Le marketing et la communication de masse


quepoca Membre 231 messages
Forumeur activiste‚ 35ans
Posté(e)

Le marketing et la communication étant essentiellement développés et mis en place dans un but de maximisation des profits et d'ocupation des parts de marchés pour les entreprises commerciales ; leur influence et leur volonté "d'éduquer" les consommateurs dans un sens (moral ou social) plutôt que dans un autre, parce que ce sens génèrerait plus de profit pour leur activité, sont-elles vraiment dignes d'entreprises citoyennes ?

edit : voilà

Modifié par quepoca

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
ecniv Membre 682 messages
Forumeur forcené‚ 32ans
Posté(e)

Certes non, mais une entreprise de nos jours a d'abord pour vocation de faire des profits avant de rendre un véritable service de qualité... Entreprise citoyenne donc, a mon avis ca n'a que peu de sens (sauf éventuellement pour le service public).

De plus, beaucoup de service qui apparaissent tous les jours n'ont pas pour vocation de répondre a un quelconque besoins essentiel, mais plutôt a en créer et a suciter l'envie d'acheter ce nouveau produit super top qui va nous changer la vie ;)

C'est ainsi, et c'est pas prés de changer a mon avis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ornella06
Invité ornella06 Invités 0 message
Posté(e)
Le marketing et la communication étant essentiellement développés et mis en place dans un but de maximisation des profits et d'ocupation des parts de marchés pour les entreprises commerciales ; leur influence et leur volonté "d'éduquer" les consommateurs dans un sens (moral ou social) plutôt que dans un autre, parce que ce sens génèrerait plus de profit pour leur activité, sont-elles vraiment dignes d'entreprises citoyennes ?

edit : voilà

Je ne sais pas si le fait d'acuser le marketing et la communication est reellement la cause de l'essort de l etat actuel de consommation.. c est à dire une maximisation des besoins secondaires souvent pas qualifié de besoins par certain economistes.. mais qui en etant realiste le sont bel et bien devenu actuellement.

Pour ce qui est du marketing, le marketing n est pas du tout un concept moderne.. Le precursseur d ailleurs etant Adam Smith au 18e siecle.. Et en analysant bien certaines divinités comme HERMES ou meme chez les egyptien le dieu des sribes represente par exellence le symbole du marketing..

Le marketing c est à mes yeux juste un nom donné à un commerce qui existe depuis toujours.

Et le maximisation du profit pour une entreprise est une théorie economique relativement importante pour les entreprises depuis les neoclassiques..

Il n est pas à accuser les methodes non citoyennes du commerce, mais plutot du comportement du consommateur..

Bien sur la mediatisation a permi l'essort de la consommation. Mais les mentalités dû à des phenomènes societaires, loin d être economiques ou commerciales.. sont je pense les facteurs premiers à prendre en consideration.

Après on ne peut pas dire qu il soit non citoyen qu une entreprise developpe diverses techniques afin de vendre..

Meme si bien evidement une entreprise se devrait d etre citoyenne au sens ou tu l entend, le commerce au sens marketing est un terme qui se devrai de l etre.. mais souvent en pratique.. Vendre prime sur l aspect civique..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 73ans
Posté(e)
Il n est pas à accuser les methodes non citoyennes du commerce, mais plutot du comportement du consommateur..

Cela revient à accuser la victime parce qu'elle s'est laissée gruger, parce qu'on optimise les techniques de manipulation contre elle... :o

Plutôt curieux, comme concept! ;)

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ornella06
Invité ornella06 Invités 0 message
Posté(e)
Il n est pas à accuser les methodes non citoyennes du commerce, mais plutot du comportement du consommateur..

Cela revient à accuser la victime parce qu'elle s'est laissée gruger, parce qu'on optimise les techniques de manipulation contre elle... :o

Plutôt curieux, comme concept! ;)

c est sur que si tu considère le consommateur ou citoyen comme un victime, le concept est curieux, mais le consommateur est au même titre qu une entreprise une entité economique.. il fait parti d un système eco...

la société actuelle de distribution ne manipule pas les individus mais cherche juste continuellement a creer de nouveaux besoins qui seront considerés ou pas par le consommateur comme indispensable au fil du temps.. Mais le consommateur n est pas une victime, je ne me considère pas comme en etant une, et je suppose pas que tu le sois non plus, surtout qu on arrive à une epoque ou l anti conformisme est de loin considerer comme une mode..

Alors ils peuvent developper ttes les techniques qu ils veulent, si l individu ne veut pas se laisser avoir... il ne se fera pas avoir... enfin je pense...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 9 653 messages
Explorateur de Nuages‚ 38ans
Posté(e)
c est sur que si tu considère le consommateur ou citoyen comme un victime, le concept est curieux, mais le consommateur est au même titre qu une entreprise une entité economique.. il fait parti d un système eco...

Mmmh, je ne savais pas que les citoyens se réunissaient entre eux, pour créer des concepts marketting, vérifier l'impactage sur certains panels, mettre au points des stratégies , en gros manipuler, etc ... afin de faire comprendre aux entreprises ce qu'elle doivent vendre et comment ...

L'inverse est par contre vraie ;) (en changeant les acteurs, et 'vendre' par 'acheter').

l anti conformisme est de loin considerer comme une mode..

Phrase très intéressante : ce paradoxe est en effet très actuel.

Il prouve d'ailleurs bien à quel degré de subtilité la communication de masse et le marketting est arrivé : réussir à embrigader même ceux qui veulent être "différents" en en faisant un phénomène de mode. Même la marginalité est in.

Bref, plus rien n'a de sens au final, les sentiments, idées, etc ... sont systématiquement dénaturés et tournés en un vernis fnastmagorique, un palimpseste masquant au final un seul dessein : exploiter le consommateur, toujours et plus.

Alors ils peuvent developper ttes les techniques qu ils veulent, si l individu ne veut pas se laisser avoir... il ne se fera pas avoir... enfin je pense...

Tous les jours, ce que je vois me prouve le contraire ...

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 347 messages
Gonade Absolutrice‚ 34ans
Posté(e)

Un sujet... massif !

En ce qui concerne le commerce et la communication publicitaire, il n'y a pas de références du passé parce qu'ils n'ont jamais été aussi loin, touché autant de gens et eu autant d'impact dans l'intimité de nos vies.

Je suis assez d'accord avec Pheldwyn : on en est arrivé à un point où tout nouveau courant de pensée est récupéré dans l'oeuf et transformé en campagne de pub et à côté de ça, les panélistes fabriquent des cases et s'évertuent à y faire rentrer les consommateurs (alors qu'avant, on s'adaptait aux envie de la clientèle...).

La dangerosité du mass marketing, c'est leur volonté de devancer nos désirs en les créant de toute pièce.

Nous sommes un rouage économique pas forcément consentant.

Sans parler de l'ingérence de firmes privées dans l'éducation (aux U.S.A.), le terrain occupé dans les médias et dans certains courants modernes de l'art (littérature, peinture, musique,...).

Le panorama -dès qu'on essaye de la dresser- paraît surréaliste en taille et donc en influence.

Saviez-vous que "Coca-Cola" est une des locutions les plus partagées par les peuples du monde ?

Pour ceux qui veulent aller loin, je recommande le NO LOGO (la tyrannie des marques) de Naomi Klein. Bon, c'est un peu long mais assez éloquent !

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ornella06
Invité ornella06 Invités 0 message
Posté(e)

Ha tu m as fait rire là.. je dis pas que tu as tort.. mais quel jolie phénomènes sociétaires de s imposer en victime face a quelque chose qui nous dépasse...

bien sur qu on est en quelque sorte victime, mais se résoudre a l affirmer en accusant un système c est facile..

On est malheureusement dans une société où il n y a pas de place pour les faibles..

Alors en somme les entreprises essaie de vendre, et maximise les techniques dans ce sens... jusque là rien d anormal..

En revanche éduquer les enfants avec une télé ou il y a plus d heure de pub que de film pour extrapoler est un réel problème et n est pas normal... c est sur que s'avachir devant une télé à pub ou dénoncer sur un forum est une merveilleuse façon de condamner les choses à un échec sociétaire... il faut simplement éduquer les esprits.. il n y a certes pas de coupable sans victime...

enfin peu importe... c est la memerde quoi... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 73ans
Posté(e)

Dites-moi les djeunes!

Avez-vous lu "La Société du Spectacle", de Guy Debord??? ;)

Parce que ce qui nous arrive aujourd'hui était relativement prévisible hier...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 347 messages
Gonade Absolutrice‚ 34ans
Posté(e)
Ha tu m as fait rire là.. je dis pas que tu as tort.. mais quel jolie phénomènes sociétaires de s imposer en victime face a quelque chose qui nous dépasse...

Content de t'avoir fait rire ! :o

Je ne m'impose pas en victime, pas plus que quelque autre consommateur, mais auparavant, on achetait des produits, des services. Maintenant, on se farcit un concept avec et au vu du pognon utilisé pour créer un "état d'esprit" de la marque, la pub en est devenue presque un produit à part entière.

Cela dit, si nous avons encore le recul, je pense que les générations futures vont être de plus en plus confrontées à ce système, l'intégrer à leur mode de vie et en quelque sorte conditionner leur vision du monde.

Les ados d'aujourd'hui n'ont jamais été aussi consommateurs (et je mets à part toute considération économique). Et qui plus est consommateurs de marques, de cet état d'esprit. Pourquoi préférer un sac de telle marque alors qu'un sac de qualité équivalente existe ? (r : pour le concept, ce que la marque véhicule).

On ne peut pas reprocher à une entreprise de vendre et de lancer des campagnes de pubs. Cela dit, je pense qu'on peut critiquer les conséquences du commerce de masse dont on n'a pas encore fini d'analyser les effets.

L'école restait un des derniers domaines épargné en France. Jusqu'à quand ?

Dans l'interview d'un artiste américain engagé dans l'éducation, je me souviens qu'il était affligé par le fait que les gamins citaient une centaine de marques sans sourciller alors qu'il avaient toutes les peines du monde à nommer une vingtaine de pays hors U.S.A. ;)

c est sur que s'avachir devant une télé à pub ou dénoncer sur un forum est une merveilleuse façon de condamner les choses à un échec sociétaire... il faut simplement éduquer les esprits..

Oui. L'action et aller à la rencontre des jeunes reste la meilleure solution à l'éducation ('t'inquiètes pas, je ne suis pas avachi...) mais le pouvoir attractif des marques laisse de moins en moins de prise aux formes existantes d'éducation qui doivent sans cesse se renouveler pour rester compétitifs.

La pub phagocyte aussi une certaine partie des arts. On peut la lui faire à l'envers aussi et exploiter les rouages de la pub pour analyser une oeuvre. :o

Tout ça est nouveau et je ne fais pas un bilan alarmiste. Je constate, je me renseigne sur ce qui se passe...et j'en profite au passage pour voir sur un forum comment d'autres gens vivent ce phénomène moderne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bonus-salade Membre 1 681 messages
Plutôt Fantôme à Tic‚ 30ans
Posté(e)

pour moi les choses me paraissent claires (simplistes vas t'on me dire)

d'un côté y'a l'entreprise qui est là pour ramasser du pognon (on peut pas lui en vouloir, faut bien grailler dans la vie) et qui utilise tous les moyens (parfois limites je l'accorde) pour que nous, gentils consommateurs achetions ses trucs, utiles ou pas!

Si on veut pas se faire "pigeonner" suffit de savoir peser le pour et le contre et avoir des principes et s'y tenir "non je t'acheterai pas de basket a 200¿ alors que t'as 10 ans"

Pour moi ça va presque de pair avec l'effet de "l'enfant roi", où les parents ne refusent rien à leur gosses, et leur achétent toutes les saloperies qu'ils voient à la télé...

capiche?? ^^

peace

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quepoca Membre 231 messages
Forumeur activiste‚ 35ans
Posté(e)

Re, j'ai bien lu les réponses, merci dparticiper

si j'ai pondu ce sujet c'est parce que je fais des travaux de groupe en marketing, et j'entend souvent parler d'"éduquer le consommateur", d'une part c'est vrai que tout le monde ne sait pas tout ce qu'un supermarché peut lui offrir quand il va faire ses courses, même si on a pas besoin de tout, on est pas forcément tous habitués a acheter des fruits ou des trucs en particulier, y'a des trucs qui nous passent sous le nez et on s'en fout (et c'est pas plus mal), mais d'autre part, y'a aussi le fait de vouloir s'imposer auprès des clients potentiels, ça peut aller de la simple publicité pour que le client prenne conscience de l'existence d'un produit (après il achète ou pas, libre a lui), à une lutte plus discrète contre les usages, les pensées intimes, les scrupules, et globalement contre l'influence des non-consomatteurs absolus dans l'âme.

Il s'agit d'habituer ou de décomplexer le consommateur sur certains points qui pourraient renforcer la demande d'un produit en particulier. Par exemple, les 4x4, produit souvent traité par nos marketeurs en herbe, n'ont aucun intérêt à voir naitre une plus grande préocupation vis à vis de l'environnement, par contre un réhaussement du sentiment d'insécurité leur conviendrait tout à fait.

Le message à faire passer peut être véhiculé grâce a un argument de vente limite troyen, qui peut être directement lié à la santé, au plaisir, à la sécurité, etc... et dans la lutte concurentielle, et pour rafler les parts de marché, les entreprises les plus envieuses rêvent de mettre un terme aux inhibitions, aux "défenses immunitaires" psychologiques des consommateurs qui refusent ou s'abstiennent de passer à l'acte d'achat pour diverses raisons, aux "préjugés" avérés ou non qui oriente le consommateur plutôt vers d'autres produits.

Les innovations sont l'occasion de séduire les clients potentiels sensibles à ce qui est nouveau, et de rafler les clients de la concurrence. Mais, en dehors des considérations de progrès techniques qui sont parfois réels parfois plus anecdotiques, l'innovation peut faire passer pour ringards, obsolètes, inefficaces, les anciens modèles ou produits, ayant déjà profondément pénétré le marché et l'environnement intime des consommateurs ; et ce en utilisant divers arguments de vente balancés en vrac, avec parfois le renfort de précepteurs évoqués tels que certains professionnels de la santé. Avec toutes ces innovations qui disqualifient le vieu au profit du neuf, je me demande ausii si on ne se donne pas l'illusion d'un monde super-moderne et super décomplexé, peut etre trop décomplexé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doug Animateur 6 897 messages
Statut : de la liberté‚
Posté(e)

Bonsoir , quepoca , tiens tu peu peux jeter un oeil , on sais jamais ;) sa peut-etres utile.

1

2

@ + Doug

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yolande Membre 6 878 messages
Forumeur alchimiste‚ 103ans
Posté(e)

Je suis tout à fait d'accord avec yop!, c'est un sujet très riche la manipulation à travers la pub entre notamment. Car il s'agit bien là de manipulation et même si l'on croit ne pas être touché, que l'on pense choisir nous même les articles que l'on veut; inconsciemment nous sommes tous manipulés.

Prenons un produit; les gâteaux par exemple et admettons qu'une personne qui n'en a jamais consommé , jamais mangé veuille en acheter; cette personne a seulement vu une pub pour les BN, où l'on voyait une famille composée de deux enfants et de deux parents super heureux en train de manger des BN et bien si cette même personne se retrouve dans le rayon des gâteaux instinctivement elle se dirigera vers cette marque qu'elle reconnaît. Et à mon avis ça va même plus loin, en voyant la marque des BN, elle fera un transfert, inconsciemment elle saura que c'est un bon produit puisque les gens qu'elle a vu dans la pub étaient heureux. Même si elle a oublié cette pub, elle n'aura pas oublié ce qu'elle a ressenti en la voyant, et je pense qu'elle achètera les BN plus qu'une autre marque.

Alors bien évidemment, la manipulation ne fonctionne pas de la même façon pour tout le monde, là c'est un exemple grossier mais ça joue forcément sur nous.

De même que dans les magasins tout est calculé pour que l'on consomme. Le plus rentable pour eux, ce sont les achats spontanés ceux qui, comme leur nom l'indique, ne sont pas prévus c'est pourquoi dans une grande surface; tous les produits de l'alimentation de base (eau, pain etc ) se trouveront au fond du magasin, pour que nous ayons le temps de voir défiler pas mal de rayon et de nous dire : "tiens si j'achetais ça ?"

Pareil les produits de marque sont toujours à hauteur des yeux, les produits à côté de la caisse, les bonbons et compagnie. Tout est calculé jusqu'à la musique qui passe dans les grandes surfaces, si l'on fait ses courses à une heure où il y a beaucoup de monde, pour que les gens aillent plus vite, la musique sera beaucoup plus "speed", plus fluide. On joue beaucoup sur les sens on le voit bien lorsqu'il s'agit des pubs que l'on écoute ou du moins que l'on entend elles sont très significatives, si c'est pour une biscotte par exemple on entendra le craquement; ce sont toutes les choses que l'on reconnaît, des choses de la vie quotidienne. C'est comme ça que ça marche, on se réfère à nos répères, à nos habitudes, à ce que l'on connaît car on sait que ça nous touchera plus.

Modifié par yolande

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant