Aller au contenu

Quel est le dernier livre que vous avez lu ?

Noter ce sujet


Invité Petiteastro

Messages recommandés

Annonces
Maintenant
  • Réponses 935
  • Créé
  • Dernière réponse

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Images postées

45ans Posté(e)
Fiametta Membre 26 messages
Forumeur balbutiant‚ 45ans
Posté(e)

"parce que je t'aime" de Guillaume MUSSO

Excellent :D

A lire absolument surtout pour la fin... :o°

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
36ans Posté(e)
Criterium Membre 2 680 messages
Nyctalope‚ 36ans
Posté(e)

L'épouvante et le surnaturel en littérature de Lovecraft. C'est intéressant, cela donne des pistes sur un tas d'auteurs dont je ne soupçonnais même pas l'existence, ou pas qu'ils aient écrit du fantastique qui soit apparemment de la bonne engeance. Cela me fortifie aussi dans ma volonté de trouver ¿ enfin! ¿ quelque Arthur Machen çà et là dans des boutiques d'occasion. Et ça m'a donné envie de relire W.H. Hodgson. :o°

Par contre il mentionne un grec, Φλέγων, sur lequel j'ai bien du mal à trouver des informations, et surtout des textes ; rien sur le site LATO, pas publié dans la collection Loeb, ni Budé. Hellénistes, venez à mon secours! :D

Modifié par Criterium
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Paulinee Membre 26 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

j'adore lire plusieurs livres comme ça selon mon humeur je continue untel ou untel...donc pour moi actuellement, c'est le tome 12 de "la roue du temps" de Jordan, "histoires extraordinaires" de Poe, "the scarecrow" de Connelly et "into the wild" de Krakauer. sinon ce we, j'ai fini "l'homme qui marchait sur la lune" de McCord, j'ai adoré, il se passe pas forcément grand chose mais ça m'a tenu en haleine et en deux jours je l'ai fini donc à conseiller...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pako
Posté(e)
Invité pako
Invité pako Invités 0 message
Posté(e)
"parce que je t'aime" de Guillaume MUSSO

Excellent :D

A lire absolument surtout pour la fin... :D

:o° moi aussi , je viens de le lire ... voici l histoire :

layla , petite fille de cinq ans , disparait dans un centre commercial . ses parents , brisés, se séparent ...

5 ans plus tard , elle est retrouvée a l endroit exact ou l on avait perdu sa trace .

elle est vivante , mais reste plongée dans un étrange mutisme ...

a la joie des retrouvailles , succédent alors les questions .

ou était layla ? , avec qui ?...

le dénouement est ahurissant ...

:D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 mois après...
28ans Posté(e)
Niouki Membre 195 messages
Forumeur inspiré‚ 28ans
Posté(e)
"Cyrano de Bergerac" d'Edmond Rostand... :rtfm::o°:yahoo:

Je l'ai lu l'an dernier pour la lecture personnelle sur la séquence de théâtre, en première, et j'aurais eut tort de passer à côté... C'est vraiment une super pièce, j'aimerais seulement avoir l'occasion d'en voir une représentation maintenant...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
36ans Posté(e)
Criterium Membre 2 680 messages
Nyctalope‚ 36ans
Posté(e)

Le Château des Carpathes de Jules Verne. Quand même, cet homme écrivait bien.

Le Satiricon de Pétrone pour une touche de décadence (sous-titre : orgies, bling-bling, pédophilie et voyages dans la Rome du IIe siècle).

Je pimente le tout de quelques nouvelles des continuateurs de H.P. Lovecraft.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
36ans Posté(e)
Criterium Membre 2 680 messages
Nyctalope‚ 36ans
Posté(e)

Je viens de lire Antéchrista d'Amélie Nothomb. De la difficulté entre donner son appréciation d'un livre en voulant être objectif ou selon sa propre subjectivité ; c'est bien écrit, l'effet est à mon avis objectivement moins intense et donc moins difficile à écrire que le dialogue assassin et brillant de psychologie de la Cosmétique de l'ennemi, mais subjectivement résonne en moi et ainsi rend la lecture du livre assez douloureuse : trop d'identification avec la souffrance du personnage principale, Blanche (qui, pour rappeler l'histoire, est une jeune adolescente ayant peu de confiance en elle, qui devient amie avec une jeune fille du même âge, celle-là très confiante, bien intégrée, sociable... qui se révèle être une perverse narcissique ayant besoin de rabaisser Blanche pour se sentir être ¿ mieux être/être mieux). Je pourrais donc dire que j'ai bien aimé, mais la lecture m'a fait un peu mal. Un effet un peu vague, flou, pas du tout la même chose que les moments où un Hanns Heinz Ewers se plaît à choquer son lecteur ; un peu comme ce jour de déprime pendant cette période de disette affective où j'avais lu ¿ peut-être pour entériner la chose ¿ Extension du domaine de la lutte de Houellebecq.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Mijeong Membre 264 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

Pour moi c'est "Comment je suis devenu stupide" de Martin Page.

Descriptif d'amazon :

"L'intelligence ne fait pas le bonheur¿ Antoine, vingt-cinq ans, cultivé, fin et bardé de diplômes aussi exotiques qu'inutiles en fait l'amère constatation. Loin de le rendre heureux, son sens aigu de l'observation et sa fâcheuse tendance à l'analyse ont fait son malheur. Une bonne dose de stupidité l'aiderait sans aucun doute à davantage "participer à la vie". Notre doux-dingue décide donc de se noyer dans les vapeurs de l'alcool. Non sans s'être au préalable copieusement documenté et s'être choisi un professeur expérimenté. Devenir alcoolique d'accord, mais intelligemment et méthodiquement. Comme on ne peut pas être génial en tout, Antoine échoue lamentablement. Il faut se rendre à l'évidence, l'alcoolisme n'est pas son rayon, pas plus que le suicide. La solution, car il y en a une, s'appelle Heurozac : deux petites pilules par jour et l'apprenti stupide peut ingurgiter des Big Mac, s'enrichir en boursicotant, s'offrir un loft branché et une grosse voiture sans culpabiliser. Bref, la vraie vie, enfin ! é trop tenter le diable, Antoine le rêveur ne sombrera-t-il pas doucement mais sûrement dans la bêtise et la médiocrité ? "

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
36ans Posté(e)
Criterium Membre 2 680 messages
Nyctalope‚ 36ans
Posté(e)

Le Chancellor de Jules Verne. Je m'aperçois que j'aime vraiment beaucoup ces romans de marins où tout va de plus en plus mal : incidents, mutinerie, naufrage, famine, même si je ne maîtrise pas le vocabulaire qui y est associé, ce qui floute une partie de mon imagination. J'ai donc beaucoup aimé ; par contre, ma faim cruelle n'a pas entièrement été apaisée ¿ Jules Verne a trouvé une manière de sauver la situation au moment où les marins s'apprêtent à commettre l'affront suprême à Dieu, le cannibalisme, dans un réflexe que je trouve un peu puritain ; en ce sens j'ai préféré les aventures désespérées d'Arthur Gordon Pym de Poe. Toute cette ambiance m'a donné envie de relire W.H. Hodgson, qui sait allier le roman marin et le fantastique avec brio ; je vais sans doute me replonger dans les Canots du Glen Carrig ou tenter de trouver la Chose dans les Algues ou tel autre de ses recueils.

J'ai également lu aujourd'hui Hygiène de l'assassin d'Amélie Nothomb. Des trois livres que j'ai lu d'elle pour le moment, c'est celui que j'aime le moins, sans conteste ; je l'avais pris de part une quatrième de couverture alléchante, mettant en avant le fait que le récit se déroule sur le mode du dialogue ¿ ce qui, réussi, m'avait réellement impressionné dans Cosmétique de l'ennemi ¿ mais ici l'ensemble est à mon avis beaucoup moins maîtrisé, et surtout beaucoup plus artificiel. L'on décèle sans peine lorsque la position de domination passe d'un personnage à un autre, que cela est plus le fruit d'un coup de crayon moyennement réussi de l'auteur plutôt qu'un subtil glissement dans l'esprit du lecteur. Je n'ai donc pas trop aimé.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
28ans Posté(e)
Niouki Membre 195 messages
Forumeur inspiré‚ 28ans
Posté(e)

Les 5 langages de l'amour, Gary Chapman.

Modifié par Niouki
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 mois après...
48ans Posté(e)
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)

J'ai terminé Seul le silence, de R.J. Ellory , qu'on m'avait chaudement recommandé (et prêté). Tellement recommandé que j'ai été encore plus déçue : il s'agit d'une belle plume, mais du coup c'est par moment un peu emphatique et bavard, bref trop littéraire pour le genre. Et j'avais très rapidement trouvé l'assassin. :yahoo:

51SDqdjqZyL._SL500_AA300_.jpg

Mais c'est écrit magnifiquement.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
48ans Posté(e)
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)

Ah et aussi Métamorphoses d'un mariage de Sandor Marai. Un auteur magique, il écrit magnifiquement. :yahoo: Ce fut un récit d'autant plus poignant pour moi que je suis divorcée et des passages m'ont rappelé de douloureux sentiments éprouvés et des attitudes de mon ex-mari.

Donc une lecture délice/supplice.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
34ans Posté(e)
Kinwena Membre+ 4 724 messages
Patate fossilisée‚ 34ans
Posté(e)
J'ai terminé Seul le silence, de R.J. Ellory , qu'on m'avait chaudement recommandé (et prêté). Tellement recommandé que j'ai été encore plus déçue : il s'agit d'une belle plume, mais du coup c'est par moment un peu emphatique et bavard, bref trop littéraire pour le genre. Et j'avais très rapidement trouvé l'assassin. :yahoo:

51SDqdjqZyL._SL500_AA300_.jpg

Mais c'est écrit magnifiquement.

J'allais justement le commencer ce soir :rtfm:

On verra bien ^^

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 semaines après...
36ans Posté(e)
Criterium Membre 2 680 messages
Nyctalope‚ 36ans
Posté(e)

J'ai lu Effraction au réel et L'itinéraire psychiatrique d'Emma Santos. J'ai beaucoup aimé ; il y a un côté assez déstabilisant dans ses livres ¿ et plus particulièrement le premier ¿ au niveau de la forme : des mots en incise entre les phrases, des phrases déstructurées, beaucoup d'utilisation de l'apposition. C'est assez délicat de manier ce genre de structures d'une façon qui fasse sens et enrichisse le texte (la traduction française des Versets sataniques de Salman Rushdie, par exemple, y échoue à mon avis totalement) ; or ici, c'est réussi : le procédé apporte de réelles nuances aux mots. ¿Les mots pas le corps¿. ¿ Trois parties à l'Effraction au réel pour décrire les trois parties de la vie de cette étrange jeune fille rousse, Hermine : l'enfance/adolescence, l'Amour, l'après-Amour. Cet Homme qui parlait de Céline, qui la battait la trompait la violait l'insultait la possédait la baisait l'avait ; et elle, soumise amoureuse désespérée. La rupture inévitable au bout de la spirale destructrice. Further down the spiral. Et après, la folie.

Le cheminement de cette folie d'amour et d'un système de santé et de psychiatrie médicamentisé est décrit et développé dans l'Itinéraire psychiatrique ; les phrases y sont moins complexes au niveau de la forme, et arrivent à capturer cette sensation d'enfermement qui s'empare progressivement du personnage, et de la logique de cette folie qui un jour s'était cristallisé sous la forme de l'amour de C. ¿ coïncidence? Tant de mots me font penser à ce que C*** aurait pu, ou dû, écrire. Ces deux livres ont d'autant plus résonné en moi qu'un instant je revêtais sa peau et voyais par ses yeux ¿ cela a remué des choses. Je pense à Y***, à C***, à la symbolique de la spirale, et aux mots qui valsent. Terminons en paraphrasant à la fois Santos et Proust : ¿écrire, c'est mourir un peu.¿ (oh, d'ailleurs, du coup c'est à la fois une paraphrase et une antiphrase, une belle antiparaphrase, ou devrait-on dire para-antiphrase, je ne sais pas, je ne sais plus).

Ceux qui aiment l'intertextualité seront d'ailleurs servi ; les deux livres sont remplis de citations diverses, pas forcément explicitement indiquées, et qui on le mérite de coller parfaitement au suivi de la narration (¿remplis de citations¿ aurait pu faire penser à un exercice de doctor cum libro ; ce n'est pas le cas, ici cela tient parfois presque du centon). Citations diverses pour Effraction au réel, citations de ses propres livres pour L'Itinéraire psychiatrique. ¿ ¿écrire, c'est vivre davantage.¿

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 mois après...
Posté(e)
The trooper Membre 10 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Les contes de la folie ordinaire de Charles Bukowsky. A se demander si ce qu'il décrit dans l'ouvrage n'est que trop d'actualité. Ou autrement, Racines de Alex Haley reste un de mes livres préféré par l'intensité de son écriture et des situations décrites.

Sinon je recherche un livre à lire du même accabit que "Sur la route" de Kerouac ou encore Siddartha. Est-ce que quelqu'un peut m'aider svp ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×