Aller au contenu
  • billets
    4
  • commentaires
    5
  • vues
    314

Regret ou remord? on a toujours tort

bilouiske

364 vues

A l'âge de l'adolescence, qu'il est compliqué d'élaborer un système affectif...se trouver laid, hideux et se dire que le célibat est pour vous car aucune ne vous trouve à son goût.

Et puis un jour, lors d'un échange de correspondant, alors que j'affleurais mes 15 ans, je reçois ma correspondante allemande...nous sommes en très bon terme...et elle me présente une autre correspondante qui est celle de mon meilleur ami de l'époque...et là...c'est une gifle, une énorme bourrasque de sentiments...

Elle était blonde au cheveux coupés au carré, bouclés...pas mon genre après tout mais ses yeux...oui ses yeux avec cette couleur verte que les reflets océans donnent parfois comme un spectacle magnifique...elle en avait 19...moi à peine 15...peine perdue me dis-je, cette femme là (oui une jeune femme mais une femme quand même) n'est pas pour toi...elle est cette inaccessible étoile de Brel, un impossible rêve...

Bien sûr son physique allait avec ce visage d'ange, ses yeux étaient vraiment comme deux émeraudes, de purs diamants mais si bruts que l'on n'oserait à peine y toucher pour garder cette pureté en souvenir...vous savez ce souvenir qui vous transporte et vous anime le coeur aussi vite qu'un tambour lors d'une fanfare...

Comment une jeune femme si belle pourrait avoir une once d'intérêt pour un ado postpubère qui plus est arnaché d'un appareil dentaire...j'osais à peine la regarder de peur de voir ses yeux glisser sur moi comme on regarde dédaigneusement un gueux...ne surtout pas regarder ce qui était alors pour moi la beauté faite femme...

Et pourtant, il fallait que mon ami m'impose cette épreuve un samedi après-midi...il voulait que l'on se balade tous els trois...lui, moi et...Elle avec un E majuscule...impossible de reculer, de refuser, il fallait affronter l'adversité et la triste réalité...

Nous nous dîmes bonjour d'une bise toute aussi fraîche qu'une senteur de jasmin...elle sent le jasmin...comment peut-on être aussi parfaite??? tout était pour elle...son sourire était radieux, sa facilité déconcertante à pencher son visage vers moi en échangeant en allemand ou en français avec toutes nos maladresses de langage, laissait entrevoir une nuque douce, délicate...une nuque que l'on a envie d'embrasser doucement, de frôler du bout des doigts...comme on frôle un velours rare...

Et puis à un moment mon ami s'éclipsa...prétextant de devoir rentrer plus tôt...je m'apprêtais à dire au revoir à cette enchanteresse, et adieu à ce moment de pur félicité...mais la belle amie me dit qu'elle reste en ma compagnie...qu'elle connaît le chemin mais qu'au pire je pourrais la raccompagner si cela ne me posait aucun souci...forcément que cela ne me pose aucun souci ! Qui dirait non à un peu plus de temps à passer avec le paradis sur terre? Moi pas! 

Nous continuons à nous connaitre...et puis vint le temps de la confidence...elle me dit qu'elle m'avait repéré depuis un moment dans le groupe des germanistes...ma surprise fût grande...moi qui pensait être celui qu'on ne repère pas, voilà qu'une belle allemande aux yeux d'émeraude m'avoue sa faiblesse pour moi...nous nous embrassons alors sur le pas de la porte de mon ami...

Nous nous revîmes dans la semaine...nous aurions pu même avoir une relation plus intime mais la belle savait mes 14 ans et la loi est terrible sur l'émancipation sexuelle...nous étions attirés l'un par l'autre infiniment...vint le moment du départ...je n'aurai jamais cru avoir des larmes aussi longues sur mon visage...nous nous sommes écrits de longs mois durant et puis un jour...la lettre, celle que l'on ne voudrait jamais recevoir...celle qui vous tire des larmes une seconde fois mais celles qui sont synonymes d'adieu...la séparation...la première...la plus terrible, celle qui vous rend vulnérable alors qu'un jour avant l'amour vous rendait invincible...

tempus fugit...une autre lui succéda...et puis les années passent et un jour un aveu...l'aveu d'nue mère...la belle aux yeux d'émeraude avait cherché à me recontacter par lettres...mais jamais elles ne sont parvenues jusqu'à moi...déchirées et jetées pour me "préserver" car j'étais avec quelqu'un d'autre...un aveu...27 après...

la colère...et puis une mère c'est sacré...mais quand même...regret ou remord...

regret de ne pas avoir pu garder ou reprendre une histoire ?

remord de ne pas avoir perçu une situation sans issue car loin du coeur loin des yeux?

Qu'aurait été ma vie si la belle aux yeux d'émeraude avait été mienne? Que sait-elle de la souffrance de se sentir abandonné par celle que l'on aimait follement?

Que ne donnerais-je pour la revoir pour savoir...? 

Il y a des regrets ou des remords qui laissent une cicatrice qui ne se referment jamais et qui vous laisse dans un désarroi sur soi total...



Annonces
Maintenant

3 Commentaires


Commentaires recommandés

"L'amour ne veut pas la durée, il veut l'instant et l'éternité" 

Son souvenir restera éternellement en vous, soyez indulgent avec vous-même et avec la vie ! Beaucoup n'ont même pas de tels souvenirs, ou pire encore ils n'ont que des traumas dans leurs vie...

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

"Dans une pièce peinte en beige et bleu,
Il y a une cinquantaine d'années.
Je suis allongé ici, me rappelant
La serrer fort lors d'un spectacle forain :
Elle me bénit avec du feu, de la barbe à papa,
Et ses lèvres sucrées - salées..."

 

Modifié par Tequila Moor
  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Si bien raconté, et combien de fois entendu.

Quand les parents se mêlent du bonheur de leur progénitures, c'est pour notre bien, par ce qu'il nous aiment. 

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité