La religion catholique

Pensez-vous qu'elle va pouvoir survivre un nouveau siecle?   48 membres ont voté

  1. 1. La religion catholique, dans un siecle:

    • Dans les 3 plus grandes religions du monde
      21
    • Plutot disparue remplacee par des petits mouvements chretiens fondamentalistes
      16
    • Disparue, comme la plupart des religions
      8
    • Autre, stp precisez
      3

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)

A votre avis, quel est l'avenir de la religion catholique?

Alors que la tendance est plus a detruire des eglises qu'a les construires, et qu'en meme temps, les religions chretiennes fondamentales et la religion musulmane semble avoir le vent en poupe, que pensez-vous du futur de cette religion?

Pourquoi les mouvements fondamentaux semblent avoir plus de succes?

Croyez-vous en la possibilite d'un "siecle des lumieres" debarasser des religions et de toutes formes de superstitions ou de croyances?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Je suis sceptique quant à la pérénnité de cette noble institution.

L'Eglise catholique, en tant qu'héritière de l'organisation de l'Empire romain, très centralisée avec un Pape impulsant chaque souffle et commandement devant fidélement être mis en oeuvre par les évêques et prêtes avant que d'être reçus docilement par les fidèles, semble en effet avoir plus que du plomb dans l'aile.

Non seulement le nombre de fidèles décroit mais, pire que tout pour elle, beaucoup de gens se définissant comme catholiques se moquent comme d'une guigne des prises de position pontificales. Je doute que beaucoup de couples hésitent à divorcer et à se remettre en ménage car craignant l'excommunication.

Aussi, l'Eglise n'est plus, à mon sens, depuis déjà plusieurs décennies, qu'une coquille vide pour l'immense majorité des "catholiques" qui, pour ceux qui pratiquent, observent certains rituels mais rituels qui n'ont plus de sens ou en tout cas pas celui de l'Eglise. Combien de ceux qui assistent à la messe pensent réellement qu'il y ait présence réelle lors de l'eucharistie ?

Reste l'apparat, la pompe mais cachant non pas un pouvoir occulte et surpuissant comme (par dérision ?) le décrivent beaucoup de romans policiers un peu ésotériques, mais une absence quasi totale d'imprégnation sur la Société.

La "Sainte Eglise catholique et apostolique romaine" est un peu comme la Monarchie britannique (ou celles de Scandinavie). Le lustre est resté mais les stucs ne font que cacher la déchéance. Des étoiles mortes qui continuent de briller. Ironie de l'Histoire lorsqu'on pense que cette même Eglise fut assez puissante pour laminer les paganismes millénaires de l'Antiquité.

Néanmoins, le christianisme, lui, demeurera sans doute encore longtemps. Mais son éclatement en myriades d'églises et de sectes, schéma déjà connu lors des premiers siècles de son existence, ne fera que s'accentuer. On peut faire confiance aux groupuscules pour cultiver la passion de la scission. ;)

L'Eglise pensée comme corps unique et quasi Empire universel, bref toute l'idéologie plus ou moins atténuée selon les siècles de théocratie pontificale, est morte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quepoca Membre 231 messages
Forumeur activiste‚ 36ans
Posté(e)

Autre :

Bof...

Cordialement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quepoca Membre 231 messages
Forumeur activiste‚ 36ans
Posté(e)
Aussi, l'Eglise n'est plus, à mon sens, depuis déjà plusieurs décennies, qu'une coquille vide pour l'immense majorité des "catholiques"

[...]

L'Eglise pensée comme corps unique et quasi Empire universel, bref toute l'idéologie plus ou moins atténuée selon les siècles de théocratie pontificale, est morte.

Sans déconner...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GMB Membre 3 867 messages
Gentil Mignon Bisounours‚ 40ans
Posté(e)

la religion catholique c' est dépassé, de nos jours c' est l' islam qu' est fashion. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)
Aussi, l'Eglise n'est plus, à mon sens, depuis déjà plusieurs décennies, qu'une coquille vide pour l'immense majorité des "catholiques"

[...]

L'Eglise pensée comme corps unique et quasi Empire universel, bref toute l'idéologie plus ou moins atténuée selon les siècles de théocratie pontificale, est morte.

Sans déconner...

J'ai sans doute l'air d'enfoncer des portes ouvertes et je m'en excuse. Mais d'un autre côté, que pense-t-on que soit l'Eglise non seulement historiquement mais idéologiquement ?

la religion catholique c' est dépassé, de nos jours c' est l' islam qu' est fashion. ;)

Euh... je ne sais pas si on peut parler de grande victoire idéologique de l'Islam dans les sociétés occidentales.

Modifié par Simplicius

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 635 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)

;) l'eglise manque de charisme , il lui faudrait des curés a poigne comme d'mon temps :o:o

jack21mt4.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quepoca Membre 231 messages
Forumeur activiste‚ 36ans
Posté(e)
Aussi, l'Eglise n'est plus, à mon sens, depuis déjà plusieurs décennies, qu'une coquille vide pour l'immense majorité des "catholiques"

[...]

L'Eglise pensée comme corps unique et quasi Empire universel, bref toute l'idéologie plus ou moins atténuée selon les siècles de théocratie pontificale, est morte.

Sans déconner...

Pour la seconde phrase sans doute, pour la première, ben ça m'a l'air d'être une bonne grosse affirmation reposant sans doute sur des statistiques dont les échantillons se limitent aux habitants de ton quartier ;) .

Modifié par quepoca

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 635 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)

;) une etude faite par le jounal La Croix , donnait comme resultat que seul 6% des Français ce disant catholiques , pouvais etre considérés comme tel ( c'est a dire accomplissant les actes religieux auquel sont tenu les catholiques ) et 10 % se rendant a la messe en dehors de ceremonies telles que Mariages ou enterrements :o

:o ça fait pas bezef de croyant surtout si on en deduit les momes qui eux y vont contrains et forcés :o

p000ta5.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quepoca Membre 231 messages
Forumeur activiste‚ 36ans
Posté(e)

La messe est dite.

Curieusement mes profs de statistiques m'ont appris qu'on pouvait faire dire tout et n'importe quoi aux chiffres.

Enfin je me donnerais bien la peine de lire cet article si tu me conduisait à ta source ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Voici un lien qui devrait te plaire !

http://www.la-croix.com/article/index.jsp?...&rubId=1098

La messe est dite.

Curieusement mes profs de statistiques m'ont appris qu'on pouvait faire dire tout et n'importe quoi aux chiffres.

En gros, tu demandes des stats mais quand elles ne vont pas dans ton sens, tu les récuses ! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Je suis sceptique quant à la pérénnité de cette noble institution.

Néanmoins, le christianisme, lui, demeurera sans doute encore longtemps. Mais son éclatement en myriades d'églises et de sectes, schéma déjà connu lors des premiers siècles de son existence, ne fera que s'accentuer. On peut faire confiance aux groupuscules pour cultiver la passion de la scission. ;)

L'Eglise pensée comme corps unique et quasi Empire universel, bref toute l'idéologie plus ou moins atténuée selon les siècles de théocratie pontificale, est morte.

Je suis tout a fait d'accord avec toi. L'Eglise catholique se meurt. Et je pense que les mesures tel que l'interdiction de la contraception est destinee a contrebalancer cette decadence.

Maintenant je suis quand meme curieux de savoir comment cette institution millenaire va se defendre avant de sombrer dans l'oublie. Je pense que la radicalisation du vatican ces dernieres annees soit non seulement une consequence de sa perte d'influence historique, mais aussi une reaction a la recente radicalisation de l'islam. Je ne crois pas un seul instant que le vatican va s'opposer a l'expension de l'Islam, mais bien plutot en profiter, parce que le pire ennemis du vatican, ce ne sont pas les autres religion, mais les mouvements seculier (laics, athee...). Donc, avant sa descente en enfer, le vatican a encore quelques surprises a nous reserver. L'exemple de la pologne, meme si officiellement est fortement opposee par la hierarchie catholique, va peut etre faire des emules...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quepoca Membre 231 messages
Forumeur activiste‚ 36ans
Posté(e)
Voici un lien qui devrait te plaire !

http://www.la-croix.com/article/index.jsp?...&rubId=1098

La messe est dite.

Curieusement mes profs de statistiques m'ont appris qu'on pouvait faire dire tout et n'importe quoi aux chiffres.

En gros, tu demandes des stats mais quand elles ne vont pas dans ton sens, tu les récuses ! :o

En gros je demandais des sources tout en soulignant que l'on peut effectivement faire dire tout et n'importe quoi aux chiffres grâce aux statistiques (n'importe quel statisticien te le dira), surtout que les questions posées aux sondés peuvent largement influencer les réponses. Si tu y vois là une marque de méfiance, tu n'as pas tort. En revanche, si tu crois que je nie l'existence et les résultats de cette enquête, tu vas un peu vite en besogne. D'où l'intérêt en fait de vérifier la source de vos dires et de les interpréter :o .

Maintenant regarde ;) , ce sondage révèle que 2/3 des français se déclarent catholiques mais seuls 5% sont "messalisants" c'est à dire qu'ils vont à la messe chaque dimanche, au point que les sociologues ont renoncé à le prendre en compte et considèrent comme « pratiquants » les catholiques déclarant aller au moins une fois par mois à la messe. Parmi les sondés, seuls 25% se considèrent pratiquants, et après il faut interpréter le résultat de la question "allez-vous régulièrement à la messe? " qui donne 7%, et j'insiste sur le fait que "Pour cette enquête, l'Ifop a choisi de laisser aux interviewés eux-mêmes le soin de se qualifier" qui en dit long sur le sérieux de l'enquête car en fait, on ne mesure pas ici combien de fois par semaine y vont tous ces sondés mais l'on mesure en fait quelque chose d'hyper subjectif : les catholiques se considèrent-ils être pratiquants et/ou qu'ils vont "régulièrement" à la messe ? Alors là, avec une telle liberté laissée au sondé, qui ne fait que donner une opinion non chiffrée... et en tirer la conclusion que seuls 5% des catholiques le sont vraiment *, bah ... pas la peine de vous faire un dessin, enfin j'ose l'espérer :D .

Dans un sens ils ont bien fait de rappeler les distinctions possibles entre "messalisant", "pratiquant régulier", "pratiquant occasionnel" et "non pratiquant" mais visiblement ça n'empêche pas certains de réduire les catholiques au nombre ridicule des "messalisants".

C'est absurde, c'est comme si je comparais cela à l'assiduité des étudiants en cours, manquer une messe n'est pas manquer un cours, et encore peut-on dire "manquer une messe"? il y a d'autres moyens pour se "nourrir spirituellement" et ils font bien de le préciser dans l'article, je cite : "d'autres comportements, attitudes et engagements comme la participation au denier de l'église, lecture de la presse catholique, groupes de prière, engagement dans une antenne du Secours catholique ou dans un rassemblement d'église (une manière de voir, au-delà des catégories habituelles, que les sondages n'ont pas encore mesurée)" :o .

Bon, ça c'est fait, ensuite qu'est ce qu'on lit dans cette étude? Denis Pelletier préfère parler de « distance », effectivement (et si vous voulez une source je peut vous citer Jean Baudrillard), à notre époque les technologies permettant de communiquer à distance ont des effets considérables sur nos comportements, "on voit bien que plus cette communication à distance prolifère, plus les gens sont distants les uns des autres, mais contrairement à ce que l'on croit, cette communication n'est pas une liaison mais plus de la déliaison par l'intermédiaire des objets, il n'y a donc plus, comme avant, le désir, les passions, et des tas d'autres choses comme ça. Le médium a pris la place du message, et l'objet a pris la place de la relation, ce qui est peut être une manière de neutraliser tous les conflits", et à mon sens il serait maladroit de ne pas prendre en compte ce facteur majeur qui modifie profondément nos rapports dans la société (et nous divise en quelque sorte) avant d'en tirer des conclusions hâtives quant aux motifs de l'évolution du catholicisme.

Voilà voilà, je pense avoir à peu près tout dit. Enfin je vous encourage à redoubler de prudence la prochaine fois que vous voudrez utiliser le résultat d'une enquête à bon escient.

Cordialement.

* : l'article ne le prétend pas, encore heureux

Modifié par quepoca

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Le catholicisme est une religion qui considère comme indépassable la médiation de l'Eglise entre Dieu et les hommes. Le Salut ne peut s'accomplir qu'à travers l'Eglise (donc ses prêtres), ses rites et ses dogmes.

Il n'existe donc pas de "catholicisme light" pouvant se dispenser de l'observance de ces mêmes dogmes et rites. Et une personne qui n'accomplit pas un devoir de base comme l'assistance au "saint sacrifice de la messe", la confession ou la communion ou pratique toutes les morts de pape est un catholique pour rire. Le catholcisme n'est pas le déisme qui s'accomode fort bien d'une distanciation vu qu'il n'a guère de clergé établi et de dogmes intangibles.

Aussi, bien plus que des statistiques sur la pratique de la messe, c'est le mode de vie occidental et en particulier français qui laisse conclure que l'influence de l'Eglise est quasiment morte.

Puisque tu m'accuses de me référer "à mon quartier" ( ;) ) tout en combattant le principe même de statistique (sur quoi donc te bases-tu, Baudrillard ou pas ?), peux-tu me dire quel est le nombre d'unions libres en France ? Quel est le taux de divorcés ? Celui des avortements ou tout simplement l'utilisation ce contraceptifs ? Bref tout comportement que condamne l'Eglise très officiellement et très régulièrement par la voix du Pape !

Toute personne qui se met ainsi en dehors des commandements de l'Eglise soit ne connait rien à ces mêmes commandements (mais comment peut-on se dire d'une religion et ne pas en connaitre les préceptes ?) soit décide délibérément de se mettre en marge et donc n'y croit pas.

Or l'Eglise a prévu une sanction contre ceux qui la bravent : l'excommunication ! Et celle ci peut prendre deux formes :

- ferendæ sententiæ : excommunication qui ne frappe pas le coupable tant qu'elle n'a pas été infligée par une décision judiciaire ou administrative .

- latæ sententiæ : excommunication encourue du fait même de la commission du délit .

Je te laisse donc le soin de pointer ceux qui peuvent encore se prétendre réellement catholiques sans faire preuve d'une hypocrisie et d'une duplicité bien curieuses et inutiles dans une Société largement déchristianisée.

Et mon propos était que si les lourdeurs et les carcans imposés par la "Sainte Eglise catholique et apostolique romaine" ne pouvaient qu'avoir de moins en moins de prégnance sur le réel, il n'en allait pas de même pour les différentes "sectes" protestantes ou tout simplement chrétiennes qui, par leur absence de réelle organisation hiérarchique, de dogmes fermement établis et par leur caractère protéiforme répondaient mieux au "spiritualisme new age", bien light, dans lequel le croyant aime à piocher qui fait florès dans certaines parties de la Société.

Pour moi, l'Eglise est morte. Mais si tu veux me dire qu'elle regroupe encore des kyrielles de régiments lui obéissant au doigt et à l'oeil et qui vont jusqu'à constituer un quart de notre population, ne t'en prive surtout pas ! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Khris Membre 1 627 messages
Ninouss's lover‚ 30ans
Posté(e)
Peux-tu me dire quel est le nombre d'unions libres en France ? Quel est le taux de divorcés ? Celui des avortements ou tout simplement l'utilisation ce contraceptifs ? Bref tout comportement que condamne l'Eglise très officiellement et très régulièrement par la voix du Pape !

L'erreur que tu fais, mais qui est compréhensible puisque tu ne vis pas au sein de l'Eglise, c'est de croire que parceque le Pape le condamne, l'ensemble du clergé le condamne.

Mieux, si certains prêtre sont en parfait accord avec les propos du Pape, cela ne les empêchent pas de parler des préservatifs, de la contraception et de l'avortement. Lorsqu'en France l'avortement n'était pas encore légal, le presbytère d'ajaccio accueillait des jeunes femmes pour les faire avorter dans ses murs. Mes sources? Ma grand-mére! ;) qui y a participé.

En Afrique, au Burundi, au Rwanda et en Afrique du Sud, de grande compagnes de sensabilisatio aux préservatifs sont menées par les pères catholique ou les religieuses.

Il n'y a que les gens extérieurs à l'Eglise qui pense que le monde catholique vit au souffle du Vatican. Car on peut avoir un idéal, et être pragmatique. Et ne me dit pas que c'est la preuve de laperte d'influence papale. Cela à marché de tout temps.

L'Eglise vous ne l'accusé que grace aux discours médiatique et édulcoré des médias, voir par le prisme de vos souvenirs de cathéchisme d'enfant. Mais l'Eglise est immense, planétaire et multiple.

Mais il est vrai que de ce côté, l'Eglise ne sait pas se défendre. Elle a plutot tendance à s'enfoncer, les Catholique en majorité ayant honte de l'être à nore époque en France. CE fesant, les réactionnaire eux se font plus visible.

Modifié par Khris

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Billythekid
Invité Billythekid Invités 0 message
Posté(e)

L'église catholique en France n'est pas encore morte, je pense. En effet je connais beaucoup de jeunes qui deviennent plus partiquants, et le mouvement catholique même si on le di en baisse n'est pas mort.

En effet cette baisse est a relativisée au plus haut point. Elle est principalement du a la mort des personnes agées qui étaient a l'époque très croyante. Les enfants de ces personnes, venant des baby boom et autre périodes post guerre, traversant les périodes de libérations des moeurs, la désilusion vis a vis du monde réel, ont "perdu" la fois et le nombre de croyant a réellement chutté. Cependant aujourd'hui le nombre de croyant chez la nouvelle génération a tendance a augmenter.

Ces jeunes sont pour la plupart a la recherche de repères, de tradition. Ils comprennent que leur héritage disparait, en particulier avec l'arrivé d'immigrés, et par réactions, ils recherchent leurs racines pour réafirmer leur identité.

De plus j'ai l'impression qu'aujourd'hui avoir une religion n'est pas aussi "ringard" qu'avant, toujours dans cette optique de retrouver des racines ext...

Je ferait un chapitre sur le catholisime hors de France un autre jour ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)
Peux-tu me dire quel est le nombre d'unions libres en France ? Quel est le taux de divorcés ? Celui des avortements ou tout simplement l'utilisation ce contraceptifs ? Bref tout comportement que condamne l'Eglise très officiellement et très régulièrement par la voix du Pape !

L'erreur que tu fais, mais qui est compréhensible puisque tu ne vis pas au sein de l'Eglise, c'est de croire que parceque le Pape le condamne, l'ensemble du clergé le condamne.

Mieux, si certains prêtre sont en parfait accord avec les propos du Pape, cela ne les empêchent pas de parler des préservatifs, de la contraception et de l'avortement. Lorsqu'en France l'avortement n'était pas encore légal, le presbytère d'ajaccio accueillait des jeunes femmes pour les faire avorter dans ses murs. Mes sources? Ma grand-mére! ;) qui y a participé.

En Afrique, au Burundi, au Rwanda et en Afrique du Sud, de grande compagnes de sensabilisatio aux préservatifs sont menées par les pères catholique ou les religieuses.

Il n'y a que les gens extérieurs à l'Eglise qui pense que le monde catholique vit au souffle du Vatican. Car on peut avoir un idéal, et être pragmatique. Et ne me dit pas que c'est la preuve de laperte d'influence papale. Cela à marché de tout temps.

L'Eglise vous ne l'accusé que grace aux discours médiatique et édulcoré des médias, voir par le prisme de vos souvenirs de cathéchisme d'enfant. Mais l'Eglise est immense, planétaire et multiple.

Mais il est vrai que de ce côté, l'Eglise ne sait pas se défendre. Elle a plutot tendance à s'enfoncer, les Catholique en majorité ayant honte de l'être à nore époque en France. CE fesant, les réactionnaire eux se font plus visible.

Sauf que le catholicisme se définit par la reconnaissance de la primauté pontificale qui se double de surcroit d'une infaillibilité désormais érigée en dogme.

Les mouvances qui contestent les dogmes reconnus par la "Sainte Eglise catholique et apostolique romaine" méconnaissent le sens même du terme catholique qui désigne l'universalité de l'Eglise de Jésus Christ aussi bien que l'unité organique de la foi. Les "déviances" (par rapport aux dogmes) que tu énonces ne sont que de vulgaires hérésies contre lesquelles la hiérarchie catholique a toujours eu à combattre, il est vrai !

Et je te rappelle qu'il existe un organe au sein de l'Eglise chargé de veiller scrupuleusement à combattre justement toute hérésie : la Congrégation pour la doctrine de la Foi. Jean-Paul II dans le paragraphe 48 de la constitution apostolique Pastor bonus a précisé son rôle : « la tâche propre de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi est de promouvoir et de protéger la doctrine et les m¿urs conformes à la foi dans tout le monde catholique : tout ce qui, de quelque manière, concerne ce domaine relève donc de sa compétence ».

Modifié par Simplicius

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 534 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

sauf que depuis la naissance du protestantisme, chaque états dont la france de louis 13 ont voulu une religion qui obéit à son roi et non au pape . Depuis le vatican ne définit qu'une ligne de conduite générale mais n'a plus d'emprise sur les moeurs des gens et sur la poltique religieuse d'un pays .

Les évêques ne sont désignés qu'avec l'accord des hautes autorités nationales .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)
sauf que depuis la naissance du protestantisme, chaque états dont la france de louis 13 ont voulu une religion qui obéit à son roi et non au pape . Depuis le vatican ne définit qu'une ligne de conduite générale mais n'a plus d'emprise sur les moeurs des gens et sur la poltique religieuse d'un pays .

Les évêques ne sont désignés qu'avec l'accord des hautes autorités nationales .

La querelle des investitures et la lutte du sacerdoce et de l'Empire sont antérieures à la naissance du protestantisme.

Quant au gallicanisme dont tu parles, il se heurte de plein fouet à la notion de primauté pontificale et n'a connu, en France, qu'une application des plus limitées, nos rois se faisant relativement peu théologiens sauf pour les questions de pure politique.

Et si le gallicanisme avait été flamboyant et entier, nul doute qu'il aurait eu à rompre avec la papauté, à l'instar de l'anglicanisme.

On en revient à ce que je disais au début : l'Eglise conçue sur le schéma de l'Empire romain est morte ou au moins moribonde. La tendance est à la contestation virulente des dogmes et à l'émiettement. Ce n'est plus du catholicisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Je suis presque d'accord avec vous, Simplicius, mais si le catholicisme meurt effectivement peu à peu en France, il me paraît encore très virulent dans le reste du monde. Je ne crois pas que l'influence du Vatican soit moribonde dans les autres continents.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant