Aller au contenu

Anomie


Tequila Moor

92 vues

Terreur en force
Le squelette de la révolution s’adonne à l’amorce

Inopportune esquisse
Qui, de moins en moins, dévoile sa longitude
Au surplus de la police
On s’en fiche par décrépitude
Economique artifice
Où toute l’âme est dans l’attitude

Puis, vison d’un aviaire déjà-vu dévoyant
Où nous, âtres humains, congelons nos rêves d’antan

À extirper les rotules de nos doutes acérés
Simulant la dorure dont se pâmaient les frontières
Sans pitié, délabrée moitié d’une déesse avinée
Destituée de son rang, à l’élan restitué
La guerre : naguère, dague ère
Au futur éruption de sol en saison d’atomique hiver

Mais l’escargot social poursuit sa déroute
Se dégorgeant en un cant que nul n’écoute

Entends-tu
Ses adieux ?
Il apprend
À se saler au mieux…

1 Commentaire


Commentaires recommandés

Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×