Aller au contenu

Humeurs vagabondes

  • billets
    11
  • commentaires
    18
  • vues
    813

ne plus jamais


Invité

235 vues

la vie est une succession de choix, d'imprévus et de réalité. On fait des choix dont on dit qu'il ne faut jamais regretter, parce qu'ils sont le fruit de nos volontés. Mais leurs conséquences sont justes ce que sont nos choix. 

Les échecs successifs de ces choix poussent alors à s'isoler, ne plus avoir confiance en autrui, ne plus avoir confiance en soi. On pense avoir l'amour de sa vie et puis il part parce qu'il n'est pas éternel. On est attiré par une belle, on saute le pas à deux et on déçoit l'autre : vient alors le moment où la réalité de nos choix nous rattrape. La personne est honnête et dit qu'il n'y aura pas de prochaine fois parce qu'au final la "performance" trop courte a été décevante...alors cela vous renvoie à la triste réalité de nos vies...

On est né alors qu'on ne voulait pas de vous, votre enfance vous rappelle que vous n'étiez pas désiré, même avec tout l'amour d'une père les mots d'un père qui vous détruisent, marquent à jamais votre vie...vous vous devez d'exister aux yeux des autres avant d'exister pour vous...alors vous vous mettez à vouloir en faire encore et encore pour ne pas revivre l'exclusion...mais vous attendez trop des autres et vous n'êtes jamais satisfait du retour des autres. Vous avez l'impression d'être toujours trahis par les autres, que vous êtes seuls...plus rien n'a le goût du bonheur.

Vous pensez avoir trouvé un équilibre avec cette aventure avec cette femme...mais dans un monde de performance, ne pas l'être sexuellement crée un rejet

L'amour vous est impossible, les plaisirs charnels aussi...le rejet encore et toujours. Cette douleur dans la poitrine qui est dur et infiniment profonde que rien ne vous a souri, que rien ne vous sourira jamais au final...que la solitude est là bien présente...

Vous en parlez à une psy mais cela ne déclenche rien chez vous parce que vous voulez être heureux et qu'on vous explique que rien ne sera possible sans apprendre vos malheurs...que la dépression est là, lancinante comme une peste qui murmure et qui attend gentiment que vous alliez mieux pour pouvoir vous en remettre un coup sur la caboche...

Vous cherchez quelqu'un à qui en parler...mais on vous dit d'aller voir une psy parce qu'on n'est pas là pour vous aider moralement...on a encore le sentiment de rejet et de tristesse profonde d'être seul et qu'il faut apprendre à vivre avec cette tristesse...

Alors ne plus jamais...ne plus jamais être amoureux d'une femme de peur qu'elle s'en aille. Ne plus jamais être attiré par une femme de peur de ne pas être à la hauteur. Ne plus jamais en parler à qui que ce soit de peur d'embêter le monde, de paraître chiant et négatif dans une société où l'on est prié d'être positif et qu'il faut se bouger...comme si on ne se bougeait pas déjà en temps normal tous les jours pour aller travailler, cuisiner et s'occuper du quotidien...

Ne plus jamais avoir envie...même vivre n'est plus une envie.

Ne plus jamais.

 

 

5 Commentaires


Commentaires recommandés

je ne sais pas si on peut t'apporter quelque chose sur un forum , mais ta détresse m'a touchée . à mon avis , mais ce n'est qu'un idée personnelle , essaie d'oublier un peu ton obsession pour " le " bonheur , il est partout , le bonheur , dans la première gorgée de café , dans l'éclosion d'une fleur , dans la rencontre fortuite , dans réalisation d'une oeuvre , dans le sourire d'un gosse ......apprend à le repérer et profite de chaque instant , petit à petit ton humeur changera et ton rapport à l'autre sera moins exigeant , du coup ton abord sera moins " rugueux " et plus attirant . je te souhaite tout le bonheur du monde !

  • Like 3
Lien vers le commentaire

Très, très beau texte, très poignant.

Pour le reste, je m'abstiendrai de te donner le moindre "conseil" que ce soit (et puis je crois que tu as horreur de ça).

Je me contente de te lire et (d'essayer) de te comprendre.

Comprendre.

Lien vers le commentaire
Le 23/05/2021 à 09:43, Ximène a dit :

je ne sais pas si on peut t'apporter quelque chose sur un forum , mais ta détresse m'a touchée . à mon avis , mais ce n'est qu'un idée personnelle , essaie d'oublier un peu ton obsession pour " le " bonheur , il est partout , le bonheur , dans la première gorgée de café , dans l'éclosion d'une fleur , dans la rencontre fortuite , dans réalisation d'une oeuvre , dans le sourire d'un gosse ......apprend à le repérer et profite de chaque instant , petit à petit ton humeur changera et ton rapport à l'autre sera moins exigeant , du coup ton abord sera moins " rugueux " et plus attirant . je te souhaite tout le bonheur du monde !

Je suis en quête du bonheur,comme beaucoup d'entre nous. Traînant des valises assez lourdes ,il me semble souvent difficile d'y accéder 

J'aime ta conception du bonheur Ximène , je pense qussi qu'il est partout, juste réussir à capter ses moments de plaisirs ,savoir les savourer

Le plus difficile,ne pas se laisser parasiter par les semeurs de trouble. 

  • Like 3
Lien vers le commentaire

Je t'ai lu... et puis, relu.

Je ne vois pas tes yeux, pas tes mains... C'est trop froid derrière un écran, et pourtant... et pourtant, quelqu'un qui écoute Nirvana... Sensibilité oblige. On veut être là pour lui! 

Je vais te parler lecture. Un petit livre qui peut se lire en un rien de temps, comme "Le petit prince' ou dans le temps, le livre qu'on prend et qu'on reprend, qui nous aide, qui éveille nos neurones dans l'harmonie des sens, comme "Le petit prince". Comme "Alice au pays des merveilles" aussi. Voici un livre pour les grands: Le Voyage d'Hector de François Lelord.

Cours vite l'acheter... Je te laisse à ta lecture.
Bonne journée!

 
Lien vers le commentaire
Invité AgatheThePower

Posté(e)

Ton texte est touchant... et il me parle beaucoup..

Je pense que tu souffres d'une blessure d'abandon, c'est une blessure d'injustice qui créé une dépendance affective, un manque d'estime de soi, de la culpabilité, une impression de rejet.

Il faut travailler dessus, comprendre et accepter cette blessure, pour éviter l'effet "carte renversée", c'est à dire en arriver inconsciemment à saboter soi-même la relation pour éviter l'abandon.

Ce que tu fais là, est un très bon début, poser des mots sur tes maux, tes émotions et tes ressentis, et verbaliser tes pensées. 

Lien vers le commentaire
Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×