La mort des abeilles

Mystic Membre 427 messages
Forumeur survitaminé‚ 40ans
Posté(e)

La mort des abeilles met la planète en danger :o

Les abeilles s'éteignent par milliards depuis quelques mois. Leur disparition pourrait sonner le glas de l'espèce humaine.

C'est une incroyable épidémie, d'une violence et d'une ampleur faramineuse, qui est en train de se propager de ruche en ruche sur la planète. Partie d'un élevage de Floride l'automne dernier, elle a d'abord gagné la plupart des Etats américains, puis le Canada et l'Europe jusqu'à contaminer Taiwan en avril dernier. Partout, le même scénario se répète : par milliards, les abeilles quittent les ruches pour ne plus y revenir. Aucun cadavre à proximité. Aucun prédateur visible, pas plus que de squatter pourtant prompt à occuper les habitats abandonnés.

En quelques mois, entre 60 % et 90 % des abeilles se sont ainsi volatilisées aux Etats-Unis où les dernières estimations chiffrent à 1,5 million (sur 2,4 millions de ruches au total) le nombre de colonies qui ont disparu dans 27 Etats. Au Québec, 40 % des ruches sont portées manquantes.

En Allemagne, selon l'association nationale des apiculteurs, le quart des colonies a été décimé avec des pertes jusqu'à 80 % dans certains élevages. Même chose en Suisse, en Italie, au Portugal, en Grèce, en Autriche, en Pologne, en Angleterre où le syndrome a été baptisé << phénomène <> >>, du nom du navire dont l'équipage s'est volatilisé en 1872. En France, où les apiculteurs ont connu de lourdes pertes depuis 1995 (entre 300.000 et 400.000 abeilles chaque année) jusqu'à l'interdiction du pesticide incriminé, le Gaucho, sur les champs de maïs et de tournesol, l'épidémie a également repris de plus belle, avec des pertes allant de 15 % à 95 % selon les cheptels.

<< Syndrome d'effondrement >>

Légitimement inquiets, les scientifiques ont trouvé un nom à la mesure de ces désertions massives : le << syndrome d'effondrement >> - ou << colony collapse disorder >>. Ils ont de quoi être préoccupés : 80 % des espèces végétales ont besoin des abeilles pour être fécondées. Sans elles, ni pollinisation, et pratiquement ni fruits, ni légumes. << Trois quart des cultures qui nourrissent l'humanité en dépendent >>, résume Bernard Vaissière, spécialiste des pollinisateurs à l'Inra (Institut national de recherche agronomique). Arrivée sur Terre 60 millions d'année avant l'homme, Apis mellifera (l'abeille à miel) est aussi indispensable à son économie qu'à sa survie. Aux Etats-Unis, où 90 plantes alimentaires sont pollinisées par les butineuses, les récoltes qui en dépendent sont évaluées à 14 milliards de dollars.

Faut-il incriminer les pesticides ? Un nouveau microbe ? La multiplication des émissions électromagnétiques perturbant les nanoparticules de magnétite présentes dans l'abdomen des abeilles ? << Plutôt une combinaison de tous ces agents >>, assure le professeur Joe Cummins de l'université d'Ontario. Dans un communiqué publié cet été par l'institut Isis (Institute of Science in Society), une ONG basée à Londres, connue pour ses positions critiques sur la course au progrès scientifique, il affirme que << des indices suggèrent que des champignons parasites utilisés pour la lutte biologique, et certains pesticides du groupe des néonicotinoïdes, interagissent entre eux et en synergie pour provoquer la destruction des abeilles >>. Pour éviter les épandages incontrôlables, les nouvelles générations d'insecticides enrobent les semences pour pénétrer de façon systémique dans toute la plante, jusqu'au pollen que les abeilles rapportent à la ruche, qu'elles empoisonnent. Même à faible concentration, affirme le professeur, l'emploi de ce type de pesticides détruit les défenses immunitaires des abeilles. Par effet de cascade, intoxiquées par le principal principe actif utilisé - l'imidaclopride (dédouané par l'Europe, mais largement contesté outre-Atlantique et en France, il est distribué par Bayer sous différentes marques : Gaucho, Merit, Admire, Confidore, Hachikusan, Premise, Advantage...) -, les butineuses deviendraient vulnérables à l'activité insecticide d'agents pathogènes fongiques pulvérisés en complément sur les cultures.

Butineuses apathiques

Pour preuve, estime le chercheur, des champignons parasites de la famille des Nosema sont présents dans quantités d'essaims en cours d'effondrement où les butineuses, apathiques, ont été retrouvées infectées par une demi-douzaine de virus et de microbes.

La plupart du temps, ces champignons sont incorporés à des pesticides chimiques, pour combattre les criquets (Nosema locustae), certaines teignes (Nosema bombycis) ou la pyrale du maïs (Nosema pyrausta). Mais ils voyagent aussi le long des voies ouvertes par les échanges marchands, à l'image de Nosema ceranae, un parasite porté par les abeilles d'Asie qui a contaminé ses congénères occidentales tuées en quelques jours.

C'est ce que vient de démontrer dans une étude conduite sur l'ADN de plusieurs abeilles l'équipe de recherche de Mariano Higes installée à Guadalajara, une province à l'est de Madrid réputée pour être le berceau de l'industrie du miel espagnol. << Ce parasite est le plus dangereux de la famille, explique-t-il. Il peut résister aussi bien à la chaleur qu'au froid et infecte un essaim en deux mois. Nous pensons que 50 % de nos ruches sont contaminées. >> Or l'Espagne, qui compte 2,3 millions de ruches, est le foyer du quart des abeilles domestiques de l'Union européenne.

L'effet de cascade ne s'arrête pas là : il jouerait également entre ces champignons parasites et les biopesticides produits par les plantes génétiquement modifiées, assure le professeur Joe Cummins. Il vient ainsi de démontrer que des larves de pyrale infectées par Nosema pyrausta présentent une sensibilité quarante-cinq fois plus élevée à certaines toxines que les larves saines. << Les autorités chargées de la réglementation ont traité le déclin des abeilles avec une approche étroite et bornée, en ignorant l'évidence selon laquelle les pesticides agissent en synergie avec d'autres éléments dévastateurs >>, accuse-t-il pour conclure. Il n'est pas seul à sonner le tocsin. Sans interdiction massive des pesticides systémiques, la planète risque d'assister à un autre syndrome d'effondrement, craignent les scientifiques : celui de l'espèce humaine. Il y a cinquante ans, Einstein avait déjà insisté sur la relation de dépendance qui lie les butineuses à l'homme : << Si l'abeille disparaissait du globe, avait-il prédit, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre. >>

PAUL MOLGA

http://www.lesechos.fr/info/energie/4611614.htm

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Billythekid
Invité Billythekid Invités 0 message
Posté(e)

Woah en lisant sa tu m'as carrément fait flipper ! T'as pensé a la flambée du prix du miel ? Pauvre de nous...

Plus sérieusement les abeilles sont effectivement les principales vecteurs de la polénisations pour une partie (majeure) des plantes a fleures (soit une majoritée des plantes me semble-t-il).

Peut être qu'une de nos chance serait de constituer une espece d'abeille (ou autre insect) génétiquement modifiée qui puisse survivre a ce qui leur nuit, mais pour cela il faudrait déjà avoir découvert la vraie cause de leur disparition (a mon avis elles migrent sur la Lune :o )

Modifié par Billythekid

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Missgex Membre 1 783 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Notre terre est en danger !!!! et ça fait flipper

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marie77 Membre 11 492 messages
Un certain regard..‚ 54ans
Posté(e)

Les apiculteurs étaient inquiets depuis plusieurs années mais, à l'époque, çà n'avaient pas émus les médias plus que çà...

Et voilà, catastrophe annoncée et enclenchée.......!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SeBoun Membre 596 messages
Forumeur forcené‚ 33ans
Posté(e)

- Fiston, à mon époque, il y avait des insectes volants qu'on appelait abeille et ça fabriquait du miel. Mais du vrai miel ! Pas comme dans ton gateau là avec des edulcorants.

- Ca ressemble à quoi ? p'pa ? Dit hin ?

- Bin, attends , on va regarder sur google, il doit avoir des images d'archive.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dredi Membre 3 173 messages
Amphore euphorique‚ 47ans
Posté(e)

Pathétique mais tellement vrai!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Les abeilles malades de l'homme

LE MONDE | 29.08.07 | 14h27 ¿ Mis à jour le 29.08.07 | 14h27

Francesco Panella se remémore très bien le jour où il a découvert cinquante de ses plus belles ruches désertées par leurs occupantes. "C'était le 28 avril, raconte-t-il dans un excellent français ourlé d'accent italien. Cela faisait plusieurs jours que j'étais complètement débordé, je recevais sans cesse des appels de mes collègues." M. Panella est président du Syndicat des apiculteurs professionnels italiens. Ses interlocuteurs lui décrivent le même étrange phénomène. Les ruches, qui débordaient d'abeilles au sortir de l'hiver, se sont brutalement vidées. Personne n'y comprend rien.

Suite à lire ici

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dredi Membre 3 173 messages
Amphore euphorique‚ 47ans
Posté(e)

Désolant. De pire en pire. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mystic Membre 427 messages
Forumeur survitaminé‚ 40ans
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)

Le principal problème reste l'inaction politique : même quand on a conscience du problème, on ne fait, rien ne bouge, on laise les abeilles crever.

Les apiculteurs ont du lutter pour interdire le gaucho, il faut à chaque fois qu'ils se battent pour obtenir ce qu'on devrait faire par simple bon sens.

Un Grenelle de l'environement devra bientôt avoir lieu, le sujet des abeilles y sera-t'il abordé ?

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
marc13000 Membre 176 messages
Forumeur inspiré‚ 58ans
Posté(e)

oui si les abeilles venaient a disparaitre completement,l'espece humaine disparaitrait dans les quinzes années qui suivent

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

HE !!!!!!!

DU CALME !!!

Ca suffit la psychose qui fait gueuler avant d'avoir mal....uniquement pour dire que c'est la faute à l'autre, pas à moi !

On ne peut pas parler d'un problème aussi sérieux avec des réflexions uniquement alarmistes uniquement pour règler des comptes.

Si la musique est fausse ce n'est pas pour cela qu'il faut abattre le pianiste, des fois il suffit de lui accorder son piano !

La plupart des végétaux que vous mangez tous les jours ne sont pas pollenisés par les abeilles. Les céréales ne sont pas polénisés que par les abeilles, mais bien aussi l'action du vent de la pluie et autres insectes.

Les légumes peuvent être fécondés "in vitro" (choux, brocolis, etc...) les autres se reproduisent pas voies végétatives (échalotes, pdt, etc...)

Pour ce qui est des plantations qui peuplent notre environnements c'est pareil.

C'est sûr que les abeilles vont sur les chataigners, les noisetiers et leurs passages favorisent la pollenisation, mais la survie de l'espèce végétale ne tient pas qu'au rôle seul des abeilles, sinon, ça fait bien longtemps qu'on l'aurait senti passé.

Je pense qu'il y a certains mouvements qui sont friands de ces phénomènes pour faire valoir leur cause et se mettre artificellement en valeur, et, comme d'habitude, cela va générer une méfiance voire une défiance des parties adverses ou incriminées, puis rien ne bougera, comme d'habitude.

Les abeilles s'auto-régulent en fonction du climat et du potentiel de nourriture dont elle pourront disposer, certains mamifères marins en font autant.

Le manque d'hiver en France à rompu l'équilibre que les saisons maintenaient entre les espèces d'insectes. Un hiver doux, un printemps dégueu, un été pourri, et maintenant un arrière-été très beau et très chaud. On se retrouve avec une recrudescence de bestioles telles que les mouches, les pucerons, les moustiques, etc....

Donc le déclin des abeilles ne doit pas être utilisé pour règler arbitrairement des comptes qui arrangent certains envers d'autres.

Qui serait d'accord pour que l'on arrête immédiatement les réseaux de téléphonie mobile ? la circulation automobile dans les agglomérations et leur périphéries où l'air est saturé de CO2 ? etc.......

Le comportement des abeilles, et des autres espèces qui nous entourent, ne doit pas être des armes ni des boutons sur lesquels on appuie pour descendre qui que ce soit. Au contraire c'est un voyant lumineux, qui doit nous alarmer et nous tenir vigilents sur notre planète que l'on doit préserver, comme un équipage entretient son navire. Ce navire est condamné à avancer et nous devons tous travailler pour cela, car faire marche arrière sera sûrement aussi néfaste, à moins supprimer 4 milliards d'être humains.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
marc13000 Membre 176 messages
Forumeur inspiré‚ 58ans
Posté(e)

non c'est pas grave il faut pas s'alarmer l'homme est juste en train de provoquer

une nouvelle extintion de masse!!!

les poles fondent a vue d'oeil ce qui va entrainer la disparition des ours polaire;

l'afrique est en premiere ligne du réchauffement climatique ,de plus en plus de cyclone on va droit vers des climats extremes tout les scientifiques previennent,

on attend quoi pour agir le point de non retour?

le lien ci desous sur la mort lente de l'afrique

http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20070906/tts...-ca02f96_1.html

Modifié par marc13000

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mystic Membre 427 messages
Forumeur survitaminé‚ 40ans
Posté(e)

Y a quand meme une chose de pas normal en voyant la masse d'abeilles qui disparaissent......... et qui ne reviennent pas a la ruche......meme si les abeilles n'auraient aucun effet sur la polimerisation,chose qui n'ai pas le cas car sur les milliards d'especes vegetales elles tiennent un role important, a non c'est vrai y a quelques legumes qui se debrouilles sans :o ,

sans parler de l'impact que ca peu avoir sur l'homme,il y a surtout un impact sur la biodiversité

donc affecte toute la chaine,dont l'homme en autre.......yves-1902 il y a un probleme,meme des problemes ,arretons d'etre aveugle et c'est pas avec un discour comme le tiens que les choses changerons...le discour "c'est normal c'est la nature,faut laisser faire,on y peux rien c'est comme ca " et bah tu te les gardes. ;)

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
marc13000 Membre 176 messages
Forumeur inspiré‚ 58ans
Posté(e)

Les abeilles s'éteignent par milliards depuis quelques mois. Leur disparition pourrait sonner le glas de l'espèce humaine.

C'est une incroyable épidémie, d'une violence et d'une ampleur faramineuse, qui est en train de se propager de ruche en ruche sur la planète. Partie d'un élevage de Floride l'automne dernier, elle a d'abord gagné la plupart des Etats américains, puis le Canada et l'Europe jusqu'à contaminer Taiwan en avril dernier. Partout, le même scénario se répète : par milliards, les abeilles quittent les ruches pour ne plus y revenir. Aucun cadavre à proximité. Aucun prédateur visible, pas plus que de squatter pourtant prompt à occuper les habitats abandonnés.

En quelques mois, entre 60 % et 90 % des abeilles se sont ainsi volatilisées aux Etats-Unis où les dernières estimations chiffrent à 1,5 million (sur 2,4 millions de ruches au total) le nombre de colonies qui ont disparu dans 27 Etats. Au Québec, 40 % des ruches sont portées manquantes.

En Allemagne, selon l'association nationale des apiculteurs, le quart des colonies a été décimé avec des pertes jusqu'à 80 % dans certains élevages. Même chose en Suisse, en Italie, au Portugal, en Grèce, en Autriche, en Pologne, en Angleterre où le syndrome a été baptisé « phénomène «Marie-Céleste» », du nom du navire dont l'équipage s'est volatilisé en 1872. En France, où les apiculteurs ont connu de lourdes pertes depuis 1995 (entre 300.000 et 400.000 abeilles chaque année) jusqu'à l'interdiction du pesticide incriminé, le Gaucho, sur les champs de maïs et de tournesol, l'épidémie a également repris de plus belle, avec des pertes allant de 15 % à 95 % selon les cheptels

la fin du monde????? ;):o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 727 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)

;) la fin du monde , non , mais de tres gros problemes chez les cultivateurs d'arbres fruitiers :o

:o un detail que j'ai remarqué depuis une vingtaines d'années , on ne vois quasiment plus d'insectes dans les champs , plus de papillons , de bourdons , de guepes et meme de mouches , c'est pépé qui vous le dit avant ça grouillait , la moindre friche ou terrain vague etait plein d'insectes volants :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)
:D la fin du monde , non , mais de tres gros problemes chez les cultivateurs d'arbres fruitiers :o

:o un detail que j'ai remarqué depuis une vingtaines d'années , on ne vois quasiment plus d'insectes dans les champs , plus de papillons , de bourdons , de guepes et meme de mouches , c'est pépé qui vous le dit avant ça grouillait , la moindre friche ou terrain vague etait plein d'insectes volants :D

Papi ! faut que tu viennes en vacances par ici, ça va te remonter le moral.

Dans mon petit étang en bas de chez moi je n'ai jamais vu autant de libellules que cette année. Et en plus de cela j'ai eu une super nichée de poules d'eau !

Et mes ruches sont à plein régime (véridique !) En plus de cela je vois toujours les vaches du voisins qui balancent de la queue, donc c'est qu'il y des mouches. Et du pièride (papillon jaune) !!!!ça pullule et c'est pas fini quand on voit les dégats des chenilles !

Y a quand meme une chose de pas normal en voyant la masse d'abeilles qui disparaissent......... et qui ne reviennent pas a la ruche......meme si les abeilles n'auraient aucun effet sur la polimerisation,chose qui n'ai pas le cas car sur les milliards d'especes vegetales elles tiennent un role important, a non c'est vrai y a quelques legumes qui se debrouilles sans :D ,

sans parler de l'impact que ca peu avoir sur l'homme,il y a surtout un impact sur la biodiversité

donc affecte toute la chaine,dont l'homme en autre.......yves-1902 il y a un probleme,meme des problemes ,arretons d'etre aveugle et c'est pas avec un discour comme le tiens que les choses changerons...le discour "c'est normal c'est la nature,faut laisser faire,on y peux rien c'est comme ca " et bah tu te les gardes. :o

Merci

Ne vas pas déformer le débat, et profites-en pour rester courtois.

J'ai mes ruches à trois pas de ma maison et elle se portent bien, tout le monde est présent.

Il ne faut pas me faire dire ce que je n'ai pas dit. Mais évoquer la fin du monde parce que les abeilles ne vont plus polleniser.....c'est avec des réflexions comme celle-là qu'on va convaincre, ça c'est certain :o .

Si demain on décide de mettre tout le monde à vélo et à s'éclairer à la bougie, je suis le premier d'accord et sûrement plus volontaire et je serai sûrement moins em ;) der que tous ceux qui pleurent sur la fin du monde toute proche sur ce topic.

Sur mon pays breton, la belle saison a été médiocre et peu propice à la floraison, ce qui n'est pas le cas depuis 15 jours, où, comme aujourd'hui on est en plein soleil et avec des tempés de 25 à l'ombre, et les fleurs "explosent"......et ça va durer.

Qu'on arrête la production de CO2 ???? no problemo ! Je suis le premier d'accord !

Que l'on restreigne la consommation électrique, de gaz et de fuel ..... mais qu'est-ce qu'on attend ! mais allez expliquer tout ça à vos gentils voisins qui prennent leurs voitures tous les jours pour aller bosser, qui prennent les ascenceurs pour rentrer dans leurs bureaux, ou leurs apparts au 20 ème étage, chauffés et climatisés.

Il faut arrêter le transport aérien, donc la construction d'aéronefs ???? je signe de suite.

Qu'est-ce qu'on attend pour envoyer par le fond les super-tankers ?

et les porte-containers, grands comme des îles, grâce auxquels on peut aller planquer des usines au nez et la barbe des conventions environnementales et humaines les plus sommaires !!!!!!

C'est trop facile de se faire une conscience en pleurant sur les abeilles, ce n'est pas le gaucho dans le tournesol qui provoque ce fameux "réchauffement", pourquoi s'est-on acharné sur le gaucho et ceux qui les utilisaient ? Tout simplement parce que c'ést plus facile que de bloquer des raffineries, des hauts-fourneaux, des usines. Tout comme on préfère manger du pain de mie que du pain de campagne...c'est plus facile à attaquer n'est-ce pas ????

Et si demain un groupe de chercheurs trouvait la vraie raison sur la disparition des abeilles, et qui n'aurait rien à voir avec tout ça , on fait koa ? on y va de plus belle dans la gabegie industrielle de la planète ?

Faut réfléchir un peu ! Je pense qu'on a un devoir de conscience et de respect envers notre terre nourricière et non des polémiques et des solutionnettes de causes à effets incertains mais qui servent davantage de faire-valoir qu'autre chose.

Modifié par yves-1902

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mystic Membre 427 messages
Forumeur survitaminé‚ 40ans
Posté(e)

Je pars que d'un constat,a mon avis les causes sont multiples et j'espere que tes abeilles vont rester longtemps dans leur ruches et que tu ne viendras pas un jour pour marquer que t'en as plus...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant