Serge Hefez, psychiatre, analyse Nicolas Sarkozy :


hiram_fr Membre 1 610 messages
L'Empereur‚ 32ans
Posté(e)

"Les pervers narcissiques n'éprouvent aucun respect pour les autres, qu'ils considèrent comme des objets utiles à leurs besoins de pouvoir, d'autorité, ou servant leurs intérêts. Il font des promesses qu'il ne tiendront pas, sachant que les promesses n'engagent que ceux qui y croient. Pris en flagrant délit de mensonge, ils sont capables de nier avec un aplomb hors du commun... Charité bien ordonnée commençant toujours par soi-même, ils savent parfaitement et farouchement défendre leurs intérêts dont ils ont toujours une vision très claire. Ils essaient de profiter à chaque instant de toutes les opportunités, de toutes les personnes rencontrées, et ces personnes sont systématiquement instrumentalisées pour en tirer, autant que possible, avantage pour eux. Comme pour tous les narcissiques, tout leur est dû. Ils n'admettent aucune remise en cause et aucun reproche.Les pervers narcissiques sont incapables d'aimer les autres. Dans leur immense majorité, ils n'ont aucune « humanité », aucun sentiment humain, aucun état d'âme, aucun affect. Ils sont froids et calculateurs, totalement indifférents à la souffrance d'autrui. Mais tout en étant, le plus souvent, incapables d'avoir des sentiments humains, ils simuleront le fait d'être emplis, en apparence, de bons sentiments et d'une sincère empathie pour autrui.

Les déceptions entraînent chez eux de la colère ou du ressentiment avec un désir de revanche. Cela explique la rage destructrice qui s'empare d'eux lors des séparations. Quand un pervers perçoit une blessure narcissique (défaite, rejet), il ressent un désir illimité d'obtenir une revanche. Ce n'est pas, comme chez un individu coléreux, une réaction passagère et brouillonne, c'est une rancune inflexible, implacable à laquelle le pervers applique toutes ses forces et ses capacités de raisonnement. Et alors, il n'aura de cesse d'assouvir son dessein de vengeance. Les pervers narcissiques ont souvent besoin de haïr pour exister. La haine peut être chez eux un moteur très puissant.

Souvent, le pervers narcissique est quelqu'un qui n'a jamais été reconnu dans sa personnalité propre, qui a été victime d'investissement narcissique important de la part de ses parents et qui a été obligé de se construire un jeu de personnalités (factices), pour se donner l'illusion d'exister.

Du fait d'une histoire personnelle, où il ont été, par exemple le bras armé d'un de leurs parents, les pervers n'ont pas pu se réaliser. Ils observent alors avec envie ce que d'autres qu'eux ont pour y parvenir. Les pervers narcissiques ne sont jamais sincères, toujours menteurs. Ils peuvent aussi bien dire la vérité que mentir avec aplomb. Le plus souvent, ils effectuent de sensibles falsifications de la vérité, qu'on ne peut pas vraiment qualifier de mensonges, et encore moins de constructions délirantes. Mélanger le mensonge, la sincérité et la franchise ¿ce qui est, pour l'autre, très déstabilisant¿ fait partie de leur jeu.

Le déni (de leurs défauts, de l'autre) leur permet de « s'aimer » (et de s'aimer toujours plus). Ils se mentent à eux-mêmes, sur leur vraie valeur, sur ce qu'ils sont réellement. A certains moments, ils finissent par croire à leur mensonge, à d'autres, ils en ont conscience. C'est toute l'ambivalence de la pathologie mythomane. Le pervers narcissique est un « comédien né ». Ses mensonges à force d'entraînement sont devenus chez lui une seconde nature. Sa palette de personnalités, de personnages, d'émotions feintes est étonnante. L'éventail de son jeu d'acteur est infini, sans cesse renouvelé. Il donne le plus souvent l'image d'une personne parfaitement calme, ne s'énervant jamais. Le pervers narcissique est le plus souvent doté d'une combativité extrême et d'une capacité de rebond remarquable. Sa mégalomanie, son narcissisme, voire sa paranoïa, renforcent cette combativité. Souvent immensément orgueilleux, voire mégalomane, le pervers narcissique aime gagner, à tout prix, sans fin, et ne peut admettre, une seule fois, de perdre. Il est prêt à tout, même aux coups les plus retors, pour ne jamais perdre. Le pervers est comme un enfant gâté. S'il ne rencontre pas de résistance, il ira toujours plus loin. A la longue cette tendance, qui peut lui assurer une dynamique du succès pendant un certain temps, devient une addiction. Signe de sa mégalomanie, elle la renforce en retour, et l'amène à ne plus pouvoir tolérer la moindre frustration ou contradiction.

« Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose ! » (Beaumarchais). Le pervers narcissique a le talent de diffamer sans avoir l'air d'y toucher, prudemment, en donnant l'apparence de l'objectivité et du plus grand sérieux, comme s'il ne faisait que rapporter des paroles qui ne sont pas les siennes. Souvent il ne porte pas d'accusation claire, mais se contente d'allusions voilées, insidieuses. A la longue, il réussira à semer le doute, sans avoir jamais prononcé une phrase qui pourrait le faire tomber sous le coup d'une accusation de diffamation.

Situations cliniques :

puce.gifLe déni : « La France n'a jamais commis de génocide », en France, on a rien fait, la collaboration n'a pas existé, donc nous n'avons pas besoin de repentance (et on tue en même temps le Père en détruisant le remarquable travail de mémoire accompli par son prédécesseur).

puce.gifLa diffamation sans y toucher : « ON égorge des moutons dans les baignoires », le ON anonyme du mépris et du colonialisme.

puce.gif Frapper l'autre d'inexistence pour le mépriser et le déstabiliser : je ne regarde pas mon adversaire au cours d'un débat, je dis « elle » en regardant un témoin.

puce.gifLa jouissance du sous-entendu : « Je dis tout haut ce que tout le monde pense tout bas ». Ce qu'on pense tout bas, ce n'est en général pas très beau, et justement, on ne le dit pas. Ou « en France, on ne peut pas dire les choses » : par exemple, les nègres nous emmerdent, foutons les dehors¿

puce.gifProvoquer la sidération et l'adhésion de l'entourage en le confrontant à l'horreur absolue : par exemple parler longuement du calvaire de la mère de Sohane pour faire passer une loi sur la récidive.

puce.gifEtre mégalomane, ne pas supporter le moindre accro à sa propre image : faire virer un grand patron de presse pour avoir été montré sous les traits ridicules du cocu.

puce.gifEnfance : venger une mère abandonnée qu'on ne quitte qu'à l'âge de 28 ans.

puce.gifAmour de la traîtrise : prendre pour porte-parole celui qui a trahi et calomnié son propre camp¿

Mais vous avez sûrement en tête d'autres situations¿

Allez, bonne continuation.

Serge Hefez" Source : www.liberation.fr

Intéressant non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)

Pour remettre les choses dans leurs contextes, Serge Hefez déclare lui-même qu'il n'a pas analysé Nicolas Sarkozy:

Contrairement à mes autres chroniques, j'ai au contraire voulu «objectiver» le portrait du pervers narcissique tel qu'il est décrit dans la littérature en utilisant les données brutes de l'encyclopédie Wikipédia. Il n'y a là nul travail de création. Tout le monde n'est pas obligé d'y retrouver les traits de caractère de Sarkozy, et certains s'y sont d'ailleurs reconnus eux-mêmes !

Mais bizarrement, tous ses cas cliniques sont orientés vers Nicolas Sarkozy...je trouve ça curieux, pour ne pas dire étrange.

Plutôt que d'écrire ce que j'en pense, je reprendrai ce qu'a écrit une personne dans les commentaires qui ont survécu:

on peut toujours analyser, tirer des conclusions de tout et de rien et finalement déclarer qu'une personne est perverse narcissique, parce qu'on aura voulu traduire ses faits et gestes dans ce sens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Pour remettre les choses dans leurs contextes, Serge Hefez déclare lui-même qu'il n'a pas analysé Nicolas Sarkozy:

J'aurais du faire psy, tiens. C'est vrai, vu toutes les anneries qu'ils debitent, et payer pour, j'aurais fait un psy du tonnerre de dieu! :o Mais ca ne m'etonne pas du libe, sachant qu'a une certaines epoques, ils faisaient defile les psy pour dire combien etait benefique la pedophilie pour la societe... Heureusement pour nous, des "reacs" ont mis fin a leur campagne nauseabonde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Billythekid
Invité Billythekid Invités 0 message
Posté(e)

Non mais soyons serieux peut on faire confiance a un homme qui n a jamais ni fumé ni bu, jamais fait de psychanalyse et qui a des problème de couple ! Non mais ! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eryx VIP 8 660 messages
Dresseur d'ours‚ 45ans
Posté(e)
Serge Hefez" Source : www.liberation.fr

La messe est dite!! Pas étonnant de la part d'un torchon à la solde de La Havane et de Pyongyang :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Non mais soyons serieux peut on faire confiance a un homme qui n a jamais ni fumé ni bu, jamais fait de psychanalyse et qui a des problème de couple ! Non mais ! :o

La religion juive interdit l'alcool paraît-il . Ceci explique peut-être cela.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quilly Membre 716 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Je vais me faire méchamment fustigée par vous tous... mais soit je serai la brebis dans la louvèterie :

Je trouve ça tres pertinent comme article, ça rejoint bien ce qu'on pense de lui dans les couloirs des hôpitaux psychiatriques et en cours de psychopathologie.

Je suis ravie de voir que cette opinion est reprise par d'autres " collègues".

C'est assez bien ecrit et tres amusant, de plus... Un bon cas clinique pour nous, eleves.

Par ailleurs, on est quand même 47% à ne pas apprécier le personnage...

et si la liberté d'expression et la démocratie vous ont permis de l'élire, elle doit aussi nous permettre de vous rappeler qu'on ne l'aime pas. Une démocratie n'existe que s'il est possible d'y faire exister une opposition.

Sur ce , je tiens les promesses faites sur mon topic, et m'enfuis vite de ce topic .... avant de m'ennerver.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eryx VIP 8 660 messages
Dresseur d'ours‚ 45ans
Posté(e)
Non mais soyons serieux peut on faire confiance a un homme qui n a jamais ni fumé ni bu, jamais fait de psychanalyse et qui a des problème de couple ! Non mais ! :o

La religion juive interdit l'alcool paraît-il . Ceci explique peut-être cela.

Sauf qu'il est catholique non pratiquant, mais ça c'est pas grave. S'il était juif cela expliquerait bien de choses n'est-ce pas? Tu es de la famille du colonel Armand du Paty de Clam? :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Oui mais en meme temps:

[www.u-m-p.org]... _avec_israel

Pour un partenariat privilégié avec Israël

« Rien de ce qui se passe dans votre pays n'est indifférent aux Européens en général et aux Français en particulier » a déclaré Nicolas Sarkozy lors de la conférence d'Herzilya, jeudi 16 décembre, au terme d'un déplacement de trois jours en Israël. Le président de l'UMP a souligné les liens historiques, culturels, économiques et commerciaux qui existent entre nos deux pays. Une coopération qu'il souhaite voir renforcer dans le cadre d'un partenariat privilégié entre l'Europe, puissance méditerranéenne, et les pays de cette région au premier rang desquels Israël.

Discours prononcé par Nicolas Sarkozy, Président de l'UMP,

Conférence 2004 d'Herzliya le 16 décembre 2004

Mesdames et messieurs,

C'est un plaisir et un honneur pour moi d'être votre invité aujourd'hui. Je remercie Uzi Arad de cette invitation, qui m'a donné l'occasion de revenir en Israël. Je sais le très grand prestige de votre conférence pourtant........

Et merde aux palestiniens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eryx VIP 8 660 messages
Dresseur d'ours‚ 45ans
Posté(e)

"J'aime" tes conclusions, Transporteur!! Comme d'habitude tu rapportes une partie de faits qui sont véridiques et tu fais des conclusions que tu n'as pas le courage d'assumer et tu essayes de les mettre sur le même plan sémantique que la première partie de ton argutie!

Tu es un imposteur et un malhonnête intellectuel, tu es dangeureux et malsain ou aigri!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)
Par ailleurs, on est quand même 47% à ne pas apprécier le personnage...

Tu sais dans les 53% qui ont voté pour lui, il y a également des gens qui n'aiment pas le personnage :o Sa photo de lui que j'ai vu hier dans "Le Point" en sortant de la gare m'a vraiment fait peur :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GMB Membre 3 867 messages
Gentil Mignon Bisounours‚ 40ans
Posté(e)

moi je dis: sarkozy c' est un gros craignos qui ne représente vraiment qu' une infime partie de son électorat.

je sais bien que la majorité sont, au fond, des gens biens séduits par son discours démago.

de plus il a eu la chance d' avoir face à lui une femme, un avantage certain, qui plus est nullisime en com', alors lui qui est un avocat/show-man/vendeur de tapis ne pouvait qu' en faire qu' une bouchée!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Easy Membre 59 messages
Forumeur en herbe‚ 65ans
Posté(e)

Horreur !

Dégoût !

:o

Ce sont les premiers mots qui me viennent quand je lis cette définition du pervers narcissique

Sarkozy, ici, je m'en tape complètement. je ne le calcule pas. Ici c'est le procédé qu'utilise Hefez qui me donne envie de vomir.

La calomnie est déjà infecte, mais ici on est dans un comble puisqu'elle est opérée par une personne en titre. Par une personne mieux placée que quiconque, y compris par la cible elle-même, pour affirmer qu'elle relève du MAL.

Quand on a un peintre en bâtiment qui énonce que les pédés sont des détraqués, ça n'impacte pas trop. Mais quand c'est un psychiatre qui l'affirme, ça impacte gravement, d'autant qu'on ne voit pas forcément quelle type de croix il cache sous sa blouse blanche.

Je ressens de l'horreur et du dégoût de retrouver dans ce principe de stigmatisation, les mêmes principes accusateurs bidons qui ont prévalu à certains éliminateurs, pour stigmatiser d'autres cibles en d'autres temps.

On veut chasser toute femme rebelle et indépendante? On commence par dresser un tableau type de cette catégorie qu'on exècre

"C'est une femme qui ne considère personne, qui ne s'intéresse qu'à ses propres intérêts. Elle est incapable d'aimer qui que ce soit. Elle n'a que des pensées égoïstes, etc."

On veut pourfendre le possédant ? On commence par dresser son portrait type

"C'est un individu qui n'est intéressé que par ses intérêts, il a des affaires cachées, il est incapable d'aimer qui que ce soit, il n'est pas sincère, il est calculaleur etc"

On veut déporter du communiste, on commence par dresser son portrait type

"C'est un jaloux, un vicieux et un paresseux qui ne pense qu'à voler le fruit du travail des autres. Il est incapale d'amour véritable. Tout ce qu'il raconte vise à manipuler les gens pour les déposséder etc;"

On veut brûler du Juif, on commence par dresser un portrait type qui...

On veut nettoyer la racaille, on commence par .........portrait type...

Je suis dégoûté, consterné aussi qu'à notre époque, on puisse aussi facilement, tout comme en n'importe quelle époque "révolue", lancer depuis les plus hautes marches du pouvoir (politique, économique, scientifique, médiatique), un anathème de plus, une nouvelle chasse aux sorcières contre un nouveau diable et par un moyen aussi classiquement simple, abusif, méprisant et pervers. qu'est le portrait-typant

Comme aux heures les plus noires du Macarthisme, du stalinisme, de l'Inquisition, du nazisme, du Polpotisme, du maoisme et de la Révolution, le peuple se voit offrir le portrait-typant d'un monstre à détecter d'abord et à lapider ensuite. C'est gratuit, comme les affiches Outlaw's Reward ou Wanted de l'Ouest. C'est gratuit et on bat le tambour.

Du vent, rien que du vent, il n'y a strictement rien d'objectif et de parfaitement mesurable pour constituer ce genre de portait impressionniste constitué de jugements gratuits alors que la conséquence d'une telle portraitisation est des plus graves

Le premier § de ce portrait qu'à "reconstitué" Hefez est un paradigme de l'accusation bidon et du procès d'intention de type Inquisitorial

"Ces gens là se reconnaissent en ce qu'ils ne peuvent pas aimer Dieu et...ne sont pas aimés de lui"

A partir de là...on peut crucifier n'importe qui.

Il y a, il y a toujours eu, des vicelards, des profiteurs, des abuseurs, qui ont martyrisé des tiers et même les leurs, en tous cas des plus faibles qu'eux (dont les enfants, les esclaves et les animaux font partie) Mais dresser un portrait type du vicelard pour le débusquer et le ferrer est un délire.

On ne devrait jamais accuser ou stigmatiser qq sur son caractère. Certes nous lançons tous des "T'es qu'un égoïste" "T'es qu'un paresseux " "t'es qu'un radin" mais au moins le faisons-nous sans titre particulier

Quoique ...on cherche bien souvent à se prévaloir d'un titre quelconque.

Mais ici Nazare Aga et Hefez ont des titres très officiels qu'ils n'oublient surtout pas de rappeler. Et tous deux s'en servent pour nous convaincre que nous pouvons accorder foi à leur portrait-typant et que nous pouvons donc exécuter toute personne qui y correspondrait en toute délégation de conscience.

"Nous les blouses blanches, par notre titre et notre autorité, nous garantissons la légitimité de cette chasse et vous, le vulgus pequm, vous pouvez tuer la bête que nous proposont d'éradiquer sans vous poser de questions"

On est dans "I comme Icare"

Quand un médecin ne sait pas soigner, il se fait tueur

Il n'existe aucune échelle pour mesurer objectivement ces traits de caractère qu'ils décrivent. Il n'existe aucun moyen de mesurer l'avarice exacte d'une personne, son égoïsme, sa générosité, sa paresse, sa gourmandise, sa sensualité, sa froideur, sa douceur, sa méchanceté, sa jalousie, sa cupidité, etc.

Et quand bien même! On doit laisser dans le marécage du langage public toutes les critiques-injures faites par les uns au sujet du caractère des autres. On ne doit surtout pas chercher ni à établir une échelle officielle de méchanceté ou de gentillesse, ni à établir le portrait du sale type parfait

Or c'est bien ce que Isabelle Nazare Aga a cherché à faire avec son portait du PN.

Nous ne devrions condamner que des faits illégaux ou amoraux précis, pas des caractères, pas des tempéraments, pas des manières d'être, pas des comportements, pas des sentiments et encore moins des intentions.

Nous ne devons condamner que les infractions aux 100 codes qui nous régissent, pas les tempéraments aussi chiants et pénibles soient-ils. Car on est toujours le chiant de quelqu'un.

Lorsqu'un portrait-typant est édité, il n'y a, au début de sa parution, aucune protestation. Ce n'est qu'une fois un premier procès lancé qu'on entend un premier condamné élever une protestation. Le machin est ainsi fait que le premier qui proteste sera examiné à la loupe et ses contradicteurs trouveront qu'il correspond très bien au portrait puisque " Le PN n'accepte pas le jugement des autres "

Pendant des années entières, il avait circulé des portraits du Juif parfait mais personne n'avait protesté, chacun se disant que le mieux était de ne surtout pas attirer les regards sur soi (a moins d'avoir un pédigré écartant tout risque de passer pour Juif type) Tout Juif ou toute personne ayant des relations avec des Juifs, avait intérêt, face au déferlement de ces portraits de plus en plus tonitruants, péremptoires, abusifs et négatifs, à ne pas la ramener.

Depuis 19 ans que ce portrait du PN existe, alors que 1 000 000 de personnes au moins ont reconnu, qui un conjoint, qui un parent, qui un collègue ou un patron "Ah c'est trop lui !" personne n'a encore été traîné en Justice parce qu'il y correspondait trop bien

Du coup, personne n'ayant à se défendre de cette accusation et on n'entend aucune protestation

Ce portait continue donc son bonhomme de chemin, il prend de la patine, une odeur d'authenticité et même de sainteté. Il est repris, cité et il fait référence chaque fois qu'un chapitre "analyse de personnalité" est ouvert. Le PN est déjà dévenu un lieu commun et plus aucune autre autorité n'a l'idée d'en contester le principe, la pertinence ou l'existence.

Bientôt, comme les fantômes, la résurrection et les OVNI pour d'autre, la PN deviendra un pivot culturel pour les Français.

Démonstration vient d'être faite qu'à n'importe quelle occasion, ce portrait-typant peut être évoqué comme référence valable et être proposé en exercice de tir au vulgus pequm. L'effet d'élimination qu'on ne peut obtenir par soi-même parce qu'on est trop chétif ou trop lâche en même temps que trop vorace, on parvient à l'obtenir en mobilisant les masses contre notre cible d'élection. Et pour lancer cette chasse, il faut proposer une cible aisément reconnaissable à l'aide d'un portrait compréhensible par tous. Et puis il ne faut pas nin plus que la cible soit trop rare pour ne pas provoquer de retours de chasse bredouilles. Il faut donc que le portrait soit assez flou et assez large. Pas étonnant donc que les uns pensent que c'est Jules qui y correspond le mieux pendant que les autres trouvent que c'est Irène qui y ressemble parfaitement

Ainsi, bien qu'émanant du corps qui prétend au plus haut des savoirs (médecine = bac +8) chacun, du plus primaire au plus cultivé d'entre nous, peut comprendre ce portrait et l'assimiler avec gourmandise. En effet, il n'est pas mentionné que ce breuvage est à consommer sans modération. Alors que même l'offre d'Aspirine est modérée par des avertissements à ne pas abuser, alors que tout diagnostic médical se veut emprunt de précautions et de réserves d'approfondissement, on ne voit rien, aucune barrière, aucune limite d'emploi, aucune recommandation de modération dans ce black-portrait du PN-à-détester.

Ben voui, cette découverte du PN-à-détester par Nazarre Aga n'a pas eu besoin de faire l'objet d'une publication scientifique. Pas du tout. Figurez-vous que ce portrait n'a pas été enseigné en fac de médecine. Noooon! Il a été publié pour la première fois au monde dans un livre grand public et vendu juste à côté de "Nous Deux", de "Femmes d'aujourd'hui" et de "Télé 7 jours"

"Whouaoufff ! Ayé, je lis le médecin, je le comprends, je le parle même!

Nanti de cette récente autorité que me confère cette nouvelle capacité, je vais pouvoir à mon tour devenir chasseur. Ahhhhh que ça fait du bien d'être enfin compris et surtout soutenu. Merci Elizabeth et sus au Pervers Narcissiques !"

:o

Les péquins qui offrent des diagnostic négatifs gratuitement, depuis "Sale con" jusqu'à "C'est un PN" expriment une partie de leur perversité

Les gens dotés d'autorité qui font ça, sont gravement pervers et abusifs.

Les médecins qui font ça devraient être radiés

Modifié par Easy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)
"J'aime" tes conclusions, Transporteur!! Comme d'habitude tu rapportes une partie de faits qui sont véridiques et tu fais des conclusions que tu n'as pas le courage d'assumer et tu essayes de les mettre sur le même plan sémantique que la première partie de ton argutie!

Tu es un imposteur et un malhonnête intellectuel, tu es dangeureux et malsain ou aigri!

Tu me fait trop d honneur .Je suis surtout en desacord avec tes idées et ta visions de choses c est aussi simple que ça.Je trouve que c est assez parlant que rajouter a ça ?.

Dommage que tu ai du mal avec la contreversse.

Oui je suis dangereux mais je m inquiette pas tu prendra les armes contre tout danger potentiel pour notre pays. :o

Heu tu serait pas un peux reac ?

Modifié par transporteur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hiram_fr Membre 1 610 messages
L'Empereur‚ 32ans
Posté(e)
Serge Hefez" Source : www.liberation.fr

La messe est dite!! Pas étonnant de la part d'un torchon à la solde de La Havane et de Pyongyang :o

Les gens feraient mieux de se relire parfois...je ne vois aucun rapport entre deux dictatures et le journal français de gauche. Encore un qui a peur de la gauche pour les chars soviétiques qui arriveraient sur les champs Elysées hein...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 822 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)
Non mais soyons serieux peut on faire confiance a un homme qui n a jamais ni fumé ni bu, jamais fait de psychanalyse et qui a des problème de couple ! Non mais ! :o

La religion juive interdit l'alcool paraît-il . Ceci explique peut-être cela.

:o tu te trompe de religion , la bible a du vin et de l'ivresse une vision positive :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Wedge Membre 27 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)
Horreur !

Dégoût !

:o

Ce sont les premiers mots qui me viennent quand je lis cette définition du pervers narcissique

Sarkozy, ici, je m'en tape complètement. je ne le calcule pas. Ici c'est le procédé qu'utilise Hefez qui me donne envie de vomir.

La calomnie est déjà infecte, mais ici on est dans un comble puisqu'elle est opérée par une personne en titre. Par une personne mieux placée que quiconque, y compris par la cible elle-même, pour affirmer qu'elle relève du MAL.

Quand on a un peintre en bâtiment qui énonce que les pédés sont des détraqués, ça n'impacte pas trop. Mais quand c'est un psychiatre qui l'affirme, ça impacte gravement, d'autant qu'on ne voit pas forcément quelle type de croix il cache sous sa blouse blanche.

Je ressens de l'horreur et du dégoût de retrouver dans ce principe de stigmatisation, les mêmes principes accusateurs bidons qui ont prévalu à certains éliminateurs, pour stigmatiser d'autres cibles en d'autres temps.

On veut chasser toute femme rebelle et indépendante? On commence par dresser un tableau type de cette catégorie qu'on exècre

"C'est une femme qui ne considère personne, qui ne s'intéresse qu'à ses propres intérêts. Elle est incapable d'aimer qui que ce soit. Elle n'a que des pensées égoïstes, etc."

On veut pourfendre le possédant ? On commence par dresser son portrait type

"C'est un individu qui n'est intéressé que par ses intérêts, il a des affaires cachées, il est incapable d'aimer qui que ce soit, il n'est pas sincère, il est calculaleur etc"

On veut déporter du communiste, on commence par dresser son portrait type

"C'est un jaloux, un vicieux et un paresseux qui ne pense qu'à voler le fruit du travail des autres. Il est incapale d'amour véritable. Tout ce qu'il raconte vise à manipuler les gens pour les déposséder etc;"

On veut brûler du Juif, on commence par dresser un portrait type qui...

On veut nettoyer la racaille, on commence par .........portrait type...

Je suis dégoûté, consterné aussi qu'à notre époque, on puisse aussi facilement, tout comme en n'importe quelle époque "révolue", lancer depuis les plus hautes marches du pouvoir (politique, économique, scientifique, médiatique), un anathème de plus, une nouvelle chasse aux sorcières contre un nouveau diable et par un moyen aussi classiquement simple, abusif, méprisant et pervers. qu'est le portrait-typant

Comme aux heures les plus noires du Macarthisme, du stalinisme, de l'Inquisition, du nazisme, du Polpotisme, du maoisme et de la Révolution, le peuple se voit offrir le portrait-typant d'un monstre à détecter d'abord et à lapider ensuite. C'est gratuit, comme les affiches Outlaw's Reward ou Wanted de l'Ouest. C'est gratuit et on bat le tambour.

Du vent, rien que du vent, il n'y a strictement rien d'objectif et de parfaitement mesurable pour constituer ce genre de portait impressionniste constitué de jugements gratuits alors que la conséquence d'une telle portraitisation est des plus graves

Le premier § de ce portrait qu'à "reconstitué" Hefez est un paradigme de l'accusation bidon et du procès d'intention de type Inquisitorial

"Ces gens là se reconnaissent en ce qu'ils ne peuvent pas aimer Dieu et...ne sont pas aimés de lui"

A partir de là...on peut crucifier n'importe qui.

Il y a, il y a toujours eu, des vicelards, des profiteurs, des abuseurs, qui ont martyrisé des tiers et même les leurs, en tous cas des plus faibles qu'eux (dont les enfants, les esclaves et les animaux font partie) Mais dresser un portrait type du vicelard pour le débusquer et le ferrer est un délire.

On ne devrait jamais accuser ou stigmatiser qq sur son caractère. Certes nous lançons tous des "T'es qu'un égoïste" "T'es qu'un paresseux " "t'es qu'un radin" mais au moins le faisons-nous sans titre particulier

Quoique ...on cherche bien souvent à se prévaloir d'un titre quelconque.

Mais ici Nazare Aga et Hefez ont des titres très officiels qu'ils n'oublient surtout pas de rappeler. Et tous deux s'en servent pour nous convaincre que nous pouvons accorder foi à leur portrait-typant et que nous pouvons donc exécuter toute personne qui y correspondrait en toute délégation de conscience.

"Nous les blouses blanches, par notre titre et notre autorité, nous garantissons la légitimité de cette chasse et vous, le vulgus pequm, vous pouvez tuer la bête que nous proposont d'éradiquer sans vous poser de questions"

On est dans "I comme Icare"

Quand un médecin ne sait pas soigner, il se fait tueur

Il n'existe aucune échelle pour mesurer objectivement ces traits de caractère qu'ils décrivent. Il n'existe aucun moyen de mesurer l'avarice exacte d'une personne, son égoïsme, sa générosité, sa paresse, sa gourmandise, sa sensualité, sa froideur, sa douceur, sa méchanceté, sa jalousie, sa cupidité, etc.

Et quand bien même! On doit laisser dans le marécage du langage public toutes les critiques-injures faites par les uns au sujet du caractère des autres. On ne doit surtout pas chercher ni à établir une échelle officielle de méchanceté ou de gentillesse, ni à établir le portrait du sale type parfait

Or c'est bien ce que Isabelle Nazare Aga a cherché à faire avec son portait du PN.

Nous ne devrions condamner que des faits illégaux ou amoraux précis, pas des caractères, pas des tempéraments, pas des manières d'être, pas des comportements, pas des sentiments et encore moins des intentions.

Nous ne devons condamner que les infractions aux 100 codes qui nous régissent, pas les tempéraments aussi chiants et pénibles soient-ils. Car on est toujours le chiant de quelqu'un.

Lorsqu'un portrait-typant est édité, il n'y a, au début de sa parution, aucune protestation. Ce n'est qu'une fois un premier procès lancé qu'on entend un premier condamné élever une protestation. Le machin est ainsi fait que le premier qui proteste sera examiné à la loupe et ses contradicteurs trouveront qu'il correspond très bien au portrait puisque " Le PN n'accepte pas le jugement des autres "

Pendant des années entières, il avait circulé des portraits du Juif parfait mais personne n'avait protesté, chacun se disant que le mieux était de ne surtout pas attirer les regards sur soi (a moins d'avoir un pédigré écartant tout risque de passer pour Juif type) Tout Juif ou toute personne ayant des relations avec des Juifs, avait intérêt, face au déferlement de ces portraits de plus en plus tonitruants, péremptoires, abusifs et négatifs, à ne pas la ramener.

Depuis 19 ans que ce portrait du PN existe, alors que 1 000 000 de personnes au moins ont reconnu, qui un conjoint, qui un parent, qui un collègue ou un patron "Ah c'est trop lui !" personne n'a encore été traîné en Justice parce qu'il y correspondait trop bien

Du coup, personne n'ayant à se défendre de cette accusation et on n'entend aucune protestation

Ce portait continue donc son bonhomme de chemin, il prend de la patine, une odeur d'authenticité et même de sainteté. Il est repris, cité et il fait référence chaque fois qu'un chapitre "analyse de personnalité" est ouvert. Le PN est déjà dévenu un lieu commun et plus aucune autre autorité n'a l'idée d'en contester le principe, la pertinence ou l'existence.

Bientôt, comme les fantômes, la résurrection et les OVNI pour d'autre, la PN deviendra un pivot culturel pour les Français.

Démonstration vient d'être faite qu'à n'importe quelle occasion, ce portrait-typant peut être évoqué comme référence valable et être proposé en exercice de tir au vulgus pequm. L'effet d'élimination qu'on ne peut obtenir par soi-même parce qu'on est trop chétif ou trop lâche en même temps que trop vorace, on parvient à l'obtenir en mobilisant les masses contre notre cible d'élection. Et pour lancer cette chasse, il faut proposer une cible aisément reconnaissable à l'aide d'un portrait compréhensible par tous. Et puis il ne faut pas nin plus que la cible soit trop rare pour ne pas provoquer de retours de chasse bredouilles. Il faut donc que le portrait soit assez flou et assez large. Pas étonnant donc que les uns pensent que c'est Jules qui y correspond le mieux pendant que les autres trouvent que c'est Irène qui y ressemble parfaitement

Ainsi, bien qu'émanant du corps qui prétend au plus haut des savoirs (médecine = bac +8) chacun, du plus primaire au plus cultivé d'entre nous, peut comprendre ce portrait et l'assimiler avec gourmandise. En effet, il n'est pas mentionné que ce breuvage est à consommer sans modération. Alors que même l'offre d'Aspirine est modérée par des avertissements à ne pas abuser, alors que tout diagnostic médical se veut emprunt de précautions et de réserves d'approfondissement, on ne voit rien, aucune barrière, aucune limite d'emploi, aucune recommandation de modération dans ce black-portrait du PN-à-détester.

Ben voui, cette découverte du PN-à-détester par Nazarre Aga n'a pas eu besoin de faire l'objet d'une publication scientifique. Pas du tout. Figurez-vous que ce portrait n'a pas été enseigné en fac de médecine. Noooon! Il a été publié pour la première fois au monde dans un livre grand public et vendu juste à côté de "Nous Deux", de "Femmes d'aujourd'hui" et de "Télé 7 jours"

"Whouaoufff ! Ayé, je lis le médecin, je le comprends, je le parle même!

Nanti de cette récente autorité que me confère cette nouvelle capacité, je vais pouvoir à mon tour devenir chasseur. Ahhhhh que ça fait du bien d'être enfin compris et surtout soutenu. Merci Elizabeth et sus au Pervers Narcissiques !"

:(

Les péquins qui offrent des diagnostic négatifs gratuitement, depuis "Sale con" jusqu'à "C'est un PN" expriment une partie de leur perversité

Les gens dotés d'autorité qui font ça, sont gravement pervers et abusifs.

Les médecins qui font ça devraient être radiés

:o :D :(

Merci d'avoir pris le temps de faire une telle réponse que je partage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant