Aller au contenu

Mitt Romney obtient son billet pour affronter Barack Obama


Messages recommandés

Aaltar Membre 11 523 messages
Con de Sysiphe‚ 42ans
Posté(e)
Mitt Romney obtient son billet pour affronter Barack Obama

7cf8dc86-aa1c-11e1-ade3-3e0f7ef6beb3-493x328.jpg

Après sa victoire à la primaire du Texas, l'ex-gouverneur du Massachusetts s'est assuré l'investiture républicaine pour la présidentielle de novembre.

Le rouleau compresseur républicain Mitt Romney est désormais assuré de recevoir l'investiture de son parti pour la présidentielle du 6 novembre, grâce à sa victoire au Texas mardi soir. L'ancien gouverneur du Massachusetts a remporté 71% des suffrages dans le deuxième Etat le plus peuplé des Etats-Unis, selon les estimations de la chaîne de télévision Fox News et du site internet de CNN. Alors qu'il lui fallait 1.144 délégués sur 2.286 pour décrocher l'investiture républicaine, le candidat à la primaire a atteint ce «chiffre magique» après cinq long mois de campagne acharnée contre ses adversaires républicains. Sur le site de micro-blogging Twitter, il a immédiatement remercié ses électeurs: «Merci. Quel que soit le défi qui nous attend, nous ne ferons rien moins que remettre l'Amérique sur le chemin de la prospérité».

Mitt Romney sera le premier candidat de confession mormone de l'histoire américaine, réussissant là où son père George Romney avait échoué. Au cours de la primaire, la base de l'électorat républicain, dominée par les évangéliques et les ultraconservateurs, lui avait longtemps tourné le dos, le jugeant trop modéré et peu fiable sur les questions «sociétales» comme l'avortement ou le mariage homosexuel. Mais grâce aux abandons successifs de ses adversaires, le candidat peut aujourd'hui se tourner vers Barack Obama, le président sortant, face auquel il doit s'attendre à une élection des plus serrées, si l'on en croit les derniers sondages. Selon une moyenne réalisée par le site spécialisé RealClearPolitics, les deux hommes sont au coude-à-coude avec un léger avantage pour le chef de l'État démocrate (45,6%) face à son adversaire (43,6%).

Violent tir de barrage du camp Obama

Le camp Obama s'est lancé ces derniers jours dans un violent tir de barrage contre le futur adversaire du président. Elle vise en particulier la carrière du républicain à la tête du fonds d'investissement Bain Capital. Dans des spots télévisés, Mitt Romney est dépeint comme un «vampire», un «destructeur d'emplois» ou le «contraire de Robin des Bois», sur fond d'images d'usines liquidées et d'employés licenciés.

Mitt Romney n'était par ailleurs pas au Texas, mardi soir, mais à Las Vegas, dans le Nevada, auprès du milliardaire Donald Trump, pour un événement destiné à lever des fonds pour sa campagne. S'il espère profiter de la notoriété et des dons du milliardaire, il pourrait aussi en pâtir. Le magnat de l'immobilier cherche en effet à ressusciter une vieille polémique selon laquelle Barack Obama serait né au Kenya et non à Hawaii. Une position défendue encore avec force mardi sur CNN, mais qu'une grande partie des républicains, dont Mitt Romney, réfute. L'équipe de campagne du président sortant a rebondi sur cette polémique. «Le fait que Mitt Romney continue à être lié à Donald Trump et refuse de condamner ses théories du complot honteuses démontre son manque complet d'autorité morale», a notamment dénoncé la porte-parole Stephanie Cutter.

Source : le figaro

Voilà donc le futur président des Etats Unis.

Pourquoi je présente les choses comme ça ? Et bien je pense qu'Obama malgrè son air cool n'aura plus le vent en poupe. Son bilan est somme toute mièvre voir vide et l'Amérique peine à trouver le sentiment qui la flatte par dessus tout : incarner l'image du leadership mondial, ce qu'Obama n'a pas réellement soutenu. Coté politique intérieure, les réformes ont eut du mal à passé, des umbroglio sur la question de la dette, les perspective sociale mal mises en place, rien de bien fameux.

L'Amérique prend la crise comme nous et comme nous il est fort probable que le président sortant boive un peu l'eau du bain. En politique extérieure, l'Amérique a reculé sur un peu tout les fronts, retrait en Irak, retrait en Afghanistan, point mort sur la question palestinienne, regard bas sur les bravades chinoises, participation sous l'égide européenne en Libye, réduction des dépenses militaires (et donc chômage dans l'industrie), économie vacillante, et peu de perspectives fortes d'affichées.

Je pense que le prix nobel de la paix (que j'aime bien, comme tout le monde) et qui a eut un titre ouvrant une reconnaissance mondiale juste car... il était noir et parvenu à la maison blanche (??!!) n'était probablement pas judicieux, je suis d'ailleurs toujours étonné qu'il lui ait été donné et surtout que personne ne se soit vraiment formalisé du fait qu'il n'avait rien fait pour l'obtenir.

Donc, à mon avis, les républicains vont faire leur retour, des crispations sont à prévoir à mon avis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
slanny Membre 5 248 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Les journalistes oubli quand même pas mal de chose:

- Les fraudes avérer du camps Rommey a nombre de caucus, et qui n'ont pas fini d'etre jugé.

- Le fait que beaucoup de ses délégués soit des Pauliens, qui s'abstiendront au premier tour, et voterons Ron Paul au deuxième.

- Que seul Ron Paul est donné gagnant aux présidentielles face à Obama.

Mais Bon faudrait pas qu'il soit connu en France, ça donnerai envie aux gens de savoir ce qu'est le libertarisme....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité