l'homme est un animal social?

Invité michaelaro
Invité michaelaro Invités 0 message
Posté(e)

cette sentence d'Aristote m'oblige à poser la question : pourquoi si nous sommes faits pour vivre ensemble (et ce forum en est la preuve vivante) a-t-on besoin parfois d'être seul ? Pourquoi ne pas comprendre celui ou celle qui est marginal(e)? Bref cela pose la question du statut du rejet dans nos sociétés. Qu'en pensez-vous?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Cris_01 Membre 16 messages
Forumeur balbutiant‚ 27ans
Posté(e)

Je crois que parfois on a besoin d'être seul pour justement faire le point sur cette société dans laquel nous vivons.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lady V Membre 121 messages
Forumeur inspiré‚ 38ans
Posté(e)

Pour savoir qui l'on est vraiment il faut se retrouver seul, mais pour savoir ce que l'on vaut, on a besoin des yeux des autres....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Je trouve la question mal posée. En quoi un désir de solitude est-il une forme de marginalité?

Plus "on se mélange" et plus on est superficiel.

Jouer un rôle convenu est souvent une façon de ne pas être.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lady V Membre 121 messages
Forumeur inspiré‚ 38ans
Posté(e)
Je trouve la question mal posée. En quoi un désir de solitude est-il une forme de marginalité?

Plus "on se mélange" et plus on est superficiel.

Jouer un rôle convenu est souvent une façon de ne pas être.

Un excès de solitude amène au marginalisme !!!! La société nous pousse à la communication, celui qui s'en coupe sera automatiquement classé dans les marginaux (maintenant j'ajoute que certains marginaux ont beaucoup plus mon respect que certains "biens-vus)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité michaelaro
Invité michaelaro Invités 0 message
Posté(e)
Je trouve la question mal posée. En quoi un désir de solitude est-il une forme de marginalité?

Plus "on se mélange" et plus on est superficiel.

Jouer un rôle convenu est souvent une façon de ne pas être.

la question n'est pas mal posée, mais volontairement posée ainsi pour susciter le débat entre nous. La marginalité est comme son nom l'indique être en marge de la société. Mais pourquoi l'être si nous sommes des animaux sociaux c'est-à-dire de meute... N'existe-t-il ps des animaux exclus...auquel cas ils essaient de refonder une meute ou ils meurent... Mais l'être humain qui s'exclu de lui-même de la société, qu'en penser? Et quepenser de notre société qui essaie contre tout de l'intégrer? Est-ce parce que nous sommes "humains" que l'on essaie de li venir en ade? Auquel cas notre côté animal s'effacerat au profit de sentiments que les animaux ne connaissent pas comme la compassion la pitié etc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Slumpy
Invité Slumpy Invités 0 message
Posté(e)

c'est trop vaste ta question

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
reveuse Membre 917 messages
Forumeur accro‚ 28ans
Posté(e)

parce qu'a force par exemple d'avoir toujour quelqu'un sur le dos on a besoin d'etre tranquille! reflechire penarde lol pas se prendre la tete lol

sinon

j'ai entendu dire que vivre seul fait mourir plus vite c'est vrai?(lol???)

Modifié par reveuse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité michaelaro
Invité michaelaro Invités 0 message
Posté(e)
parce qu'a force par exemple d'avoir toujour quelqu'un sur le dos on a besoin d'etre tranquille! reflechire penarde lol pas se prendre la tete lol

sinon

j'ai entendu dire que vivre seul fait mourir plus vite c'est vrai?(lol???)

ah... c'est poarce qu'en cas de crise cardiaque ya personne pour t'aider???? :o

c'est trop vaste ta question

comment la reduirais-tu slumpy?????

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maaria Membre 564 messages
Forumeur forcené‚ 38ans
Posté(e)
cette sentence d'Aristote m'oblige à poser la question : pourquoi si nous sommes faits pour vivre ensemble (et ce forum en est la preuve vivante) a-t-on besoin parfois d'être seul ?

Parce qu'il vaut mieux être seul que mal accompagné. :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lady V Membre 121 messages
Forumeur inspiré‚ 38ans
Posté(e)

mais parfois son pire compagnon de route n'est tout simplement que soi-même ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

y'en a pas un qui a dit "l'enfer, c'est les autres" :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lady V Membre 121 messages
Forumeur inspiré‚ 38ans
Posté(e)

OUAIS C IAM mais honnêtement vivre complètement coupé des autres revient à simplement survivre non??? en quoi rime la vie si c pour la passer seul????

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Opeth Membre 1 327 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
mais parfois son pire compagnon de route n'est tout simplement que soi-même ....

pas mal :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lady V Membre 121 messages
Forumeur inspiré‚ 38ans
Posté(e)
mais parfois son pire compagnon de route n'est tout simplement que soi-même ....

pas mal :o

merci merci c'est de moi :o :D ;):o:o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
OUAIS C IAM mais honnêtement vivre complètement coupé des autres revient à simplement survivre non??? en quoi rime la vie si c pour la passer seul????

Je pensais plus à Sartre, mais j'aime bien IAM aussi :o et j aimais bien aussi ta phrase de toi :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ecniv Membre 682 messages
Forumeur forcené‚ 33ans
Posté(e)

Pourquoi on a besoins d'être seul parfois? C'est une solitude toute relative, notre besoin de relations sociales a ses limites et varie selon les individus, comme tous nos besoins primaires d'ailleurs (aprés avoir mangé une bonne pizza, en général je suis rassasié!!). Mais dans l'ensemble, rare sont les gens qui se privent totalement de toute relation sociale. C'est dans notre nature je pense, on est une espèce faite pour vivre en groupe et la solitude ne nous plait pas. Elle ne nous plait tellement pas qu'on a même eu l'idée d'écrire des livres dans lesquels on nous raconte que c'est dieu qui nous a mis ici, qu'il veille sur nous et qu'il sera sympas ensuite si on est sage durant notre petit séjours sur terre.

Ensuite quand tu parle de marginal, tu désigne qui exactement? Les hermites qui vivent dans une cabane au fond de la foret sans aucun lien social? Ou des mouvances disons un peu "décalées" par rapport aux "normes" (gothiques etc...) ?

Dans le premier cas, c'est difficilement explicable autrement que par la diversité. Chacun à son caractère et ses besoins. Dans l'ensemble on est fait pour vivre en groupe, mais ca n'empèche pas qu'il y ait des exceptions (je parie que la sociabilité des hommes suit une jolie loi gaussienne :o ). Et dans ce cas là, le problème du rejet ne se pose pas réellement puisque c'est fait de manière volontaire à prioris.

Dans le deuxième cas, on ne parle plus d'isolement. Ce sont des sous groupe, où l'on a de fait un comportement social. Simplement celui-ci s'appuie sur des idées qui encore une fois ne font pas partie de la "norme", et qui sont donc comprises/tolérées par peu de gens. L'homme a besoins de règles, et surtout de certaines normes pour vivre en société, je suppose que c'est dans sa nature. Et c'est bien connus, tout ce qu'il ne connais pas ou ne comprends pas, il a tendance a en avoir peur et/ou a le rejeter...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ame errante Membre 11 839 messages
La main qui mord‚ 36ans
Posté(e)

Etrange, les gens confondent - et mélangent, même - la solitude et le fait de se couper de la société.

Car dans un couple coupé de la société, chacun est-il seul? Non, bien sûr.

Et de même, il existe des sectes complètement coupées de la planète terre... les personnes qui la composent sont-elles seules pour autant?

Ce que je veux dire, c'est que le fait de ne pas vouloir s'intégrer dans ce "putain de moule" ne veut pas forcement dire que l'on est seul, ou encore marginal. C'est juste que ce moule est tellement grand que la plupart des gens croient qu'il faut en faire partie.

Moi je suis plutôt du genre "fais ta vie et fuck le reste".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vinzanity Membre 792 messages
Forumeur accro‚ 30ans
Posté(e)

Vouloir faire preuve de solitude ne veut pas dire être marginal.

L'homme est un animal social. C'est vrai, nous nous construisons tous par rapport à la société. Voudrais-je finalement la rejetter, l'accepter ou en proposer une nouvelle vision, je serais bien obligé de me positionner par rapport à elle et à mes concitoyens.

Vouloir être seul de temps en temps n'est pas le rejet de notre condition d'anmial social mais le besoin de prendre le temps de se reposer et de faire le point sur soi même.

Etre marginalisé c'est être rejetté par la société. La marginalisation est un processus qui est subit et non créé. Vouloir être seul vient de fait par notre propre volonté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Charlytiti Membre 273 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)
cette sentence d'Aristote m'oblige à poser la question : pourquoi si nous sommes faits pour vivre ensemble (et ce forum en est la preuve vivante) a-t-on besoin parfois d'être seul ? Pourquoi ne pas comprendre celui ou celle qui est marginal(e)? Bref cela pose la question du statut du rejet dans nos sociétés. Qu'en pensez-vous?

Je pense que c'est l'autre qui vous construit ! et on a besoin de retrouver son soi dans la solitude ! retrouver les repères de sa personne et faire le tri de ce que l'on a enmagasiné (pour se construire !)

Pour évoluer, le propre de l'homme c'est le nombre. S'il ne s'était pas groupé, l'homo sapiens n'aurait pas pu progresser. tout est dans la copie de l'autre.. l'enfant que l'on éduque singe sa mère .... son père et ses frères et soeurs, s'il en a, tout son milieu familial.. sinon, il ne peut pas se structurer.

C'est une notion intrinsèque d'avoir conscience de son soi à travers les autres. C'est dans les yeux des autres que l'on existe...

Et encore plus quand on est amoureux(se)

L'évolution passe par l'imitation de l'autre.

Du moins, c'est ce que je pense..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant