Aller au contenu

Isadora.

Membre
  • Contenus

    1761
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Isadora.

  1. Évidemment, on peut partir sur des trucs classiques : chacun est tellement occupé à complexer sur ses trucs qu'il en oublie la raison de la réunion, passe son temps à se réfréner, il y a trop de tabous, la morale prime sur l'exploration (cf topic sur le massage prostatique), on veut utiliser l'autre, on veut se prouver que tout va bien, on simule un peu sur les bords… et comment est-ce possible de berner quelqu'un ? Une femme qui jouit, ça enfle, ça rougit, ça se raidit, ça devient étroit et très humide, ça gesticule un peu aussi… alors c'est quoi ces couples qui arrivent à se berner ? C'est quoi ces gens qui ne savent pas reconnaître un clitoris en érection et qui ne savent même pas qu'il éjacule lui aussi ? Une fois, j'ai papoté avec une femme qui simulait les gorges profondes. Ses partenaires, ignorant tout des sensations qui accompagnent cette pratique et de la salive très caractéristique qu'elle produit ordinairement (elle aussi), n'y voyaient que du feu. Ça fait combien de personnes convaincues de faire des trucs de ouf, rien qu'avec ça ? Au moins elle. Ah d'ailleurs, elle voulait me donner des conseils parce que je venais de lui raconter que j'avais vomi sur quelqu'un, comme ça… elle trouvait ça horrible et voulait m'aider, l'idiote, quand je sais que le mec en question va essayer de le recaser dans le prochain film qu'il réalisera,tellement ça lui a plu. La réponse la plus simple, c'est, je crois, que le niveau sexuel moyen est un orchestre de sourds et de malentendants. Il y a quelques personnes qui surnagent, qui ne séparent pas le corps et l'esprit, qui jouent avec tous leurs corps, qui cherchent des subtilités sans cesse, qui savent observer… Peu de personnes se demandent vraiment ce qu'elles peuvent, techniquement, mieux faire et comment un corps peut être titillé. Une fois qu'on a écrémé, il reste encore les infatués, les insensibles, ceux qui ne s'adaptent pas. Et puis bon, au sommet, au top du top, il y a l'homme que je vois en ce moment.
  2. Du coup, j'ai des images fort peu orthodoxes en tête. Je pense que l'expression "sors de ce corps" est à prohiber sur ce fil.
  3. Isadora.

    17 juillet

    Quelques très brèves nouvelles… 4h40 : réveil. Demain, je serai déjà en train de méditer, à cette heure. « Vous êtes non-fumeur depuis 1 jour et 9 heures » Putain, c'est tout ?! Programme du jour : bonjour Laroche-Migennes ! Au revoir téléphone, ordinateur, connexion, parole, lecture, écriture, viande, café, … je suis au placard. Je bois mes derniers cafés en essayant d'oublier qu'il manque une cigarette pour aller avec. Il va être très difficile de me concentrer quand je ne pense qu'à ses yeux, ses mains, son sourire, ses mots, son sexe et ce qu'il en fait. Je n'arrive même pas à voir en quoi ça serait à proscrire. J'ai l'impression de toucher du doigt l'énergie primordiale. Sinon à part tout ça, je flippe. En plus des symptômes du sevrage, je flippe totalement. Bye, Forumfr !
  4. Même pas. C'est juste que ça ne vole pas haut. Comme quasi toutes les interventions sur ce fil. C'est pas grave.
  5. Hello. Quelqu'un a des nouvelles de @Promethee_Hades ?
  6. Je crois que j'ai arrêté Lara Fabian au moment où j'ai commencé à avoir de l'acné et pourtant, ça fait deux jours que j'ai cette chanson dans le tête. Pour qui est-elle importante ?
  7. C'est marrant de faire autant référence à l'âge des autres quand on n'est pas apte à donner le sien.
  8. C'est marrant, cette manière de l'appeler Eva. Tellement familier… et misogyne.
  9. La vérité 2 n'est pas une vérité, je sais…
  10. J'ai, du haut de mes 32 ans, découvert quelques faits qui me semblent être des vérités mais il sera surtout question de chair et d'os… ma croyance en l'âme masculine et l'âme féminine est en effet très timide. Vérité 1 : Techniquement, toutes les femmes sont fontaines. Pour débloquer cela, il faut que la femme parvienne à se détendre très en profondeur. Il est préférable aussi que son ou sa partenaire soit doué.e et c'est pour cela que l'on oublie que s'il y a des fontaines, il y a aussi des sourciers… Vérité 2 : La plupart des gens sont de très mauvais coups. Hommes ou femmes.
  11. J'ai parfois l'impression que tu ne parles pas tant de l'homme que du maître.
  12. Des fois, les deux arrivent en même temps…
  13. Isadora.

    RGPD

    Ce que tu dis est encore plus vrai avec les adolescents.
  14. Isadora.

    RGPD

    C'est pas un lien. Et ça ne fonctionne pas.
  15. Isadora.

    RGPD

    Je suis prise en étau entre une administration (et des besoins) qui nécessitent l'utilisation des TICE et une absence totale de moyens. La RGPD m'empêche de réaliser les quelques trucs un peu sympa que je pouvais faire, ça complique tout. Les visées son nobles mais quand on voit ce que les usagers que la RGPD font de leurs données personnelles par eux-mêmes, ça donne juste envie de chialer ou de hurler…
  16. Isadora.

    RGPD

    Oui, bien sûr… pardon. Je fais ça ce soir !
  17. Isadora.

    RGPD

    Saloperie de RGPD !
  18. Je vais être peu précise mais pour résumer ce qu'elle explique par ailleurs, on peut voir ça comme ça : Les femmes se voient attribuer le rôle, dans notre société actuelle, de partenaire désireux d'engagement, d'enfants et de constance. Ces rôles étaient masculins jusque là. Les hommes se voient attribuer le rôle du partenaire qui veut du sexe. S'engage donc une négociation ou un bras de fer constants entre engagement et sexualité. Je te donne du sexe si tu me donnes de l'engagement. Je te donne de l'engagement si tu me donnes du sexe. La femme est perdante systématiquement, parce que quand elle gagne à ce jeu et qu'elle obtient l'engagement tant escompté, elle n'en demeure pas moins, généralement, celle qui fait vivre le foyer et assume les tâches ménagères, etc. L'homme, de son côté, gagne en espérance de vie et en ressources financières (il libère du temps pour pouvoir se consacrer à son travail davantage, ce qui lui permet d'obtenir des avancements, etc). Si la relation se termine, l'homme repart avec ça.
  19. Essentiellement parce qu'elle me donne un peu raison, quand je me ressens la disjonction sexe/engagement. Le côté consumériste est mis en avant. L'ambiance de concurrence permanente aussi, me déprime. Sinon, fx., je ne sais pas ce que tu racontes, je t'ai mis en Ignoré donc si c'était encore pour me balancer des vacheries — peut-être pas — tu perds ton temps.
  20. Quand il était question de fixer un rendez-vous pour la signature de l'état des lieux, le monsieur de l'agence m'a demandé : « Ça vous va, si je vous prends directement mercredi, juste après manger ? » Je suis restée sans voix face à cette audace séductionnelle !
  21. J'aime particulièrement celle-ci, qui m'a hantée durant mon enfance…
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité