Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'galaxies'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

5 résultats trouvés

  1. Plus nos instruments de recherche de l'univers se perfectionnent, plus notre univers se complexifie. https://dailygeekshow.com/decouverte-galaxies-lofar/ J'ai toujours pris un peu le tournis, les soirs d'été, en regardant le ciel loin de la pollution lumineuse. Ce sera pire désormais...
  2. A l'heure où, partout dans le monde, le religieux revient en force et avec parfois... souvent même, force violence, ne serait-il pas temps de faire le point sur la question ? Petite leçon de métaphysique de comptoir, teintée d'humour, sans se prendre la tête, en essayant de ne fâcher personne ! Et Dieu ? "Et Dieu, dans tout ça ?", comme disait un célèbre animateur d'émission. C'est vrai, on cause… on cause… Et puis, vingt dieux ! on en oublie le principal. Et comme le principal est l'essentiel, comme dit l'autre. On ne peut pas continuer à tourner autour du pot… Même du pot au roses qui fait découvrir… ceux à qui on donnerait le Bon Dieu sans confession et qui, n'empêche, empochent des pots… de vin pour faire ou, au contraire… avoir des concessions ! Eh oui, pour beaucoup, le pognon est leur seul dieu. Avec les dieux du stade, bien sûr. Qui, eux, ne sont pas fâchés, non plus, avec le flouze, le pèze, les picaillons, les pépettes, l'oseille, les radis, le blé, le trèfle, l'artiche … Plus fort que la Sainte Trinité ou la Multiplication des pains ! C'est carrément la démultiplication de Saint-Fric. Non, Dieu m'en garde, moi, je parle du grand, du seul, de l'unique… De celui qui a fait Tout… . Qui a fait Tout avec rien. Rien qu'avec une pensée, c'est dire. Et… un maxi d'énergie ! Ah ! évidemment, il y a ceux qui jurent leurs grands dieux qu'ils ne croient en rien, que dalle, tout juste au pur hasard, Balthazar, et au néant, Fernand, mais qui, quand ils se tapent sur les doigts, n'en gueulent pas moins : "Oh, nom de Dieu !", avec une conviction qui frise la foi. Il y a aussi tous ceux qui se représentent Dieu en image d'Epinal, en noble papy avec une grande barbe blanche (forcément, il a quand même quelques milliards d'années !). Une sorte de grand sage de l'odieux visuel qui se déroule sur la scène toute ronde de notre petiote planète. Une sorte de super Père Noël cosmique, quoi !… En tout cas, il y a deux écoles, comme disent les intellos. Ou il joue avec nous ou… se joue de nous (?) dans le spectacle. Ou bien, il ne joue pas. S'il décide de jouer à l'acteur ou au metteur en scène, il faut alors qu'il soit tout ouïe aux plaintes et gémissements de tout ce petit monde en train de se bouffer le nez, quand ce n'est pas de se pourfendre allègrement les osselets. Les uns pour conquérir un bout de terrain désert rocailleux. Les autres pour prendre le pouvoir et grassement profiter, pour ne pas dire abuser, des biens sociaux associés. D'autres encore pour simplement afficher leurs idées, sur des banderoles et calicots, Coco, de toutes sortes, et crier à tue-tête et même à tue-corps pour imposer aux autres leur seule et grande vérité du moment, du genre : "Non aux cocos!", "Non à Coca !", "La France aux Gaulois !", "Ils ne passeront pas !", "Y a qu'à…", "Faut qu'on…" Enfin, ce n'est pas les sujets et prétextes qui manquent. Et surtout un bon, vieux comme Hérode, tiré de derrière les fagots au nom de Dieu et même pour l'amour de Dieu, justement ! Un sujet de conversation et de conversion inépuisable. Parce que là, il suffit que, selon le coin qu'on habite, on ne lui donne pas le même pseudo (Allah, Bouddha, Brahma, Iahvé, Jéhovah…), le même "login", comme disent les internautes, ou que ses fans ne l'adorent pas sur le même credo, et vlan ! ce coin de paradis devient vite l'enfer. Et la tolérance s'installe à coups de kalachnikovs ! Chacun alors de se prosterner, de flatter, d'idolâtrer, de sans cesse encenser intensément, d'adresser en recommandé, mais sans accusé de réception, un tas de prières assorties d'un plein de salamalecs, de faire un monceau de serments et de vœux, mon neveu, de se confondre en remerciements anticipés pour se faire entendre du Tout-Puissant. Et essayer d'obtenir ses faveurs en défaveur de celui d'en face qui est toujours forcément le "méchant". En fait, on ne lui demande même pas de jouer les arbitres, mais de faire carrément du favoritisme en jouant les justiciers. Devant tout ça, Dieu le Père est perplexe. Faire un petit miracle, de temps en temps, pour permettre à un pauvre mec au bout du rouleau de se remettre au boulot et redonner du baume au cœur aux autres, d'accord. Mais se mêler d'affaires qui ne le regardent pas, fausser le jeu et changer le spectacle en cours en favorisant tel ou tel acteur, ce n'est plus du jeu. C'est de la triche. Non, décidément, ce serait vachement injuste. Il préfère, grâce à Dieu, se tenir à carreau … du Temple et laisser justement le libre arbitre aux acteurs qui jouent tous, d'ailleurs, leur rôle avec beaucoup de conviction, et même souvent avec force génuflexions, à défaut d'un chouia de réflexion… Bien sûr, il pourrait avoir une petite faiblesse compréhensible pour ses fans les plus fervents qui flattent son petit ego et à qui il serait tenté de donner un petit coup de pouce… Mais non. Et puis, ça doit quand même le distraire, toutes leurs histoires improvisées, leurs love stories, tous leurs dérapages incontrôlés… Ça doit drôlement meubler sa sidérante solitude intersidérale. D'où son choix de non ingérence ou de non assistance, comme on voudra. En tout cas, pas de SAC, service après création… Ce qui casse les réflexions douteuses de ceux qui disent : "S'il existait, il ne laisserait pas faire tout ça !…" N'empêche que cet îlot de Terre dans l'océan des étoiles, ne doit pas être sans lui donner un mini de soucis. Les acteurs, ici, sont en effet de plus en plus turbulents. Non seulement il leur a donné l'indépendance, mais voilà maintenant qu'ils esquintent toute la scène. Pire encore, voilà qu'ils se sont mis en tête d'aller voir ailleurs ce qui se passe et d'aller émigrer dans des terres alentour en vaisseaux spéciaux : La Lune, Mars… Et allez donc ! A la grâce de Dieu. Ils ne doutent vraiment de rien. Sauf de lui, parfois, justement. Mais bon, pour l'instant, il laisse faire. Et de la super vue panoramique sur notre petit monde, d'où il voit tout, partout, il se contente de regarder comment tout ça va évolutionner, sans y mettre son grain de sel. Il a choisi, je vous dis, de ne plus jouer à rien du tout dans ce petit coin perdu du cosmos profond, qui a dû le décevoir un peu, il faut bien dire. A se demander, d'ailleurs, s'il ne regrette pas vraiment de l'avoir fabriqué et si un jour… un jour, il ne va pas l'abandonner dans un coin du labo ou même le faire glisser dans les oubliettes d'un trou noir… Ah ! il préfère sûrement prendre du recul et regarder son œuvre, en entier, le grand Tout, tout l'Univers. Un sacré programme… Mais regarder l'Univers, c'est se regarder lui-même ! Comment ça ? Eh bien, peut-être à travers les yeux de ses créatures. Et, entre autres, de nous. Vous n'en croyez pas vos oreilles ? D'accord, on est encore un peu primitifs, nous, mais on pense, quand même !… Réfléchissez. S'il nous a fabriqués avec le matos dont il est fait lui-même, de la pensée et de la poussière d'étoile, on est forcément un peu lui… Beaucoup même. Et quand on le regarde, il se regarde. Logique. Quelqu'un a dit : "Dieu existe, je l'ai rencontré". Et vous aussi, sûrement, vous avez dû le voir. Mais sans même jamais vous en apercevoir. Non, pas en ville, évidemment. Trop de remue-ménage, de poussière, de fumée, de lumière… Il faut être au calme, en pleine cambrousse, par une chaude nuit d'été ou une glaciale nuit d'hiver, mais avec un plafond constellé de loupiotes qui semblent si proches qu'on pourrait les cueillir à la main. Ne pensez plus à rien. Zieutez seulement. D'abord à l'œil nu… Tout nu, oui (je sais, c'est osé !). Puis avec des jumelles. Et zieutez au plus profond du cosmos. Vous voyez cette belle grande traîne blanche de mariée qui traverse tout le ciel ? Eh bien, c'est la Voie lactée, qu'elle s'appelle. Avec cent milliards d'étoiles. Et notre Soleil en fait partie. C'est notre galaxie, à nous. Et des galaxies comme ça, il y en a aussi cent milliards dans tout l'Univers… enfin…dans notre univers. Parce que des univers, il y en a peut-être plein d'autres qui glissent les uns contre les autres, comme des bulles de savon ! Mais qui font toujours partie du grand Tout. Vous me suivez ! En tous cas, ça en fait des milliards de milliards d'étoiles qui naissent, qui meurent, qui disparaissent. Tout comme nous. Ou les petiotes cellules de notre corps. Mais, les étoiles, elles, après… des milliards d'années. Parce que l'Univers, s'il ne s'arrête pas de grandir, il n'arrête pas non plus de se régénérer, de se réparer. Comme notre corps. Et quand je regarde ce sacré Univers, au plus profond de lui-même, par une chouette nuit étoilée, quand je vois tous ces voiles d'étoiles et de galaxies et, encore mieux, quand je regarde les images des télescopes géants, qu'est-ce quelles me dévoilent, qu'est-ce que je vois ?… Il n'y a pas de doute, je vois les fibres d'un corps hyper-méga-géant qui vit, qui vibre, qui n'arrête pas d'allumer, d'éteindre, de marier des étoiles, de fusionner des galaxies dans des feux d'artifices à couper le souffle des étoiles mourantes… Un corps… ou un cerveau (?) qui n'arrête pas de se façonner, de se construire, de grandir, de s'étendre à l'infini… "Dieu, qu'il est grand ! ", que je me dis, tout petit, aussi petit… peut-être plus encore qu'une bactérie dans mon ventre de petit homme terre à terre. Une bactérie qui essaierait de comprendre… Bon, vous vous dites sûrement que là, ça y est, je suis complètement fêlé. Ou illuminé complet ! Vous avez dit : "illuminé" ? Là, vous avez peut-être bien raison, Dieu me pardonne, mais les prophètes ne sont pas toujours un peu… beaucoup… passionnément illuminés ? Par la Lumière. La Lumière divine… Non, allez, Dieu soit loué, je rigole ! Mais la prochaine fois que vous allez à la campagne regardez quand même le ciel d'un autre œil, on ne sait jamais, vous y verrez peut-être quelque chose ? Un signe. © Jacques Guilloreau Prêts-textes à rire Extrait de mon site Aux mots la parole !
  3. La première chose que je demande, est: pourquoi il y a confusion entre espace et univers ? Pourquoi des scientifiques et des gens intelligents, considèrent l'univers se limitant à la matière ? Ma question est l'espace est il fini ou infini ? Il parlent de l'univers jusqu'à un endroit ou on peut trouver des étoiles. Mais je vais expliquer ma question: On s'éloigne de ces étoiles, de ces galaxies, et on va dans une direction, sans jamais s'arrêter, c'est à dire qu'en va s'en éloigner le plus possible, on peut le faire, puisque on peut voyager dans l'espace, de manière à dire ce qu'il se trouve, je ne voulait pas dire qu'en va prendre un vaisseau, pour éviter qu'on me dise sur les limites du à la vitesse de la lumière. Qu'est ce qu'on trouve , l'espace est fini ou infini ? Quand on pose la question, sur google, structure de l'espace, on trouve que le mot espace a été remplacé par le mot univers, comme si'il s'agissait d'un sujet top-secret.
  4. Le modèle de la matière noire froide semblait à la veille d’une crise il y a quelques mois. Elle a vite été résolue et la première observation d’un filament de matière noire connectant deux amas de galaxies, Abell 222 et Abell 223, apparaît comme un nouveau triomphe du modèle cosmologique standard. De tels filaments sont en effet prédits depuis longtemps. Découvrez la matière noire dans notre dossier complet L’univers semble bel et bien rempli de matière noire et d’énergie noire. Bien que le dernier mot n'ait pas encore été dit en ce qui concerne des alternatives à ces hypothèses basées sur des modifications des lois de la gravitation, en particulier avec Mond, la matière noire reste pour le moment un ingrédient fondamental dans la recette permettant de faire naître les galaxies et les amas de galaxies que l’on observe aujourd’hui. Mais ses caractéristiques sont encore mal comprises, même si on peut l’étudier en observant les structures à grandes échelles que forment les différents types de galaxies et les amas de galaxies. Matière noire froide ou tiède ? En effet, on sait que selon la masse des particules de matière noire, les galaxies se forment avant les grandes structures, ou inversement. Si les particules de la matière noire avaient été des neutrinos, dont on sait que les masses sont faibles, les grandes structures en forme de bulles et de filaments de matière seraient apparues en premier. Les étoiles et les galaxies se seraient ensuite formées dans ces structures par effondrement gravitationnel. Une simulation conduite à partir de travaux publiés en 1990 par David Weinberg et James Gunn montrant la formation des grandes structures dans l'univers dans le cadre du modèle de matière noire froide. Les galaxies apparaissent les premières et se rassemblent plus tard en superamas formant des filaments. © Johannes Hidding/YouTube Dans l’univers observable, nous constatons l’inverse. Les étoiles et les galaxies précédent dans l'histoire du cosmos les amas de galaxies, lesquels forment finalement des superamas constituant des bulles et des filaments. Il faut donc faire intervenir des particules massives qui se comportent comme un gaz de particules froid. C’est le modèle de la matière noire froide. Si les neutrinos avaient été un peu plus massifs, tout en restant légers, et que les observations concernant les grandes structures avaient été différentes, on utiliserait alors le modèle de la matière noire chaude car le gaz de neutrinos se comporterait comme un gaz de particules chaud. Il n’est pas exclu qu’un peu de matière noire chaude soit nécessaire en plus de la matière noire froide. On parle alors de modèle de matière noire tiède. Pour mieux comprendre la formation des galaxies et des grandes structures dans l’univers observable, on réalise des simulations numériques depuis des décennies. Après la découverte de l’énergie noire en 1998, celle-ci est entrée dans la danse et l’on en tient compte dans des simulations comme celle de Deus. Une nouvelle preuve de l'existence de la matière noire Le modèle de la matière noire froide complétée avec de l’énergie noire rend particulièrement bien compte des observations à grandes échelles, même si on ne peut pas en dire autant de celle des galaxies. Il prédit que des filaments de matière noire froide se sont formés dans lesquels les amas de galaxies et la matière baryonique normale sont en train de tomber. Mais jusqu’à présent, seuls les filaments de matière baryonique, c'est-à-dire des amas de galaxies bien visibles, étaient observés. Les filaments de matière noire, eux, n’étaient pas détectés de façon irréfutable. Comme l’explique un article publié dans Nature, cela vient de changer. Ce n'est pas la première fois que l'on tentait de détecter, par effet de lentille gravitationnelle faible, un filament de matière noire entre les amas galactiques Abell 222 et Abell 223. Mais c'est la première fois que les observations sont concluantes. La présence de la matière noire est représentée ici sous la forme de lignes d'isodensité reconstruites. L'image de fond a été prise dans le visible par le télescope Subaru. © Jörg Dietrich/U-M Department of Physics Un groupe d’astrophysiciens et de cosmologistes a utilisé le fameux effet de lentille gravitationnelle faible pour débusquer un de ces filaments de matière noire froide prédit par la théorie. Un tel filament s’étendant entre les amas de galaxies Abell 222 et Abell 223 dévie en effet la lumière le traversant sous l’effet du champ de gravitation de la matière noire. En produisant des déformations caractéristiques des images des galaxies d’autant plus importantes qu’il y a de la matière noire, il permet de détecter la présence de cette matière invisible mais aussi d’estimer les quantités présentes. On peut compléter ces observations avec des mesures faites dans le domaine des rayons X. C’est ce qui a été effectué avec le satellite XMM-Newton. Un plasma de matière normale chaude se trouve aussi piégé, comme dans les amas de galaxies, dans les filaments. Dans le cas présent, la comparaison des mesures a permis d’estimer que 90 %, au moins, de la masse présente dans le filament était de matière noire. C’est une preuve de plus en faveur de l’existence de la matière noire. On pense que des filaments similaires se trouveraient même dans les amas de galaxies, guidant des courants de matière normale et faisant croître des galaxies autrement que par des collisions et des fusions galactiques. source: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/matiere-noire-le-premier-filament-entre-abell-222-et-abell-223-observe_39938/#xtor=AL-27-1[ACTU]-39938[matiere_noire_:_le_premier_filament_entre_abell_222_et_abell_223_observe]
  5. AsteR.

    Existons-nous ?

    De nos jours, la science a de plus en plus tendance à considérer que l'Univers est infini, ou plutôt qu'il est considéré d'une infinie succession de galaxies finies. Comment à partir d'une base de matière ou d'antimatière fixée pourrait-on arriver à une distance infinie ? Etant donné que la seule chose infinie dans un esprit qui permettrait de créer sans cesse (définition de l'infini, au point x, il existe un point x+a, a étant un quelconque réel ?) est l'imagination (selon moi en tout cas :) ), l'Univers ne peut qu'être la résultante d'une imagination, puisqu'il est infini, l'imagination étant l'unique chose qui puisse créer indéfiniment (si quelqu'un a une faille dans le raisonnement où une autre idée n'hésitez pas ) Nous appartenons donc au domaine de l'imaginaire d'après cette logique, non ? Donc nous sommes irréels, inexistants et l'Univers est la création d'une imagination pure, base de tout (un peu à l'instar de George Lucas qui crée un Univers quoi ) Donc on en arrive à la conclusion que nous n'existons pas. Idée ?
×