Démocratie Théocracie


Charlytiti Membre 273 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

La démocratie vit de changements. Elle se crée, vit, change et se métamorphose. Elle recourt au dialogue, à la diplomatie et à la négociation.

La théocracie fonctionne inversement. Elle naît, vit et jouit de l'immobilité, de la mort et de l'irrationnel.

Les théocracies sont-elles les ennemies des démocraties??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Davoust Membre 1 585 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Ennemi ? Non !!!

Opposé ? Oui !!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Autant j'ai compris le titre du sujet ,autant je reste dubitative quant à ton dévéloppement.

La démocratie tire se légitimité du peuple, la théocratie de Dieu, les deux théories me semblent en éffet contradictoire au premier abord, mais dans l'absolu, je me demande si la question ne mérite pas d'être plus appronfondie.

Un peuple croyant aux lois divine serait en accord avec son gouvernement théocrate, la majorité l'aurait accepté comme tel. La démocratie fonctionnant sous le système majoritaire pour prendre ses décisions, n'y aurait-il pas finalement une corrélation démocrate entre les 2 ?

Je vous laisse appronfondir pour m éclairer :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité michaelaro
Invité michaelaro Invités 0 message
Posté(e)

le démocracie et la theocratie sont antinomiques : la première tire effectivement sa légitimité du peuple qui élit ses dirigeants mais en même temps il a existé des démocraties qui n'avaient que le nom (c'est le cas des démocraties dites "populaires" du bloc de l'est). Alors que la théocratie ne souffre pas de la reflexion populaire.Elle n'accepte que les lois divines. Le vatican, l'Iran sont des théocraties. Les théocraties peuvent-elles évoluer vers une démocratie...non. Tout est question de légitimité du pouvoir. Dieu étant le seul a donner son pouvoir à celui qui gouverne les populations acquiessent point barre.

Prenons un exemple concret et en même temps complexe : la monarchie absolue de droit divin à partir de 1661. Louis 14 est roi par la grâce de dieu et ne rend de compte qu'à lui comme l'a très bien expliqué BOSSUET. Mais ceux qui vivent à l'epoque de Louis 14 n'utilisent jamais le terme de roi absolu de droit divin, ce n'est qu'une expression forgée a posteriori par des theoriciens de l'Etat puis par les historiens au 19 eme siècle. Le roi est en même temps detenteur de ce pouvoir divin à travers les pouvoirs thaumaturgiques (le touché des ecrouelles avec la sentence "le roi te touche, dieu te guérit").

A partir du moment où les lUMIERES ont remis en cause ce système et que la révolution a mis en branle le système, les populations (qui n'ont pas lu Voltaire Rousseau etc;..)vont s'attaquer aux symboles de cet aspect divin (ainsi lesvisagesou les membres des saits tuméfiés ou decapités dans les cathédrales ou eglises). Le Vatican a condamné ces actes.

Lors de la séparation des Eglises et de l'Etat, la France est devenue une démocratie encore incomplète puisque les femmes n'avaient pas le droit de vote mais du point de vue d'une théocratie elle en avait définitivement écarté un eventuel retour de flamme.

Démocratie et théocratie sont antinomiqe. Dans cette dernière le peuple des saints sont le gouvernement du peuple...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)
Autant j'ai compris le titre du sujet ,autant je reste dubitative quant à ton dévéloppement.

La démocratie tire se légitimité du peuple, la théocratie de Dieu, les deux théories me semblent en éffet contradictoire au premier abord, mais dans l'absolu, je me demande si la question ne mérite pas d'être plus appronfondie.

Un peuple croyant aux lois divine serait en accord avec son gouvernement théocrate, la majorité l'aurait accepté comme tel. La démocratie fonctionnant sous le système majoritaire pour prendre ses décisions, n'y aurait-il pas finalement une corrélation démocrate entre les 2 ?

Je vous laisse appronfondir pour m éclairer :o

J'avoue être amusé par ta pirouette Elaïs ! ;):o

La démocratie signifie que la Souveraineté appartient au peuple qui l'exerce seul ou par ses représentants. L'attribut de la Souveraineté est le pouvoir de faire la Loi. En démocratie (directe ou représentative), la Loi est donc votée au nom du peuple.

Or en théocratie, la Loi émane de Dieu et n'a donc besoin d'aucune ratification.

Il s'agit par conséquent de deux systèmes inverses.

En revanche, le caractère sacré du Représentant du Pouvoir n'est pas antinomique de la Démocratie. Dès lors que la Loi est une émanation du "bas", la sacralisation ou la divinisation du Monarque ne revient pas sur ce principe. tout juste pouvons nous dire que les dieux de la Cité veillent sur cette dernière sans interférer dans la prise de décision. :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Khris Membre 1 627 messages
Ninouss's lover‚ 30ans
Posté(e)
Le vatican, l'Iran sont des théocraties. Les théocraties peuvent-elles évoluer vers une démocratie...non. Tout est question de légitimité du pouvoir. Dieu étant le seul a donner son pouvoir à celui qui gouverne les populations acquiessent point barre.

A partir du moment où les lUMIERES ont remis en cause ce système et que la révolution a mis en branle le système, les populations (qui n'ont pas lu Voltaire Rousseau etc;..)vont s'attaquer aux symboles de cet aspect divin (ainsi lesvisagesou les membres des saits tuméfiés ou decapités dans les cathédrales ou eglises). Le Vatican a condamné ces actes.

Il y'a une contradiction dans ton discours. En effet tu dis que l'Iran est une théocratie qui donc, selon toi, ne pourra pas évoluer vers la démocratie. Puis tu donnes l'exemple de la France qui y est parvenue. C'est donc faux de dire que l'Iran ne pourra être un jour une démocratie.

Le Vatican, tu conviendras que c'est autre chose. Personne n'est pris en otage dans ce minuscule Etat qui ne compte que des résident volontaires.

Attention par contre à ceci: la véritable Théocratie n'existe pas. Si je prend l'exemple de toutes les théocraties chrétiennes ayant existé, aucune n'a de réel légitimité. En fait la théocratie est une forme de totalitarisme qui se masque pour mieux endormir une partie de la population. Il faut noter que de nombreux croyants de ces pays théocratique refuse l'interpretation que donne l'Etat de la parole divine. C'est le cas en Iran.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Le vatican, l'Iran sont des théocraties. Les théocraties peuvent-elles évoluer vers une démocratie...non. Tout est question de légitimité du pouvoir. Dieu étant le seul a donner son pouvoir à celui qui gouverne les populations acquiessent point barre.

A partir du moment où les lUMIERES ont remis en cause ce système et que la révolution a mis en branle le système, les populations (qui n'ont pas lu Voltaire Rousseau etc;..)vont s'attaquer aux symboles de cet aspect divin (ainsi lesvisagesou les membres des saits tuméfiés ou decapités dans les cathédrales ou eglises). Le Vatican a condamné ces actes.

Il y'a une contradiction dans ton discours. En effet tu dis que l'Iran est une théocratie qui donc, selon toi, ne pourra pas évoluer vers la démocratie. Puis tu donnes l'exemple de la France qui y est parvenue. C'est donc faux de dire que l'Iran ne pourra être un jour une démocratie.

La France il n'y a pas eu une évolution de l'ancien Régime, mais un renversement de cet ancien régime par une révolution.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Khris Membre 1 627 messages
Ninouss's lover‚ 30ans
Posté(e)
La France il n'y a pas eu une évolution de l'ancien Régime, mais un renversement de cet ancien régime par une révolution.

Où veux-tu en venir?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

@khris : Qu'est ce que la "véritable" théocratie pour toi ? Et pourquoi les exemples passés n'ont "aucune légitimité" selon cette même conception ? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Khris Membre 1 627 messages
Ninouss's lover‚ 30ans
Posté(e)
@khris : Qu'est ce que la "véritable" théocratie pour toi ? Et pourquoi les exemples passés n'ont "aucune légitimité" selon cette même conception ? ;)

Simplicius, je reconnais mettre mal exprimé. Je reprend.

Comment définit-on une théocratie? La théocratie est un systéme politique où la légitimité du pouvoir découle de Dieu. Seulement on est ici face au premier problème: comment savoir si ce pouvoir est réellement légitime? Si la volonté de Dieu est bien respecté?

La réponse est simple: c'est impossible. D'abord parce que l'existence de Dieu n'est pas avéré. Ensuite parce que rien n'indique que Dieu soit en accord avec le pouvoir en place. Mieux, dans le christiannisme toute volonté d'assimiler le pouvoir temporel et le pouvoir spirituel est une escroquerie au vu des textes.

Rien n'a jamais attesté la validité d'un pouvoir par Dieu. La théocratie c'est le totalitarisme justifié. Le pouvoir en place ne peut se justifier que par son propre témoignage. Par conséquent, ça n'a aucune valeur.

Modifié par Khris

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 241 210 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)
;) mouais , mais question qu'arrive t'il au gus qui aurait eu l'idée de mettre en doute la sacralité du roi , si j'ai bonne memoire l'expression sentir le fagot s'appliquerait bien a ce genre de comportement :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Khris Membre 1 627 messages
Ninouss's lover‚ 30ans
Posté(e)
;) mouais , mais question qu'arrive t'il au gus qui aurait eu l'idée de mettre en doute la sacralité du roi , si j'ai bonne memoire l'expression sentir le fagot s'appliquerait bien a ce genre de comportement :o

C'est bien la preuve que c'est un régime de type totalitaire. Si le roi était si sur que ça de la volonté divine, pourquoi se soucirai-t-il qu'on le met en doute?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant