Aller au contenu
  • billets
    189
  • commentaires
    1511
  • vues
    189174

Eloge du Vulgaire (journal d'un sociopathe, partie 5)

Tequila Moor

617 vues

Apprendre à être médiocre, à faire de l’argent, à aimer ses petits instincts... c’est facile. Refuser d’accepter les défaites, ne s'intéresser qu’aux réussites : c'est sain. « Rien ne trahit tant le vulgaire que son refus d’être déçu, » comme l'écrivit un inutile roumain.

Ne croyez pas que vous valez plus que vous n’êtes, acceptez votre médiocrité, ne laissez pas la belle image que vous entretenez sur vous gâcher votre réussite. Personne ne s’intéresse à vous parce que vous êtes intéressants : vous ne l’êtes pas, vous croyez l’être, c’est pourquoi vous êtes déçus quand la cruelle réalité crève la bulle de votre fiction.

Personne ne viendra vous séduire pour votre monde intérieur, de même personne ne viendra vous recruter pour votre personnalité : tout le monde s’en fiche, ce qui est recherché c'est du savoir-être. Donc acceptez votre médiocrité, acquérez du savoir ou du savoir-faire, séduisez (ce) qui se présente puis est plutôt joli.

Ne laissez pas votre timidité détruire vos chances : la timidité n’est pas un manque de moyens ; c’est une surestime de soi, ou de l’autre, ou de ce qu’il faut faire pour s’en rapprocher. La timidité est un refus de sa propre médiocrité, de la médiocrité de l’autre, de la médiocrité de la conversation.

Alors souriez. Une fois, dix fois, des millions de fois. Oui, utilisez cette vaseline à fluidifier les rapports sociaux qu’est le sourire – ou la bonne humeur, peu importe. Du moment que ça marche. Qui veut gagner des millions ?

En matière d’humour, riez toujours aux blagues bien grasses. Oubliez les jeux de mots, sauf les évidents, ou l’ironie subtile qui sert à masquer ses déficiences. Affichez ces dernières. Soyez incultes & réactionnaires. Préférez le football à l’opéra, et caetera. Affichez toujours plus de médiocrité, vous aurez une vie sociale riche et féconde.

Concernant la grande réussite de votre vie, idem. Soyez sans imagination : faites des enfants. Faire des enfants, quand on n’a pas été capable de faire autre chose que du fric ou du cholestérol, est voie royale d’accès au bonheur. Merci de l’ajouter à la longue liste de vos crimes, vous n’êtes plus à ça près.

N'oubliez pas ! Trois phénomènes ne déçoivent jamais en ce monde : la médiocrité, l'arrivée de la mort, et la déception même. Arrangez-vous pour ne pas connaître cette dernière avant le trépas.

Soyez médiocres, vous serez vrais. Mais ne vous l’avouez jamais, vous risqueriez de vous haïr. Or qui se hait est embarrassé par sa médiocrité, gêné aux entournures par celle-ci. Comme le fredonne la chanson, « soyez juste quelqu’un de bien, » ou croyez l'être.

Et moi, demandez-vous ? Oui, bien sûr que je me hais. Pourquoi ? De façon à l’être également, médiocre, sans que cela nous rapproche.

 

 

 



Annonces
Maintenant

7 Commentaires


Commentaires recommandés

Le 28/05/2019 à 20:07, Isadora. a dit :

« Soyez médiocres, vous serez vrais. » … ou ravis ! 

Merci merci. Même si je ne suis pas certain que les médiocres se sentent concerné(e)s par le ravissement. :hehe:

Merci aussi @zera et @Criterium et @konvicted

Modifié par Tequila Moor

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Brillant texte dont la teneur me semble idéale pour obtenir la stupéfaction, puis le mépris, et enfin la haine de la terre entière.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Le 01/06/2019 à 08:59, Auger a dit :

Brillant texte dont la teneur me semble idéale pour obtenir la stupéfaction, puis le mépris, et enfin la haine de la terre entière.

N'exagérons rien, hahem... Cela ne peut m'arriver, n'étant pas lu par la terre entière. :rolle:

Merci en tout cas !

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

La médiocrité revendiquée est une posture, comme un vêtement de pluie porté en plein été. Un médiocre revendiquera un art abscons comme le summum de l'originalité pour épater la galerie.  Elle s'en amusera mais en aucune façon ne lui achètera ses croûtes. Un médiocre est un être insignifiant, à éviter pour ne pas subir son emprise et vous précipiter dans l'abîme. la médiocrité n'a de la valeur que si on s'en sort sans l'oublier pour ne pas y retomber et s'y vautrer comme un pécaris qui s'ébat avec délice et volupté dans sa mare de boue.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité