Aller au contenu


Annonces
Maintenant

4 Commentaires


Commentaires recommandés

Pourtant, ça ne parle pas que de l'inéluctable.

La naissance-l’insousciance-la gravité-

L’ Inéluctable  échappe  forcément à la création

A la fin , il y’a comme une continuité , pas de  chute , une sorte d’infini…

J’imagine bien cette musique dans un film qui parle de la vie.

  • Merci 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
il y a 24 minutes, Lowy.. a dit :

Pourtant, ça ne parle pas que de l'inéluctable.

La naissance-l’insousciance-la gravité-

L’ Inéluctable  échappe  forcément à la création

A la fin , il y’a comme une continuité , pas de  chute , une sorte d’infini…

J’imagine bien cette musique dans un film qui parle de la vie.

Merci pour ton avis. :)

Peut-être. Dans mon esprit, c'est un morceau linéaire, avec des fils directeurs qui forment un même sens global, et peu d'accidents, de ruptures. Sur la fin, je voyais ces différents fils directeurs disparaître, avec sensation d'accélération jusqu'à une fin sans apothéose, l'équivalent d'une vieillesse suivie d'une mort. Pour l'ambiance je voulais rendre une tristesse lasse, plus intériorisée que dramatique.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Je ne ressens pas le morceau comme linéaire mais évolutif, comme le cheminement de la vie ,il change  d'une note à une autre ;

La mort n'est pas le fait de la vieillesse.

le début est comme un réveil, rien de triste, il y'a même une forme d'espoir et après on écoute la gravité puis on perçoit un arrêt:contemplation? avant la continuité ( avec cette récurrence de note que je nommerais espoir mais qui est refoulée en arrière plan), la fin n'est pas triste , elle est solennel.

 

  • Merci 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
il y a 19 minutes, Lowy.. a dit :

Je ne ressens pas le morceau comme linéaire mais évolutif, comme le cheminement de la vie ,il change  d'une note à une autre ;

La mort n'est pas le fait de la vieillesse.

le début est comme un réveil, rien de triste, il y'a même une forme d'espoir et après on écoute la gravité puis on perçoit un arrêt:contemplation? avant la continuité ( avec cette récurrence de note que je nommerais espoir mais qui est refoulée en arrière plan), la fin n'est pas triste , elle est solennel.

Je suis content que tu vois tout ceci dans ce son. C'est plutôt rassurant, j'avais l'impression d'avoir réalisé quelque chose d'assez plan-plan. Sans doute parce que je l'associe à l'état d'esprit qui était le mien lors de la composition. Enfin, tant mieux : ça prouve qu'un morceau fait sa vie après avoir été créé, et qu'il finit par appartenir aux auditeurs qui veulent bien l'accueillir :)

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×