CARPE DIEM

Invité Rems06
Invité Rems06 Invités 0 message
Posté(e)

Vivre entre le passé, le présent et le futur n'est pas toujours évident... On ne fait pas toujours abstraction du passé : il constitue notre expérience. On se projette dans le futur... pour se voir accomplir de grandes réalisations ou simplement pour se voir sorti(e) d'une galère... Finalement, quelle place accordons-nous à vivre le moment présent ?

Personnellement, j'ai vraiment l'impression de bien vivre le moment présent quand je prends le temps de comtempler des paysages ou de marcher sur la plage. Ce sont des moments de paix et de tranquillité.

Vous en pensez quoi?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
yanomami Membre 1 369 messages
Forumeur alchimiste‚ 49ans
Posté(e)

je crois que la seule réalité c'est le moment présent. Le passé est vécu, le futur est à vivre mais on ne fait que se l'imaginer, c'est pas la réalité. La preuve, pense à quelque chose à solutionner pour l'avenir, suggère des solution et garde les en mémoire. Dans quelques jours repense au même problème et cherche la solution, et bien ce ne sera pas la même à laquelle tu auras pensé quelques jours plus tôt. L'on doit faire des projets mais sans en affiner les détails car au moment où nous allons les réaliser nous n'aurons plus le même état d'esprit. D'autre part penser régulièrement au passé ou au futur n'est que subjectif, l'on ne vit pas le moment présent donc la réalité. Quand tu prends le temps de contempler, de ressentir les choses en toi, les paysages, les odeurs, à mon avis, là tu vis le moment présent et vivre de cette façon te permet de relativiser les choses qui ne sont plus qu'à l'état de pensées comme l'est le passé et le futur. Maintenant dans ton métier par exemple, quand tu travaille et bien tu te réfère à ton expérience donc à ton passé qui représente ce que tu as appris, là tu utilise le passé mais pour vivre le moment présent, l'acte que tu es en train d'accomplir. Le futur lui ne peut être utilisé seulement en positif dans tes pensées quand tu pense que tu es capable de réaliser de belles choses et dans tous les domaines, c'est l'espoir mais attention à ne pas s'embelir la vie pour se rassurer, tu es dans le subjectif et non pas dans la réalité, méfie toi à ne pas rêver les yeux ouverts. Carpe diem.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

Je ne crois pas au bonheur, mais aux petits bonheurs. Savourer effectivement l'instant présent pour ressentir un contentement. Alors que cela n'arrive jamais quand j'examine le passé ou que j'imagine l'avenir. Les moments où je me sens heureuse, c'est par exemple en marchant au soleil avec une petite brise me caressant la joue, de la musique que j'aime bien dans les oreilles ou le silence de la forêt, seule ou en donnant la main à l'homme que j'aime ; dans ces instants où je me sens apaisée, j'ai l'impression d'être heureuse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 347 messages
Gonade Absolutrice‚ 34ans
Posté(e)

Le présent, c'est un regard, une parole échangée, un mouvement d'animal ou le vent agitant les feuilles, faire l'amour,... . Quand ce sont des moments sincères et vrais, c'est toujours un bonheur.

Le présent, je n'y suis pas souvent, en fait... Je suis beaucoup dans le passé récent et le futur. Une attitude assez comtemplative. Ca fait aussi mon bonheur.

Je ne pense pas qu'on puisse occulter volontairement notre faculté de nous projeter dans l'avenir. Et que ce soit bon si c'est possible.

Car quand le présent est noir, seul les bons moments du passé et les promesses du futurs sont salvatrices. Il faut prendre le temps dans sa globalité.

Et simplement être quand il faut être !

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yanomami Membre 1 369 messages
Forumeur alchimiste‚ 49ans
Posté(e)

comme je l'ai écris plus haut, je suis d'accord avec toi yop pour ce qui est du futur mais de façon réfléchie pas comme un refuge quand ça va mal car pour cela tu peux t'appuyer sur le présent qui est ephémère et qui précède de peu le futur, donc l'espoir que des situations difficiles dans lesquelles tu peux te trouver ne pourraient durer longtemps. Pour le passé, vu comme cela oui mais comme le futur il ne faut pas s'y conforter au risque de perdre pied devant la réalité qui elle seule est vraie (relativement car vivons nous ou rêvons nous, mais cela est un autre débat). Moi je prends le être quand il faut être c'est être dans la réalité donc dans le présent. Maintenant je suis d'accord qu'il ne faut pas occulter ni le passé ni le futur, c'est se remémorer de bons moments et garder espoir mais contrairement à toi, je pense que ces moments ne doivent pas durer trop longtemps. Quant à prendre le temps dans sa globalité oui mais avec parcimonie, tout en revenant vite à la réalité car le passé peut être aussi de la morosité, tout en paraissant comme du bonheur et le futur un peu illusoire tant soit peu que l'on se l'embellisse un peu, consciement ou inconscieiment et c'est là un danger de décoller de la réalité si ça dure. C'est un vaste sujet qui me passionne car je le vis dans le présent et cela m'aide beaucoup, c'est pour cela que je comprend ton point de vue et que je le respecte car tu as écris ce topic comme moi, dans la réflexion d'un moment présent donc dans la réalité.

lili greycat, contrairement à toi, je ne pense pas que tu as l'impression d'être heureuse mais que tu es simplement heureuse et que tu es à ce moment là dans la réalité et elle seule compte. Et si je peux me permettre car je l'ai expérimenté, si un souvenir difficile du passé ou un avenir qui te fais peur te passent par la tête, tu peux par exemple t'imaginer que ce n'est que du subjectif, des épouvantails à moineaux qui s'agitent, des guignols qui remuent mais qu'en aucun cas ce ne peut être la réalité. Alors que le passé n'est plus, c'est notre mémoire seulement qui nous le rappelle, et le futur n'est qu'illusoire car il ne sera réellement que lorsque tu arriveras à la réalité des actions à faire à ce moment là seulement. Et tu t'apercevras qu'alors ce ne sera pas comme tu l'auras appréhendé. L'espoir peut être le présent ou le futur mais je crois que le passé n'est que le reflet de ce qui a été et qui est notre acquis, notre mémoire, ce qui a été en bon ou en moins bon mais qui ne s'exprime que par la pensée et qui n'est plus qu'une pensée, le plus difficile c'est quand l'émotionel se joint à des pensées du passé quand elles sont douloureuses mais tellemenet bien quand il s'agit de bons moments, il faut surtout se dire que pour le futur aussi l'on peut avoir de bonnes pensées même si ce une sont que des pensées c'est très agréable sinon qu'il faut penser à revenir dans le moment présent qui est la seule réalité consciente même si c'est pour des moments difficiles mais qui peuvent aussi être agréables.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dabord Membre 861 messages
Forumeur accro‚ 38ans
Posté(e)

Comme dit bigard, le présent est le seul moment que l'on vit toujours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yanomami Membre 1 369 messages
Forumeur alchimiste‚ 49ans
Posté(e)

dabord, tu as tout compris et bigard aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Je vis mon présent intensément pour me rappeler de mon passé qui prépare la qualité de mon futur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dabord Membre 861 messages
Forumeur accro‚ 38ans
Posté(e)

On cherche trop à parfaire son futur mais je pense que, ce faisant, nous oublions de savourer le présent (c'est ce qu'on appelle perdre du temps)

Je paraphraserais volontiers Sa Saineté le Dalaï Lama qui dit:

Ca donne un truc comme ça, si nous avons des problèmes qui ont une solution à quoi bon se faire du souci? Si nous avons des problèmes auxquels il n'y a pas de solution, à quoi bon se faire du souci? (ceci n'est pas une citation directe mais une reformulation de tête, mais si je me souviens bien c'est presque ça).

Modifié par dabord

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Rems06
Invité Rems06 Invités 0 message
Posté(e)

Oui, oui, c'est bien ça la citation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 100ans
Posté(e)
On cherche trop à parfaire son futur mais je pense que, ce faisant, nous oublions de savourer le présent (c'est ce qu'on appelle perdre du temps)

Je paraphraserais volontiers Sa Saineté le Dalaï Lama qui dit:

Ca donne un truc comme ça, si nous avons des problèmes qui ont une solution à quoi bon se faire du souci? Si nous avons des problèmes auxquels il n'y a pas de solution, à quoi bon se faire du souci? (ceci n'est pas une citation directe mais une reformulation de tête, mais si je me souviens bien c'est presque ça).

En général, on ne connait pas encore les solutions des problèmes. Ces solution peuvent exister sans que nous en ayaons connaissance. La citation que tu rapporte est donc trop manichéenne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bellone Membre 424 messages
Forumeur survitaminé‚ 32ans
Posté(e)

Pour moi, il est évident que le secret du bonheur est dans l'instant présent, même s'il est nécessaire à notre épanouissement de puiser dans les souvenirs, joyeux ou tristes d'ailleurs et d'avoir des visions d'avenirs. Mais pour notre société occidentale, le passé et le futur tiennent une place tellement importante qu'ils nous empêchent parfois de vivre pleinement le présent et qu'ils ne lui accordent qu'une toute petite place.

@ dabord ;) , tout à fait d'accord avec toi :

"Si le problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter.

Mais s'il n'en a pas, s'inquiéter ne change rien."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dabord Membre 861 messages
Forumeur accro‚ 38ans
Posté(e)

Pas du tout Grenouille Verte. Il me semble que chaque problème peut avoir une solution parfois bien cachée mais qu'en définitive si la solution ne nous vient pas tout de suite rien n'empêche de la chercher. Cependant, il est inutile que cette recherche engendre de l'inquiétude.

Voilà, non cette citation n'est pas manichéenne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 100ans
Posté(e)
Pas du tout Grenouille Verte. Il me semble que chaque problème peut avoir une solution parfois bien cachée mais qu'en définitive si la solution ne nous vient pas tout de suite rien n'empêche de la chercher. Cependant, il est inutile que cette recherche engendre de l'inquiétude.

Voilà, non cette citation n'est pas manichéenne.

Ce que tu dis, finalement, c'est que l'inquiétude est inutile.

Quel rapport donc avec les problèmes et les solutions ? Avec ton interprétation, il s'agit d'un amalgame.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dabord Membre 861 messages
Forumeur accro‚ 38ans
Posté(e)

ben non tout est lié

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 100ans
Posté(e)
ben non tout est lié

C'est une histoire de Toto :

Toto : "Il ne faut pas prendre de café le matin, car les trisomiques sont mal considérés."

Titi : ça n'a rien à voir.

Toto : Comment ça, aucun rapport ? Mai voyons "Tout est lié" ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dabord Membre 861 messages
Forumeur accro‚ 38ans
Posté(e)

Je pensais que tu aurais compris

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 347 messages
Gonade Absolutrice‚ 34ans
Posté(e)
Pas du tout Grenouille Verte. Il me semble que chaque problème peut avoir une solution parfois bien cachée mais qu'en définitive si la solution ne nous vient pas tout de suite rien n'empêche de la chercher. Cependant, il est inutile que cette recherche engendre de l'inquiétude.

Voilà, non cette citation n'est pas manichéenne.

Quand le problème est d'ordre vital (un cancer, etc...), d'ordre matériel (trouver un boulot, garder son poste,...), d'ordre affectif (après une dispute, ...) et dans encore plein de cas, il est quasiment impossible de ne pas se faire du souci ou d'angoisser.

Ou alors, en étant totalement insensible, en ne faisant preuve d'aucune empathie.

Vivre, jouir et être heureux, pour continuer dans la voie orientale, ne prend son sens que si on est capable d'être triste, de souffrir et de s'inquièter. Tout est lié, mais là, c'est le Yin et le Yang.

Un passé solide est une arme. Un futur solide est un moteur.

Le présent est à la fois tout et rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Rems06
Invité Rems06 Invités 0 message
Posté(e)

Yop, j'aime beaucoup ce que tu écris.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dabord Membre 861 messages
Forumeur accro‚ 38ans
Posté(e)

Il existe, Yop, différents types de coping tous valables selon la sitation. Il n'a jamais été question de ne rien ressentir mais au contraire, la sagesse orientale fait une large place à la compassion et à l'empathie. Cependant, les sentiments sont réorientés de sorte à n'être point dans une apathie destructice mais une empathie constructive et agissante.

Dans des situations plus ou moins dramatique on peut trouver des modes de faire face tout à fait efficaces sans pour autant se laisser destabiliser par des sentiments. La première chose à faire est donc d'indentifier les sentiments qui passent pour pouvoir agir sur problème, sur l'émotion de manière cognitive ou comportementale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant