Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'polémique'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

108 résultats trouvés

  1. La réédition de « Mein Kampf » avait été annoncée dès 2015 en France, suscitant une vive polémique. « Mein Kampf » (« Mon Combat »), le tristement célèbre ouvrage écrit pas Adolf Hitler en 1925 alors qu’il croupissait en prison après un putsch manqué, va être réédité en France par la maison d’édition Fayard pour une sortie en 2020, indiquent ce jeudi 17 octobre nos confrères du « Journal du Dimanche ». Une première depuis 1934. Source et suite de l'article
  2. Le magazine féminin québécois a affolé les réseaux sociaux avec le titre de son article sur le désir sexuel dans la vie de couple. Le dernier numéro du magazine québécois Châtelaine est en kiosque depuis le 5 février, mais c’est seulement trois jours après la Journée internationale des droits des femmes que sa couverture interpelle. «Sexe : doit-on se forcer ou pas ?» est le nom de l'article qui a fait grincer des dents de nombreux internautes sur Twitter, qui l’ont taxé de contribuer à la culture du viol. Source et suite de l'article
  3. La marque Decathlon fait face aux critiques ce mardi 26 février après avoir annoncé la commercialisation prochaine, en France, d'un "hijab de running" à destination des femmes voilées qui souhaitent pratiquer la course à pied. Mais qu'en pensent les principales concernées ?L'association féministe et antiraciste Lallab répond à LCI. L'affaire aurait pu en rester là. Circonscrite, sur les réseaux sociaux, à deux ou trois tweets rageurs. Mais le désormais célèbre "hijab de running", bientôt proposé à la vente par le groupe Decathlon en France, a finalement accédé, en quelques heures, au rang de polémique. Source et suite de l'article
  4. Conscients des désagréments causés par la présence d’enfants au sein de leur établissement, de plus en plus de restaurateurs envisageraient d’interdire l’entrée aux marmots. Déplorant les cris et pleurs qui interrompent fréquemment les conversations d’adultes, un restaurant de Monterey, en Californie, a placardé sur sa devanture une pancarte avec l’inscription suivante: «Pas de poussettes, pas de chaises hautes, pas de sièges bébé. Les enfants qui pleurent ou font du bruit perturbent le dîner des autres et ne sont donc pas tolérés.» Source et suite de l'article
  5. Épisiotomie systématique, toucher vaginal non consenti... La polémique sur les violences obstétricales enfle. Comment les praticiens la vivent-ils ? Témoignages. «Violences obstétricales». L'expression est forte, et omniprésente. Depuis le lancement en 2013 du blog Marie accouche là de la juriste de formation et féministe Marie-Hélène Lahaye, du TumblR #payetonutérus, de l'engagement de la secrétaire d'État à l’Égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa jusqu'à la parution du Livre noir de la gynécologie (1) ce mois-ci, des voix ne cessent de s’élever contre ces pratiques gynécologiques déviantes, allant du simple manque de tact aux gestes médicaux non consentis (toucher vaginal, épisiotomie...). Source et suite de l'article
  6. Alors que de nombreuses marques proposent des produits d’hygiène intime pour les femmes, certaines ciblent désormais les petites filles. Repérée par Causette dans son numéro du mois de septembre, une lotion lavante intime de la marque Lactacyd pour « un usage quotidien dès 3 ans », dans la gamme « Maman et moi ». Cette année, plusieurs marques d’hygiène ont développé un marketing à destination des jeunes filles, enrobé d’un packaging rose stéréotypé, tel le Miss soin intime de Saforelle ou encore l’Hydralin Fillette. L’idée de calquer des produits féminins existants à un public de jeunes filles n’est pas nouvelle : il existe par exemple des soutiens gorges rembourrés, en taille 8 ans. Une manière de créer un besoin de toute pièce... ainsi que des complexes. Source et suite de l'article
  7. Bonjour à tous, Dans le cadre de notre Master Marketing, nous réalisons une étude sur la vengeance du consommateur. Merci de répondre à notre questionnaire (cela vous prendra seulement 3 min) afin de nous aider à mener à bien notre étude ! Lien du sondage: https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScNTW6DfwSWxa9EcLnUplAJY5R4wvbEunR0qKT5ihb93ow2rQ/viewform
  8. Après avoir averti la direction du groupe, la CGT envisagerait de saisir le parquet… Le syndicat CGT de l’enseigne ne décolère pas. Un fichier « sauvage » des intérimaires a été mis en place à la plateforme logistique Leroy-Merlin de Valence (Drôme), révèle France 3 Rhône-Alpes. « Vicieux », « beurk », « branleur » ou encore « mou du genou », « boulet » voire « big big boulet »… figurent parmi les commentaires et annotations inscrits dans ce fichier en libre accès. Source et suite de l'article
  9. Au pays de l'Oncle Sam, existe-t-il plus grand sacrilège que celui de ne pas respecter les symboles que sont le drapeau et l'hymne national ? Probablement pas. C'est pourtant ce qu'a décidé de faire le quarterback star de San Francisco Colin Kaepernick, en refusant de se lever, (puis en posant un genou à terre) lors de l'hymne traditionnel d'avant-match. Moyen de protestation retentissant, et extrêmement risqué, pour sa réputation comme pour sa carrière. Le mois d'août touche à sa fin. La prochaine saison de football américain va commencer, et partout dans le pays, les matchs de présaison attirent de nouveau le regard des fans et des médias. C'est ce moment qu'a choisi Colin Kaepernick, un des plus célèbres joueurs de la ligue, pour commettre l'impensable : alors que l'hymne national retentit dans le stade, le quarterback ne se lève pas, au contraire de tous les joueurs, spectateurs, et toute autre personne présente. Assailli de questions des journalistes, tandis que vidéos et photos du geste font déjà le tour de la toile et donc du monde, Kaepernick explique que rester assis est un geste de soutien à la cause noire, et de protestation contre l'oppression subie par nombre d'entre eux. "Je ne vais pas afficher mon soutien au drapeau d'un pays qui oppresse les noirs et les personnes de couleur. Il y a des cadavres dans les rues, et les responsables s'en tirent avec leur salaire et sans condamnation pour meurtre." Il n'est évidemment pas le premier à protester. Le mouvement "black lives matter" (les vies noires comptent) prend de plus en plus d'ampleur outre-Atlantique, au fur et à mesure que les affaires d'homicide (volontaire ou non) de jeunes noirs par des policiers se répètent. Le monde du cinéma s'était déjà manifesté, quand aucun acteur noir n'était nommé aux Oscars, celui de la musique également, avec des morceaux dédiés d'artistes tels que les Black Eyed Peas, le rappeur The Game ou encore Beyoncé. Ce n'était donc qu'une question de temps avant que l'hypermédiatisé monde du sport ne se joigne au mouvement. Et si les plus grandes stars de la NBA avaient déjà affiché leur soutien au mouvement par des déclarations publiques, aucun athlète de renommée mondiale n'avait choisi de le montrer de cette manière, en s'attaquant à l'hymne. Le geste a évidemment provoqué de vives réactions, tant sur le fond que sur la forme. Car pour beaucoup, profiter de son statut pour dénoncer les injustices est une noble cause, mais le faire en dénigrant un des symboles du pays est un affront, une insulte à la nation. Et bien que de nombreuses voix soutiennent l'action tout en condamnant le geste, Colin Kaepernick a déclaré qu'il continuerait à poser un genou à terre tant qu'il aura l'impression que les choses n'ont pas suffisamment changé dans le pays. Il sait qu'il peut perdre gros, très gros. Sa popularité, déjà. On a ainsi pu voir des vidéos de fans des 49ers, son équipe, en train de brûler son maillot, ou encore des vétérans de guerre, amputés, se lever pendant l'hymne en reprochant à Kaepernick de ne pas respecter le pays et ceux qui le défendent. Mais le Rosa Parks du 21ème siècle peut également perdre son emploi et ses revenus. Ses contrats publicitaires, voire son contrat de sportif sont en sursis, si des sanctions venaient à être prises à son encontre. Mais il déclare ne pas s'en soucier : "C'est beaucoup plus que du football." Et il n'est désormais plus seul à s'exprimer de cette manière : ce week-end se disputait la première journée du championnat, au même moment que les commémorations du 15ème anniversaire du 11 septembre, peut-être le plus grand moment d'union nationale avec le 4 juillet. Et pourtant, on a pu voir : - Un joueur de Kansas City, Marcus Peters, tête baissée, et poing levé (avec un gant noir, comme Tommie Smith et John Carlos en 1968) - Trois joueurs des Tennesse Titans, ainsi que deux des New England Patriots, eux aussi le poing levé durant l'hymne. - Quatre joueurs des Miami Dolphins, genou à terre, comme Colin Kaepernick. Colin Kaepernick a d'ailleurs récidivé cette nuit du 12 au 13 septembre, lors du match entre San Francisco et Saint-Louis, imité au passage par un de ses coéquipiers, et plusieurs de ses adversaires du soir. Le mouvement s'étend donc, et pourrait bien prendre encore plus d'ampleur dans les semaines à venir. La star du football féminin Megan Rapinoe, pourtant blanche, a elle aussi posé un genou au sol pendant l'hymne, en soutien à Kaepernick. "Etant homosexuelle, je sais ce que signifie regarder le drapeau tout en étant consciente qu'il ne protège pas toutes les libertés." En pleine campagne électorale pour la prochaine présidentielle américaine, la question des droits des noirs américains s'est d'ores et déjà immiscée plus que prévu dans les débats, grâce ou à cause de Colin Kaepernick. Et elle pourrait par la même occasion s'inviter dans de nombreux stades de football, ou ailleurs...
  10. Bonjour Xavier Cantat s'est dit «fier que la chaise à (son) nom reste vide au défilé de bottes des Champs-Elysées», suscitant des réactions d'indignation. C'est le petit tweet qui fait polémique en ce moment. Au lendemain d’un commentaire de Xavier Cantat, compagnon de la ministre Cécile Duflot, contre le défilé militaire du 14 juillet, les réactions politiques restaient critiques lundi, Luc Chatel (UMP) jugeant ce geste «déplacé» tandis que Nicolas Dupont-Aignan exprimait sa «honte». Sur Twitter, Xavier Cantat, conjoint de l’ex-dirigeante d’EELV, s’était dit «fier que la chaise à (son) nom reste vide au défilé de bottes des Champs-Elysées». Pour Luc Chatel, vice-président délégué de l’UMP, ces propos sont «franchement déplacés», même si les compagnons de ministres «n’ont pas de statut légal». Certes, a-t-il dit sur RTL, «Mme Duflot n’est pas responsable des propos de son compagnon», mais «il y a beaucoup d’ambiguïté dans tout cela, parce qu’on n’est pas responsable mais on laisse faire son compagnon». Pour le député UMP de la Marne, la ministre du Logement devrait donc «condamner» le commentaire de son compagnon. «Les militaires qui défilaient hier et qui ont (...) représenté la France et la liberté au Mali ont dû apprécier», a-t-il souligné. Même indignation chez Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la République : «Moi, il me fait honte», a lancé le député de l’Essonne sur RFI, faisant valoir que «quand on est conjoint d’un ministre, on s’astreint à un minimum de réserve». «Mais cela montre bien que certains sont toujours à jouer contre notre pays tout en profitant des ors de la République», a-t-il fustigé. La veille, le patron des sénateurs écologistes, Jean-Vincent Placé, n’avait pas souhaité commenter les propos de Xavier Cantat. «Je me tiens à une ligne très précise, c’est que je ne commente pas les tweets des compagnons des responsables politiques, je m’occupe de ce que disent les responsables politiques», avait prudemment expliqué le sénateur de l’Essonne. ******************************************************************************************************************************************************* Quand même, si une guerre éclatait, il serait peut-être bien content que les "bottés" soient là pour la défendre, cette petite nature de Xavier Cantat, qui n'a pour sa part jamais eu à combattre l'intégrisme en Afghanistan, pour qu'un jour les filles puissent aller à l'école sans craindre pour leur vie.
  11. La mesure qui vise à ce que les ouvriers sur les chantiers ne parlent que le français a été adoptée à son tour il y a quelques jours par la région Île-de-France. Cette "clause Molière" suscite la division au sein de la classe politique. LCI vous en décrypte sa teneur, en trois points. Quel est son objectif ? Il s'agit de favoriser l'accès des TPE et PME françaises aux commandes publiques lancées par les collectivités locales (régions, départements et municipalités). Ces entreprises sont en effet concurrencées par des sociétés étrangères ayant recours à des travailleurs détachés, ne parlant pas français, et pratiquant le dumping social. Source et suite de l'article
  12. REIMS (51). Lors du dernier conseil municipal, Jean-Claude Philippot, conseiller FN, a de nouveau justifié certaines oppositions à des subventions, provoquant une condamnation de la part des élus de gauche de la ville. « Un élu FN a pris publiquement la parole pour mettre en cause l’association Ex-Æquo au prétexte notamment que celle-ci véhiculerait des « valeurs antichrétiennes » et défendrait les « droits LGBT ». Le FN en a profité pour attaquer la précédente municipalité, coupable à ses yeux d’avoir soutenu cette association durant six ans »,ont déclaré les élus de gauche. Ces derniers assument ce choix : « C’est le devoir d’une collectivité de soutenir toutes les luttes contre les discriminations et préjugés. Les propos tenus par le Front national sont indignes et blessants. » De son côté, Jean-Claude Philippot signe et contresigne ses déclarations. « Cette association a un projet sociétal militant, d’autres associations militantes ne sont pas aidées de la sorte. En outre, cette association a démontré sa haine, son mépris pour la religion catholique, avec La sœur de la perpétuelle indulgence, par exemple. Il y a un mépris pour le christianisme. Ils ne font pas la même chose avec la religion musulmane, ils ont la trouille. » Rien d'étonnant dans la démarche de Jean-Claude Philippot qui suit à la lettre "le petit guide pratique de l'élu FN" édité par le parti et qui prône de refuser les subventions aux associations (voir page 66). en entier sur http://www.lunion.presse.fr/region/pour-le-fn-l-association-ex-aquo-n-est-pas-catholique-ia3b24n416702#.VC1mqlu7iqQ.twitter
  13. Polémique sur le «chèque-contraception» Samedi 14 novembre - 13:29 Ségolène Royal a présenté à des élèves et des professionnels de la santé son «pass contraception», vendredi, devant un lycée de Poitiers. Crédits photo : AFP Le ministère de l'éducation nationale s'oppose à l'initiative de Ségolène Royal de faciliter l'accès des lycéennes à la contraception. Par Delphine Chayet Suite de l'article... Source: lefigaro.fr
  14. je viens de lire ce texte que j' ai envi de vous faire partager : ...(..)... La politique et le sort des hommes sont formés par des hommes sans idéal et sans grandeur. Ceux qui ont une grandeur en eux ne font pas de politique » Albert Camus (Carnets) Dans l’article (1) plutôt anodin qu’il consacre au livre L’Ordre libertaire. La vie philosophique d’Albert Camus, de Michel Onfray (2), Olivier Todd suggère toutefois une interprétation des plus pertinentes : « Plutôt qu’une biographie de Camus, ce livre ne serait-il pas une autobiographie d’Onfray ? » L’affirmation assez judicieuse qui fait semblant de se cacher derrière cette forme interrogative se trouvait déjà en partie corroborée par le « dossier » que l’hebdomadaire Le Point, sous la plume du journaliste caméléon Franz-Olivier Giesbert – pour l’heure plus camusien que Camus lui-même – consacre au dernier-né des ouvrages du philosophe momentanément préféré des médias. Ce dossier s’ouvre sur une double page dont la mise en forme ravirait, à n’en pas douter, les amis psychanalystes, même non freudiens, de l’hédoniste maussade et nietzschéen. Si le titre énorme et quelque peu ridicule, en caractères gras – « l’homme qui avait toujours raison » –, fait bien référence à Camus, ce dernier n’a toutefois droit qu’à une petite photo en noir et blanc, en bas de page, quand les trois quarts de la surface imprimée sont occupés par une photo couleur de… Michel Onfray. ...(...)..... Au risque de passer pour un « gardien du temple » (9) aux yeux de ce libertaire-nietzschéen-de-gauche résolument moderne, on s’étonnera toutefois que Michel Onfray tienne tant à ce qualificatif de « libertaire » quand il prend soin, dans nombre de ses écrits et actes, de s’asseoir allégrement sur tout ce qui fonde cette pensée. C’est bien sûr son droit, mais que dirait-on, à l’inverse, d’un philosophe allant partout répétant qu’il est ennemi de la finance, des banques, de la hiérarchie, de l’inégalité sociale et économique, du travail, de la propriété, et qui se présenterait comme un capitaliste ultralibéral ? Qu’il est un guignol, assurément !… La négation de l’Etat est au cœur de la pensée libertaire ? Pas de problème, Michel Onfray lui est favorable. La participation au jeu politicien classique est condamnée et combattue par les anarchistes ? Pas de souci, Michel Onfray s’y délecte. Le parasitisme des partis politiques et la confiscation de la vie sociale à leur seul profit sont dénoncés par les militants libertaires ? Aucune importance, Michel Onfray les soutient tour à tour, pourvu qu’ils soient « de gôche », à défaut d’être nietzschéens. Les anarchistes prônent l’égalité économique ? Michel Onfray aussi, peut-être, mais ça vous a un côté poussiéreux, ringard, passéiste, dix-neuvième siècle, alors il appelle ça « capitalisme libertaire» (sic) ! Les anarchistes rappellent qu’ils voient dans l’urne électorale le cercueil des illusions ? Michel Onfray se fait illico pilier d’isoloir (« abstention, piège à cons ! »). Et tout à l’avenant. Bien sûr, pour faire passer cette bouillie en lui accolant le qualificatif de « libertaire » et se vautrer comme il le fait dans la politicaillerie la plus banale comme la plus vulgaire, Michel Onfray éprouve le besoin de se cacher derrière des motivations « nobles ». Mieux vaut une société sans peine de mort plutôt qu’avec, écrit-il par exemple pour justifier ses déplacements jusqu’au bureau de vote, comme si de chaque élection dans ce pays dépendait le retour de cette barbarie. A ce stade de la réflexion philosophique, Michel Onfray pouvait tout aussi bien ajouter que mieux vaut être riche et bien portant que pauvre et malade sans que le niveau général de son livre baisse vraiment. Est-il par ailleurs vraiment nécessaire, de la part d’un libertaire à ce point moderne, d’invoquer ainsi constamment les mânes de Nietzsche et de Proudhon pour passer en quelques mois du trotskiste Besancenot au radical-mondain Montebourg, puis de Montebourg au socialisme césarien de l’ultra-jacobin Mélenchon ? ...(...)... à lire en entier sur : http://florealanar.wordpress.com/2012/03/07/albert-camus-le-mouvement-libertaire-et-michel-onfray-ou-le-bon-la-brute-et-michel-onfray/ ah ces anars de salon !!!!!!! c 'est si facile de se mettre une étiquette !
  15. Une statue de Johnny Hallyday divise une commune française Vendredi 20 Août - 11:38 © FR3 | Haute de 4,30 mètres, cette oeuvre monumentale en bois baptisée "Mais qu'est-ce qu'elle a ma gueule" trône sur une place entre une église et une tour datant du Moyen-Age. POLéMIQUE | La mairie de Verneuil-sur-Avre (Eure) souhaite enlever l'oeuvre d'art, la jugeant "décalée" au milieu de monuments historiques, alors que ses partisans estiment qu'elle contribue à la "notoriété" de la ville. AFP Suite de l'article... Source: 24heures.ch
  16. Sarkozy traité de «voyou» par l'hebdomadaire «Marianne» Mardi 10 Août - 09:51 © DR | Même à gauche, Pierre Moscovoci (PS) a prôné le respect de la fonction, estimant par conséquent le terme voyou "pas approprié". Polémique | La publication, en Une de Marianne, d'une photo de Nicolas Sarkozy l'air menaçant avec le titre "le voyou de la République" a fait bondir la droite. AFP Suite de l'article... Source: 24heures.ch
  17. Nohanne

    bronzage

    bonjour il y a une polémique autour d'un mannequin super bronzée à la limite du non sens je ne trouve rien à ce sujet merci si vous avez des infos
  18. La statue de Carla Bruni installée à Nogent Jeudi 02 Août - 12:18 La statue polémique représentant l'ancienne Première dame de France en ouvrière en tenue de travail, a été installée, discrètement, entre 6 heures et 8 heures mardi matin dans le quartier de la Petite-Italie. [...] Cette statue, de deux mètres de hauteur, représente une ouvrière en tenue de travail, en hommage aux plumassières, des femmes d'origine italienne pour la plupart, qui travaillaient dans une ancienne fabrique de plumes de la ville. L'ancien mannequin avait accepté de poser pour l'artiste Elisabeth Cibot. Cette iniative avait déclenché la colère de l'opposition qui dénonçait un "projet grotesque" et avait refusé de financer le coût de la statue. Les 90 000 euros de frais ont donc été réglés par le promoteur Cogedim. L'inauguration de l'oeuvre d'Elisabeth Cibot aura lieu le 21 septembre, en présence du maire mais sans Carla Bruni. "Elle n'a pas été invitée et ne sera pas présente", affirme le maire UMP Jacques J.P. Martin Suite de l'article... Source: L'Express
  19. Noir sur blanc : Arte programme le documentaire polémique pour le 25 janvier 2011 Jeudi 06 janvier - 10:27 Le 25 janvier 2011, Arte diffusera le documentaire polémique Noir sur Blanc. Le journaliste allemand Günter Wallraff se peint en noir afin d'éprouver l'accueil fait aux minorités de couleur dans son propre pays. Regardez sa transformation. Le documentaire Noir sur Blanc de Günter Wallraff sera diffusé le 25 janvier 2011 sur Arte. Le journaliste allemand se glisse un an durant dans la peau d'un Somalien émigré en Allemagne, afin de se faire une idée de l'accueil fait aux minorités de couleur dans son propre pays. Sous le nom de Kwami Ogonno, Somalien émigré ayant appris l'Allemand à l'Institut Goethe de Dar Es Salaam en Tanzanie, Günter Wallraff va tenter -sous couvert de caméra cachée- de s'intégrer et de mener une vie normale dans son pays « d'accueil ». Or, louer un appartement, chercher du travail, prendre les transports en commun, voire inviter une femme à danser¿ vont se révéler une épreuve de force pour le blanc-nouveau-noir-né. Suite de l'article...
  20. Ni Coran ni Bibles ne seront brûlés Samedi 11 septembre - 18:17 © KEYSTONE | Le pasteur a annoncé samedi que son église de Floride ne brûlerait jamais de Coran, même si une mosquée était construite à Ground Zero. Sa menace a soulevé de vives réactions dans le monde. polémique | Le pasteur Terry Jones a renoncé à son action de brûler un exemplaire du Coran en ce jour symbolique du 11 septembre. En réponse à la menace du pasteur, des manifestations se poursuivent en Afghanistan, et un homme voulait brûler des Bibles aujourd'hui en Afrique du Sud. AP Suite de l'article... Source: 24heures.ch
  21. FFF: Pour des quotas ethniques ? Jeudi 28 Avril - 21:16 Les Bleus seront-ils un jour soumis à des quotas ethniques ? (Reuters Selon Mediapart, la Fédération française de football aurait décidé de mettre en place des quotas ethniques officieux dans les centres de formation et les écoles de football hexagonaux. L'idée: limiter à 30% les jeunes footballeurs français d'origine africaine et maghrébine lors des épreuves de sélection. Une mesure démentie par Laurent Blanc. Suite de l'article... Source: sports.fr
  22. Trop dangereuse, la F1 ? Lundi 04 Avril - 22:29 Criblé de boutons, le volant des nouvelles F1 pose de sérieux problèmes de sécurité dénoncés par les pilotes. (Reuters) Ce n'est pas une nouveauté mais la tendance est à la dégradation si l'on en croit les principaux protagonistes. A l'image d'un Sebastian Vettel qui a réitéré ce week-end sa menace de grève, nombre de pilotes estiment difficile aujourd'hui de conduire leur monoplace en toute sécurité. En cause, des innovations techniques galopantes qui sont autant de fonctionnalités supplémentaires à gérer dans le cockpit. Suite de l'article... Source: sports.fr
  23. ForumFr

    Une victoire contestée

    Une victoire contestée Dimanche 14 novembre - 13:17 Bordeaux s'est imposé (2-1) samedi face à Nancy, en 13e journée, à la suite d'une action fort litigieuse. Les Girondins, qui n'avaient plus gagné à domicile depuis leur succès (1-0) sur Lorient lors de la 8e journée, se rapprochent ainsi des premiers rangs, mais sont passés par tous les états pour cette victoire qui devrait être contestée par les Lorrains et suscite déjà la polémique. A la 90e minute, Wendel a repris de la main un ballon sur la ligne du but de Damien Grégorini. Le ballon n'a pas semblé franchir la ligne mais l'arbitre a indiqué le rond central, sous les protestations de tous les Nancéiens. S'ensuivaient de longues minutes de discussion entre l'arbitre, son assistant et les joueurs des deux camps avant la reprise pour trois minutes de temps additionnel. Jusque-là, les Bordelais, qui ont une nouvelle fois montré deux visages, étaient tenus en échec après l'égalisation d'Alo'o Efoulou, entré à la place de Bakaye Traoré (82e). (...) L'arbitre, Bartolomeu Varela, qui a visionné les images de deux buts qualifiés de litigieux après la rencontre, a reconnu qu'il avait commis une erreur sur le second but girondin. "Ma première pensée va vers Nancy", a déclaré M. Varela, qui a validé le but de la victoire (2-1) des Bordelais après les indications de son assistant, Laurent Ugo, qui lui a signalé, par le système d'oreillettes, que le ballon avait franchi la ligne avant que Wendel, le milieu de terrain brésilien des Girondins, ne le touche de la main. "Mon assistant était persuadé que le ballon avait franchi la ligne. C'est malheureux pour Nancy", a dit l'arbitre central, reconnaissant qu'il n'avait pas "vu spécialement toute l'action". Suite de l'article... Source: france3.fr
  24. Condamnation de policiers: le ministre de la Justice prend la défense des magistrats Dimanche 12 Décembre - 11:51 Pour Michel Mercier, Brice Hortefeux «n'est pas ministre de la Justice»... Après avoir refusé dans un premier temps d'«alimenter la polémique», le ministre de la Justice, Michel Mercier, a finalement pris la défense des magistrats, accusés de faire preuve de laxisme vis-à-vis des délinquants par des syndicats de policiers, dans un entretien publié ce dimanche par Le Parisien. S'agissant de la compréhension manifestée par le ministre de l'Intérieur à l'égard des protestations policières consécutives au jugement de Bobigny, Michel Mercier souligne par ailleurs que Brice Hortefeux «n'est pas ministre de la Justice». «Je ne laisserai jamais dire que les magistrats sont laxistes. C'est totalement faux», dit le ministre, selon lequel «ils effectuent leur travail avec sérieux et responsabilité». «Je serai toujours là pour défendre les magistrats qui ont toute ma considération» ajoute, Michel Mercier qui les recevra «dans les prochains jours». Suite de l'article... Source: 20minutes.fr
  25. Grèce: Polémique après des propos négationnistes de l'Aube dorée Mercredi 16 Mai - 00:01 Le gouvernement grec et la communauté juive ont vivement condamné ce lundi des propos du dirigeant du parti d'extrême-droite Aube dorée niant l'existence des chambres à gaz et des fours crématoires dans les camps de concentration allemands pendant la Seconde guerre mondiale. Nikolaos Mihaloliakos, dont le parti a réalisé un score historique de près de 7% lors des élections du 6 mai, a également remis en cause la mort de six millions de Juifs pendant la guerre au cours d'une interview accordée dimanche à la chaîne de télévision privée Mega. «Il n'y avait pas de fours, c'est un mensonge (...) Il n'y avait pas de chambres à gaz non plus», a déclaré le chef d'Aube dorée, dont les membres se sont déjà illustrés en faisant le salut nazi. Nikolaos Mihaloliakos a qualifié d'«exagération» la mort de six millions de Juifs, arguant que «beaucoup de gens de pays différents» ont succombé dans les camps de concentration allemands comme, a-t-il ajouté, de nombreux Japonais dans les camps américains. Suite de l'article... Source: 20 Minutes
×