Aller au contenu
  • billets
    13
  • commentaires
    75
  • vues
    748

Colère

Isadora.

474 vues

« La colère est un non à la réalité. »
Isabelle Padovani

J'en ai marre, tout le monde me gonfle. 

J'essaie de trouver pourquoi, de trouver le truc qui pourrait me calmer, mais je n'y arrive pas. 

C'est compliqué à la maison mais il n'est pas là depuis mercredi et je souffle, donc ça n'est pas de sa faute. C'est surtout compliqué au travail et ailleurs. Je craque, j'en ai marre de tous ces gens qui ne comprennent rien et qui, avec plus ou moins d'arrogance, font passer leur manque d'écoute et de sagacité pour une sagesse supérieure. 

  • Cette sombre petite merde, collègue de ma matière que je vais devoir me coltiner tous les jours durant des années, cette espèce de fouille-merde sans nom, me sort par les yeux. Ce type qui fouine sans cesse, qui fait des ragots depuis le début de l'année, qui se fout de la gueule des collègues avec qui il a dû travailler en co-intervention, qui copine avec ses élèves et laisse passer les remarques misogynes et autres, qui est nul en grammaire, qui ne fait pas travailler les élèves faibles (c'est-à-dire les deux tiers de ses élèves), qui a été odieux avec les collègues, qui a dénoncé une personne absente devant toute l'équipe pour une soi-disant faute professionnelle dont il est responsable, ce gros con qui se prend pour Machiavel à faire des pactes secrets avec des collègues, cette sous-merde a osé venir me demander une explication. En faisant ça, il prend la posture du mec mature, qui veut des relations saines. Il n'a pas été déçu, ça j'en suis certaine. Quand il m'a annoncé qu'il avait appris que je lui en voulais et qu'il a exigé des justifications de ma part, j'ai fait le bilan sur ses deux dernières semaines. Et il n'a fait que mentir, en guise de réponses.

Non, il n'a dénoncé personne, il parlait d'une situation hypothétique ; mensonge, c'est la chef qui, ne voyant pas où il voulait en venir, a utilisé le conditionnel, alors que lui a donné plus d'explications à l'indicatif passé, précisant bien qu'il faisait référence à quelque chose qui s'était produit.

Non, il n'a jamais dit à la collègue qu'elle faisait mal son boulot et qu'il voulait reprendre sa charge ; mensonge, elle a tout raconté dans les détails et c'était impossible d'inventer autant de trucs précis, d'autant plus quand on est une personne aussi réglo qu'elle. 

Non, il n'a jamais émis le moindre jugement sur mes potentielles charges de l'an prochain, il n'était pas au courant ; mensonge encore, on lui a demandé s'il était intéressé, il a dit que non et il était là quand je me suis proposée pour reprendre le truc qui n'intéressait personne. 

Non enfin, il ne s'est jamais désolidarisé de l'équipe en rendant les copies avant de garder des traces des notes ; mensonge, j'ai annoncé que je ferais un document partagé un jour où il corrigeait ses dernières copies… qu'il avait annoncé refuser de corriger, d'ailleurs !

J'étais tellement frustrée, qui plus est, de ne pas pouvoir dire les choses que je sais parce que son confident me les a racontées, écœuré. Cette petite langue de pute ose encore faire la victime quand je lui annonce qu'il a perdu tout crédit à mes yeux et il me sort : J'espère que maintenant qu'on s'est parlé, on va pouvoir repartir sur des bonnes bases. Mais va chier, sombre connard ! Tu viens de me cracher à la gueule en me mentant les yeux dans les yeux et tu crois que je vais te faire confiance et t'apprécier alors que tu viens de me prouver à nouveau que tu n'es pas fiable ? encore un qui croit qu'il suffit de prendre dix minutes la posture de celui-qui-est-responsable pour être respecté, alors qu'il passe tout le reste de son temps à faire de la merde, qu'il n'a rien assumé et qu'il cherche juste à assurer son confort et sa popularité parce qu'il est tellement immature qu'il a besoin-d'être-aimé au travail. Vivement qu'un élève lui foute un grand coup de poing dans la gueule !

  • Passons aux trois connasses du CA, avec qui j'ai le bonheur d'être élue. Trois cerveaux ne leur suffisent pas pour retrouver un putain de mail que je leur ai envoyé deux semaines plus tôt. Pour résumer, il y avait un truc à trancher, un truc qui a énormément divisé. J'ai eu l'idée de faire un sondage anonyme. Ça a parfaitement bien marché, plus de 90% de participation, un résultat clair et indiscutable, aucune fuite avant la publication des résultats et un compte-rendu clair par mail. Évidemment, elles se sont empressées de s'inscrire à ce CA, pour une fois qu'il y avait un truc important à voter, et que quelqu'un avait fait le taf, il fallait bien qu'elles se l'approprient. Au final, elles se sont foutu la honte ; aucune n'avait rien préparé, aucune n'avait pris la peine d'écouter les arguments des uns et des autres, le vote a été ajourné.

Finalement, je vais au CA suivant, je me tape tout le boulot de préparation et là, juste avant, je découvre que le vote à la proportionnelle sur lequel il me semblait qu'on avait trouvé un consensus est remis en question. Qu'est-ce qu'elles me sortent ? Qu'elles s'en foutent des votes et qu'elles voteront en fonction de leurs opinions. Du coup, je me retrouve à être toute seule à devoir prendre une décision, ce qui m'emmerde. À peine le CA terminé, mon téléphone sonne : certains collègues ont déjà entendu des rumeurs sur le vote et veulent des explications. Résultat, me voilà à rédiger le compte-rendu, comme d'habitude. Pour info, aucune d'entre elles n'a jamais rédigé aucun compte-rendu.

Or il se trouve que la chef avait mal présenté le vote et qu'elle l'a étendu après-coup à un truc qu'on n'avait pas anticipé. Certains collègues sont allés la voir, se sentant floués. Il ne voulaient pas remettre en question le vote, juste une de ses conséquences. Résultat des courses : les trois connasses l'ouvrent et foutent un bordel pas possible parce qu'elles auraient voulu qu'ils les avertissent avant d'aller voir la chef. 

Ces trois incapables, handicapées du mail, se permettent d'exiger des collègues des mails ou que sais-je avant même d'avoir fait quoi que ce soit, alors qu'elles ne sont pas foutues de remplir leur mandat correctement. J'hallucine. Et quand je le dis, que je trouve ça aberrant, hallucinant de prendre cette posture quand on n'a jamais été foutue de faire un mail, qu'est-ce qu'on me répond ? Mais il était très bien, ton mail, Isadora !

PUTAIN DE NORMO-PENSANTS ET DE CONNARDS DE MAUVAISE FOI !

  • d'autres trucs sont venus se rajouter. Quand la personne la plus expérimentée ne comprend pas un truc simple et qu'elle insiste, et qu'elle te reprend, et qu'elle te dit qu'elle te le dit juste comme ça, pour que tu apprennes alors que ça n'a aucune putain de logique, ça n'a pas pour effet de me faire travailler sur mes émotions, ça a juste pour effet de me donner envie de claquer la porte, de ne plus jamais m'investir dans quoi que ce soit, de m'isoler et de ne plus faire que des trucs perso. C'est insupportable ! 

 

  • Plus tard dans la soirée : 

Le cuistot : C'est du poulet. 

Le cuistot s'en va.

Le gars : C'est quoi, ça ? 
Moi : C'est du poulet. 
Le gars : Ah, c'est du canard ! 
Moi : Euh… c'est du poulet. Enfin, le cuistot m'a dit que c'était du poulet.
Le gars : C'est du canard ! 
Moi : …De la poule, peut-être. Ou du coq.
Le gars : Ah non, c'est tout fin, c'est nerveux. C'est du canard ! 

… 

Le gars : Tu manges quoi ? 
Moi : Je vais me servir. 
Le gars : Non, je te sers ! Tu manges quoi ? Tu prends du canard ? 
Moi : … oui. 

… 15 minutes plus tard. 

Le gars : Ah, ben c'était du poulet. 
Moi : …

Mais qu'ils aillent tous se faire foutre !!!!



Annonces
Maintenant

11 Commentaires


Commentaires recommandés

"Si vous aspirez au bonheur, à la paix, aux amitiés sincères, alors soyez vous-même, et entourez-vous de ce que vous voulez dans la vie.

Lorsque vous jugez négativement quelqu’un c’est à vous-même que vous faites du mal et c’est votre propre élévation que vous freinez.

Lorsque vous changez qui vous êtes à l’intérieur de votre cœur, votre vie suit le mouvement et change en fonction.

Si vous allez vers le positif, les énergies positives vous accompagneront. Si vous allez vers le négatif, ce sont les mauvaises énergies qui vous suivent et empêchent votre épanouissement."

Je t’envoie plein d’ondes positives qui arriveront jusqu’à toi. Accueille-les, elles sont juste pour toi !

 

  • Like 2

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
il y a 2 minutes, nougat1000 a dit :

Je t’envoie plein d’ondes positives qui arriveront jusqu’à toi. Accueille-les, elles sont juste pour toi !

Merci pour ton message ! 

Je l'accueille avec joie, un peu de tristesse aussi. En fait, je crois que j'ai vachement besoin d'empathie, là. 

Concernant les jugements négatifs… comment dire ? Je ne crois pas du tout au fake it till you make it. Je suis très curieuse de ce que tu en penses, toi. En tout cas, vu que je ne pense pas qu'il faille faire comme si, ma stratégie, c'est de contourner ; j'atténue, je fais en sorte de temporiser, de trouver des solutions, d'essayer de concilier, d'être le plus possible dans la communication et la clarté (d'où d'ailleurs le fait que j'aie lancé le sondage, que j'aie tout porté toute seule et que je fasse toujours des comptes-rendus le jour même). D'habitude, ça fonctionne. 

La limite que je découvre, elle tient à plusieurs choses : 

  • quand le nombre de situations désagréables se décuple, dans différents cadres, avec différentes personnes de différents cercles. 
  • quand ça me semble injuste (cf les collègues du CA qui s'en prennent à des collègues…)
  • quand il y a beaucoup de gens qui ont l'air de trouver ça normal. 

J'ai beau remettre en question mes évidences, je ne parviens pas à trouver de faille. 

Donc j'ai que mes yeux pour pleurer et mon blog pour gueuler. 

Bref, merci encore pour ton message. J'en ai besoin. :) 

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

"fake it till you make it. "  en attendant que la persévérance produise ses effets, souris et fais semblant que tout va bien...  je n'y crois pas non plus, je pense qu'il faut être vrai avec les autres et avec soi même (même si parfois c'est un peu compliqué ).

Pour moi la question n'est pas d'en vouloir à certaines personnes pour leurs mauvaises actions et paroles , mais plutôt de savoir comment repousser ces comportements et en quelques sorte de "changer" leurs conscience afin qu'il progressent et deviennent à peu prés potables 😃 .

Je ne dis pas qu'il faut se convaincre aveuglément qu'il est possible de transformer des cas désespérés (mauvais et toxiques en profondeurs), mais plutôt de tester certaines techniques, et d’observer les résultats (ça peut aussi bien être des techniques psychologiques, qu’ésotériques, comme les prières, ou de la visualisation et intention).

Cette démarche demande un peu d'énergie, ça peut prendre un peu de temps et d'efforts mais selon moi ça vaut le cout. 

🙏

 

 

 

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
il y a 19 minutes, nougat1000 a dit :

"fake it till you make it. "  en attendant que la persévérance produise ses effets, souris et fais semblant que tout va bien...  je n'y crois pas non plus, je pense qu'il faut être vrai avec les autres et avec soi même (même si parfois c'est un peu compliqué ).

Pour moi la question n'est pas d'en vouloir à certaines personnes pour leurs mauvaises actions et paroles , mais plutôt de savoir comment repousser ces comportements et en quelques sorte de "changer" leurs conscience afin qu'il progressent et deviennent à peu prés potables 😃 .

Je ne dis pas qu'il faut se convaincre aveuglément qu'il est possible de transformer des cas désespérés (mauvais et toxiques en profondeurs), mais plutôt de tester certaines techniques, et d’observer les résultats (ça peut aussi bien être des techniques psychologiques, qu’ésotériques, comme les prières, ou de la visualisation et intention).

Cette démarche demande un peu d'énergie, ça peut prendre un peu de temps et d'efforts mais selon moi ça vaut le cout. 

🙏

Je suis triste de te le dire mais… j'ai déjà essayé beaucoup de choses. Pour toutes les personnes mentionnées. C'est vraiment désespérant. 

Le premier, il a été titularisé l'an dernier. Je suis au courant de pas mal de choses depuis un long moment et j'ai essayé de lui donner des conseils, de faire des remarques avec douceur, j'ai attendu d'être parfaitement calme la première fois qu'il m'a "attaquée" de manière abusive… mais ces deux dernières semaines, c'est le festival. Du coup, je pense que j'ai eu raison de le remettre à sa place devant un témoins et de lui dire clairement que je lui retirais ma confiance jusqu'à voir des changements. Je lui ai aussi expliqué que tout se disait, que personne ne gardait les secrets… il m'a caustiquement remerciée pour mes conseils mais il ne sait pas que tout le monde est au courant de ses déclarations d'heures supplémentaires abusives et de sa fausseté vis-à-vis de certaines personnes. 

Les filles du CA, bon, j'ai tout donné… 

Pour les deux derniers, c'est plus compliqué. Ce sont deux personnes que je vois sur mon temps libre et qui sont censées être spirituellement avancées. C'est vrai en général amis la première aime le pouvoir et, malgré elle, en abuse. Qui plus est, elle manque de logique par moment et semble s'être mis en tête qu'il fallait me contredire sans cesse pour m'apprendre l'humilité. Or, ça ne donne que de l'entêtement. Donc je suis à cours de solutions. Si ça continue comme ça, je vais claquer la porte. 

Le dernier adore parler, il est très gentil mais il n'écoute rien. J'ai essayé de lui expliquer le problème, il m'a fait une réponse qui démontrait qu'il n'avait rien compris de ce que je lui avais dit. Et après, il m'a dit que sa réponse était initiatique. Donc je ne sais pas quoi faire, encore une fois. Il ne sait pas se taire, encore moins écouter, c'est compliqué de lui parler. 

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

je compatis sincèrement  😪,  parfois il faut laisser certaines personnes apprendre de leurs erreurs par elles-mêmes et se recentrer sur soi, au lieu de perdre de l'énergie en vain. 

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Le truc, c'est qu'il est difficile de changer les autres. Surtout s'ils ne veulent pas accepter de voir les autres points de vue. La remise en question n'est pas donnée à tous. 

;)

En attendant ça te prend bien le chou !

:bisou:

  • Like 2

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
il y a 18 minutes, zera a dit :

Le truc, c'est qu'il est difficile de changer les autres. Surtout s'ils ne veulent pas accepter de voir les autres points de vue. La remise en question n'est pas donnée à tous. 

;)

En attendant ça te prend bien le chou !

:bisou:

Ça va un peu mieux, merci. 

J'ai fini par renvoyer un mail à une collègue qui a pété un plomb. Ça allait dans le sens d'un apaisement mais elle m'a envoyé bouler. Il n'empêche que ce matin, ma collègue documentaliste m'a sauté au cou et m'a fait un gros bisou. C'est super bizarre mais ça rachète presque tout ! 

  • Like 1
  • Waouh 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Le moins qu'on puisse dire .. c'est que ça bouge bien en ce moment , chez toi !

Ton pouvoir de conviction discret mais efficace, ton pouvoir de concentration intense mais perspicace, vont t'aider à trouver des solutions pratiques et réalistes pour obtenir ce que tu veux au final.

Pour trouver ces solutions , n'hésite pas à voir loin, à élargir ton horizon habituel.. c'est ainsi que tu parviendras à satisfaire tes aspirations élevées, et à accomplir tes voeux... et enfin à sortir d'une situation plus solide et moins dépendante.

Adage de tout cela "Qui m'aime, me suive" ou  "c'est comme JE le veux"  ;) 

 

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Salut @sera-angel ! 

C'est toujours un plaisir de lire tes avis bien inspirés ! :)

Concernant le pouvoir de conviction, il se trouve que ça a reviré depuis hier et que j'ai reçu certains encouragements ou marques d'estime qui m'ont vraiment soulagée. Apparemment, la manière dont j'essaie de me positionner dans cette équipe un peu chaotique paye ; on apprécie le fait que j'essaie de concilier, et cela fait écho à ce que tu m'avais dit, encore récemment. 

Pour l'élargissement, je crois que c'est à proprement parler divinatoire. Ça pourrait correspondre à des opportunités qui sont apparues récemment mais ça pourrait aussi s'avérer utile un peu plus tard. Je le garde dans ma poche ! 

Et je prends bonne note de ton incitation à l'affirmation finale, je crois que je vois bien à quoi ça pourrait correspondre, très concrètement ! 

Merci beaucoup ! :coeur:

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Il y a 15 heures, zera a dit :

Le truc, c'est qu'il est difficile de changer les autres.

Bonjour.

Je dirai même que c'est impossible.

C'est très triste, mais une des choses que j'ai appris au travail c'est qu'il faut dépersonnaliser. Car les personnes côtoyées dans un cadre professionnel ont un rapport biaisé avec nous. Il y a des hiérarchies, des intérêts divergents, de l'argent, du pouvoir, de la politique...

Brefs, les dictons à se rappeler de bon matin :

 - Faire et défaire c'est toujours travailler (lorsque le contre ordre vient d'annuler l'ordre qui venait lui même d'annuler le contre-ordre précédent...).

 - Le travail des autres ne me fatigue pas (lorsque quelqu'un vous pique une de vos missions).

 Et surtout, zen attitude. Panta rhei.

 

Je suppose qu'on est tous confronté un jour à un cadre professionnel qui nous plombe. Et c'est très triste. Et finalement, ce qui reste dans nos mémoires comme bons souvenirs au travail, ce sont souvent les rares moments ou périodes où des liens personnels ont pu s'établir entre collègues. Les brillants analystes sont fiers d'annoncer que les jeunes cherchent à donner du sens à leur travail. Ces jeunes ont trouvé la solution : "ça ne va pas au travail, je me barre.". C'est quasi ingérable pour les entreprises qui subissent des départs massifs et des difficultés de recrutement. Elles vont devoir se remettre en cause, et pas qu'en installant un babyfoot dans la salle de pause.

 

M'enfin, en tout cas bon courage. Car la situation à l'air de vous ronger. Faire face à des faux culs est vraiment frustrant.

A+

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité