• billets
    8
  • commentaires
    33
  • vues
    101 322

Comme l'eau

Kégéruniku 8

185 vues

Je suis comme l’eau, je m’adapte parfaitement à mon environnement. Un putain de caméléon, je peux aller partout, parce que je ne viens de nulle part. Je me conforme idéalement aux principes et aux valeurs qu’on me propose. Peu importe le contenant, il me sied toujours parfaitement.

Je suis comme l’eau, tout ce qu’on voit en moi c’est un reflet, plus ou moins précis, de ce qui me fait face. Je me contente de réfléchir, sans penser. Comme une éponge, j’absorbe et je recrache sans rien vraiment changer. Un miroir ruisselant seulement perturbé par quelques ondes afin de singer un semblant de vie.

Je suis comme l’eau, calme et même docile. Fluide et paisible. Imperturbable comme ces lacs à la surface placide, résigné comme ces gouttes vouées à s’écraser. Je ne créé rien et me contente d’engendrer. Réagir aux mouvements qu’on m’impose avec la palette dont je dispose.

Je suis comme l’eau, qui ne dit rien tandis qu’elle croit et accumule toujours plus de force et de rage, jusqu’à ce que l’afflux incontrôlé devienne trop important pour le contenant qui lui ne bouge pas. Le plus souvent, je déborde simplement, et puis ça passe. Comme une simple brise. Faisons comme si rien ne s’était passé.

Je suis comme l’eau, et il est des fois où l’on entend rugir la tempête. Le clair ruisseau devient torrent implacable. Les vagues engloutissent et emportent tout sur leur passage, l’âme de fond refait surface pour tout envoyer valser. Je cogne, je roque, je me débats et tangue jusqu’à la chavire. Les grandes eaux ne laissent rien sur leur passage, ni remord ni culpabilité. Je suis innocent comme l’eau, jamais à la source du problème, mais méfiez vous des intempéries.


3 personnes aiment ça


3 Commentaires


Invité fx.

Posté(e)

 

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Yabon ce texte, même si je ne dédaigne pas les bons crus bourgeois, les 15 ans d'âge ou les houblonneuses. Hips.:drinks:

Juste un manque, très personnel : un "Je suis comme l’eau, je suis en vous et vous êtes en moi, car nous sommes tous d'eau" m'aurait rempli d'aise. Mais c'est parce que j'aime le petit effet d'interpeller les lectrices/eurs.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Le 05/06/2017 à 21:27, Tequila Moor a dit :

Yabon ce texte, même si je ne dédaigne pas les bons crus bourgeois, les 15 ans d'âge ou les houblonneuses. Hips.:drinks:

Juste un manque, très personnel : un "Je suis comme l’eau, je suis en vous et vous êtes en moi, car nous sommes tous d'eau" m'aurait rempli d'aise. Mais c'est parce que j'aime le petit effet d'interpeller les lectrices/eurs.

C'est vrai que question liquide, y avait d'autres possibilités. A l'occasion, j'essaierai de faire une suite: Comme la sangria ou Comme un sake. :D

Ah, perso, je ne pense pas qu'on soit tous d'eau. J'ai rencontré des monolithes, des personnes bien plus aériennes et d'autres éléments divers. J'aurai effectivement pu ajouter une ligne pour montrer que "je suis comme l'eau" mais je ne suis pas tout seul dans ce cas là; mais ouais, ça m'est même pas venu à l'esprit en fait. ^^'

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant