Aller au contenu

En haut des marches


Etaine

214 vues

Hiver froid et beau,

le soleil ne brûle plus,

Ses rayons illuminent.

D’un pas décidé,

avancée vers l’inconnu familier.

La ville est pleine et sourit,

le temps s’arrête.

La distance semble longue vers l’attendu,

les pas s’essoufflent en battements de cœur.

D’en bas une perspective,

une silhouette perdue parmi les inconnus.

Marche après marche,

l’esquisse se précise.

Tout en haut,

le tableau fait face à l’absolu.

La réunion de deux âmes qui se reconnaissent.

L’émotion à l’unisson,

et de sa chanson,

embrasse la fusion.

Modifié par Etaine

0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×