JBlack

Membre
  • Compteur de contenus

    1 476
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de JBlack

  • Rang
    Connard Auto-proclamé
  • Date de naissance 20/04/1986

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

18 547 visualisations du profil
  1. Si je devais être honnête avec vous, et j'ai envie de l'être, je devrais vous avouer qu'il y a une suite à mon récit. Mais pas tout de suite, pas tout de suite, je ne suis pas prêt.
  2. Pas de réaction de l'équipe ? Pas même une petite ? Parce que je t'aime bien. Tout simplement.
  3. Tu avais pas dis que tu ne supprimerais rien cette fois ci ?
  4. Bonne continuation, en espérant que tu finisse par trouver le bonheur.
  5. Salut, comme je te l'ai déjà dis ici ou en MP : OUI c'est dangeureux et NON tu ne dois plus le faire. Tu m'as dis aimer ça et tu penses maitriser ton image car tu peux retirer la vidéo 1h après l'avoir posté. Le soucis c'est que ça prends 2 secondes pour l'enregistrer et suite a ça il est tres simple de la mettre sur un autre compte youtube. A partir de la tu es mort. Je prends l'exemple de Amandine du 38 : Au dernière nouvelle cette fille, est devenue la risée de tout internet, elle etait même emmerdée quand elle se balladait dans la rue. Les gens lui passaient des appel anonymes la nuits. Au final elle a du déménager loin de chez elle pour avoir une nouvelle chance de redevenir anonyme. Ce qui veut dire que si ça se passe pareil pour toi : T'es parents vont devoir quitter leurs travail, vendre leurs maison, en acheter une loin en France et tout recommencer. Donc OUI Youyube est dangereux pour toi, surtout au niveau des premiers commentaires que tu as eu. Arretes tout de suite. Surtout que tu dis faire ça pour TE faire plaisir sans chercher a faire carrière. Donc comme je te l'ai deja dis : Chante pour toi et ta famille, danse pour toi et ta famille, mais ne t'affiche plus sur youtube, c'est pour ton bien, t'as l'air d'être un bon gars et franchement tu ne mérites pas cet acharnement sur les média sociaux comme certains ont pu le vivre.
  6. Salut, Je me doute bien que ce sujet a déja été évoqué et ma proposition deja faite, mais dans le doute. (j'ai pas lu tous les sujet concernant le tchat.) Je ne passe jamais dessus, mais ce soir je me suis dis, tiens pourquoi en pas essayer. C'est vide et vous le savez, même moi qui ne suis jamais allé dessus je le savais avant d y rentrer. Mais ce qui ma choqué c'est deja l'interface dépassée. Et la je me suis dis : Pourquoi ils n'utilisent pas Discord ? https://discordapp.com/features Gratuit Moderne Pratique Simple d'utilisation Paramétrage avancé Multitude de bots, que ce soit de modération ou pour animer, quiz, débats, ou passer de la musique via youtube on doit meme pouvoir programmer une botesse pour fouetter @Timo-I tellement c'est puissant ce truc. Dispo sur PC, MAC, Téléphone bref partout. Meme pas besoin de télécharger un truc si vous ne le voulez pas, une version web existe. C'est fait pour gamers, mais utilisable pour tout ce qui demande un tchat. C'est vocal et écrit, avec plusieurs chan etc. On peut faire un chan avec dialogue ecrit only, un autre avec vocal. Y a même une gestion tres poussées des droits, ce qui veut dire qu'on pourrais permettre de poster des image sur le tchat qu'a des gens qui ont montré qu'ils méritait cette confiance, pareil pour le vocal. Ou même interdire des chans au gens pour faire par exemple un Chan de mec, ou un Chan de Nana, un chan interdit au cons (Chan ou je ne pourrais pas aller donc :/) Y a d'autre avantage, l'API est super bien foutue. Il sera tres facile d'integrer le tchat en petit sur la page principale par exemple, ou uniquement la liste des connectés, ou les deux. C'est une simple iframe, qui pourrait tres bien s'integrer sous le module a droite des derniers billets publiés. Je pense, que ça pourrais grandement aider a faire revivre le tchat. Je précise que tout est gratuit. Si jamais la solution n'a pas encore été proposé et que les admins souhaitent en savoir plus si ils ne connaissent pas, n'hésitez pas a me contacter, je vous inviterais sur un de mes discord privé pour vous montrer comment ça marche. On pourrais meme imaginer et la c'est le pied monstrueux Discord + Plug.DJ https://plug.dj Plug.dj est un site communautaire qui permet de créer des salons privés ou non. Et les membres les un apres les autres deviennent dj et passent un chanson. Ça se fait via la liste de lecture youtube ou sdoundcloud. Est ce qu'a la limite, si ces idées n'ont pas déja été proposée, que vous ne les connaissez pas, m'autorisez vous a faire une soirée Discord + plug* pour vous montrer le potentiel du truc ? Avec les admins + membres pour avoir un max d'avis sur l'interet sur ce forum, perso je suis comme Eddie Mitchel dans la cité de la peur j'y crois a mort. *Je sais que quelqu'un va la faire, j'anticipe, non pas de plug anal a ces soirées la.
  7. Tu peux essayer de me faire passer pour un con lily, y a pas de soucis. Me faire passer pour un mec amoureux de toi, qui te draguais que tu as remballé pour essayer de me décrédibiliser ok ça m'est égal. Fais quand même attention, j'ai des screenshot de l'intégralité de nos conversations. J'ai des screen de quand tu me harcelais pour que je t'envoi des photos de ma tête et que je refusais te disant bien que je ne m’intéresse a toi qu'en tant qu'amie et que je n'ai pas envie de t'envoyer des photos car je n'ai pas du tout envie de te séduire. J'ai aussi des screen des sms de merde que tu m'envoyais le matin a 4h pour me dire que tu regardais un replay de plus belle la vie et j'ai même des screens de quand tu me demandais de t'envoyer de l'argent et de la crise que tu as piqué quand j'ai refusé. Alors tu peux essayer de me faire passer pour ce que tu veux, mais fais attention, joue pas a ça avec moi ou je poste tout. Alors peut être que je me prendrais un avertissement ou un même ban pour non respect de la vie privée ou que sais je. Mais si tu continue a mentir pour me faire passer pour un con, je serai bien obligé de rétablir la vérité
  8. Pas mal de ses topics ont étés effacés. Je vais donner mon avis qui n'engage que moi. Mais lily dans ses topic ne vient pas réellement demander de l'aide ou des conseils. En fait, tout ce qu'elle veut c'est qu'une partie des gens qui ne la connaissent pas encore lui disent : A ça elle répond : A côté de ça, y a ceux qui ne vont pas être de son avis et qui n'iront pas dans son sens. Cela sont les méchants qui la martyrise. Même si certains y vont un peu fort des fois c'est vrai. Elle va s’énerver avec ces gens et se poser en victime. C'est la que les gentils qui ne la connaissent pas entrent en jeu et vont prendre sa défense. Puisque effectivement quand on ne connait pas la personne, cela semble être une situation dégueulasse et elle passe bien dans le rôle de la victime. J'en ai fais parti quand je l'ai connu au début, ou je me disais, mais bordel pourquoi ces abrutis sont aussi méchant avec cette fille qui souffre. A ces gens la, elle répond en général : ensuite le topic dégénère et il est supprimé. Et on recommence quelques semaines plus tard. Et vous, tous, lily, les méchant et les gentils, vous répétez ce jeu en boucle, je ne sais même pas si vous en êtes conscients. Mais ça fait bien trois ans que vous reproduisez ce schéma. Même si avec le temps certains intervenant changent. Je pense qu'il est temps que cela cesse. Vous êtes intelligent bon sang, arrêtez de lui répondre vous savez bien qu'elle ne cherche que des réponses qui la brossent dans le sens du poil et qu'aussi judicieux soient vos conseils, elle ne les écoutera pas si ce n'est pas ce qu'elle veut entendre. Et il y a rien que vous puissiez faire qui changera la situation. ELLE NE VOUS ECOUTERA PAS. Et meme en parlant 10 pages avec elle ça changera pas. Donc arrêtons les drama, laissez la poster et soit vous lui faites des compliments, soit vous vous retenez de poster. L'ajouter en ignorer pourra aider grandement. (On est bien d'accord que cette dernière phrase et situation qu'elle engendre est totalement grotesque... mais bon.)
  9. @Cressida Merci, c'est pas vraiment fait exprès, mais merci
  10. La dessus tu as raison. J'avais mal compris ton précédent message. Mais j'ai toujours eu un rapport particulier avec l'amour. J'ai toujours pensé que je n’étais pas foutu comme les autres a ce sujet la. Je prends mes relations "sérieuse". Je parlais de ça avec des amis il y a quelques temps et ils m'en ont fait prendre conscience. Par relation sérieuse j'entends une relation qui dépasse une semaine. Une relation de quelques mois voir plus. Pour eux une relation sérieuse c'est une relation ou tu aimes sincèrement et profondément la personne avec qui tu es, c'est la règle la plus importante. C'est la que je me suis rendu compte que j'avais eu quasi que des relations que je pensai sérieuses, mais sans avoir de sentiments. Aujourd'hui je ne peux pas te dire si je souffre dans mon couple actuel. Je pense pouvoir dire que je ne suis pas heureux, ça oui. Mais malheureux je ne sais pas.
  11. En dehors des soucis que j'ai évoqué plus haut, j'ai plutôt une (très) belle vie pas de soucis la dessus. Je suis loin de passer mes journées a me morfondre.
  12. Nan plus loin que ça malheureusement, à 3 kilomètres de Genève, je sais, ça fait loin :/
  13. @Yokkieet @titenath (désolé je ne parviens pas a quoter ton pseudo) Vous imaginez bien, que très souvent, pour ne pas dire chaque jours, je me dis "aller, je prends ma caisse, je me fais six heures d'autoroute, je vais sonner chez elle." J'ai son adresse, je peux le faire, si je devais lui parler ça serait en vrai, pas via Facebook. Mais je ne peux absolument pas faire ça. C'est pas juste remettre en cause mon couple, mais aussi surtout le sien. Elle est toujours avec le même mec. Sur certaines photos, je vois bien son sourire et je sais bien d'ou il vient ce sourire, c'est lui qui le lui donne. Après, je ne sais pas combien d'années, peut être 10 ans ? Il arrive toujours a la faire sourire. Est ce que moi je peux dire que j'en aurai fais autant ? On ne le saura jamais. Mais je ne pense pas. Je ne dis pas ça car j'ai un manque de confiance en moi ou que j'ai envie de me rabaisser. Je sais juste que je ne suis pas ce genre d'homme et je suis pas assez romantique pour penser que c'est parce que je n'ai jamais trouvé la bonne, Alice donc, dans notre exemple. Ou alors c'est l'inverse ? Je suis profondément romantique et je l'ignore et je n'arriverais a aimer sur la durée qu'une seule fille ? Alice toujours. Je ne pense pas non plus. Sincèrement, il y a plusieurs années, j'aurai dis "Ok, fuck it, je tente ma chance, si il arrive pas a la garder, c'est pas mon problème." Mais je ne suis plus ce mec la, j'ai vieilli et j'ai appris a résister a mes caprices de gosse. Et je refuse de faire ça à ce mec, qui dans mon souvenir était vraiment bien pour elle. Il la mérite tout autant que moi. J'ai pas le droit de lui faire ça. Et même a elle je ne peux pas faire ça, je ne peux pas me pointer chez elle, ou la contacter doucement et lui faire remettre son couple et sa vie en question, si au bout d'un mois je me rends compte que c’était bien dans mon souvenir mais qu'elle et moi au final ça le fera pas... casser un couple pour ça non. J'ai eu ma chance, je ne l'ai pas saisi, lui il a su saisir sa chance. C'est a moi de vivre avec. Et puis entre nous, je sais trop bien ce que ça fait que de perdre Alice et je refuse d'infliger a un autre homme. @Don Juan : En fait... oui, ça fait du bien, mais je suis pas a l'aise avec le fait de déballer ma vie comme cela. Mais, c'est une bonne première expérience sur le forum je dirais.
  14. Alice Je ne sais pas comment commencer ce texte, je ne sais même pas pourquoi je le commence tout court d’ailleurs. Alice… c’est marrant, c’est juste cinq lettres à écrire, mais chaque lettre que je tape me collent un coup au plus profond de moi même, comme un coup de poignard a chaque pression sur le clavier. Je ne sais pas pourquoi ces cinq lettres sont si dures à écrire. C’est une histoire comme il en existe surement beaucoup. Si je veux commencer par le début, elle devait avoir une dizaine d’années. Moi j’en avais cinq à six de plus. C’était il y a une dizaine d’années, peut être même quinze. Elle était pourtant jeune, elle savait déjà ce qu’elle voulait. Moi… Oui, elle était amoureuse de moi. Moi forcément j’étais plus vieux et comme vous vous l’imaginez je n’étais pas attiré par les filles de son âge, mais par des filles qui avaient quelques années de plus. Je ne la voyais même pas d’ailleurs. Quand je lui parlais, c’était juste une interaction que j’avais avec une petite fille, ça allait pas plus loin que de lui adresser la parole par politesse. Et pourtant, sur le coup je ne le savais pas, mais à chaque fois que je lui parlais, son coeur battait à ne plus s’en remettre. Comment j’aurais pu le savoir ? Moi j’avais quinze, ou seize ans. J’étais du sud, j’avais de la chance, j’avais une bonne petite gueule qui passait bien et surtout j’avais la tchatche comme on dit. Ce qui fait que je n’avais pas trop de mal a trouvé des filles pour passer un moment sympa. Et des filles j’en ai trouvé des tonnes… Aujourd’hui j’ai honte de le dire, mais a l’époque, ce n’est pas elle que j’ai eu, mais sa propre soeur… ça s’est fait comme ça… mais en même temps j’y pouvais quoi ? C’était une petite fille et moi j’étais attiré par des filles de ma tranche d’âge et forcement sa soeur ayant juste quelques mois de moins que moi… mais ça a duré que quelques soirées… c’était sympa je ne vais pas le nier, mais si j’avais su… Mais aujourd’hui j’essaie de me mettre a sa place et j’essaie de comprendre ce qu’elle a du ressentir, ça n’a pas dû être facile, pourtant elle ne m’a jamais détesté pour ça, même si elle aurait du… comme je l’ai dit je ne la voyais pas, et ça duré plusieurs années. Un jour, je devais avoir autour de vingt ans, elle cinq années de moins environ. On avait un groupe d’amis en commun. On fréquentais les mêmes lieux, les mêmes soirées. On a passé plusieurs mois à se regarder, à se dire « tien c’est cool, on se voyait y a cinq ans c’est drôle de se voir aujourd’hui’ plus vieux. Tu as bien vieilli je ne te voyais pas si mimi » enfin ça c’est ce que mois je disais. Elle je pense qu’a ce moment la, elle pensait la même chose que plusieurs années auparavant. Mais comment j’aurais pu comprendre ça ? Bref, malheureusement à cette époque j’étais avec une jeune fille de mon âge, ça a duré presque 2 ans. Mais je ne vais pas jouer le romantique ou me faire passer pour un mec bien, si j'etais avec elle c'etait parce qu'elle etait tres jolie et que c'etait un putain de coup au lit... Oui, traitez moi de salaud, j'en ai conscience... Pendant ce temps nous nous croisions toujours à ces sorties entre amis communs. En y repensant, elle me regardait toujours avec ses yeux de petite fille amoureuse. Et encore une fois moi je ne voyais rien à ce moment-là. Puis, petit à petit nous nous sommes rapprochés. Juste en ami, comme je vous l’ai dit, je ne voyais rien et forcement vous comprenez aussi que j’ai un petit coté con… Oui aujourd’hui j’avoue fallait être sacrément aveugle, non fallait être sacrément con pour ne rien voir… Et pourtant je ne voyais rien. Elle etait toujours la petite Alice de dix ans pour moi. Enfin... au début. Ça a duré plusieurs mois. Nous nous étions vraiment rapprochés, à tel point que nous avions des activités en commun. Moi forcement, con que je suis le la voyais encore en amie a ce moment la. Je venais de mettre un terme à ma relation de presque deux ans et j’étais dans une phase ou je multipliais les relations d’un soir pour m’amuser un peu. Et con que je suis quand nous étions ensemble je lui racontais mes soirées. Bordel qu’est-ce que j’ai pu être con, je pensais qu’elle m’écoutait comme une amie, mais non, elle subissait comme une jeune fille amoureuse. Et moi qui racontais tout dans les moindres détails. Jusqu'aux positions et tout, putain quel abruti. Ça a duré un temps. Je ne saurai dire combien de temps. À ce moment-là, on se voyait quasi tous les jours, on promenait nos chiens ensemble. On se baladait le long de la plage, tout en évoquant mes plans cul de la veille… Putain, mais comment j’ai pu lui dire tout ça… Au bout de plusieurs mois, je ne comprenais pas ce qui m’arrivait. Cette jeune fille, que je voyais toujours comme une petite fille de dix ans, me devenait de plus en plus essentielle. J’avais besoin de nos ballades j’avais besoin de lui parler et de marcher avec elle le long de la plage. C’était très troublant. Moi j’avais cette image de la petite fille en tête, et pourtant, sur le coup je ne le réalisais pas, mais aujourd’hui dix ans plus tard je peux vous le dire, je développais des sentiments pour elle. Mais comment j’aurais pu le savoir à l’époque ? Je ne suis pas un mec très intelligent, je n’ai pas de soucis avec ça, je le sais, mais je ne pouvais vraiment pas le comprendre à ce moment-là. Bien sûr je voyais bien qu’elle devenait vraiment jolie, mais merde, je l’ai connu elle avait dix ans bordel. Vous n’auriez pas été mal à l’aise avec ça vous ? Je ne sais pas, mais j’avais du mal à accepter d’avoir des sentiments naissant pour cette petite fille, même si elle devenait une femme. Et on a continué à se voir, sur cette plage, on allait du sud au nord. Ça faisait bien cinq kilomètres et pourtant chaque jour nous étions la, a marché ensemble, elle m’écoutait parler et moi je lui racontais toutes les saloperies que je faisais. Et sur le moment je ne voyais toujours rien. Là, vous vous dites que je suis vraiment con. Et pourtant vous êtes loin de la vérité. Je n’étais pas con. J’étais super, mega, vraiment, MAIS VRAIMENT giga con. Car figurez-vous… que je ne voyais toujours rien. Puis avec le temps, elle a rencontré un garçon. Je le connaissais, ce n’était pas vraiment un ami, il faisait partie de mon groupe d’amis, mais nous n’étions pas proche lui et moi. Pourtant c’était un mec adorable, si nous avions plus parlé nous aurions surement été super pote lui et moi. J'en suis sur. Et vous savez quoi ? J’étais content pour elle… bordel qu’est ce que j’étais con. Et on a continué comme ça plusieurs mois. Puis avec le temps nous nous voyions moins. Et c’est à ce moment-là que j’ai compris que les moments passés ensemble étaient essentiels pour moi. Un jour, nous marchions le long de la plage. La mer était déchaînée ce jour-là, mais il faisait beau. Nous marchions, ce jour-là je n’écoutais pas ce qu’elle disait. Pourtant elle m’en disait des choses, mais pas moyen de me concentrer. Pas moyen d’écouter ce qu’elle dit et elle le sentait. Jusqu’au moment où elle me dit « Oh, tu m’écoutes ? » Et la, ne me demandez pas pourquoi, je l'ai regardé avec mon regard de con et la seule chose que j’ai pu dire était : « Je t’aime, Alice » « Quoi ? » C’est ce que nous avons pensé elle et moi. Sincèrement je pense que j’ai été aussi surpris qu’elle d’avoir dit ça. Merde, comment j’ai pu dire ça à cette petite fille. Et je continue : « J’avais besoin de te le dire au moins une fois. Je ne sais pas pourquoi » Merde c’est vraiment moi qui dis ça ? Apparemment oui… Et c’est la qu’elle enchaîne : « Mais pourquoi tu me dis ça ? Pourquoi tu me fais ça ? » Sur le coup je ne comprends pas, oui je suis vraiment con, mais ça, vous le savez déjà. Je pense qu’elle est vexée parce qu’elle me trouve moche et qu’elle a honte que je lui aie dit que je l’aimais. J’ai toujours eu ce côté complexé, et je pensais bien que ça pouvait être honteux que je tombe amoureux de quelqu’un. Ça me semblait crédible. Je m’excuse. Je ne sais même pas de quoi je m’excuse. Ça sort un peu tout seul. Je la sens bien mal à l’aise et je veux calmer le jeu. Elle continue « Mais pourquoi tu me dis ça maintenant ? » Je ne sais pas Alice… je ne sais pas pourquoi je te dis ça maintenant. Je te l’aurai dit bien plus tôt si j’avais été assez intelligent pour le comprendre plus tôt… Mais voilà ça ne sort que maintenant. Ça, je ne l’ai pas dit, je le pense juste plusieurs années plus tard…. « Je ne peux pas… » C’est sa phrase suivante. Forcement qu’elle ne peut pas, elle est avec ce mec si sympa que je déteste sur le moment. Je m’excuse encore, je lui dis que je ne sais pas pourquoi je lui ai dit ça, que ça ne se reproduira plus, qu’elle ne doit pas être vexée que j’aie pu ressentir un truc pour elle, qu'on peut rester amis elle et moi. Et c’est là qu’elle me demande si je me fous de sa gueule. Comment ça je me fous d’elle ? Je n’en comprends pas. J'ai jamais été aussi sincère de ma vie. Je bafouille un « quoi ? » C’est là qu’elle lâche la bombe... elle me dit que « Ça fait plus de cinq ans que je t’aime, que je n’attends que toi. Que j’écoute tes histoires avec tes pétasses et que je n’attends qu’une chose… être la suivante. Je ne sais plus quoi faire pour te faire comprendre à quel point je t’aime et toi maintenant tu attends que j’ai un copain, que ça soit sérieux pour me dire que tu m’aimes. Mais pourquoi tu me fais ça ? Tu me dis ça au seul moment ou je ne peux rien faire » là, pour le coup, je me sens con. Il était temps me direz vous. C’est tout moi ça… je mets toujours trop de temps à me rendre compte des choses. Pour ma défense, à cette époque-là je ne savais pas que j’étais capable d’aimer comme ça. Je pensai avoir été cassé dans mon enfance. Je pensai que je n’étais capable que d’enchainer les plans cul, voir les relations longues, mais sans m’investir émotionnellement. J’étais un gamin, qui ne pensait pas aimer un jour, comment j’aurai pu savoir ? Comment j'aurai pu me rendre compte que j'aimais cette gamine a en crever ? Je ne pensai pas être capable de sentiments un jour. Moi je ne savais pas ce que c'était l'amour a ce moment la. Si j’avais pu m’en rendre compte plus tôt ça aurait peut être changer quelque chose, mais la il est trop tard pour m’en rendre compte, semble-t-il. Je bafouille une dernière excuse et je m’en vais. Je ne sais pas si j’ai honte ou si je suis seulement dégouté par ce qu’il vient de se passer. Quoi qu’il en soit j’ai continué en sens inverse sur la plage. C’est bizarre, le temps vient de changer. On passe d’un ciel bleu à un ciel gris et de la pluie. Aujourd’hui encore je suis incapable de vous dire si le temps a bien changé ou si j’ai imaginé cette pluie. J’ai continué plusieurs minutes sur cette plage. Après quelques minutes j’entends des pas derrière moi. Ça se rapproche c’est quelqu’un qui court. Je me retourne et c’est là qu’elle me saute dans les bras. Elle me dit qu’elle m’aime et nous nous embrassons. C’est là que je fais une parenthèse. Pour vous dire que j’ai vécu une tonne de choses, vraiment intenses dans ma vie. Des trucs de fou, vraiment, ce n’est même pas racontable. Genre entre autre, un jour un mec ma posé son flingue sur la tempe dans une dispute dans un bar. Bref, je ne vais pas perdre du temps a en parler, ça serait trop long, mais les émotions fortes je connais. Pourtant, a ce jour je n’ai rien ressenti d’a moitié aussi puissant que ce baiser. Je suis incapable de vous dire combien de temps ça a duré. Quelques secondes ou quelques minutes? Aucune idée. Je n’ai même pas les mots pour vous décrire ce que j’ai ressenti. Elle me redit qu’elle m’aime. Génial. Mais elle me dit aussi que c’est trop tard et qu’elle ne peut plus. Merde. Elle se met à pleurer. Pourquoi ? À cause de moi ? Pourquoi je fais pleurer la seule fille qui a jamais compté pour moi ? Elle m’explique qu’elle aurait adoré que ça se fasse elle et moi, mais que c’est trop tard. Qu’elle est avec lui depuis trop longtemps et que même si elle m’assure qu’elle ne l’aimera jamais autant qu’elle m’aime, elle doit lui donner une chance. Que c’est un mec bien, qu’il mérite cette chance. Et elle a raison, c’est un mec super. D’ailleurs, il la rendra surement bien plus heureuse que je ne puisse jamais le faire. Après tout je ne suis qu’un mec d’une seule nuit pour toutes les filles que j’ai rencontré jusque-là. Comment je pourrais prétendre l’aimer plusieurs années alors que je suis incapable d’aime une fille deux soirs de suite ? Je repars seul sur la plage, je suis désolé des vous gâcher le suspens, mais cette fois-ci elle ne me rattrapera pas… Je rentre chez moi. Sans rien faire de plus. Et après ça… plus rien. Enfin presque plus rien. Elle avait trouvé un petit boulot pour arrondir des fins de mois d’étudiante dans une boulangerie. Elles étaient plusieurs à la vente. Et pourtant, croyez-le ou non elle est s’est toujours arrangé pour que ce soit elle qui me serve. Je l’ai vu expédier des clients pour pouvoir me servir avant ses collègues, elle les foutait littéralement dehors. À ce moment-là, je savais que c’était mort, mais j’avais besoin de la voir. À deux moments, quand elle me tendait ma baguette et quand je lui donnait ma monnaie nos mains se touchaient. Je me suis nourri ce ce seul contact avec elle plusieurs mois. Il arrivait que son copain vienne lui tenir compagnie quand elle était seule. Surtout le soir, elle n’aimait pas trop faire la fermeture car elle devait partir avec la caisse et dans notre ville ça craignait un peu. Donc il venait à ce moment-là pour l’accompagner. Je la sentais mal à l’aise quand je les regardais. Pour vous donner une idée, quand ils étaient ensemble et que je venais chercher mon pain je les regardais un peu comme cela : Oui je sais, ça fait pitié. Et si vous voulez avoir encore plus pitié, dites-vous que tout ce pain que j’ai acheté… je n’en ai jamais mangé une miette, je ne consomme pas de pain, je le laissais durcir pour le jeter le lendemain… Puis j’ai fait ce que je savais faire de mieux. J’ai cessé de donner signe de vie. Je suis parti de mon côté. J’ai fait des rencontres et j’ai changé de vie. C’est ce que je sais faire de mieux, aucune raison de ne pas continuer n’a le faire. Quitter tout ce que j'ai et recommencer ailleurs. Je suis très efficace pour ça. Aujourd’hui, quasiment dix ans plus tard je pense toujours à cette histoire. Je ne sais pas ce que ça aurait pu donner elle et moi. Quelques soirs ? Plusieurs années ? Je ne le saurais jamais. Je n’avais qu’à me réveiller plus tôt. Je suis entièrement fautif sur ce coup-là. Je ne peux m'en prendre qu'a moi même. Aujourd’hui j’ai une vie, que je n’aurai jamais pensé avoir un jour. J’ai tout ce qu’il me faut. J’ai plus d’argent que je n’en aurais jamais besoin. J’ai une petite amie, folle de moi, qui est magnifique, super gentille, douce adorable. Elle n’attends qu’une chose c’est que je la demande en mariage. Ma belle famille m’aime énormément, je suis plus que le gendre idéal. Mes potes sont fous de jalousie. Et ils ont raison, je ne mérite absolument pas cette fille. Et pourtant je reste avec elle. Je pense que je ne l’aime plus, depuis plusieurs années. Mais elle est tellement folle de moi que je ne fais rien, je ne peux pas lui faire ça. Je refuse de lui faire autant de mal, j'ai fais pleurer Alice et je m'en voudrais toute ma vie pour ça, je refuse de la faire pleurer elle. Je continue à vivre cette histoire en me persuadant que je suis heureux comme ça et que c’est la meilleure chose pour moi. Pourtant quand je la regarde ce n’est pas elle que je vois… je ne vois que Alice. Oui, même dix ans après… J’ai pris conscience ce soir a quel point j’étais une merde. J’étais sur ma terrasse, un cigare a la main et avec un verre de Yoichi vingt ans. Bordel c’est pas moi ça. Je veux dire, je viens d’une famille pauvre. Chaque début de mois mes parents ne savaient pas s’ils arriveraient à payer le loyer. Une fois le loyer payé la question était de savoir s’ils arriveraient a nous nourrir ma soeur et moi et après c’était les factures a trier pour savoir ce qu’ils payeraient ou pas. Les factures payées ce mois-ci, celles où ils demanderaient un délai, voire un paiement en plusieurs fois etc. Et là, je fume un cigare, en buvant un whisky qui coute plus cher qu’un mois de leurs salaires de l’époque. Putain c’est vraiment moi ça ? Je vis une vie qui est totalement à l’opposé de ce que je devrais vivre. Après je ne l’ai pas volé, j’ai travaillé dur pur ça. Et je mérite ce qu’il m’arrive. Mais aujourd’hui, je m’embourgeoise dans ma maison de 200 mètres carrés, avec ma salle de cinéma, une vraie salle de cinéma, pas juste une télé posée dans un coin, mais avec un écran de trois mètres et une douzaine de sièges rouges. Avec une vraie salle de sport à domicile, pas juste un vélo posé dans un coin, mais une vraie salle de sport, avec presse à cuisse ou machine pour le pecs. J’ai une voiture qui coute plus cher que tout l’argent que mes parents ont gagné de leur vie, voir même en plusieurs vies. Et deux trois soirs par semaine je me pose dans mon jacuzzi sur ma terrasse et je me force a penser que c’est exactement la vie que je devrais avoir et que je suis heureux comme ça. Et comme je suis très lâche, c’est la vie que je mène et que je vais surement continuer à vivre ces prochaines années. Tellement dépendant de mon confort que je suis incapable de tout plaquer pour aller rejoindre le seul amour de ma vie, la seule fille que j’ai été capable d’aimer vraiment et lui dire a quel point je l’aime et que je ne l’ai jamais oublié et que je souffre a en crever de ne pas pouvoir être près d’elle. Je sais qu’elle ne m’a pas oubliée, nous avons ma soeur en amis en commun sur Facebook, enfin moi je n’ai pas de vrai compte, c’est juste un compte poubelle qui me permet d’aller voir les photos qu’elle publie par « erreur » en public et je sais qu’elle lui parle souvent de moi, elle lui demande comment je vais tout ça... Mais elle est toujours avec ce mec. Pas mariée et pas d’enfant en vue, mais toujours avec lui. Je ne sais jamais quoi ressentir à chaque fois que je vois une nouvelle photo sur son profil. Partagé entre ce sentiment que j’éprouve en la voyant vieillir si bien et devenir de plus en plus belle et plus épanouie et celui qui j’éprouve en me rendant compte que je ne serai jamais près celle. Et elle a l’air heureuse avec lui, sincèrement, si après autant d’années il la rend toujours aussi heureuse il la mérite surement plus que moi car il est peu probable que j’aurai pu la rendre heureuse plus que quelques mois… Il est plus de neuf heures, je n’ai pas dormi, j’ai passé la nuit à penser à elle. Je pense à elle chaque matin en me réveillant, toute la journée et chaque soir quand je me couche. Heureusement, le fait de penser a elle toute la nuit jusqu’a m’empêcher de dormir n’arrive qu’une fois que tous les deux, trois mois. Mais aujourd’hui j’ai mal tellement elle me manque, tellement j’ai besoin d’être avec elle et tellement je l'aime. Merde c’est quoi ça ? Le con, j’ai des larmes qui me coulent en écrivant ces mots, t’es vraiment trop con Jérémie. Mais il est très peu probable que je lui dise un jour. À quoi ça servirait ? A rien, c'est trop tard. À la place je vais continuer à vivre dans mon confort et je vais me forcer très fort à penser que c’est ce qu’il y a de mieux pour moi. Je ne sais pas pourquoi je vous dis ça maintenant, je suis assez discret sur le forum, je ne sais pas… peut-être que j’ai besoin de cette part de voyeurisme sur ma vie. Je sais que beaucoup d’entre vous vont vouloir me donner des conseils, c’est là le but de ce forum. Mais ne perdez pas de temps, je n’en ferai rien. Je vais continuer a me forcer a croire que ma vie actuelle est exactement celle que je dois vivre et qu’en j’en suis très heureux. Non ? Si c’est forcement la vie que je dois vivre et que je mérite. Ne cherchez pas, j’ai raison.. En tout cas je vais me forcer à le croire. Je ne me relirais pas, sinon je me connais je ne posterais pas ce message, désolé pour les fautes… je sais que ça en agace certains. Et pour avoir remonté le texte j'ai vu pas mal d'enormes erreurs... Et je finirais en disant, juste avant d’aller me coucher, « Je t’aime Alice » Promis, je ne le dirais plus jamais. J’avais juste besoin de le dire une dernière fois. Bonne nuit. Ps: je ne sais même pas dans quelle section je vais mettre ce texte... si dans littérature, comme ça demain en me réveillant comme je n'assumerais pas ce texte je pourrais vous faire croire que c'est un texte que j'ai inventé comme ça... ne me croyez pas
  15. J'ai un aspirateur robot xiaomi, il est incroyable ça me change la vie.