Aller au contenu

news

  • billets
    3
  • commentaire
    1
  • vues
    232

Maintenant, Bruxelles prend le contrôle: Theresa May, humiliée, reçoit seulement une "flextension" du Brexit de deux semaines

samomoi

361 vues

Theresa May est revenue de Bruxelles tôt aujourd'hui pour se battre pour son accord après que l'UE l'ait humiliée en lui faisant perdre ses chances de le faire passer devant le Parlement et en ignorant sa demande de trois mois de retard dans le Brexit. 

Les dirigeants européens ont donné à Mme May quinze jours de "flextension" pour convaincre les députés d'embrasser son divorce après l'avoir qualifiée de "évasive" et de "confuse".  

Mme May a été expulsée du dîner et obligée de manger seule alors que les pourparlers continuaient à surmonter la scission et que les dirigeants de l'UE avaient ensuite rejeté sa prolongation du 30 juin.

Un haut responsable européen a déclaré après que le Premier ministre eut quitté la salle que le président français, Emmanuel Macron, avait déclaré à voix haute qu'il croyait que l'offre de Mme May avait 10% de chances d'être accepté à la Chambre des communes, mais il a ajouté: "Après l'avoir écoutée, je pense maintenant cinq pour cent" . 

Au lieu de cela, ils ont proposé de prolonger l'article 50 jusqu'au 22 mai, à condition que le Premier ministre obtienne son accord au Parlement la semaine prochaine. Si son accord échoue, elle doit prendre une décision au plus tard le 12 avril - soit dans seulement trois semaines - soit pour opter pour le No Deal, soit pour demander une prolongation plus longue, soit pour révoquer l'article 50. 

Aujourd'hui, Theresa May a écrit aux dirigeants des pays de l'Union européenne pour leur dire qu'elle raterait la deuxième journée du sommet de Bruxelles pour rentrer à Londres "afin de faire en sorte que l'accord de retrait soit passé". 

La Grande-Bretagne ne quittera pas l'UE avant au moins le mois prochain après un accord de nuit à Bruxelles où les dirigeants européens ont rejeté l'appel de Mme May en faveur d'une prolongation jusqu'au 30 juin, après que sa demande de trois mois de retard soit tombée à plat. 

Des initiés ont déclaré que les dirigeants européens étaient visiblement perplexes lors du débat sur le Brexit d'hier soir, qualifié de "90 minutes de rien", Mme May semblant "évasive, sans projet et même confuse" lorsqu'on lui a demandé ce qu'elle ferait si son accord était à nouveau rejeté.

Un Premier ministre a ensuite déclaré à ses collaborateurs: "La seule chose qui ressortait clairement était son absence de plan", et un assistant de l'UE a ensuite déclaré: "Elle n'avait pas de plan, ils devaient donc en proposer un pour elle" .



1 Commentaire


Commentaires recommandés

Que les anglais assument leur connerie, à force de jouer double jeu c'est à dire avoir un pied en Europe quand ça rapporte et l'autre au grand large, qu'ils choisissent le grand large et si noient !

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité