Aller au contenu

Dialogus Platonicus


144 vues

* Sur la scène, 2 personnages, 2 symboles : A la féminine, Z le masculin. *

* Z joue au malin, faisant des jeux de mots que A esquive, fatiguée par ce désir d'être au centre de l'attention. *

 

« Patate ! » assènera Z à A

« Douce… » corrigera-t-elle

« Qu’est-ce que t’as ? » demandera-t-il

« Un gros tas ! » se moquera-t-elle

« C'est moi ? » s’exposera-t-il, penaud

« T’as de toi ! » fera-t-elle, mystérieuse

« Merci bien... » soufflera-t-il, vexé

« De la mocheté absolue naît parfois la beauté nue. » éclatera-t-elle, triomphante

« Qui donc est nu ? » tentera-t-il, en un sursaut de résistance

« On sait du moins qui est nul... Et puis zut : aimes-tu vivre ? » biaisera-t-elle

« Bien sûr ! » répondra-t-il surpris ; puis précisera : « Ai-je le choix ? »

« Et quand tu vis, préfères-tu que ce soit mené par la raison ? Ou par le cœur ? » ajoutera-t-elle

« Par tout ce qui m’est cher, que voilà une question compliquée ! » ripostera Z, tenté par le sarcasme en un sursaut d’humeur – « Cependant, vivre me parut toujours plus simple en suivant mon cœur… » avouera-t-il

« Ne dis-tu pas cela trop vite ? » relancera-t-elle, ingénue : « La raison n’évite-t-elle pas bien des problèmes ? »

« On voudrait le croire ; justement il me fallut du temps pour le comprendre : le cœur est un guide qui fait trébucher, mais aide aussi à se relever, là où la raison fait avancer d’un pas lent – pour ne pas dire hésitant. » dira-t-il

« Cela semble évident, à t’entendre : mais que penses-tu donc de l’amour ? Ne serait-ce point le pire du cœur ? » rigolera A

«Tss tss. L’amour. Oui, l’amour… » soupirera Z : « C’est le pire, en un sens – en celui que nous dicte notre raison : car l’amour nous soumet, nous enchaîne à une âme autre, rabaissant notre fierté. Mais il nous libère de la solitude de notre ego, ce que la raison ne peut… » complétera-t-il d’une voix timide

« Je brûlais de te l’entendre dire, idiot : embrasse-moi donc maintenant – car tu me sembles encore fort mené par les mots de la raison ! » conclura A

« Mais je croyais que... » hésitera-t-il, s'avançant

« Haha ! Je t'ai eu ! Cisgenre binaire ! » éclatera-t-elle, triomphante

« Grumpf... » soufflera Z, ayant définitivement perdu l'idée de faire sa roue de paon

 

* Sourire moqueur et bienveillant de la belle A. *

* Rideau. *

5 Commentaires


Commentaires recommandés

Un dialogue théâtral, et la maïeutique du premier baiser ? :)

On se prend au jeu de l'intertexte, à même faire une petite grille pour y classer les verbes et les adjectifs de A et de Z...

Lien vers le commentaire
il y a une heure, Criterium a dit :

Un dialogue théâtral, et la maïeutique du premier baiser ? :)

On se prend au jeu de l'intertexte, à même faire une petite grille pour y classer les verbes et les adjectifs de A et de Z...

Il n'y a même pas de premier baiser, Z le paon se fait rembarrer en toute fin : c'est donc platonique, et platonicien. ^^

Mais tant pis pour Z : ça lui apprendra à tomber amoureux d'une femme plus intelligente que sa petite personne.

Oui je me suis bien pris la tête pour l'intertexte, content que ça serve. :ange2:

Lien vers le commentaire

Il y a ici, au delà du cœur et de la raison, la quête et la transmission de vérité.

Le joli, "mignon" en apparence, puis l'inattendu tranchant.

C'est bien vu.

Lien vers le commentaire
Il y a 11 heures, Etaine a dit :

Il y a ici, au delà du cœur et de la raison, la quête et la transmission de vérité.

Le joli, "mignon" en apparence, puis l'inattendu tranchant.

C'est bien vu.

Merci merci. :ange2:

Oui c'est le développement d'une thèse comme on en trouve chez Platon, avec une A espiègle et philosophe au lieu du vieux barbon Socrate.

Enfin, il n'est pas toujours barbon : dans "Le Banquet" par exemple, il est assez drôle. C'était le type d'humour que je voulais transmettre.

Mais avec une femme accoucheuse, pour changer, indépendante d'esprit et alliant intelligence et frivolité.

Un cauchemar pour incels. :girl_devil:

  • Like 1
Lien vers le commentaire
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×