Un violeur récidiviste arrêté à Paris

Phob Animateur 45 539 messages
Newser‚
Posté(e)
france.jpg

Un violeur récidiviste arrêté à Paris


Dimanche 25 septembre - 08:12

Un homme de 38 ans, sorti de prison en mai après avoir purgé dix ans pour viols, a été mis en examen...





Un homme de 38 ans, sorti de prison en mai après avoir purgé dix ans pour viols, a été mis en examen samedi à Paris pour trois nouveaux viols et écroué.






[ Lire la suite de l'Article.. ]



Source: TF1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Logales Membre 2 601 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

La prison ne l'a pas calmé, il aurait fallu tenter autre chose ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vanouille Membre 2 283 messages
Fripouille a la bourre‚ 38ans
Posté(e)

Oui, mais combien va t'il falloir encore de recidives avt que soit tenté autre chose ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
impaire Membre 167 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
Oui, mais combien va t'il falloir encore de recidives avt que soit tenté autre chose ??

ils tentent... mais tous les profils récidivistes repasseront par la rue:

Il avait été libéré en 2002 par le jeu des remises de peine. Il ne faisait l'objet d'aucun suivi médico-judiciaire. Cette mesure, non rétroactive, s'applique pour les personnes condamnées après 1998.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vanouille Membre 2 283 messages
Fripouille a la bourre‚ 38ans
Posté(e)
ils tentent... mais tous les profils récidivistes repasseront par la rue:

Il avait été libéré en 2002 par le jeu des remises de peine. Il ne faisait l'objet d'aucun suivi médico-judiciaire. Cette mesure, non rétroactive, s'applique pour les personnes condamnées après 1998.

elle devrait l'etre parce que combien de personnes passées a la trape par cette mesure vont encore resortir ?? Un paquet a mon avis ;) donc pour ceux la, y a plus qu'a esperer que leur peine leur aura suffit ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
impaire Membre 167 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Un GPS pour suivre la vie sexuelle des pandas géants ( Reuters, mardi 27 septembre 2005, 10h42)

PEKIN (Reuters) - Les scientifiques chinois vont suivre les ébats amoureux des pandas géants par satellite, annonce l'agence Chine nouvelle.

Délits sexuels: Pascal Clément veut rendre le bracelet électronique rétroactif ( AFP)

Bracelets électroniques rétroactifs: Clément demande à l'opposition de ne pas saisir le Conseil constitutionnel ( AP, mardi 27 septembre 2005, 10h57)

"600 à 800" récidivistes sexuels potentiels selon le ministre de la Justice ( AFP)

M. Clément a toutefois admis qu'il y avait "un risque" de censure mais qu'il était prêt à le prendre, compte tenu du nombre potentiel de récidivistes sexuels. "Ce risque, je l'encours volontiers parce que quand vous avez 55.000 détenus (...), que vous avez grosso modo 40% de ces détenus qui sont en prison pour délits ou crimes sexuels, même si la statistique est de l'ordre de 2-2,5% de récidivistes potentiels, vous vous apercevez que c'est 6 à 800 détenus qui, une fois dehors, pourraient commettre un nouveau crime sexuel", a affirmé le ministre de la Justice.

Modifié par impaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
impaire Membre 167 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

préparez la vaseline!

Bracelet électronique: le ministre de la Justice sous le feu des critiques

PARIS (AFP) - Le ministre de la justice Pascal Clément s'est attiré mardi les condamnations de la gauche, de magistrats, et un rappel à l'ordre du Conseil constitutionnel à propos des bracelets électroniques reliés aux commissariats qu'il veut imposer rétroactivement aux criminels sexuels.

"Choquant", "détestable", "irresponsable": les propos du Garde des Sceaux ont provoqué un tir de barrage d'élus de gauche, comme de syndicats de magistrats.

...

"De tels propos bafouent les principes d'un Etat de droit, respectueux de la Constitution, de la Convention européenne des droits de l'Homme et du principe fondamental de la non-rétroactivité des lois pénales", critique l'USM.

Le Syndicat de la magistrature appelle "le président de la République et les parlementaires à saisir le Conseil constitutionnel afin que les principes fondamentaux soient respectés et rappelés à un ministre indigne de la République".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vanouille Membre 2 283 messages
Fripouille a la bourre‚ 38ans
Posté(e)

C'est vrai quand mm rooo c'est pauvres messieurs ont des droits....:)

Faudra expliquer ca aux pauvres femmes qui se feront violer par ces recidivistes, qui elles a priori n'ont pas le droit d'etre protegées de mecs pareil !! ;)

vous vous apercevez que c'est 6 à 800 détenus qui, une fois dehors, pourraient commettre un nouveau crime sexuel", a affirmé le ministre de la Justice.

Je doute que le recidiviste ne s'attaque qu'a une seule femme donc y a plus qu'a esperer que ce soit 6 recidivistes et pas 800. Meme en en prenant la moitié (donc 400) et que chacun recidive au moins sur 2 filles avt de se faire attraper, ca fera que 800 vie de femmes gachées !! Franchement c'est quoi hein .....

Pffff ca me deboite ca. C'est a se demander si c'est pas ce qu'on attend pour reagir

10438nl.gif C'est ecoeurant !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
impaire Membre 167 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

le scandale ce n'est pas tant les quelques filles, femmes, garçons et vies que ca va coûter pour boucler les récidivistes. 800? 1000? un peu moins chaque années après que les nouvelles mesures seront applicables à tous?

ils connaissent les chiffres depuis longtemps et ils n'ont rien fait. peut être que la technologie ou nos moeurs ne s'y pretaient pas.

ca affecte également tout l'entourage, les ascendants et les descendants des victimes. ca en fait du monde.

à côté de quoi Sarko nous refait son flanc repression/pression alors qu'il est possible que les moyens de prévention ne soient aps en place... sujet à approfondir:

Crimes sexuels: Sarkozy et Clément veulent mettre la pression sur les récidivistes

Quant au sort des délinquants sexuels, "la vrai question c'est le suivi médical qui doit être mis en place dans l'institution pénitentiaire et qui ne l'est pas", a-t-il avancé. AP

nous feraient ils tout un flanc pour masquer certains manquements?

un rapport de 1995... ca a pu changer car il y a plus de détenus, nos textes (attentat à la pudeur devenu exhibition sexuelle, ...) et leur application ont changé (on entend plus souvent parler d'inceste, c'était un sujet tabou). il faudrait fouiner pour approfondir le sujet, surtout les chiffres et les pourcentages:

- Les victimes sont de sexe féminin (86,3 %) contre 13,7 % de sexe masculin

- Le viol constitue la moitié des infractions, avec une progression constante de 1988 à 1992, soit 50,22 % ; l'inceste représente 18,14 %, les attentats à la pudeur 31,64 %

- L'inceste qui n'appartient pas à la terminologie judiciaire se décompose en viols pour 25,4 % des cas et en attentats à la pudeur pour 74,6 %.

- Concernant la "récidive", sur la totalité du groupe suivi, 88,9 % des personnes incarcérées sont primaires et 11,1 % récidivistes:

1) attentat à la pudeur : 20,4 % de récidivistes et 79,6% de primaires

2) viol : 8% de récidivistes et 92% de primaires

3) inceste : 3,7% de récidivistes et 96,3% de primaires.

- Le jugement lui-même, avec ses règles, son rituel, son décorum, en même temps qu'il détermine la juste mesure de l'acte, réintègre l'auteur dans son histoire et dans l'environnement social. Il est vrai, a contrario, que bien des sujets se sentent dépassés et ne se reconnaissent pas dans ce qui se dit d'eux.

- Après le jugement, (qui contribue par conséquent à réduire le déni), tout semble fait pour réorganiser le déni : le soulagement, propre à rejeter la faute jugée dans le passé, le sentiment de payer une dette par la sanction et ainsi d'effacer l'acte, l'absence de relance de la réflexion psychologique qui en est responsable.

