Vers une société à structure matrilinéaire ?


Hommelibre77 Membre 114 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Plus on avance dans le temps plus on voit que la structure familliale classique , c'est à dire , une mère, un père, des enfants tend à disparaitre, pour laisser la place à une "fraterie" à structure matrilinéaire, vu que les couples se séparent de plus en plus vite, que les pères disparaissent donc de la vie familliale de gré ou de force, du moins dans beaucoup de cas , et où la mère reste la seule filiation ou(et), la seule personne commune aux différents enfants.

Cette mutation entraine donc une société à structure matrilinéaire, est-ce un bien ? est-ce un mal ?

Le débat est ouvert...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Ca fait longtemps que les familles de marins existent... ;):o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Je considère que la famille "classique" : un père + une mère est le schéma idéal, le plus structurant pour un enfant. Néanmoins, il vaut mieux l'éclater si l'enfant souffre des disputes de ses parents. Le père est encore trop souvent écarté, cela est vrai, et ce n'est normal. Heureusement que le principe de la garde alternée est de plus en plus adopté.

P.S.: @ hommelibre: c'est fratrie et non fraterie. Et c'est du Zola, ce que tu décris! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Le modèle père/mère a t'il vraiment fait plus ses preuves que d'autres modèles familiaux ? Ca je me le demande bien !!

On nous l'a imposé par commodité naturelle ou convention religieuse mais d'autres modèles sont très valables, autant qu'il y a d'enfants mal éduqués et malheureux au sein de cette cellule dite normale et ont toujours coexistés dans les faits. La définitions des moeurs a fait le reste.

Je pense qu'il est temps de laisser la place à la coexistence de plusieurs modèles familiaux car c'est en les acceptant dans la société qu'on aidera toutes ces familles à ne pas se sentir anormales et à l'écart du "bon" modèle social.

Dans la nature, la lionne élève seule les lionceaux alors que l'hypoccampe mâle porte ses petits. La loi naturelle elle-même ne se reduit pas à un schéma familial bipolaire.

Quand a savoir si le matriarcat est mieux ou pire, il faut le demander à toutes ces familles latines qui le pratique (italiens, français du Sud, ...) ou à ces familles noires américaines où les mères prennent la cellule familiale en main pour tenter de la remettre dans le droit chemin.

EDIT : je rajouterais que le modèle père/mère a longtemps été la relation père/ femme et enfants soumis. Du pur patriarcat donc.

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)

L'avis d'un sociologue ou d'un ethnologue serait interessant ! Comment mesurer le retentissement sur un enfant des conditions de vie dans une famille quelconque, qu'elle réponde ou non à nos critères ancestraux. Ce qui me parait certain et promordial, c'est que l'enfant doit évoluer dans une famille équilibrée et structurée qui lui permette un bon épanouissement. Je ne sur pas sûr que les familles monoparentales ou recomposées soient un idéal, dès lors qu'il y a partage de la résidence entre un père et une mère, partage de l'autorité parentale, souvent dispute de la faveur et de l'amour d'un enfant, souvent aussi transgression des règles par un enfant et cela est d'autant plus facile dans les cas précités ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Billythekid
Invité Billythekid Invités 0 message
Posté(e)

C'est pas bien ni mal, c'est différent, d'ou la critique, les gens ont "peur" sa boulverses les valeurs. Si on n'en voit que les mauvais cotés, c'est car nous avons tellement vécu encrés dans nos valeur de la famille que nous ne pouvons même pas nous rendre compte de ses lacunes.

(comme après etre rester trop longtemp dans une pièce ou flotte une odeur, au bout d'un moment on ne la sent plus)

Sinon est ce que quelqu'un sait si ce "revirement" du modèle familliale a une relation avec une scoiété toujours plus capitaliste, libéraliste (nombriliste...)

Modifié par Billythekid

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Peut on parler de revirement ?

Je pense que c'est lié au changement de statut de la femme qui est assez récent.

Quand à la transmission des valeurs familiales par la mère (comme il était question de matrilinéarité dans le sujet), c'est un autre changement découlant de ça.

On peut porter le nom de ses deux parents. On peut même choisir. Ce qui met à bas une prérogative masculine idiote qui écartait historiquement de la lignée familiale tous les personnages féminins peu marquants. Ce serait plutôt une avancée bénéfique que d'avoir l'opprtunité de préserver son patrimoine familial en entier ou de renier celui qui nous déshonore si c'est le cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Je vais dire juste un truc mièvre à souhait mais que je pense vrai: l'essentiel pour un enfant, fin pour l'enfant que j'étais et que je suis encore, c'est de vivre entouré d'amour, peu importe le sexe de la personne qui m'offre cet amour et l'attention qui en découle, peu importe sa présence physique quotidienne ou son absence.

Sinon pour le reste, totalement d'accord avec Yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Billythekid
Invité Billythekid Invités 0 message
Posté(e)

J'aujouterais ce que j'avais dit dans un autre sujet, le changement de cette structure familliale, changeant les repères de l'enfant peut aussi avoir des repercutions inatendus (j'avais dit cela dans un sujet sur l'homosexualité me semble t il, pour la parentalité homosexuelle)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Une famille peut rester stable, c'est le mieux.

Une cellule familiale instable, peu importe le modèle, n'est pas bénéfique.

Par ailleurs ne faut pas confondre le cas personnel et la famille dans la société. Vivre plusieurs changement au sein de sa cellule familiale, quand on est enfant, peut vraiment déstabiliser. Ces changement étant rarement provoqués par des événements positifs.

Sur le plan sociologique, le cercle familial a été redéfini et s'est élargi jusqu'au cadre de la famille recomposée en passant par les grand-parents. Les grand-parents qui prennent le relais, c'est pas nouveau non plus et c'est pourtant un modèle familial répandu.

Bref, on ne fait aujourd'hui que nommer des modes de vie qui existent depuis que la famille existe. La seule nouveauté seraient les familles homos, bien que les familles unisexes existent aussi depuis longtemps !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
toti Membre 2 920 messages
Sceptique assez convaincu‚ 36ans
Posté(e)

Je ne suis pas sûr du tout qu'on aille vers une société matrilinéaire. Ce n'est pas parce que les femmes parviennent, petit à petit, à s'extraire de la domination masculine qu'elle vont devenir l'axe principale de filiation et de transmission du patrimoine, prenant à leur tour le rôle de dominant.

Je pense en revanche qu'on va certainement vers une société où la famille ne sera plus soumise à la patrilinéarité traditionnelle et pourra adopter plus de voies possibles (en suivant la multiplication des formes d'unions comme le mariage catho-hétéro, le pacs, le mariage homo-hérétique, ou en adoptant des schémas peutêtre plus complexes ou compliqués a priori comme les familles recomposées, mono-parentales, etc...).

Quitter ou plutôt renouveler nos structures sociales ne me semble pas un mal évidemment. Par contre les premiers à adopter ces nouveaux modes d'organisation de la famille seront sans doute marginaliser avec les difficultés (pas obligatoirement insurmontables d'ailleurs) que ça peut causer.

Tu devrais faire attention à ce que tu dis Elais, malgré tes efforts pour crypter des propos très tendancieux... :o

l'essentiel pour un enfant, fin pour l'enfant que j'étais et que je suis encore, c'est de vivre entouré d'amour, peu importe le sexe de la personne qui m'offre cet amour et l'attention qui en découle

OK, je sors... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Perso je m'en fou.

Par contre ce que je veux c'est que ceux qui touchent des allocations falilliales n'oublient pas qu'en contre partie, on ne doit pas étre enmerdé par leurs foetus.

Ou alors qu'ils n'oublient pas que la contaception n'est pas faite pour les chiens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

@ Toti: Je te retourne ton excellent conseil...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant