.

Donc, je pars de ce principe qui est que ces valeurs doivent venir de nous même sans que l'on y soit contraint. Or, il y aurait des règles? Des règles obligeant un comportement altruiste? Obligeant à travailler gratuitement pour les autres sans rien attendre en retour?

Obligeant à rendre la pareille à quelqu'un qui nous à "aider"?

Je ne vois pas de quel manière on pourrait atteindre cette équilibre social avec des règles puisque par principe de liberté et de ses valeurs mêmes, ils devraient naître sans règles.

Sinon, c'est du formatage, non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant