Aller au contenu

Songes

  • billets
    2
  • commentaire
    0
  • vues
    125

Rêve de bibliothèque rose

Nemezis

69 vues

Jeune adulte, je suis en colonie de vacances au bord d'un lac, cerné par la montagne et la forêt. 

Nous sommes répartis par groupe dans des chalets au bord du lac, l'endroit est paisible. Il y a 4-5 jeunes par chalet, en bonne 5 ème roue du carrosse, je me retrouve seule dans le mien.

D'un coté cela me chagrine, de l'autre non. Au moins j'y serais tranquille, mais ça ne facilitera pas l'intégration.

Je suis toujours à l'écart, à part pour les activités obligatoire. La plupart des jeunes se connaissent déjà, et forme un groupe plutôt soudé, je n'ose pas m'y incruster. Je profite donc du paysage, je me promène dans la forêt alentour, j'admire le ciel étoilée, les couchers de soleil sur la montagne. C'est tellement apaisant. Partir seule aurait eu le même effet, mais au moins je n'ai pas à penser à la logistique.

Au bout de quelques jours, je remarque qu'un jeune m'observe, l'air de rien. J'ai l'air de l'intriguer. Il doit se demander quel genre de sauvage part en groupe pour finalement s'isoler.

Ce manège du je te regarde sans te regarder dure quelques jours. Un soir alors qu'une fête bat son plein un peu plus loin il vient m'aborder sur la terrasse de mon chalet.

Il me demande pourquoi je reste seule ici, et m'invite à rejoindre les autres.

J'accepte.

C'est idiot, je me fais l'effet d'un vampire qui attend qu'on l'invite pour pénétrer quelque part.

Je reste tout de même timidement en retrait toute la soirée, j'observe mes camarades, il vaut mieux éviter pour le moment les caractères fort en apparence, les meneurs. Autant cibler ceux qui me ressemblent le plus, les réservés, intégration en douceur. 

C'était sans compter sur le jeune qui m'a amené et qui m'emmène vers le groupe le plus bruyant.

On se croirait dans un teenmovie américain, la looseuse qui se retrouve au milieu du groupe des populaires. 

Merde, ça sent les emmerdes.

D'ici là que l'une d'elles me propose un relooking il n'y a pas loin. Ce sera sa BA de l'été. Regardez la chenille qui s'est transformé en papillon! C'est grâce à moi!. Hourra! hourra!

Bullshit? je préfère fuir discrètement.

Les jours qui suivent ce jeune ne lâche pas l'affaire pour autant. 

Que me veut-il? il a fait un pari avec ses amis? 

Méfiance.

On ne fait que discuter, de tout de rien, il n'est pas désagréable.

Méfiance quand même.

Le temps passe, la méfiance s'efface de plus en plus. Il n'a pas l'air fourbe. On peut dire que je me suis fait un ami.

Comme quoi tout arrive.

Il me plait.

Bal de fin de séjour, ces vacances ont été plus réussies que je ne le pensais.

Il s'avère que je lui plais également.

 

 



Annonces
Maintenant

0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×