- Mais l'on ne peut prétendre approcher cette pathologie et tenter de la traiter sans, corrélativement, engager des moyens humains suffisants et spécialisés.

http://psydoc-fr.broca.inserm.fr/conf&rm/c...portBalier.html

il s'agirait bien du rapport (de 1995) enployé pour la loi votée en 1998 et d'ailleurs réemployé parmis les documents de travail pour la conférence qui s'est tenue fin 2001:

http://psydoc-fr.broca.inserm.fr/conf&rm/c...umentation.html

ca ne veut pas dire qu'il n'y a pas eu d'autres rapports depuis et qu'il n'y a pas eu de travaux entrepris. ca ne veut pas dire non plus qu'ils ont eu les moyens de leurs ambitions.

nous sommes en 2005. Partie d'un avis rendu fin 2003:

1 ¿ La Commission Nationale Consultative des Droits de l'Homme (CNCDH) se félicite de la volonté que manifestent à la fois le Gouvernement et le Parlement d'assurer un meilleur suivi dans la durée des auteurs d'infractions sexuelles, en vue de lutter plus efficacement contre celles-ci.

Elle soutient toutes les mesures qui permettront de combattre la récidive des auteurs de ces infractions et ainsi de protéger les victimes potentielles.

Elle estime toutefois que les textes législatifs et administratifs existants en la matière, notamment la loi du 17 juin 1998, fournissent déjà une base satisfaisante à maints égards. L'effort devrait porter sur l'attribution des moyens nécessaires pour que ces textes soient effectivement appliqués plutôt que sur l'adoption de nouveaux textes.

2 ¿ La CNCDH regrette que la seule réponse nouvelle apportée dans ce texte pour identifier les auteurs d'infractions sexuelles soit la création d'un autre fichier nominatif.

http://perso.wanadoo.fr/felina/doc/fich/de...s_sex.htm#cncdh

Modifié par impaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
impaire Membre 167 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

extraits d'un article du Monde de mai 2005:

Depuis 2004, il existe un nouveau fichage concernant seulement les auteurs d'infractions sexuelles, celles-ci constituant une catégorie fourre-tout où se retrouvent les viols les plus graves et l'exhibition sexuelle la plus bénigne, mais dont est exclu ­ pour quelle raison ? ­ le harcèlement sexuel.

Depuis 1998, la peine de suivi sociojudiciaire ne peut être prononcée que pour les auteurs d'infractions sexuelles, alors qu'elle pourrait intéresser d'autres infractions. Depuis une loi de 1994, eux seuls sont obligatoirement soumis à une expertise psychiatrique avant tout aménagement de leur peine. Pourquoi toutes ces dérogations ou exceptions ?

Les auteurs d'infractions sexuelles ne sont absolument pas ceux qui récidivent le plus. Des études sérieuses ont montré que le taux de réitération des crimes sexuels était faible (environ 2 % des condamnés), le taux de récidive des délits sexuels (14 %) étant bien moindre qu'en matière de violences volontaires (33 %). Pour ce type d'infractions, la France est le pays le plus répressif du continent européen, tant du point de vue de la durée moyenne d'incarcération que du taux de détenus condamnés, plus de la moitié des crimes jugés par les cours d'assises étant des affaires de viol.

Il existe aujourd'hui, même si ce n'est pas facile à entendre, un traitement pénal démesuré des infractions sexuelles. Souvent, les règles élémentaires de présomption d'innocence et d'examen des preuves ne sont pas respectées, on l'a vu au procès d'Outreau. Il y a une espèce d'assourdissement de la justice pénale face à la clameur publique, l'hyper-répression de cette criminalité étant une des facettes de ce que Denis Salas nomme le "populisme pénal" -Le Monde du mardi 3 mai-.

De profondes mutations traversent nos institutions, l'Etat, l'école, la famille, et provoquent ce que le philosophe Ruwen Ogien nomme une "panique morale" . Face à cette irrépressible inquiétude de la société, la justice pénale se trouve bien démunie pour répondre aux attentes d'une opinion qui peine à comprendre que le droit ne peut être confondu avec la morale, que le récit et la temporalité judiciaires ne sont ni ceux des médias ni ceux des politiques.

Il n'est pas besoin de lois nouvelles pour réprimer efficacement les infractions sexuelles mais de moyens humains, en personnel et en formation, et du temps, pour appliquer correctement les nouvelles normes.

Modifié par impaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
impaire Membre 167 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

bref, ils ne font rien d'autre que préparer activement 2007 avec beaucoup d'esbrouffe et pas un rond (on devrait d'ailleurs se demander où ils sont passés).

d'un document estampillé CNRS/ministere de la justice/...

http://laurent.mucchielli.free.fr/Docs/QP%20viols%

Alors que de 1990 à 2000, les viols collectifs n'avaient occasionné qu'un volume de 1 à 7 titres (pour une moyenne de 4 par an), en 2001 l'expression "viols collectifs" ainsi que celle, nouvelle, de "tournantes", apparaissent au total à 50 reprises.

Le phénomène recule en 2002 avec 32 occurrences, puis seulement 23 en 2003, et il disparaît quasiment en 2004. L'analyse du contenu des articles de presse fait ressortir une version dominante présentant ce phénomène comme largement nouveau, en pleine expansion et propre à un lieu et une population donnés : les "jeunes de cités", c'est-à-dire les jeunes "issus de l'immigration". Cette vision s'inscrit en effet dans le cadre plus large du débat sur l'"insécurité" et "les banlieues", amplifié encore par le thème des violences faites aux femmes et par la peur de l'Islam. Cette médiatisation s'inscrit par ailleurs dans le contexte des campagnes électorales de 2001 et 2002, centrées sur le thème de "l'insécurité". é bien des égards, l'on a assisté à un phénomène de "panique morale".20collectifs.pdf

la "panique morale" est définie ici et assez sévèrement:

http://www.cndp.fr/magphilo/philo12/panique.htm

La panique morale consiste par conséquent en une incohérence : juger moralement le bien personnel alors qu'on a accepté les principes de l'éthique minimale. Ogien distingue quatre types d'incohérence :

¿ le refus d'aller jusqu'au bout de nos raisonnements moraux ;

¿ la tendance à toujours envisager le pire ;

¿ le refus de payer le coût intellectuel de notre engagement envers certains droits ;

¿ la tendance à ne pas tenir compte du point de vue des personnes dont on prétend défendre le bien-être.

le net est un outil formidable et on peut même lier et recouper avec cette campagne de pub censurée parce qu'elle mettait en scène des gays ;)

en effet, un autre motif au refus de la campagne pourrait aussi être de stygmatiser les populations alors qu'il y a eu des campagnes récentes au sujet du SIDA et il est réputé que le SIDA est un mal de gay, de déviant, que nous ne sommes pas et auxquels nous ne souhaiterions jamais nous identifier, n'est ce pas? ajoutons à cela que le clergé veut exclure les homosexuels pour répondre suite aux scandales de pédophilie... quel rapport sinon à nouveau une volonté de nuire à la communauté gay?

voilà ce qu'on peut découvrir sur le net, au sujet de la "panique morale", du SIDA, des gays qui en plus de cela sont aussi des drogués:

Heureusement Walt Odets, psychologue auteur d'un livre génial publié il y a 10 ans dont on a parlé seulement cette année en France, propose une vision moins déprimante et plus constructive : Nous sommes dans une chasse aux sorcières. Il serait plus efficient d'essayer d'identifier les causes qui sous-tendent les abus de drogue et les comportements auto-destructeurs. Il est difficile de vivre dans une société qui rejette les relations homosexuelles et qui condamne les gays ayant des relations hors du couple. Pour lui, les gays prennent du crystal comme moyen anti-dépresseur.

On tourne un peu en rond dans cet article du Times, mais on sent bien la tendance. Le journaliste insiste : même si l'alarme lancée sur la nouvelle souche s'avère être fausse, beaucoup d'experts du sida disent que ce n'est qu'une question de temps avant qu'un supervirus émerge. Il faut donc crier au loup, il finira bien par arriver... En guise d'experts entrent alors en scène Gabriel Rotello et Larry Kramer.

http://www.thewarning.info/article.php3?id_article=81

ceci pourrait aussi être une conclusion à ces différents cas tel que les viols avec des chiffres qui me paraissent bidon ou cette campagne de pub censurée (qui porte un préjudice à la communauté gay et la stygmatise à nouveau):

Selon Massimo Introvigne, directeur du Centre d'études des nouvelles religions de Turin, on assisterait, à propos des minorités religieuses, à une sorte de "panique morale" fondée sur des amplifications médiatiques, des statistiques fantaisistes, des amalgames ravageurs. Devant l'absence de définitions incontestables, les chercheurs dénoncent comme arbitraire la distinction entre la "religion" - qui serait un espace de libre volonté - et la "secte" (notion très floue à laquelle les Anglo-Saxons préfèrent le mot cult) qui serait un espace d'oppression. Ou l'abus d'expressions aussi imprécises que "lavage du cerveau" ou "manipulation mentale". Ou la limitation des investigations sur les sectes aux seuls ex-adeptes et victimes.

Les rapports de police récemment publiés en Italie, Suisse, Allemagne, de même que le rapport Berger au Parlement européen, ne sont pas tombés dans la facilité qui consiste à produire des listes, au prétexte qu'il vaut mieux prendre le risque de sanctionner des groupes inoffensifs que de laisser filer des mouvements aussi pervers que l'Ordre du temple solaire. L'équité exige, en effet, de ne plus mettre dans le même sac des groupes que tout oppose et de préférer, comme l'a fait la Suisse avec la Scientologie, des examens au cas par cas et aux sources diversifiées.

Henri Tincq Source: Le Monde du 17-09-98

800 récidivistes et 55000 types en taule dont plus de la moitié pour des agressiosn sexuelles (à partir de l'exhibition et jusqu'au multirécisiviste).

100000 momes dans la rue

270000 momes suivis par l'ASE

450000 momes suivis par les institutions judiciaires

1300000 RMIstes

combien de chomeurs déjà?

et quel est le problème de fond?

car tout cela aussi ruine la santé de ceux qui sont concernés.

Modifié par impaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mollebille Membre 3 572 messages
Power Bichette !‚ 36ans
Posté(e)

pitaing mais moi je suis pas du tout d'accord avec cette histoire de bracelets pour les récidivistes... à partir du moment ou le gars à récidivé il reste ne tôle, bordel de diou ;)

non mais franchement, d'où il peut sortir... il peut faire ça longtemps, viol/prison/viol/prison...

pitaing et la castration chimique ??? ça combiné avec le bracelet pour le retrouver quan dil pointe pas, ok...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
impaire Membre 167 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

la récidive est généralement punie plus sévèrement.

le feuilleton continue:

Récidive: Pascal Clément n'a "aucun doute constitutionnel"

"C'est une mesure de sûreté pour la protéger la société", a-t-il assuré, avant de déplorer un débat "typiquement français: on préfère se disputer sur le droit plutôt que de voir ce qui est possible dans l'intérêt de la sécurité publique et des femmes". AP

Selon le titre de la dépèche on pourrait croire que M Clément récidive or il ne fait qu'essayer d'imposer une politique de prévention plutôt que de répression. S'il y a astreinte de se faire soigner pour que le bracelet soit retiré...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité linasgilles
Invité linasgilles Invités 0 message
Posté(e)

voila encore un sujet que je n'ai plus envie de lire avec les posts de 3 pages

de m IMPAIRE

je suis pour la castration chimique ou par opération

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
impaire Membre 167 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
voila encore un sujet que je n'ai plus envie de lire avec les posts de 3 pages

de m IMPAIRE

je suis pour la castration chimique ou par opération

alors je vais te faire un résumé.

il faut faire la corrélation entre flambée dans les médias, et passages de législations, ainsi que la potentielle influence de lobbys ou encore de situations politiques. il faut aussi s'intéresser à la réalité des faits et à leurs chiffres. le tout est très bien décrit dans des revues de droit, par des experts tels qu'avocats, magistrats, criminologues, sociologues, ...

nos politiques (Clement et Sarko) aurait pu enfiler les bracelets et faire gober tous les cachets à n'importe quel individu, qu'il soit condamné ou non et ce en toute légalité et le parfait respect de la constitution.

au lieu de cela, ils ont effrayé les femmes et suscité des réactions extrémistes telles que "castration".

ils vont maintenant tranquillement faire passer de nouveaux textes (prévu pour octobre de cette année) et les décrets d'applications passeront un peu avant 2007, les présidentielles évidemment.

nous allons applaudir, voter pour eux alors que les rapports employés pour cette loi appliquée à partir de 2007 sont datés de 1995... soit potentiellement parfaitement à côté de la plaque car la donne pourrait avoir changée!

bref, les détails qui renvoient vers de nombreuses références, rapports et colloques sont plus hauts. difficile de faire en moins de 3 posts (qu'il est aisé de survoler ou d'ignorer).

tu auras l'air fin quand tu auras été privé de tes moyens au titre du principe de précaution et malgré que tu clames ton innocence. car il est arrivé à beaucoup de pères d'avoir été accusé de manière calomnieuse d'attouchements sexuels par des mères qui souhaitaient divorcer pour faute...

P.S.: j'ai deux filles, une femme ainsi qu'une soeur et je comprend très bien la réaction de Vanouille; je pense qu'elles sont en droit d'attendre plus d'égards de la part d'un gouvernement.

Modifié par impaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vanouille Membre 2 283 messages
Fripouille a la bourre‚ 38ans
Posté(e)
tu auras l'air fin quand tu auras été privé de tes moyens au titre du principe de précaution et malgré que tu clames ton innocence. car il est arrivé à beaucoup de pères d'avoir été accusé de manière calomnieuse d'attouchements sexuels par des mères qui souhaitaient divorcer pour faute...

C'est vrai que j'avais pas pensé a ceux la :D

et c'est vrai aussi que cette solution serait injuste envers eux, surtout qu'ils viennent deja de tirer une peine non justifié qui leur a gaché la vie.

Mm si je pense qu'ils doivent etre une minotité, ils sont quand mm la et c'est vrai qu'il faut aussi y penser.

De ce coté la maintenant quand mm je pense qu'on a fait de reels progres ce qui est une bonne chose. Mais comme ca concerne ceux qui ne beneficiaient pas de cette avancée, comment faire ??

P.S.: j'ai deux filles, une femme ainsi qu'une soeur et je comprend très bien la réaction de Vanouille; je pense qu'elles sont en droit d'attendre plus d'égards de la part d'un gouvernement.

Il devrait (peut etre est t'il deja fait je ne sais pas) y a voir un examen medical (psycho) de sortie et au moindre doute alors, utilisation du bracelet ... ??

Ca pourrait deja faire un 1er tri, mais ca ne concernerait pas tt les recidivistes :bo: donc tjs mm pb ;)

Pas simple tt ca :)

Modifié par vanouille

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
impaire Membre 167 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

> C'est vrai que j'avais pas pensé a ceux la

et plein d'autres choses auxquelles personne ne pense. il y en a plein les rapports...

> tirer une peine non justifié qui leur a gaché la vie.

> quand mm je pense qu'on a fait de reels progres

Outreau. les progrès sont pour fin 2006 à début 2007. ils ont été annoncés ce 8 septembre ;)

> ceux qui ne beneficiaient pas de cette avancée, comment faire ??

on peut critiquer longuement. qui dira comment faire aura probablement un prix nobel de la paix. voir parmis eux s'il n'y en a pas un qui aurait une solution?

> un examen medical (psycho) de sortie et au moindre doute

> alors, utilisation du bracelet ... ??

c'est trop tard au moment de la sortie. une évaluation psy se fait sur plusieurs semaines avec des entretiens espacés et plusieurs experts pour recouper les résultats et rendre une synthèse. la nature humaine est ensuite ainsi faite que ces résultats là ne sont pas non plus garantis à 100% mais les risques seraient réduits.

l'examen à l'entrée serait pas mal s'il était ensuite suivi d'une thérapie. mais il faut des moyens humains et financiers pour cela et ils n'existent pas.

il ne reste donc pour le moment que des solutions que je qualifierais de passives qui sont celles des cachets et du bracelet. faut pas qu'ils oublient de les gober et ils ne faudrait pas qu'ils récidivent malgré le bracelet.

il y aura ceux qui se tiendront tranquilles jusqu'à ce qu'on leurs retire le bracelet. il y aura aussi ceux qui récidiveront car le bracelet n'est finalement qu'un outil de tracage des déplacements du récidiviste présumé.

en gros, ils font des flans en prévision de 2007, nous serons heureux même si nous ne serons pas plus affectés car les chiffres sont tout de même relativement bas: 600 à 800 potentiellement récidivistes pour près de 30000000 femmes.

600 à 800 c'est très gènant mais c'est peanuts par rapport aux 5000 morts sur la route de 2004 ou aux 10500 suicides de l'année 2001. le récent rejet de la campagne de pub homo pourrait engendrer plus de suicides au cours des énnées à venir que les nouvelles mesures Clements/Sarko n'éviteront de récidives...

Modifié par impaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vanouille Membre 2 283 messages
Fripouille a la bourre‚ 38ans
Posté(e)
>

600 à 800 c'est très gènant mais c'est peanuts par rapport aux 5000 morts sur la route de 2004 ou aux 10500 suicides de l'année 2001. le récent rejet de la campagne de pub homo pourrait engendrer plus de suicides au cours des énnées à venir que les nouvelles mesures Clements/Sarko n'éviteront de récidives...

C'est sure que c'est pas gd chose mais je crois que si un jour (je touche du bois) je devais passer ds les mains d'un de ces 600 a 800 faudrais pas qu'on vienne me sortir un truc pareil ;)

Ce n'est pas parce que c'est moins elevé qu'il ne faut rien faire.

Dsl mais cette phrase m'a heuu piouff.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
impaire Membre 167 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
Ce n'est pas parce que c'est moins elevé qu'il ne faut rien faire.

Dsl mais cette phrase m'a heuu piouff.

je suis encore d'accord. j'ai juste tenté de faire parler les chiffres d'une autre manière, peut-être plus rassurante:

je pense que nous avons 10 fois plus de chances de mourir dans l'année sur la route - et c'est rare, "ca n'arrive qu'aux autres"... et nous devons avoir plus de 20 fois plus de chances de nous suicider dans notre vie.

par ailleurs, on nous cache aussi plein d'autres chiffres.

ces dernières années il n'y a pas eu plus de 3 à 4 procès pour "tournantes".

combien passent à l'acte chaque année sachant qu'ils sont 22000 à purger pour de la simple exhibition à du viol et à de la récidive pour viol? 1000 à 1500 par an?

ces 600 à 800 récidivistes ne sont pas libérables au cours de la même année mais potentiellement sur les 20 prochaines années ce qui n'en ferait plus que 40 par an et plus de 100 fois plus de chances de mourir sur la route dans l'année - et c'est rare, "ca n'arrive qu'aux autres"...

Modifié par impaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vanouille Membre 2 283 messages
Fripouille a la bourre‚ 38ans
Posté(e)
je suis encore d'accord. j'ai juste tenté de faire parler les chiffres d'une autre manière, peut-être plus rassurante:

c'est sure que oui c'est plus rassurant que le reste

Mais a coté de ca, je ne pense pas qu'on puisse comparer un suicide d'un viol.

Le suicide est sur devastateur et qu'il faut pouvoir en eliminer les cause pour le faire diminuer ce qui n'est pas chose facile, mais ca reste un geste "volontaire"

Alors que le viol je le comparerais plutot a un "meutre" car il tue une partie de la victime (moralement).

Un suicide reste un "choix" au depart, pas le viol

Modifié par vanouille

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant