New mouvement politique ?


Invité Billythekid
Invité Billythekid Invités 0 message
Posté(e)

Réchauffement de la planète ? Déforestation des forêts tropicales ? Chasse au bébé phoques ? Marées noires ? Certains de ces sujet on pu émouvoir les populations occidentales ces dernières décennies chacune nous a fait prendre conscience du pouvoir de l'homme sur son environnement. Et alors que les plus pessimiste voient déjà l'humanité détruire son monde des politiques de développement durable sont misent en ¿uvre afin de « sauvegardé la planète » dans la plupart des pays, des politiques de sauvegardes de patrimoine sont mises en place par des organisations internationales (ONUE, protocole de Kyoto¿).

Cependant face a une conception toujours plus mondialiste de leurs économies les différents pays émergents, entre autres, et les autres puissances déjà en place vont au devant de flux de matières toujours plus important, et augmenter les flux de marchandise c'est principalement deux chose : augmenter les pollutions du a leur transport mais aussi et surtout augmenter les risques de catastrophes écologiques majeures a effet immédiat nous pensons évidemment en premier lieux au marées noires et autres naufrages déversants des quantités impressionnantes de déchets toxiques dans nos océans. Comprenons aussi qu'un dégazage seul est déjà une catastrophe, mais par l'augmentation des trafics le risques augmente, cela sans compter que dans une recherche de compétitivité, les dégazage, venant en particulier des flottes de pays émergents, ne pouvant se payer avec la même facilité que les flottes de multinationales occidentales les vidanges de leurs navires.

Nous prenons un seul exemple simple et concis mais que cela et généralisable a tous les pôles de compétitivités économiques liés au développement industriel des pays émergent, mais aussi a tous les pays a économies fortement industrialisées.(utilisation de charbon massive en Chine et aux Etats-Unis).

Mais allant de paire avec les essors industriels, les révolutions vertes et agricultures intensives, qui en plus de participer à l'intensification des flux de transports, provoque de graves atteintes à la Terre elle-même. En effet la surexploitation des sols (dans les pays en développement par exemple) est un important facteur des désertifications des Terres. A cela s'ajoute le fait que l'agriculture européenne par exemple que les sols sont totalement vidés de nutriments par des variétés dont la croissance est toujours plus accélérée pour plus de productivité, les sols sont tellement détruits qu'il faut ajouter de nombreux engrais, pesticides ext¿ pour maintenir nos plantes dans un semblant de vie. La conséquence de ces méthodes d'agricultures est une baisse considérable de la qualité des produits « agricoles », par exemple les plants de blés devenus toujours plus « faibles » et dont la taille est passé de 1.50m environ il y a seulement un demi siècle a 70cm pour certain plans de nos jours, en effets les plants plus affaiblis ne pouvaient plus soutenir leur propre poids et nous ajoutons maintenant des hormone aux semences de blé affin de limiter la croissance de leur tiges. De plus l'ajout des divers pesticides et autres substances visant à augmenter le rendement de nos champs détruit la biodiversité avoisinante. Ajoutons a cela l'irrigation et déforestation liées à l'agriculture intensive.

Ceux qui produisent cette agriculture n'en ont pas réellement besoin, dans le sens ou la production agricole mondiale serait suffisante pour nourrir plus de 12 milliards de personnes. Pourtant on estime a plus de 850 millions les personnes souffrants de malnutrition chroniques aggravées de par le monde. Nous pouvons donc en déduire que les quantités de nourritures produites ne sont pas consommées par la totalité de la population mondiales, pire que cette production est en grande partie jetée. Nous détruisons donc notre écosystème pour au final jeter ce que nous lui arrachons. Les logiques de productions ne sont elles pas a revoir ? Et que faire ? : faut il partager les ressources produites par les pays occidentaux avec les pays dans le manque ? ou bien aider les pays dans le manque a développer leur agriculture ? Nous voyons bien que si nous partageons, les flux intenses créés par les transferts de marchandises provoquerais d'énormes émission de pollution, mais que d'un autres coté nous ne pouvons pas réellement aider ces pays a développer leur agriculture pour deux raisons, ce ne serait qu'accroître le néo-colonialisme occidental, mais aussi ce serait transmettre notre mauvaise façon de pratiquer l'agriculture. La solution idéale serait de les aider à développer une agriculture propre, qui subvienne a leurs besoins et juste a leurs besoins, toute en ne les laissant pas vulnérable face aux agricultures industrielles. Mais nous pouvons alors nous demander, pourquoi ne pas adapter ce type d'agriculture dans nos pays ?

Pourquoi ne pas adapter notre agriculture alors que sa déficience est largement prouvée ? Car nous sommes toujours à la recherche du rendement maximal, que si des agriculteurs produisent de façon « écologique » ils sont rapidement rendus non concurrentiels. Donc aucun agriculteur occidental ne peut produire de façon écologique, sinon il ne gagnerait plus d'argent et ironie du sort il ne pourrait plus s'acheter à manger. Une des solutions ne pourrait elle pas être que ces agriculteurs produisent pour leurs propres besoins ? Mais alors ce nouveau type d'agriculture n'étant que très peu productive ferait que chaque agriculteurs ne pourraient plus produire que pour que peu de monde et les prix s'envoleraient donc. Sinon on accepte de ne pas augmenter les prix mais alors chaque producteur accepte de ne plus vivre qu'avec un strict nécessaire (ne pouvant plus se payer le reste). De plus le nombre d'agriculteurs devrait alors augmenter de façon très importante, de telle façon que l'agriculture redeviendrait un pole majeur du système économique. Les prix des produits agricoles n'étant plus concurrentiels face aux importations de pays n'ayant pas la même orientation de production, nous voyons bien qu'il deviendrait alors nécessaire de fermer les frontières aux importations.

La fermeture des frontière et le retour à une économie agricole entraînerait un replis du pays sur lui-même, de plus face à l'augmentation du prix des produits alimentaires les gens ne pourraient plus se payer tous les objets superflus et on assisterais alors a une sortie de la société de consommation.

La nécessité écologique de solutions si drastiques risque de devenir une réalité dans le futur. Mais à partir du moment où nous serons près à faire un tel effort nous pouvons aussi penser a tous ce qui doit s'ajouter a cela, je pense bien entendu à la production d'énergie. En effet nous voyons bien que si nous choisissons le retour à une agriculture vivrière, la production de biocarburants deviendrait impossible. Il faudrait alors choisir des types d'énergies renouvelables. Ce type d'énergie serait sans doute une entrave pour tous les moyens de locomotions modernes c'est pourquoi les flux de marchandises seraient encore plus diminués, renfermant sans doute un peu plus les communautés sur elles même. (Notons qu'avec une agriculture de type vivrière les populations devraient être réorganisées de façon à pouvoir être approvisionnée et qu'il y aurait donc l'apparition de nombreux petits villages ext¿) Ecologiquement le fait que les transports mécaniques prennent « fin » serait une très bonne chose, de ce fait l'agriculture écologique serait doublement intéressante.

Le retour a une agriculture vivrière et un certain communautarisme serait sans doute vu par certain comme une régression, une régression utopique, cependant ce régressionime deviendra sûrement une nécessité dans le futur. Notons que le régressionisme n'est pas une négation de l'acquis technologique actuel mais plutôt une nécessité, il ne prône pas le retour au XIIéme siècle comme certaines mouvements religieux extrémiste mais une sauvegarde de la Terre comme, ainsi les progrès en médecine par exemple doivent absolument être sauvegardés.

Ainsi le régressionisme serait un moyen de sauvegarder l'humanité mais nous voyons rapidement qu'il existe plusieurs lacunes à une telle politique :

-Mettre en place un tel régime. En effet il faut une majorité totale consentante dans la population du pays où est mise en place ce régime. Mettre en place un tel régime par la force serait totalement absurde de part le fait qu'à long terme si des opposants à cette politique voudraient reverser le pouvoir ils n'auraient qu'à utiliser un technologie avancée.

-Le maintenir en place (à long terme une telle politique est elle viable ? en effet sans un fort embrigadement des populations on peu aisément imaginer un retour en force d'une agriculture hyper productive au bout d'un moment, alors que les causes qui ont provoquées la mise en place d'un tel régime ont étaient oubliées)

-Le maintient d'un tel régime dans un pays vis-à-vis des autres pays. En effet une telle politique ne passerait sans doute pas inaperçu et elle risquerait d'attirer les foudres de certains autres pays aussi bien que des flots d'utopistes. De plus la mise en place d'une politique écologique dans un seul pays n'aurait qu une effet très restreint vis-à-vis de l'écologie mondiale. Il faudrait alors la mise en place d'une telle politique dans le monde entier.

Mais peut être que l'homme n'aura pas a choisir une telle politique, même par nécessité, peut être la nature lui imposera tout simplement.

Merci a ceux qui ont eu le courga de lire ce post.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

mik72 Membre 2 124 messages
Le Ténébreux vous salue...‚ 36ans
Posté(e)

Oui je suis d'accord, même si je n'ai pas lu!! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bulma Membre 421 messages
Forumeur survitaminé‚ 39ans
Posté(e)

c'est pas que mais la d'entrée ,c'est tres tres long et il est tard,alors je n'ai pas le courage,je viendrai voir ça demain!! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Davoust Membre 1 585 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Je sais pas, mais j'ai l'impression que vous êtes écolos Billythekid ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
danielfr40 Membre 1 719 messages
Forumeur alchimiste‚ 60ans
Posté(e)

Je suis contre, même si je ne l'ai pas lu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Ce n'est pas vraiment un programme ou un mouvement politique. Plus une idéologie écolos.

Les gros patrons ne se prêterons jamais au jeu du régressionisme.

Et j'ajoute que je suis contre la fin du monde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 569 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

analyse tres pertinente mais illusoire du à l'économie de marché et au confort dans lequel nous aimons vivre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

Quel laïus !

résume un peu ton bazar svp, on est pas payé à l'heure !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bulma Membre 421 messages
Forumeur survitaminé‚ 39ans
Posté(e)

toujours pas motivée a lire, c'est résolument trop long ou bien il est résolumentt trop tard :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Billythekid
Invité Billythekid Invités 0 message
Posté(e)

Bon en deux lignes alors :

-on arrête de surproduire comme des fous avec une agriculture qui détruit la Terre.

-on se regroupe de façon plus communautaire ==> on arrête les flux commerciaux créant trop de polutions.

-on dévelloppe les énergies renouvelables (bin oui puisqu'on a plus rien d'autre)

-on garde toutes les technologies utiles.

En gros on se passe de tout ce dont on peut se passer et qui polue pasque sinon dans pas longtemp on est tous mort (ouai remarque sa c'est dans tous les cas de figures :o ), enfin sinon nos enfants mourerons tous prématuremment.

(-on fume un gros buz ? :o )

analyse tres pertinente mais illusoire du à l'économie de marché et au confort dans lequel nous aimons vivre

Le confort dans lequel nous aimons vivre est une notion très subjective. Beaucoup de personne carressent le rêve d'une vie de ce type, mais il est vraie qu'une certaine peur réside dans la perte confort (principalement chez les citadins), c'est pourquoi il faudrait une sorte de Terre a part ou créer cette "utopie", avec des gens idéalistes, mais motivés (si c'est pour sa taper tous les marginaux de la planète...).

J'ajouterais que ce type de choix de vie est un peu celui des Amishs non ?Et d'autre sociétés ayant choisies de rester traditionnelles. Ceci est donc réalisable a petite échelle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Voltaire aurait répondu avec superbe : "Venez donc broutter l'herbe de mon pré."

La solution n'est pas dans la baisse du niveau de vie. Seuls les farfelus les plus complets ont la nostalgie du niveau de vie d'il y a ne serait-ce qu'un siècle et demi. Par exemple, si on mettait fin à l'orpaillage et aux pollutions certaines qu'il induit, aucun de nous ne serait en mesure de se ballader sur internet car il faut un peu d'or pour construire un ordinateur. Alors libre à l'auteur du topic de balancer son PC par la fenêtre et d'aller construire une hutte en bois pour cultiver quelques pommes de terre. Il le regrettera sûrement mais au moins n'apparaitra-t-il pas comme le chantre du "faites ce que je dis, pas ce que je fais".

La lutte contre la pollution en général passe à mon avis par 2 solutions en parfaite contradiction avec ce que développe le topic.

- Premièrement, il est impératif de faire fortement diminuer la population mondiale et donc de pratiquer un contrôle des naissances particulièrement strict. Il est illusoire pour ne pas dire fou de considérer que 6 milliards et peut être dans 30ans 9 milliards d'humains puissent vivre décemment (mettons même un critère de vie petit-bourgeois du début XXe siècle) sans démultiplier les pollutions !

- Deuxièmement, seule la recherche et le progrès scientifique peuvent laisser l'espoir d'un réglement des pires nuisances. Et pour y parvenir, il est hors de question de revenir au temps de "la lampe à huile et de la marine à voile" mais il faut au contraire permettre les conditions de la recherche. Et je suis sceptique quant à la performance d'un laboratoire qui devrait se priver de la moindre énergie ou matière première voire de l'impossibilité des scientifiques (de toute nation) de s'y rendre matériellement (si on supprime avions et navires actuels et qu'il faille de nouveau 5 mois pour rallier Tokyo depuis Paris).

L'Histoire de l'humanité n'a jamais connu le bien être dans la régression technologique ! Militer pour une telle aberration est criminel !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Billythekid
Invité Billythekid Invités 0 message
Posté(e)
Par exemple, si on mettait fin à l'orpaillage et aux pollutions certaines qu'il induit, aucun de nous ne serait en mesure de se ballader sur internet car il faut un peu d'or pour construire un ordinateur.La lutte contre la pollution en général passe à mon avis par 2 solutions en parfaite contradiction avec ce que développe le topic.

A ton avis comment rammassait on l'or ils ya plusieur sciécle ? A grand renfort de mercure ? Il existe des techniques manuelles simples, leurs application a grande échelle aurait pour "seul" effet d'augmenter le prix de l'or.

- Premièrement, il est impératif de faire fortement diminuer la population mondiale et donc de pratiquer un contrôle des naissances particulièrement strict. Il est illusoire pour ne pas dire fou de considérer que 6 milliards et peut être dans 30ans 9 milliards d'humains puissent vivre décemment (mettons même un critère de vie petit-bourgeois du début XXe siècle) sans démultiplier les pollutions !

Tout a fait d'accord, en réalité si on analyse un minimum quasi tous les problèmes écolgiques sont liés a la forte population, c'est pourquoi ils vont augmenter.

- Deuxièmement, seule la recherche et le progrès scientifique peuvent laisser l'espoir d'un réglement des pires nuisances.

Tu pense que l'homme a pour seul possibilité d'utiliser la technique pour se sortir de la technique ? Et oui le progrès scientifique pourait régler les quelques problèmes, mais dans combien de temps ? Peut être dans trop longtemp. Nous n'avons pas l assurance que la technique pourra nous sauver, en revanche nous avons l'assurance que le regressionisme peut nous sauver.

L'Histoire de l'humanité n'a jamais connu le bien être dans la régression technologique ! Militer pour une telle aberration est criminel !

A j'aimerais bien savoir de quand date le dernier grand mouvement regressioniste, car comme je l'ai dit précedemment il y a effectivement quelques expériences de regressionisme qui ont déjà eu lieu (plus ou moin réussies) mais je n'ai eu vent de politiques actuelles de régressionisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

La dernière grande régression que nous ayons connue en Occident se situe à la chute de l'Empire romain et à ce qu'on qualifiait il y a encore peu (et à juste titre) de "temps barbares" soit à peu près l'époque mérovingienne où l'on ne maîtrisait quasiment plus les savoirs antiques (en matière architecturale, en matière médicale etc...) et où les échanges commerciaux se sont effondrés (jusqu'à une partielle renaissance à lépoque carolingienne puis surtout à la fin du XIIe). C'est d'ailleurs en ce temps où la monnaie or disparait.

Eh bien ce n'était pas particulièrement folichon ! Régression drastique de la population urbaine avec des villes tombant en ruines ; repli sur l'autarcisme rural qui faisait qu'à chaque catastrophe climatique dans un coin, c'était la famine assurée pour ledit coin (puisque pas de possibilité d'importation) ; abaissement de l'espérance de vie ; frein terrible aux découvertes scientifiques....

Bref un petit cocktail qui, de surcroit, a entrainé une instabilité politique particulièrement importante. Beau résultat !

PS : Pour l'orpaillage, si on se contentait des manières traditionnelles d'extraction, ce n'est pas une simple hausse de l'or que nous aurions mais une pénurie complète qui entrainerait un ralentissement considérable de certaines industries et qui ferait en sorte que tu seris bien en peine de poster ton topic sur un forum internet !

Je le répète : l'Humanité a vu son sort amélioré par l'avancée scientifique et non en retournant à l'archaïsme !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Billythekid
Invité Billythekid Invités 0 message
Posté(e)
Je le répète : l'Humanité a vu son sort amélioré par l'avancée scientifique et non en retournant à l'archaïsme !

Je n'ai jamais parlé d'archaisme mais plutot d'une maitrise totale du monde afin de recourire a nos besoin. Je ne parle nullement d'une régression a l'age de pierre. Jutse d'une maitrise, principalement de l'argiculture, qui pourrait nous rappelée certain temps passés. En revanche je n'ai indiqué nul part que toute les autres technologies devaient êtres abandonnées bien au contraire. J'ai parlé de dévellopement des technologie liées aux énergie renouvellables, d'un maintient total de la médecine a son niveau actuel, même si pour cela nous dussions faire quelques petites entorses a la politique de "régression".

Et nous conviendrons qu'avec toutes les technologies actuelles nous trouverions bien un moyen de récolter efficassement l'or sans utiliser des techniques "archaïques" ou hyper poluantes.

De la même façon je pense que si nous mettons des barrières pour le dévellopement de technologies non propres nous serions vraiment étonnés par toutes les nouvelles inventions qui viendraient les remplacer, pas toujours aussi efficassement j'en conviens, mais très rapidement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Il est évident que la société dans son ensemble n'abandonnera pas son mode de vie, son confort. Le régressionisme peut être pratiqué mais dans des communautés au sein même de la société.

Il faut que les idéalistes se mettent ça en tête : les gens n'abanderont rien d'un confort et d'une utilité qu'ils considèrent comme acquis. Pas plus les particuliers que les industriels.

La solution est de mieux connaître la société telle qu'elle est et de progresser pour que notre mode de vie TEL QU'IL EST ( incluant l'économie, l'industrie, le particulier,l'agro-alimentaire,..) influe de moins en moins sur la nature.

En changeant de modes de production d'énergie pour remplacer les vieux sans perdre notre électricité, nos transports,...

En ce qui concerne l'agro-alimentaire, le problème est plus compliqué. Là, je suis d'accord pour amorcer un changement non pas de régression mais de raison. Des réseaux locaux, économiquement viables permettant enfin de diminuer une production excessive et inutile.

Voilà ! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

@billy : Si tu parles de régression mais refuses de trancher quant aux secteurs à sacrifier, tu tournes en rond et au final laisses les choses en l'état. Or, pour simplement maintenir les capacités actuelles dans des domaines divers (médecine, transports....) tu es obligé de laisser perdurer la production actuelle.

Quant à l'agriculture, les ennemis du productivisme ont oublié que celui ci avait été adopté pour éloigner le spectre des famines. Si on y renonce tout en cassant les transports ne permettant ainsi plus d'importer au dela des frontières d'une province, le moindre aléas climatique provoquerait des sous nutritions comme l'Europe en a connues jusqu'au XIXe siècle (qu'on se rappelle de la famine irlandaise des années 1840 provoquant une forte émigration vers les jeunes USA).

Bref l'agriculture bio ne risque certes pas de répondre aux besoins alimenaires d'une population mondiale s'acheminant vers les 9 milliards de personnes. Et d'ailleurs même en Occident une pure agriculture bio ferait à ce point augmenter les prix qu'on everrait des familles ne pouvant se payer de la viande plus d'une fois par mois ! Bonjour les carences !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant