Le succès d'une oeuvre d'art?

Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)

(Ma chérie et moi avons eu une discussion hier soir. Faute d'entente je vous soumets la question)

Qu'est ce qui fait le succès d'une oeuvre d'art?

Le succès d'une oeuvre tient-il de la technicité aboutie de l'oeuvre.

Ces techniques sont enseignées dans les "écoles" et le succès appartient à celui qui les maitrîse le mieux?

Ou le succès se rapporte-il un conception purement subjective: l'effet de mode?

Un critique de bonne humeur prêche la bonne parole et de bouche à oreille l'oeuvre acquiert la notoriété, par exemple.

Il s'agit bien entendu d'une présentation simpliste de la question. ;):o

Par exemple, pour moi la"Joconde" n'est qu'une oeuvre d'art réussie sur le plan technique, pas forcément belle, mais qui a eu du succès quand même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Luna_DSL
Invité Luna_DSL Invités 0 message
Posté(e)

Déjà, l'oeuvre d'art n'a normalement pas le but d'être belle. Un oeuvre doit être l'expression d'un individu sur un thème. Ca peut varier, l'amour, la guerre, un sujet plus précis comme le sacre de napoléon etc.

Le succès d'une oeuvre d'art pour moi, c'est lorsque celle ci transmet d'une façon nouvelle, originale parfois, la bonne idée au spectateur. C'est un peu une quête de l'âme soeur entre l'artiste et le spectateur. On trouve une oeuvre plaisante lorsqu'on comprend ce qu'a voulu nous dire l'artiste. Même si parfois les interprétations peuvent être à côté de la plaque ( souvent dans l'art contemporain ), le succès d'une oeuvre est due à sa compréhension et son rendu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 149 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Tu veux évoquer plus particulièrement les chefs d'oeuvres ?

Car dans ce cas, un chef d'oeuvre se construit surtout avec le temps, lorsqu'il subsiste à son auteur, et aux années, que ce soit pour toutes les raisons que tu as évoquées : parfaite maîtrise de la technicité, vitrine d'un mouvement, représentation de l'oeuvre au sein de son époque, symbolisme, ...

Bref, ce qui donne des critères d' "universalité" à une oeuvre (pour d'autre cultures, d'autre temps).

Pour une oeuvre d'art, le succès est davantage aléatoire, car, comme tout travail, la notoriété peut être basée sur un réel talent artistique, qu'il s'agisse de la technique ou du sens de l'oeuvre, comme elle peut être constuite, par on dit, par "piston", par effet de mode également.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

pour moi y'a 2 sortes de succés

A court terme : c'est le marché de l'art qui contrôle la chose , les spéculateurs et les mécénes font grimper la côte d'un artiste ou non . Ex Pinault qui adore les bouées canards géantes d'un "artiste" américain , la fortune de ce dernier est faite dés lors.

A long terme : c'est les gens de la rue qui contrôlent la chose , c'est ainsi que l'oeuvre populaire sera déclinée en calendrier , en lithographie , en affiche , en bibelot , en bouquins.

Ces oeuvres populaires doivent d'abord être présentées au public , un tri est alors effectué en amont parmi tous les artistes du monde , ce premier vient pour moi du marché , et ensuite un deuxiéme tri s'effectue naturellement et c'est le succés populaire.

Picasso , Dali , Van Gogh ont d'abord été sur le marché de l'art à un moment donné je suppose ne serait-ce que pour être connus et ensuite choisis par le public. Celui ci ne peut connaître que ce qu'on lui présente.

Bref , ça fonctionne comme pour la chanson , la maison de disque fait le tri et le public fait son choix.

la technique n'a pas grand chose à y voir pour moi, le talent est surtout reconnu par le public , y'a un instinct pour choisir en masse les mêmes oeuvres.

Mécénes et spéculateurs ont des goûts parfois bizarres et peuvent aimer certaines oeuvres qui laisseront le public complétement indifférent.

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Billythekid
Invité Billythekid Invités 0 message
Posté(e)

Ce qui fait le succé d'une oeuvre d'art c'est l'artiste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blablateur Membre+ 7 069 messages
Chronophage boulimique‚ 45ans
Posté(e)

L'art et l'¿uvre d'art! Toute une question!

Disons que si j'acquiers un certain charisme et une renommée, même avec une crotte posée sur une boîte de camembert, ça prendra le temps qu'il faudra mais cette "daube" prendra une certaine valeur! Puis un jour disparaitra car elle n'a aucune essence à par le fait d'exister!

Une ¿uvre d'art, elle, aura quelque chose d'immuable et d'intemporel!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Slumpy
Invité Slumpy Invités 0 message
Posté(e)

la technique ne compte pas beaucoups

Regardes Basquiat ! tout ce qu'il a fait étéait faisable !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dabord Membre 861 messages
Forumeur accro‚ 39ans
Posté(e)

Le succès d'une oeuvre d'art dépend de sa résonnance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

Oui, mais le succès que l'on voit le plus souvent est un succès financier pour celui qui vend.

Ce qu'on appelle succès est surtout de la spéculation lorsque " l'oeuvre" se retrouve sur le marché.

Pourquoi un Van gogh vaut-il si cher ?

Pourquoi y a-t-on mis une équivalence financière.

Je ne pense pas qu'en fourniture les lys de van Gogh aient coutés cher !

Pareil pour Picasso.

Il faudrait ramener à zéro la valeur des tableaux de maître, que leur valeur ne soient pas une valeur D'ACQUISITION, "je l'ai acheté tant...donc il m'appartient"

Pour beaucoup d'oeuvres, toujours en peinture, le snobisme et la spécu ont dépassé le talent.

Pareil en sculpture.

Pas vrai ?

J'ai demandé, il y a quelques temps, à un artiste peintre de me faire une fresque sur un pan de mur en placo lors qu'une rénovation. 2,50m de haut sur 4m de long.

Il m'a demandé la valeur en fourniture (en fait c'est lui qui voulait s'essayer en mural, il est prof de peinture également). Il estimait son travail à 500,00 francs (en 2000), il y a passé l'équivalent de huit jours, mais sur 3 semaines, et le résultat était vraiment génial, je lui ai donné 7500,00 francs.

Quand je vois les expos qu'il fait aujourd'hui et la côte de ses tableaux....ben j'estime toujours sa fresque à 60 euros, et le reste n'a qu'une valeur artistique, mais c'est surtout une valeur morale.

(Et ma piaule est à vendre 5 000 000 d'euros....mais non je déconne ! j'y suis j'y reste, j'y suis trop bien.)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dabord Membre 861 messages
Forumeur accro‚ 39ans
Posté(e)

en effet y a peut-être de ça...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cbar Membre+ 5 806 messages
avec Cbar, point de cafard‚
Posté(e)
Oui, mais le succès que l'on voit le plus souvent est un succès financier pour celui qui vend.

J'ai demandé, il y a quelques temps, à un artiste peintre de me faire une fresque s¿ il y a passé l'équivalent de huit jours¿ j'estime toujours sa fresque à 60 euros, et le reste n'a qu'une valeur artistique, mais c'est surtout une valeur morale.

1, le succès n'a rien à voir avec la valeur financière ! Van Gogh est mort miséreux n'ayant vendu qu'une ou deux toiles¿ Picasso est mort richissime, je n'estime pas l'un plus que l'autre pour autant.

2. Pour ta fresque de 60 euros, j'imagine que tu travailles gratos, parce qu'en plus des fournitures, il faut compter au moins la "main-d'¿uvre". Fait travailler pour toi un plombier ou un garagiste pendant huit jours (métier autant estimable mais pas plus que peintre) et tu verras la facture. Les peintres sont souvent inscrit à la Maison des artistes et payent impôts et cotisations et doivent donc les facturer dans leurs ¿uvres.

Le succès d'une ¿uvre à mon avis tient surtout de son unité. La Joconde est une ¿uvre ultime que l'on ne peut améliorer. Elle parait parfaite et "parle" à ses admirateurs qui cherchent des significations¿ De là vient son succès mondial et ses détournements nombreux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

A quoi juge t'on personnellement une oeuvre ?

A sa technicité, parfois, mais à sa puissance évocatrice surtout. Son intelligence formelle comme son intelligence émotionnelle. Les grandes oeuvres possèdent les deux.

Que ce soit une peinture, un viaduc, une musique, un texte ou un film. Si l'oeuvre perdure -même sans forcément atteindre de grosses ventes- c'est qu'elle contient une force intrinsèque.

Qu'on la place ou non dans l'Oeuvre entière d'un artiste.

Ensuite, ce qui est culte pour certains ne l'est pas pour d'autres. Les grandes oeuvres divisent et dérangent souvent.

Le contexte peut aussi influencer énormément le destin d'une oeuvre car ce n'est pas l'oeuvre par elle-même qui acquiert ses galons de chef-d'oeuvre mais c'est nous, spectateurs, qui les construisons, leur donnons plus que leur valeur initiale et qui faisons leur légende.

Et sur le long terme, la sincérité prime toujours sur l'artificiel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dabord Membre 861 messages
Forumeur accro‚ 39ans
Posté(e)

Je pense que nous jugeons en grande partie, les oeuvre avec un regard techniciste qui consiste à évaluer la technique utilisée par l'artiste. N'entendons-nous pas souvent s'exclamer les visiteurs de musées et ne nous entendons pas nous-mêmes juger le caractère esceptionnel du travail technique de l'artiste?

Certes, la technique est importante, elle fonde l'essence même de l'art. Il n'y a pas d'art sans technique, même minimale.

Cependant, ne pouvons-nous pas distinguer la technique pure et l'oeuvre d'art. c'est la différence entre l'artiste et l'artisan qu'il s'agit de rechercher.

A quel moment pouvons-nous dire qu'une oeuvre d'art est terminée? Le pouvons-nous?

C'est la réponse à ces questions qui me semblent être un chemin vers une réponse au problème du départ.

On peut aussi chercher à définir quels sont les différences entre un travail d'entraînement à le travail final de l'artiste. Est-ce la posture, l'attitude, la personnalité, la spontanéité, l'originaité de l'artiste qui compte? à quel moment du processus de création d'une oeuvre?

Questions assez difficiles....pour moi, peut-être pas pour vous......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Oui, tu as raison Dabord. Dans un chef-d'oeuvre, on reconnaît l'aboutissement d'un chemin artistique.

Sur la technique, je suis mitigé car il y a des oeuvres sublimes dont le credo n'était pas forcément la démonstration de dextérité. Et à l'inverse, des prouesses techniques qui ressemblent plus à des cours pompeux qu'à des réalisations d'art.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cbar Membre+ 5 806 messages
avec Cbar, point de cafard‚
Posté(e)

Sur la valeur d'une ¿uvre, j'aime bien cette histoire :

" un américain voulait une ¿uvre d'un grand maître du dessin japonais. Il vint le voir dans son atelier. Après avoir vu ses estampes, il lui demanda : est-ce qu'il serait possible d'avoir de vous un coq ?, en effet j'ai une collection de peintures de coq et¿"

le maître répondit qu'il était d'accord mais que ce serait cher et qu'il revienne dans un an.

Un an après, l'amerloque revient et demande son tableau¿

Le maître se mit à son chevalet et dessina un coq en quelques traits.

Avant de voir le résultat, l'américain s'offusqua que le prix serait pour un dessin d'une minute et le maître souleva un rideau qui cachait un grand tas d'esquisses de coq"

la valeur n'est pas du temps passé à créer mais à l'expérience qu'elle demande¿ ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dabord Membre 861 messages
Forumeur accro‚ 39ans
Posté(e)

Belle histoire comme je les aime!!! ;):o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Belle parabole, Cbar ! ;)

Je crois que c'est Mucha qui répondait, quand on lui demandait combien de temps il passait à réaliser une peinture :

" Toute ma vie plus le temps de la peindre (l'oeuvre, pas sa vie !! :o )."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
matgiver Membre 79 messages
Forumeur en herbe‚ 33ans
Posté(e)

comment peut on fixer le prix d'une oeuvre?

Vous croyez que pour l'artiste qui l'a créé, l'oeuvre est une part de lui meme?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cbar Membre+ 5 806 messages
avec Cbar, point de cafard‚
Posté(e)

et pour épatter les épattables :

Ars longa vita brevis

l'art est long (à maîtriser), la vie est brève. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
RIPPERDUCK Membre 2 846 messages
Forumeur alchimiste‚ 55ans
Posté(e)
A quoi juge t'on personnellement une oeuvre ?

A sa technicité, parfois, mais à sa puissance évocatrice surtout. Son intelligence formelle comme son intelligence émotionnelle. Les grandes oeuvres possèdent les deux.

Que ce soit une peinture, un viaduc, une musique, un texte ou un film. Si l'oeuvre perdure -même sans forcément atteindre de grosses ventes- c'est qu'elle contient une force intrinsèque.

Qu'on la place ou non dans l'Oeuvre entière d'un artiste.

Ensuite, ce qui est culte pour certains ne l'est pas pour d'autres. Les grandes oeuvres divisent et dérangent souvent.

Le contexte peut aussi influencer énormément le destin d'une oeuvre car ce n'est pas l'oeuvre par elle-même qui acquiert ses galons de chef-d'oeuvre mais c'est nous, spectateurs, qui les construisons, leur donnons plus que leur valeur initiale et qui faisons leur légende.

Et sur le long terme, la sincérité prime toujours sur l'artificiel.

Tout à fait d'accord avec toi YOP ;)

Pour ma part je considère une oeuvre d'art ce qui te fait ressentir une émotion, ce qui t'interpelle,

cela peut-être un tableau, un monument, ou une simple inscription sur une pierre écrit par un esclave il y plus de 6000ans.

Pour moi la Joconde ne représente rien (Vinci que j'aime beaucoup par ailleurs, c'est carrément foutus de notre gueule, et nous a joué une farce, tous ce cinéma autour du tableau! Il doit être mort de rire dans sa tombe).

Par contre, à Florence devant la Pieta de Michel-ange je suis tombé par terre, c'est l'aboutissement de la perfection du sculpteur, les détails sont d'une telle réalité que l'on dirait que l'oeuvre est vivante. Dans sa folie, Michel-ange trouvait son oeuvre tellement parfaite, que pour être sûr que personne ne referait la même chose, il la mis en pièce en remerciant le seigneur de lui avoir donné ce don, et en demandant pardons aux hommes, car ils ne la méritaient pas (La statue actuelle est une copie du maître) ça c'est du grand art. :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant